25/04/2007

Tournai : le beffroi

A deux pas de la cathédrale se dresse le beffroi. Au 12ème siècle, le roi de France Philippe-Auguste signa la charte conférant l'autonomie de gestion à la ville de Tournai. Suite à cette attribution, les travaux de construction du beffroi débutèrent en 1188 (pour rappel ceux de la cathédrale voisine s'étaient terminés vers 1171). Le beffroi de Tournai est donc le plus ancien de Belgique.

Symbole des libertés communales, il abrite dans sa tour une cloche dénommée "la Bancloque" qu'on faisait sonner à différentes occasions telles que les rassemblements de la population pour assister aux délibérations communales, pour l'informer des procès et des exécutions, pour la prévenir d'une possible invasion de troupes ennemies.  

Simple tour carrée à l'origine terminée par une terrasse, elle servait également de tour de guet afin de repérer les débuts d'incendie fréquents à l'époque et se propageant rapidement dans une ville aux ruelles parfois étroites et aux bâtiments bien souvent en bois (le tocsin avertissait alors la population du danger qui les menaçait).

En 1294, la cité prenant de l'extension et les bâtiments étant peu à peu plus élevés, l'édifice fut réhaussé d'un étage et une flèche vint le couronner, celle-ci se termine par un dragon, girouette dominant la ville, le beffroi mesure ainsi 70 mètres. Les quatre tourelles du premier étage sont elles surplombées d'un personnage en pierre appelé "hurlu" rappelant les soldats chargés de la défense de la ville. Sa silhouette actuelle date 1844 et est l'oeuvre de l'architecte tournaisien Bruno Renard.

Le beffroi est un monument très visité, en gravissant les 257 marches pour arriver au sommet, on peut visiter de nombreuses salles occupées par des expositions didactiques (salles aux noms étranges : Solequin, la Fosse, la Boursette et les Quatre-Vents), voir le cachot où étaient enfermés les prisonniers en attente de jugement (la tour servit de prison jusqu'au début du 19ème siècle), admirer la salle du carillonneur (des concerts sont souvent organisés lors de fêtes ou durant les dimanches de la période estivale), au sommet on découvre un splendide panorama de la ville et de ses environs.

Restauré au début des années nonante, le beffroi accueille, tous les ans, des milliers de visiteurs soucieux de découvrir la ville, ses églises, ses monuments en un coup d'oeil.

09:41 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, beffroi de tournai |