03/10/2016

Tournai : un mois d'octobre riche en expositions (1).

De très nombreux amateurs d'expositions, des passionnés de littérature ou de simples amoureux de musées vont plus que probablement rejoindre la cité des cinq clochers afin de découvrir non seulement les richesses de son patrimoine urbain mais également pour visiter les différents lieux qui mettent l'Art en valeur durant ce mois d'octobre. 

2006 Tournai musée des Beaux Arts (1).JPG

1. Emile Verhaeren au Musée des Beaux-Arts.

Le musée de l'Enclos Saint-Martin, né du génie d'Horta, est déjà en lui-même une véritable oeuvre d'art, un bâtiment construit autour d'un puits de lumière qui lui confère une ambiance si particulière, un lieu qui mérite le détour. En ce mois d'octobre, ce haut-lieu de la peinture, des dessins, des eaux-fortes et de la sculpture accueille une somptueuse exposition consacrée à Emile Verhaeren intitulée : "Lumière de l'Escaut, Lumière des Arts".

Né, en 1855, à Sint-Amands, Emile Verhaeren est connu comme poète belge de langue française. Au début des années 1880, alors qu'il est encore un tout jeune avocat, il est engagé par le cabinet d'Edmond Picard qui lui confie des chroniques d'expositions dans la revue "l'Art Moderne". Cet engagement va le mener à visiter des ateliers d'artistes, des expositions et des musées, en Belgique mais aussi dans d'autres pays européens. 

Parallèlement à cette mission, il va publier ses premières poésies. Il évoluera du symbolisme à l’expressionnisme, du naturalisme avec son recueil "Les Flamandes" parue en 1883 à un certain mysticisme avec "Les Flambeaux noirs" édités en 1891. On lui doit aussi "Les Villes tentaculaires" et "Les Rythmes souverains" où il s'attache à dépeindre la foule et les cités industrielles qu'il a visitées. Il magnifie les paysages de sa Flandre natale dans "Toute la Flandre". Verhaeren peignait la vie de son époque non au moyen d'huiles ou de fusains mais avec des mots !

Emile Verhaeren se partage entre ses cabinets de Bruxelles, de Saint-Cloud ou du Caillou-qui-Bique, dans les Hauts-Pays hennuyers. S'il est également l'auteur de contes, de critiques littéraires et de pièces de théâtre, c'est à l'ami des peintres et des sculpteurs, qu'un hommage est rendu, grâce à cette magnifique exposition mise sur pied par un passionné de poésie et poète lui-même, Marc Quaqhebeur, membre d'Unimuse , en collaboration avec le musée des Beaux-Arts de Tournai et les Archives de Bruxelles.

Afin de nous faire découvrir cette figure marquante de la littérature belge, l'écrivain tournaisien, responsable à Bruxelles des Archives et Musée de la littérature a composé un parcours qui nous permet de consulter différents documents photographiques (mariage de la nièce de Verhaeren avec Charles Gevers, le poète à La Panne en 1916, portrait de Gustave Verhaeren et portrait de Jeanne-Adélaïde De Bock, père et mère du poète...), des objets lui ayant appartenu (un gilet de velours, un meuble en acajou, un bronze de Georges Minne intitulé l'Enfant blessé II, un crapaud japonais en bronze, le presse-papier qu'on retrouve sur des portraits peints par son ami Théo Van Rysselberghe, divers objets personnels et même un permis de circuler en voiture qui lui fut délivré pendant la guerre...).

On retrouve également des correspondances d'Odilon Redon, d'Auguste Rodin, de Maurice Maeterlinck, de Paul Signac et même une lettre d'amour adressée à Marthe Massin qui deviendra son épouse.... L'exposition est illustrée par une quantité d’œuvres d'artistes, amis de Verhaeren, parmi lesquelles "Chez le Père Lathuile" et "Argenteuil" d'Edouard Manet, "Oliviers à Montmajour" de Vincent Van Gogh, "La pointe du Cap Martin" de Claude Monet, "La grève du Bas-Butin à Honfleur"  de Georges Seurat, "Une étude de Rochers" de Gustave Courbet, "Le Portrait de Marthe Verhaeren"de Théo Van Rysselbergh, des eaux-fortes et huile sur bois de James Ensor, des portraits de l'écrivain par son épouse et bien d'autres... Signalons encore la présence de nombreuses sculptures de Guillaume Charlier, Jacques de Lalaing, Barthélémy Frison, George Minne, Victor Rousseau, entre autres, celles-ci rappellent que la critique artistique d'Emile Verhaeren n'a jamais ignoré la sculpture. 

Le poète est décédé tragiquement en gare de Rouen en 1916, au cœur du premier conflit mondial, cet épisode tragique est abordé par la présentation d'un télégramme à Marthe Verhaeren annonçant son retour le 27 novembre, des rubans mortuaires au nom de la Belgique, du Gouvernement belge, de l'Association des Ecrivains Belges et de la Reine Elisabeth, une photographie du transfert de son corps à St Amands en présence du Roi Albert 1er et de la Reine Elisabeth et celle du tombeau du poète et de son épouse le long de l'Escaut, ce fleuve qui a marqué son enfance. 

