16/05/2012

Tournai : les Okidok ou le retour aux sources de l'Art clownesque.

Ils sont deux, nés à quelques jours d'intervalle, deux beaux athlètes de 36 ans. Benoît Devos et Xavier Bouvier se sont connus, encore enfants, sur les bancs de l'Ecole des Frères à Tournai. A cette époque, leurs regards se tournaient déjà vers les arts circassiens et durant les récréations, alors que d'autres jouaient probablement au football, ils préféraient s'adonner à l'exercice difficile de la jonglerie. Cette passion attira l'attention d'un de leurs professeurs évoluant dans le milieu du spectacle, Xavier Soudeau, mieux connu à Tournai sous les traits du clown "Cassonade" qui animait les fêtes enfantine, de ceux de l'inquiétant Boris, bossu au visage livide et à la voix d'outre-tombe qui fait de fréquentes apparitions à l'occasion de soirées de gala ou encore comme membre de la Compagnie du Tarmac. 

L'énorme potentiel de ces deux jeunes allait tout naturellement les conduire vers l'école de Lasaad à Bruxelles et ensuite à l'Ecole du Cirque de Montréal. 

En 1991, les deux compères font une apparition remarquée lors de la quatrième Piste aux Espoirs de Tournai, le Festival international de Cirque amateur dans un numéro de jongleries burlesques, le public tournaisien, grand amateur de cirque, vient de découvrir les Okidok qui seront, à cette occasion, récompensés par le Prix d'encouragement.

En 1993, lors de la sxième édition de la Piste aux Espoirs, Benoît Devos participe à un numéro de voltige aérienne dans un groupe de sept adolescents originaires de Bruxelles et de Tournai, les "Flyers" au sein duquel évolue également sa soeur Céline. Le numéro est parfait, il fait un triomphe et est récompensé d'une Piste d'Or en catégorie "amateurs" et du Prix du Public. 

En 1997, Benoît Devos revient une nouvelle fois, à la Piste aux Espoirs, au sein d'un groupe de voltigeurs composé de Sophie Mandoux, Vincent Schoonbroodt, Véronique Jean, Christian Etienne et Cecile Pofilat. Cette remarquable prestation sous la voûte du chapiteau leur permet de remporter une Piste spéciale. En cette même année, les Okidok, de retour de Montréal, sont récompensés par le Prix de la Ville de Gand.

En 2002, les voici invités au Festival d'Avignon, ils resteront durant trois semaines à l'affiche du Théâtre des Doms. Ils y présentent leur spectacle intitulé "Ha,Ha, Ha", créé lors de la Piste aux Espoirs de l'année précédente. 

Lors de l'année 2003, les deux artistes tournaisiens sont notamment présents au Festival du Cirque de Demain à Paris et y trustent les prix : le trophée Annie Fratellini, le Prix Eloïse et le Prix Word's Fair. 

Le succès du spectacle "Ha, Ha, Ha" sera considérable, il sera joué lors de plus de 600 représentations, il précèdera une nouvelle création intitulée "Slips Inside", spectacle clownesque mêlant acrobaties, mimes et danses. Les deux clowns évoluent dans un univers totalement dépouillés faisant leur entrée sur scène, dans le plus grand silence, vêtus d'un peignoir avant d'évoluer en slip dans des numéros de portés, d'acrobaties à couper le souffle dans lesquels l'humour n'est jamais absent. C'est le retour aux sources de l'Art clownesque, celui des Charlie Chaplin ou d'Howard Butten dont ils firent d'ailleurs la première partie d'un spectacle à Paris. 

La réputation du duo Okidok a permis à Benoît Devos et Xavier Bouvier de probablement réaliser un rêve : le tour du monde. Les deux spectacles ont été présentés en Russie, au Brésil, en Nouvelle-Calédonie, en Chine, à Tahiti et dans pratiquement tous les pays européens.

Les deux artistes tournaisiens ont aussi apporté leur collaboration à la création d'évènements tels "Décrochez la lune " de Franco Dragone, ainsi qu'à "l'Opéra Pompier" de Patrick Masset . Ils ont aussi joué sous le chapiteau du Cirque du Docteur Paradis avec la Compagnie du Chien en France.

Le dernier réveillon de l'an, Okidok l'a passé au Canada, du 20 décembre au 5 janvier, "Ha, Ha, Ha" a de nouveau été représenté à la Tohu à Montréal.

Le vendredi 18 mai 2012, ils sont au Festival du Rire de Rochefort, le lendemain, on peut les voir sur France2 dans "Le plus grand cabaret du Monde" de Patrick Sébastien et, en juillet 2012, ils sont à nouveau présents au Festival d'Avignon. 

Comme on le constate Benoit et Xavier ne posent leurs valises jamais plus que quelques jours dans la cité des cinq clochers, c'est la rançon d'un succès totalement mérité !

(S.T mai 2012)