03/09/2014

Tournai : encore et toujours des chantiers !

C'est la reprise !

Après une parenthèse d'un mois pour les uns et de deux pour les autres, les activités des travailleurs et des étudiants viennent de reprendre. Il en est de même pour les chantiers car, il faut s'en faire une raison, une génération de Tournaisiens va vivre dans la poussière, le bruit, la boue et les déviations de circulation.

La moitié d'une bonne nouvelle !

Les premiers balbutiements d'une reprise du chantier de dallage de la place Paul-Emile Janson, arrêté depuis la rupture d'une importante canalisation d'eau en janvier dernier, sont perceptibles depuis ce lundi 1er septembre. Chacun sait que lorsqu'un sinistre survient les experts désignés pour en rechercher les responsabilités ont toujours un malin plaisir de faire durer l'enquête à coups d'arguments contradictoires. Diantre, les sommes en jeu sont tellement importantes que les avocats des parties à la cause se doivent de défendre, bec et ongles, les intérêts de leurs clients au grand dam des victimes.  

Dans le prolongement de ce chantier, la seconde phase de pose de dalles dans la rue de Courtrai est en cours. Ce travail ne sera cependant pas terminé pour la braderie du 15 septembre. Les commerçants ambulants ne pourront pas, comme chaque année, envahir ce lieu qui sera uniquement réservé à ceux qui y ont leur magasin. On doute que le chaland emprunte cette voirie provisoire avec plaisir dans la poussière ou dans la boue !

Une "royale" mise en sens unique !

Depuis deux semaines, les travaux de pose d'impétrants dans la rue Royale concernent la partie comprise entre la rue de Monnel et la rue des Campeaux. Le passage des véhicules y est réduit à une seule bande de circulation, dans le sens de la gare vers l'Escaut. Dans l'autre sens, le choix se réduit à une seule solution : emprunter la rue des Campeaux et se perdre dans les ruelles du quartier Saint-Brice si on ne veut pas faire la file à l'angle de la rue de Pont.

On ne se croise plus aux Croisiers !

Les travaux nécessaires de mise à un plus grand gabarit de l'égouttage du quartier Saint-Jean sont entrés dans leur seconde phase. Un revêtement asphalté provisoire recouvre la place Gabrielle Petit afin de permettre aux riverains de regagner leur domicile avec leur véhicule. Désormais, c'est toute la section de la rue des Croisiers, longue de quelques centaines de mètres, entre la Galterie Saint-Jean et l'intersection avec les avenues Bozière et Decraene qui est concernée. La circulation y est interdite et déviée par la rue Saint-Brice et les petites rues qui descendent vers l'Escaut. Il est cependant préférable d'aller jusqu'au rond-point situé au pied de l'église Saint-Brice pour gagner le Luchet d'Antoing.

Le sol se dérobe !

Une excavation s'est formée sur la Grand-Place, dans la zone normalement piétonne où sont installées les terrasses des cafés et restaurants, elle a été vite réparée par les services communaux, une autre vient de faire son apparition en plein milieu du carrefour du beffroi et mieux vaut l'éviter lorsqu'on y passe en voiture. Est-ce la conséquence des pluies incessantes du mois d'août qui ont gorgé le sol jusqu'à saturation ?

Les travaux continuent à l'avenue des Peupliers.

La pose des impétrants s'y poursuit. Elle a été entamée au début du mois de juin et interrompue pour la période des congés. Quand celle-ci sera terminée, on posera de nouveaux pavés de béton sur les trottoirs, actuellement, rebouchés de façon sommaire. Pendant ce temps, une nouvelle signalisation routière a été posée à l'avenue Vert-Bois. On peut dire que les services chargés des plans de cette réalisation ont fait fort. Un homme dans un bureau à Namur, ne connaissant probablement Tournai que par la lecture d'un plan, a souhaité sécuriser cette zone, on ne peut blâmer cette louable intention. Mais... le brave fonctionnaire ignorait probablement que depuis quarante-cinq années que ce quartier existe, il n'y a jamais eu un seul accident, jamais un seul blessé, jamais la police n'y a été appelée pour dresser un constat (alors que de nombreux enfants y jouaient régulièrement). On y a créé une zone "30" et même une zone "20". On y a réglementé le stationnement en créant quelques places de parking (cinq pour seize immeubles situés dans l'extension de l'avenue), risquant ainsi de semer la zizanie entre des voisins qui jusqu'alors n'avaient aucun problème de relations, ni de stationnement sans que celui-ci ne soit "anarchique". Décidément, il y a des "penseurs en chambre" qui sont payés à œuvrer à contre-courant. En attendant, les habitants sont invités à ne plus recevoir de visiteurs au risque de devoir conseiller à ceux-ci d'aller chercher une place, éventuellement libre, ailleurs dans le quartier ou simplement de venir par les transports en commun.  

Chaussée de Bruxelles : bouchons ou non ?

Au contraire de l'avenue Vert-Bois, la chaussée de Bruxelles a, depuis toujours, été un lieu hautement "accidentogène". On ne compte plus les collisions aux conséquences bien souvent graves qu'on y a enregistrées. Afin de réduire les risques et de ralentir la circulation de cette importante voie de pénétration en ville, le SPF a, durant la seconde quinzaine d'août, adapté le marquage au sol, passant de quatre voies, le plus souvent à deux. Comme d'ordinaire les files sont longues à cet endroit, on attendait avec curiosité le jour de la rentrée des classes et certains redoutaient déjà de voir des véhicules stoppés sur la bretelle d'autoroute à la sortie 32 de l'E42. Le 1er septembre, tout s'est passé presque normalement, un journaliste a mis douze minutes pour effectuer le trajet entre le rond-point "Ma Campagne" jusqu'à celui de l'Europe alors que ce trajet est estimé habituellement à huit minutes. Il faudra voir maintenant lors de la rentrée de l'enseignement secondaire.

Réjouissons-nous cependant !

Les chantiers sont synonymes d'emplois, si cela permet à de nombreux travailleurs de pouvoir éviter ce chancre qu'est le chômage, on ne peut que s'en réjouir, toutefois, bien souvent, durant la journée, on ne voit sur ceux-ci que... deux ou trois pelés et un tondu ! 

(S.T. septembre 2014)

 

 

10:49 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tournai, chantier, avenue vert-bois, chaussée de bruxelles, spf |