12/06/2007

Tournai : le quartier Saint Brice (3)

Comme autour de l'église Sainte Marie Madeleine, l'espace entourant l'église Saint-Brice est appelé "terrasse". La terrasse Saint Brice possède une rangée de petites maisons rénovées dont l'une porte une plaque rappelant un évènement qui allait marquer l'histoire de la cité. Nous sommes le 27 mai 1653, la terrasse Saint Brice abrite alors le cimetière, celui-ci est longé par une ruelle dans laquelle des ouvriers sont occupés à démolir une maison située presque au centre de l'actuelle rangée d'habitations, en creusant à sept pieds de profondeur, un des hommes, sourd-muet, découvre une dalle qui recouvre probablement une tombe. Les ouvriers alertent le curé de la paroisse qui fait entreprendre des fouilles. La dalle enlevée, dans la tombe, on découvre une fibule (sorte d'agrafe d'or), une épée, une tête de boeuf en or qui est l'emblème du dieu Thor, un globe de cristal, une francisque, un fer de framée ou lance, une bourse contenant des pièces d'or et d'argent et... des abeilles d'or. Au milieu de tout cela, un squelette dont la tête repose sur la francisque. L'anneau d'or trouvait près du squelette portait l'inscription "Childerici regis". Un buste représentant un guerrier aux longs cheveux flottants sur les épaules et armé d'une pique y était représenté.

Le tombeau de Childéric, roi des Francs saliens, père de Clovis qui vivait à Tournai vers le milieu du 5ème siècle venait d'être découvert. Des touristes pensent trouver ce trésor au sein du musée d'Histoire et d'Archéologie de notre cité, ils n'y verront que quelques répliques. Le trésor ? Le dénommé Chifflet en fit l'inventaire. On l'offrit tout d'abord à l'archiduc Léopold, gouverneur des Pays-Bas, qui l'envoya à l'empereur d'Autriche. Ensuite ce fut l'électeur de Mayence qui le reçut et en fit cadeau à Louis XIV. Voici NOTRE trésor à la bibliothèque Richelieu où il fut, en grande partie, dérobé durant la nuit du 5 au 6 novembre 1831. On dit que les auteurs de ce vol se débarrassèrent des objets peu précieux à leurs yeux en les jetant dans la Seine, on dit également qu'on retrouva, quelques temps après ce rapt, une empreinte en cire du sceau de Childéric, dans un manuscrit de la bibliothèque de Sainte Geneviève. On dit même que lors de son sacre, les abeilles d'or se trouvant sur le manteau de Napoléon étaient inspirées de celles du manteau de Childéric.

Depuis de nombreuses fouilles ont été entreprises en cet endroit, souvent sans résultat mais lors de la réfection de la voirie et de la pose des impétrants, une sépulture contenant des chevaux fut trouvée à la fin du XXème siècle, probablement la sépulture d'un guerrier ou d'un haut dignitaire de l'époque franque. Il y a quelques dizaines d'années, la terrasse Saint Brice est devenue la place Clovis, nul lieu n'était le plus habilité à recevoir le nom de ce roi, né à Tournai, qui allait fonder à Lutèce les bases du royaume de France. C'est pour cela que Tournai est parfois appelée, première capitale d'Occident.  

A l'angle de la place Clovis et de la rue de Monnel s'élève une grande bâtisse sur deux niveaux avec toiture pyramidale. Il s'agit de l'ancien presbytère de Saint Brice, maison de 1768. Cet immeuble fut magnifiquement restauré, il y a une trentaine d'années, par ses propriétaires actuels.  

(sources : A-F-J- Bozière "Tournai, ancien et moderne" et recherches personnelles).

10:06 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : childeric, clovis, louis xiv, bibliotheque richelieu, tournai |