Il est impossible de citer l'intégralité du catalogue de cette exposition, le mieux est d'aller la découvrir jusqu'au 18 décembre 2016 au Musée des Beaux-Arts de Tournai.

(à suivre).

(photo F. Bauduin)

S.T. octobre 2016.

29/05/2013

Tournai : les festivités de juin

Voici un programme où les festivités extérieures sont désormais majoritaires, il y a donc lieu d'espérer que le beau temps s'installe enfin au-dessus des cinq clochers. De plus, en ce qui concerne le week-end des 8 et 9 juin, il vous faudra disposer d'un don d'ubiguité pour pouvoir assister aux différentes affiches présentées.

Samedi 1 et dimanche 2, Marquain, "Auto-cross", Endurance et Sprint.

Samedi 1, école Saint-Michel, dès 8h, "Brocante" et possibilité de petite restauration. 

Samedi 1, Mont Saint-Aubert, salle paroissiale, 20h, séance de cabaret exceptionnelle par "la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien".

Samedi 1 et dimanche 2, Tournai, "Circuit des églises historiques de Tournai", visite organisée par l'association des Guides de Tournai en collaboration avec les fabriques d'églises de Saint-Quentin et de Saint-Jacques.

Dimanche 2, Vieux Marché aux Poteries, "le petit Montmartre", présence d'artistes de tous les horizons dans un échange avec les Tournaisiens et les touristes.

Dimanche 2, départ de la Halle-aux-Draps, visite sur le thème "Guy de Brès et le Protestantisme" organisée par l'association des Guides de Tournai.

Vendredi 7, Mourcourt, 17h, "Si Mourcourt m'était conté", balade à la découverte du village, exposition de photos, tombola et possibilité de drink pour les participants. 

Samedi 8, Blandain, "Jardin ouvert du château de Lassus", visite organisée dans le cadre des journées "Jardins ouverts en Belgique".

Samedi 8, salle La Fenêtre, 20h, tour de chant des "Encuicuineuses".

Samedi 8 juin, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Impro Justitia" avec Bruno Coppens.

Samedi 8 et dimanche 9, hall de la Maison des Sports, Coupe de Belgique de Handball, "Final Four" (Dames et Messieurs). 

Samedi 8, place de l'Evêché, 19h30 : "Tournai en fête et ses cortèges", concerts avec l'Orchestre à Vent du Conservatoire et la Musique Royale de la Marine, 23h, Grand'Place : spectacle Pyrotechnique et Musical.

Dimanche 9, 10h, entrée principale du cimetière du Sud, "Visite de la morgue du cimetière de Tournai : un musée de poche" en compagnie de Jacky Legge, conservateur des cimetières tournaisiens. 

Dimanche 9, Grand'Place "Tournai en fête et ses cortèges", 9h30, remise des clés, lever des couleurs avec la Royale Harmonie des Volontaires Pompiers, prestation de serment des porteurs de géants, 11h, parade par The Borderline Pipes and Drums B Pipe, Hôtel de Ville, 12h, 60e Concile des Chevaliers de la Tour, Grand'Place, 15h15, concert du Brass Band d'Herinnes, 16 h : cortèges en ville des géants et leurs suites, de bandas et corso fleuri, défilé sur la Grand'Place avec rondeau final. 

Jeudi 13, Hôtel de Ville, salon de la Reine, 18h30, "La maladie d'Alzheimer", conférence par le Docteur Pierre Denayer, neurologue au CHWAPi dans le cadre du cycle des "Conférences Santé 2013".

Du vendredi 14 au dimanche 16, Thimougies, 33e édition d'Arts Thimougies, soirée country le vendredi, foire artisanale et des saveurs du terroir, biennale des épouvantails, festivités diverses, corso fleuri, tour de chant de Jean Claude Coulon, spectacle pyrotechnique par la "Compagnie des Etoiles Filantes".

Du vendredi 14 au dimanche 16 juin, Tournai-Expo, de 10 à 20 "Village provencal" et son marché, une quarantaine de producteurs et d'artisans venus vous faire découvrir le pays des cigales. 

Vendredi 14 juin, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h :"Fanafro, danses du monde". 

Samedi 15, salle La Fenêtre, 20h, rencontre d'improvisation Belgique-Canada

Vendredi 21, en soirée, salle La Fenêtre et dans le centre-ville : "Fête de la Musique", concerts gratuits sur podiums, dans les cafés, sur les places, le long de l'Escaut... 

Samedi 22, Froyennes, Ecole du Saulchoir, "Bourse aux jouets, puériculture et vêtements d'enfants", animation musicale par les "Sourds y dansent".

Du vendredi 28 au dimanche 30, place Paul Emile Janson, festivités diverses dans le cadre de "l'inauguration du nouveau centre de Tourisme" et "Grande Bazarderie" dans le centre de la ville. 


Expositions :


jusqu'au 2 juin, Rasson Art Gallery, "Urban feeling".

Jusqu'au 8 juin, centre commercial les Bastions, "exposition BD", animations diverses, dédicaces d'auteurs. 

