26/09/2016

Tournai : les festivités de septembre (4)

Dimanche 11 septembre : le "Coup du Dragon".

A peine le cortège terminé, la foule se retrouva au pied du beffroi où l'attendait Monsieur Zo et son spectacle dont on ne connaissait que le nom : "le coup du Dragon", la surprise était donc totale.

Monsieur Zo.

Derrière ce nom bizarre, M. Zo, se cache un Tournaisien, metteur en scène, producteur et réalisateur de spectacles événementiels qui se définit lui-même comme un "art-penteur". Diplômé Assistant-Social à l'ISSHA de Mons en 1979, il partit, dans les années quatre-vingt, se spécialiser à Paris au "Studio des Variétés". 

Depuis 1986, M. Zo donne réalité aux délires les plus fantasques de notre imagination, il est faiseur de rêves, créateur d'émerveillement. En 1996, il fonde, à Tournai, la troupe des "Facteurs d'Amour" que les Tournaisiens découvrent à la Saint-Valentin lorsque ceux-ci portent les messages d'amour postés par des hommes ou des femmes qui veulent, en ce jour de fête des amoureux, surprendre leur conjoint ou conjointe ou, plus encore, déclarer leur flamme à un être aimé. 

Ce concept s'étendra par la suite à Marseille, Madrid, Mons et Mouscron.

M. Zo deviendra le créateur d'une majorité des thèmes de "la Nuit des Intrigues", ce spectacle de rue qui ouvre traditionnellement le Carnaval de Tournai.

Pour les 175 ans de la Belgique, il réussira l'exploit de faire "naviguer" une véritable péniche de 80 tonnes dans les rues de Bruxelles pour le spectacle "Mademoiselle Madame". 

2016.09.10 la Marche des Géants Monsieur Zo.jpg

 On ne compte plus les aventures musicales auxquelles ce véritable homme-orchestre, doté d'une imagination débordante, a participé : les projets "Al'Manara" ou "Mali-mali" en compagnie d'Eloi Baudimont, la création de la parade organisée pour les vingt-cinq ans du festival "Juste pour Rire" de Montréal, les spectacles des "Folies de Maubeuge", l'inauguration d'un parc éolien avec "Le Grand Secret", l'ouverture de la manifestation "Charleroi 1911-2011" et "les Rencontres Inattendues" entre la musique et la philosophie, qui se déroulent à la fin du mois d'août dans la cité des cinq clochers. Il collabora également avec Franco Dragone et Luc Petit à la création du spectacle "Décrochez la Lune" de La Louvière. 

En 2015, M. Zo remporte le concours WApi qui le choisit pour monter le projet associant 18 communes du Hainaut Occidental dans le cadre de Mons 2015. Directeur artistique des "400 Coups", il mettra sur pied une première "Marche des Géants" qui traversera la Wallonie Picarde durant plusieurs jours.

Le dimanche 13 septembre 2015, ce spectacle itinérant doit se terminer en apothéose sur la Grand-Place de Tournai, dès la fin du cortège des Amis de Tournai. Hélas, une pluie battante vient contrarier les amours naissants du dragon du beffroi et de la princesse d'Espinoy. Pire, une des magnifiques cloches qui survolent la foule rompt ses amarres et, emportée par le vent, disparaît à jamais derrière les nuages.

 

M. Zo (à droite sur la photo)

 

Le coup du Dragon. 

En imagination, cette cloche a été retrouvée par M. Zo et fondue pour donner le "la" à toutes les cloches de la ville. C'est elle que le "Grand Sonneur" va ramener sur la Grand-Place au cours de la "Marche des Géants" du samedi 10 septembre (voir l'article consacré précédemment à cette manifestation).

2016.09.11 Cortège le Grand Sonneur.jpg

"Le grand Sonneur"

Se dirigeant vers le pied du beffroi où l'attendent une douzaine de sonneurs, déguisés en petits géants, elle va être emmenée dans les airs par le Dragon du beffroi, descendu pour s'en emparer (la réplique est parfaite, on croit voir le jumeau de celui qui fait office de girouette).

2016.09.11 400 Coups descente du Dragon (1).jpg

Crachant son feu, la bête emporte la petite cloche dans le ciel de la cité de Clovis mais elle sera interceptée par les personnalités qui se trouvent au dernier étage de ce symbole des libertés communales. Le bourgmestre Rudy Demotte, les échevins Philippe Robert et Pol Olivier Delannoy, la Présidente des Amis de Tournai, Annick Veys et son adjoint Bernard Valle, les représentants des cultes catholique, musulman, protestant et de la laïcité, tous réunis dans une grande fraternité, vont la faire sonner pour donner le "la".

2016.09.11 400 Coups descente du Dragon (3).jpg

Aussitôt l'Bancloque va se réveiller et serpentins et confettis multicolores vont jaillir des entrailles du prestigieux édifice tandis que la foule sera survolée par trois cloches. La cathédrale Notre-Dame décide également de participer à la fête et la religieuse Marie-Pontoise va entamer un dialogue avec l'Bancloque, sa voisine laïque tandis que le carillon du beffroi joue ses plus beaux airs, heureux d'être associé à cette grande sonnerie de cloches. 

2016.09.11 400 Coups la pluie de confetti.jpg

2016.09.11 400 Coups l'envol des serpentins (2).jpg

2016.09.11 400 Coups les cloches dansent.jpg

Participant à la fête, trois cloches vont survoler la foule.

Ce magnifique spectacle suivi par une foule immense qui avait pris place dans la rue Saint-Martin et sur la Grand-Place venait clôturer cette journée ensoleillée.

