13/10/2011

Tournai: Anne Carpriau, une grande dame du théâtre

Pour inaugurer cette toute nouvelle présentation du blog "Visite Virtuelle de Tournai" due au talent des graphistes de Skynet, l'Optimiste souhaite rendre un hommage à cette grande dame du théâtre que fut Madame Anne Carpriau. Si celle-ci est décédée le 9 juin 2011 à Etterbeek après avoir vécu la plus grande partie de sa vie à Bruxelles, c'est dans le petit village carrier de Vaulx, aux portes de la cité des cinq clochers, qu'elle a vu le jour, le 12 décembre 1923 (certaines biographies que nous avons consultées renseignent 1922).

Diplomée du Conservatoire Royal de Bruxelles, Premier Prix en Art Dramatique et déclamation, possédant un diplome supérieur de déclamation, c'est à l'âge de vingt ans que sa carrière de comédienne débuta, à la fin de la seconde guerre mondiale. De 1947 à 1949, elle interpréta des rôles dans des pièces telles que "Coeurs enchantés", "la charrette de pommes ", "l'habit vert"...

On la retrouve ensuite au Rideau de Bruxelles dans "Mon père avait raison", "Amphytrion 34", "La farce de Maître Patelin"..., au Théâtre du Parc dans "Le distrait", "L'Aiglon", "Les femmes savantes", "Le Maître de Forges"... mais aussi à la Compagnie des Galeries, au Vaudeville, au Théâtre du Nord-Pas-de-Calais, au Théâtre de la Communauté française de Belgique, au Théâtre du Méridien, au Théâtre de Poche ou avec la Compagnie 9/Théâtre de la Balsamine.

Durant une longue carrière, elle joua dans pas moins de 183 pièces mais le rôle qui la fit connaître et apprécier du grand public fut celui de Madame Bossemans dans la pièce "Bossemans et Coppenolle" de Joris d'Hanswyck et Paul Van Stalle, un rôle qu'elle tint durant près de vingt ans. 

Elle fut aussi appelée sur les plateaux de cinéma et les cinéphiles se rappeleront l'avoir vue dans "Rue Haute" en 1976, un film dans lequel les rôles principaux étaient tenus par Annie Cordy et Mort Shuman, en 1978 dans "Démon de Midi" avec Pierre Mondy dans le rôle principal, en 1984 dans "Madame P...", en 1991 dans "Le jour du chat" avec cette autre comédienne belge, Anne Coesens, en 2001 dans "Tous à table", en 2002 dans "Petites misères", en 2005 dans "Ordinary Man" et en 2010 dans "Tableau de chasse". Peu avant son décès, elle était encore apparue dans "Potiche" de François Ozon, adaptation cinématographique d'une pièce de Barillet et Grédy avec Gérard Depardieu, Catherine Deneuve et Fabrice Lucchini. 

A la télévision on la vit dans quelques télé-films dont "Mini-trip" en 1981 ou "Les scrupules de Maigret" en 2004.

Cette dame de théâtre a transmis son expérience à de nombreux jeunes comédiens, elle fut chargée de cours pendant 22 ans au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la section "art dramatique", elle fut également professeur aux Académies d'Uccle (de 1957 à 1987) d'Etterbeek et de Forest. Nous profitons de l'occasion pour rappeler que de nombreux Tournaisiens ont élu domicile dans la capitale bien souvent parce qu'il y travaillaient et que certains de ceux-ci sont regroupés dans l'association "Les Tournaisiens de Bruxelles" afin de conserver intactes leurs racines.