05/01/2016

Tournai : les deux Michel et les cinq clochers !

Le départ de deux grands artistes.

A deux jours d'intervalle, les 2 et 4 janvier, deux artistes nous ont quittés : l'un était chanteur, l'autre comédien. Tous les deux étaient venus dans la cité des cinq clochers.

Michel Delpech.

C'est le 8 novembre 1996 que nous avons vu, pour la première fois sur scène, à la Maison de la Culture, Michel Delpech. Il était la vedette principale d'une soirée de gala organisée par le Comité des jeunes de la Royale Union Sportive Tournaisienne. Si la salle Jean Noté n'affichait pas complet, les six spectateurs présents furent subjugués par son charisme et par cette voix qui rappela tant de souvenirs liés aux années soixante et septante. Des succès comme "Wight is Wight" ou "Que Marianne était jolie" furent repris en chœur par un public qui lui réserva une "standing ovation".

Durant l'été 2000, Michel Delpech allait revenir à Tournai et se produire sur un podium installé sur la Grand-Place. Cette fois, ils étaient près de 2.000 fans à l'accompagner dans son répertoire. De "Chez Laurette" au "Roi de rien" en passant par "Le Chasseur", "Les Divorcés", "Quand j'étais chanteur" (ma chanson préférée) et "Le Loir et Cher", pendant près d'une heure trente, il survola un répertoire que la majorité du public connaissait par cœur. Les rappels furent nombreux et l'artiste y répondit avec une extrême sympathie.

On sait également que Michel Delpech était venu se tremper dans l'ambiance hippie du Festival d'Amougies en 1969.

Michel Galabru.

Pour beaucoup de personnes, Michel Galabru restera l'adjudant Gerber, le supérieur de Louis De Funès dans la série des Gendarmes, mais sa carrière ne se limita pas aux 250 films et téléfilms dans lesquels on le retrouvait bien souvent dans des seconds rôles qu'il parvenait à magnifier. Michel Galabru, membre de la Comédie Française de 1950 à 1957, aimait aussi le théâtre et le contact direct avec le public.

La première fois que mon épouse et moi-même avons eu l'occasion de le rencontrer, ce fut le 12 mars 1997, à la Maison de la Culture, alors qu'il interprétait la célèbre pièce de Marcel Pagnol, "La Femme du Boulanger". Ceux qui y assistèrent se souviendront certainement de cette vague de fou-rire dont il fut à l'origine et qui dura de très longues minutes, lorsqu'il souleva la soutane du curé découvrant le short de l'interprète. Le rire débuta dans la salle et se transmit à tous les comédiens tandis que Michel Galabru gardait son sérieux ponctuant la scène de ses "oh" dont il nous avait habitués.

La seconde fois que nous l'avons vu, c'est le 27 mars 1999, lorsqu'il tenait le rôle principal dans la pièce "Les Marchands de Gloire". A cette occasion, nous avons pu apprécier l'extrême simplicité de cet homme qui se mêla à la foule pour entrer dans le hall de la Maison de la Culture ignorant l'entrée des artistes. Il adressait un sourire ponctué d'un petit geste de la main à ceux qui l'avaient reconnu.

Michel Galabru revint encore le 9 mai 2008 dans la pièce "Monsieur Amédée".

A chaque fois, il reçut une longue ovation de la part du public.

Le public tournaisien l'attendait, une nouvelle fois, avec impatience, le samedi 23 avril 2016, date à laquelle, il devait interpréter "Le Cancre" sur la scène de la Maison de la Culture

Une liste déjà longue de disparus.

Les deux Michel viennent allonger une liste déjà longue d'artistes disparus qui se produisirent un jour à l'ombre des cinq clochers, nous les citons par ordre alphabétique :

Richard Anthony, André Aubert, Artus de Penguern, Pierre Bachelet, Barbara, Minouche Barelli, Ricet Barrier, Alain Bashung, Guy Béart, Gilbert Bécaud, Mike Brant, Georges Brassens, Jacques Brel, Anne-Marie Carrière, Carlos, Jean-Michel Caradec, Eric Charden, C. Jérôme, Dalida, Jean-Claude Darnal, Sophie Daumier, Georges Descrière, Raymond Devos, Sacha Distel, Léo Ferré, Claude François, Annie Girardot, Joël Holmes, Elie Kakou, Felix Leclercq, Jean Lefebvre, Paul Louka, Luis Mariano, Marcel Mouloudji, Georges Moustaki, Claude Nougaro, Pierre Rapsat, Fernand Raynaud, Yvan Rebrof, Serge Reggiani, Colette Renard, Demis Roussos, Henri Salvador, Charles Trenet, Georges Ulmer, Jean Vallée, Pierre Vassiliu, Jacques Villeret, John William... 

S.T. janvier 2016.  

 

 

11:06 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, michel delpech, michel galabru, artistes disparus |