14/04/2015

Tournai : le blog "Visite Virtuelle de Tournai" fête ses huit ans !

Huit ans déjà !

C'est le 15 avril 2007 que le blog "Visite Virtuelle de Tournai" a vu le jour !

Durant ces huit années, nous avons évoqué les événements qui ont marqué l'actualité tournaisienne entre 1849 et 1859 et entre 1900 et 2011 au travers de la rubrique "L'année sous la loupe".

Nous avons également rappelé des dates restées présentes dans la mémoire collective des habitants de la cité au travers des articles "Ce jour-là".

Nous avons dressé les "Portraits" de Tournaisiens connus dans différents domaines (artistiques, politiques, littéraires...) contemporains ou disparus.

Nous avons évoqué les "Mémoires" du Général Antoine de Villaret concernant les combats du 24 août 1914 ou du Major Médecin Léon de Bongnie, un Tournaisien qui décrivit les premiers mois de la guerre 1914-1918 jusqu'au moment de sa mort sur le front de l'Yser et dont le nom a été donné à l'Hôpital Militaire. 

Nous avons suivi "Les chantiers en cours et programmés", décrivant ainsi la lente modification du paysage de la cité (rénovations des voiries, constructions d'immeubles nouveaux, disparitions de témoignages du passé, restaurations d'immeubles anciens ou de monuments, grands travaux qui bouleversent la vie des habitants...).

Nous avons rendu hommage à son patois au travers des "Expressions tournaisiennes" et avons ainsi fait la connaissance de ce couple mythique que forment Edmeond et Fifinne et de leurs amis, d'autres personnages tout aussi Tournaisiens.

Nous avons, lors de chaque fin de mois, annoncé "L'agenda des festivités" programmées(théâtre, concerts, conférences, festivals, venues d'artistes...).

A ce jour, le blog riche de 1.628 articles a enregistré près de 751.000 visites et a reçu 1.138 commentaires provenant parfois de Tournaisiens exilés loin des cinq clochers et qui gardent au travers de lui un lien indéfectible avec leur cité natale ou de personnes désireuses de mieux connaître la cité de Clovis. Relevons également que près de 160 personnes se sont inscrites à "Newsletter".

Pour fêter cet anniversaire, le blog fait aujourd'hui une petite pause, une respiration bien nécessaire afin de  trouver le second souffle pour poursuivre ce travail sur la capitale de la Wallonie Picarde.

S.T. avril 2015 

 

10:11 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, anniversaire, huit ans |

05/06/2011

Tournai : Les Amis de Tournai, 75 ans bien fêtés !

Tout le monde vous le dira, un anniversaire, cela s'arrose ! Pour celui des Amis de Tournai qui fêtaient, ce week-end, les 75 ans de leur fondation, l'arrosage traditionnel n'était certainement pas le bienvenu même si c'était le ciel qui le leur offrait gracieusement.

Le bulletin de la météo de vendredi soir n'était pas très optimiste, il annonçait des orages, de fortes pluies, des coups de vent et même, peut-être localement, de la grêle à partir de la soirée de samedi jusqu'à la nuit de dimanche à lundi. Si les agriculteurs  régionaux se frottaient les mains en entendant ces prévisions, les Amis de Tournai, eux, faisaient grise mine.

En d'autres temps, il y aurait bien eu un Tournaisien dévoué qui serait aller porter des oeufs à Sainte-Claire au couvent du quai Taille-Pierre. Hélas, les dernières religieuses de cet ordre l'ont quitté voici quelques années et la tradition séculaire s'est perdue. Secrètement, peut-être, un Chevalier de la Tour a-t-il adressé une supplique à la sainte afin d'obtenir du ciel que Tournai soit épargné et... il a été exaucé. 

Plus d'un milliers de tournaisiens s'était donné rendez-vous sur le forum, samedi soir, pour l'ouverture des festivités de la Journée des Quatre Cortèges. A 20h30, très précisément, les militaires français du régiment d'Artillerie de Rennes, sous la direction du chef de musique J.F. Durand, faisaient leur entrée sur la Grand'Place pour un concert qui allait durer... tout juste une demi-heure. Une prestation de qualité, très belle mais... trop courte puisque le beffroi égrénait les neufs coups lorsque le groupe musical quittait la place, après un ultime rappel d'un public ravi par cette entrée en matière. Gérard Caucheteux et le groupe des Percussions de Tournai prirent le relais, vers 21h20, pour une prestation toute aussi excellente. "La danse du sabre", "le thème de la Panthère Rose" d'Henri Mancini, même "L'ours Colargol"..., les morceaux se succédèrent à un rythme endiablé qui emmena le public, de plus en plus nombreux, vers l'heure du feu d'artifice offert à la population tournaisienne par les Chevaliers de la Tour. Au cours de ce spectacle musical grandiose, qui monta lentement en puissance, les artificiers ébranlèrent-ils les cieux ? Toujours est-il qu'après un quart d'heure d'explosions de bombes aux effets multicolores, les premières, très grosses, gouttes mouillèrent le forum tournaisien. Certains demeurèrent stoïquement, d'autres se replièrent vers l'abri tout relatif des immeubles ceinturant la place tandis, qu'imperturbablement, les artificiers proposèrent un bouquet final de très grande qualité. La première journée venait de se terminer, dans les grondements du tonnerre, sous une pluie battante, qui s'arrêta de tomber après une dizaine de minutes à peine. L'effet d'une bouteille de champagne qui heurte la coque d'un navire pour son lancement ou qui souhaitait, tout simplement, magnifier l'anniversaire des Amis de Tournai.

Durant la nuit, de fréquentes et fortes averses arrosèrent, copieusement, la cité des cinq clochers laissant augurer d'un dimanche maussade, d'une journée des quatre Cortèges tombant ... à l'eau. Il n'en fut rien ! Déjouant les propos pessimistes des prévisionnistes, annonceurs de malheurs, un timide soleil tentait de percer les nuages lorsqu'à 9h30, le bourgmestre Christian Massy remettait les clés de la cité à Georges Toubeau, le grand Maître des Chevaliers de la Tour et Président des Amis de Tournai.

Que s'est-il passé alors? Nul ne le saura ! S'étaient-ils dopés nos organisateurs des festivités ? un contrôle d'EPO aurait pu être demandé ! Toujours est-il que l'imposant programme du dimanche matin comprenant le lever des drapeaux et l'exécution des hymnes nationaux par la Musique des Volontaires Pompiers tournaisiens, la prestation du "Serment d'el bancloque" par les membres de compagnie des porteurs de Géants tournaisiens, l'aubade matinale donnée par la musique militaire française et le départ du cortège folklorique des Chevaliers de la Tour et des confréries amies se déroula en deux temps, trois mouvements. Des touristes français venus de Saint-Amand-les-Eaux pour assister au cortège de la confrérie de leur ville attendaient le départ prévu à la Grand'Place à 11h30, alors qu'à 11h15, le 58e concile avait déjà débuté au Salon de la Reine de l'Hôtel de Ville.

Pendant ce temps, le soleil se montrait de plus en plus franchement, laissant espérer que les cortèges, la partie du programme attendue par les enfants et aussi leurs parents, allait pouvoir se dérouler normalement. Qu'en fut-il ? Nous le verrons dans le prochain article.