Jusqu'au 9 juin, Maison de la Culture, expositions des photos d'Alain Bryers, "My Sweet Caravan".

à partir du 14 juin, Rasson Art Gallery, les oeuvres de "Cédric Bouteiller".

Jusqu'au 16 juin, Galerie Quai Notre-Dame, 34, "In Occùrsus", sculptures de Samuël Coinne et Nicolas Gaillardon. 

Jusqu'au 24 juin, Musée de la Tapisserie et des Arts du Tissu (Tamat), "Homemade/Handmade", un exposition de design vestimentaire autour du lin par des créateurs québecquois, français et belges. 

jusqu'au 21 juillet, Musée des Beaux-Arts, "La Beauté sauvera le Monde", une centaine d'oeuvres du Gréco, de Friedrich, Monet, Seurat, Van Gogh, Balla...

Jusqu'au 3 août, Maison de la Culture, "exposition des oeuvres du prix Artistique 2013 de la Ville de Tournai".

Jusqu'au 30 août, Centre de la Marionnette -Musée des Arts de la Marionnettes : "Marionnettes de films d'animation". 

Jusqu'au 1er septembre, Musée d'Histoire Naturelle, "Des Serpents et des Hommes", tout découvrir sur ces reptiles qui inspirent crainte et peurs irraisonnées.

Jusqu'au 30 septembre, Musée d'Archéologie, "Helkijn, château-fort et résidence des Evêques de Tournai".

Ce programme est susceptible de modifications ou d'ajouts.

(S.T. Mai 2013)

 

28/02/2011

Tournai : L'Afrique rêvée au Musée des Beaux Arts

Depuis le 4 octobre 2010, le musée des Beaux-Arts de Tournai (photo 18 de la colonne de gauche) a mis sur pied une exposition de très grande qualité qui mérite d'être parcourue par les amateurs du genre. "L'Afrique rêvée" ou les images d'un continent à l'âge d'or de la colonisation, entre 1920 et 1940, est accessible jusqu'au 28 mars prochain.

De tout temps, le continent africain a exercé une fascination non seulement sur ceux qui ont eu l'occasion de s'y rendre mais aussi auprès de ceux qui ont visité les nombreuses expositions coloniales et internationales qui se succédèrent à partir de 1930.

Peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs n'ont pas échappé à cet engouement. Les récits des explorateurs et les films qui traitaient du sujet ont entretenu ce goût de l'exotisme pour un continent ayant conservé une grand part de mystère par ses terres vierges, ses espaces inexplorés, ses habitants qui n'avaient pas encore connu les "bienfaits" (!) de la civilisation. L'Afrique d'alors représentait le dépaysement total, c'était même pour certains le contact avec une vie telle qu'elle devait être au début de notre histoire.

Les organisateurs ont rassemblé des oeuvres telles celles de Pierre de Vaucleroy, issues de collections privées mais appartenant aussi à des musées belges ou européeens. Les "africanistes" sont repésentés par Paul Gauguin, Pablo Picasso, Constant Permeke, Félicien Rops, Frans Frank, Eugène Delacroix, Fernand Allard l'Olivier, Djilatendo artiste noir originaire du Kasaï, Alexandre Iacovleff, Fernand Lantoine, Casimir Zagourski, Henry Lacoste, Marc Allégret, Arthur Dupagne, Auguste Mambour... Les oeuvres proviennent notamment du Musée d'Orsay, du Musée des Estampes et Dessins de Liège, du Von der Heydt Museum de Wuppertal, de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers, du Musée des années 30 de Boulogne Billancourt, des Archives de l'Architecture Moderne à Bruxelles, du Musée des Beaux-Arts de Gand et de celui de Tournai.

Outre les peintures, sculptures, études, dessins, tapisserie ou aquarelles, on peut également découvrir un véhicule à chenilles Citroën ayant participé à la Croisière noire de 1924-1925, des statuettes, des colliers en dents, perles blanches et bleues et même un trône Batouala. Pour prendre un temps de repos, une vidéo projetée dans une petite salle.

La visite permet de faire connaissance avec une partie des richesses du musée tournaisien, les oeuvres monumentales du peintre romantique local Louis Gallait, de "La pointe du cap Martin" de Claude Monet, du tableau "Chez le père Latuille" de Manet ou encore "La grève du bas butin à Honfleur" de Georges Seurat, des oeuvres de James Ensor : "Marais" et "Nature morte au canard", de Van Strijdonck, de Constantin Meunier...

Passionnés d'Art, un détour par Tournai doit absolument être envisagé avant le 28 mars prochain. L'exposition n'est pas accessible le mardi et le dimanche matin, il y a possibilité de visite guidée par réservation préalable au Centre du tourisme.

En marge de cette exposition, "Les Amis du Musée des Beaux-Arts" proposent une conférence consacrée à "Henry Lacoste" par Eric Hennaut, ce mardi 1er mars à 19h au Musée de la Tapisserie, place Reine Astrid.

11:17 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, art, afrique, musée des beaux-arts, exposition |