Avant que la Présidente des Amis de Tournai ne remette les clés au Bourgmestre, on assiste encore au serment de la "Compagnie du Serment de l'Bancloque", les nouveaux porteurs de géants prêtent serment, au pied du beffroi, en qualité de serviteurs de la cité. 

2016.09.10 Les Amis de Tournai.JPG

Pour une majorité de Tournaisiens, il était grand temps de rejoindre ses pénates car, le lendemain, le lever doit avoir lieu aux aurores pour participer à la "Grande Braderie annuelle des Commerçants". Nous en parlerons dans le prochain article.

Photos : R et S. Van Rompaye-Rauwers et P. Winberg

S.T. septembre 2016 

15/09/2016

Tournai : les festivités de septembre (1)

Mêlant religieux et profane, les membres du comité de la Grande Procession et les Amis de Tournai rejoints, lundi, par l'Association des Commerçants se sont unis, pour la deuxième année consécutive, afin d'offrir aux Tournaisiens et à leurs visiteurs un week-end festif qui a permis de mettre entre parenthèses les trop nombreuses mauvaises nouvelles reçues presque quotidiennement durant l'année.

Pendant trois jours, les différents organisateurs n'ont pas lésiné sur les moyens pour ravir les plus difficiles et, une fois encore, les absents eurent tort, une nouvelle fois l'expression n'est pas dénaturée !

Samedi 10 : la Grande Marche des Géants.

Le jour était à peine levé sur la campagne des environs de Velaines que, déjà, la place communale de cette petite bourgade connaissait une animation peu habituelle. Réveillés par le Grand Sonneur, une dizaine de géants de villages s'y étaient rassemblés, prêts à rejoindre, au terme d'une longue promenade, la cité des cinq clochers. Après avoir englouti un copieux petit déjeuner, avec un léger retard sur l'horaire annoncé, porteurs et accompagnateurs se mirent en route. Dans le ciel d'azur, le soleil, sorti de sa torpeur nocturne, avait décidé d'être lui aussi de la partie. L'astre du jour qui avait sérieusement boudé la fête l'année dernière n'allait pas, cette fois, faire faux bond. 

Après quelques kilomètres, la joyeuse troupe à la tête de laquelle, on trouvait les "petits géants, sonneurs de cloches" entourant le Grand Sonneur, entamait la montée du col Jubaru et du Mont Saint-Aubert. Hisser les grandes carcasses tout là-haut demanda bien du courage aux porteurs mais la récompense fut au rendez-vous. Sur le "toit" tournaisien, un barbecue fut le bienvenu.

2016.09.10 la Marche des Géants Grand-Place (1).jpg

Il ne faut surtout pas imaginer que la descente de ce géant de Wallonie Picarde fut de tout repos car il est tout aussi difficile de freiner ces grandes "postures" (comme on dit à Ath) que de leur faire gravir les côtes. Un arrêt vers 14h30 sur la place de Kain-la-Tombe permit à chacun de se s'hydrater et de reprendre des forces alors, qu'infatigable, la troupe des petits géants, sonneurs de cloches, dansait sur un asphalte chauffé à blanc par un Messire Phébus extrêmement généreux.

2016.09.10 la Marche des Géants rue Perdue (1).jpg

"Ils arrivent" !

2016.09.10 la Marche des Géants rue Perdue (2).jpg

Il allait être seize heures lorsque le public qui patientait dans la rue Perdue vit déboucher la joyeuse troupe de la rue Tête d'Argent. Le groupe avait été accueilli à l'entrée de la ville par les Croisés Lethalde et Engelbert. Faisant un crochet par la bien nommée rue des Cloches, Grand Sonneur, Géants, musiques et accompagnateurs débouchèrent à hauteur du Fort Rouge. Après un moment de repos, il restait à avaler quelques pavés pour rejoindre, par la rue des Maux, le forum tournaisien. 

 

 

Sur le kiosque, l'Harmonie des Volontaires Pompiers interprétant les chansons tournaisiennes les accueillit et emmena alors les Géants, les petits sonneurs et le public présent dans une folle farandole, également rythmée par le tintement de la cloche du Grand Sonneur. Dans la foule, on vit même Marie-Christine Marghem, Ministre de l'Energie, tomber sous le charme du géant de Thimougies, peut-être tout simplement parce qu'il s'appelle... Charles II ou qu'il est tout de bleu vêtu ! 

 

2016.09.10 la Marche des Géants Jean-Claude Dupret.jpg

 

2016.09.10 la Marche des Géants Grand-Place (2).jpg

La journée n'était pas terminée, à 18h, en la cathédrale Notre-Dame, Mgr Guy Harpigny présida un office pontifical. A la fin de celui-ci, Rudy Demotte, Bourgmestre de Tournai accompagné des Doyens et Vice-Doyens des Corporations entra dans le prestigieux édifice afin de remettre à l'Evêque les clés de la Ville. Par ce geste symbolique, réminiscence de ce qui se faisait déjà au Moyen-Age, l'autorité communale permettait à la Procession du lendemain de parcourir les rues de la cité. Afin d'annoncer la journée de dimanche, trois cloches lumineuses survolèrent alors, majestueusement, les fidèles qui n'en croyaient pas leurs yeux. Le réalisateur Monsieur Zo et la troupe des Facteurs d'Amour avait marqué de leur empreinte cette première journée du triptyque tournaisien. 

Toute ma gratitude va à Renelde Rauwers pour les documents photographiques qui illustrent cet article.

(S.T. septembre 2016).

13:04 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, géants, monsieur zo, grand sonneur |