21/08/2013

Tournai : l'année 2007 sous la loupe (3)

Au moment d'aborder le troisième trimestre de cette année 2007, il est utile de préciser que le souvenir de cet été qui vient de s'installer ne restera pas gravé dans les mémoires des Tournaisiens en raison des orages et des nombreux dégâts qu'ils provoquèrent. 

Juillet.

Le premier fait à retenir de ce mois concerne tout autant la politique que le sport. Christian Massy, bourgmestre de Tournai, quitte la présidence du Royal Football Club de Tournai. Les "affaires" qui ont été révélées au cours des derniers mois (perquisitions dans le cadre d'une gestion difficile de la régie autonome, affaire du faux "Ciré" pour le joueur Singa) ont eu raison de son maintien à la tête du club Sang et Or. Il sera remplacé par Philippe Rasseneur, un des membres fondateurs de ce club issu de la fusion entre l'Union et le Racing, entrepreneur en menuiserie habitant la région de Péruwelz.

Les habitués de la cathédrale Notre-Dame de Tournai et les nombreux visiteurs ont tous rencontré Jacques Lecouffé. On l'appelait le "Suisse" lorsqu'en habit d'apparat, aux jours de fêtes, il précédait les processions d'ouverture des offices pontificaux, il était aussi nommé le sacristain lorsque tous les jours de la semaine, sept jours sur sept, en tablier, il veillait au moindre détail et accueillait les visiteurs au Trésor. Il était un ordonnateur exceptionnel. A 61 ans, cet homme, originaire de Froidmont a décidé de prendre sa retraite, après des dizaines d'années passées au service du prestigieux édifice tournaisien. Déjà présent depuis des années, c'est en 1986, suite à la fermeture de la firme Balamo à Kain pour laquelle il travaillait, qu'il a décidé d'occuper une fonction à plein temps. Evoquant, à l'occasion de son départ, ses souvenirs, il rappelle les festivités organisées lors du huitième centenaire de la cathédrale en 1971 et la tornade qui l'a fortement ébranlée en août 1999.

Une pétition circule dans la rue Saint-Eleuthère et dans le quartier du faubourg de Maire, elle est l'oeuvre d'un riverain excédé par les accidents graves, à répétition, qui se déroulent régulièrement en face de son domicile. Le 5 juillet, vers 23h30, ceux qui sont déjà couchés sont réveillés par un fracas énorme. Un véhicule de type 4x4 se dirigeant vers le centre-ville a heurté l’îlot central en béton situé près du carrefour formé par la rue Saint-Eleuthère et la rue Georges Rodenbach. Perdant le contrôle, le conducteur a embouti et totalement détruit trois véhicules stationnés le long du trottoir et a projeté un quatrième dans la porte d'une habitation. Le conducteur à l'origine de l'accident, blessé, sera transporté à l'hôpital. La pétition recueille 200 signatures en trois jours. La population est excédée, à peine une semaine auparavant, un accident similaire était survenu au même endroit et avait aussi fait victimes et dégâts.

Le mardi 10 juillet, au cours de l'étape menant les coureurs de Waregem à Compiègnes, les coureurs du Tour de France arrivent à Tournai par la chaussée de Renaix et empruntent une partie des boulevards de ceinture avant de rejoindre la chaussée de Valenciennes. Le coureur français Nicolas Vogondy empoche la prime de 800 euros, le maillot jaune est porté par le coureur suisse Fabian Cancellara. Parmi les spectateurs se trouve probablement un habitant de Kain, Pierre Wlomainck qui est rentré quelques jours plus tôt de son Tour de France. En vingt-trois jours, il a effectué 4.800 kilomètres et escaladé pas moins de sept cols de plus de 2.000 mètres. 

Le dimanche 15 juillet, des centaines de nostalgiques venus de Belgique, de France, des Pays-Bas et d'Allemagne se donnent rendez-vous sur l'Esplanade du Conseil de l'Europe où ils peuvent admirer une concentration de 465 "coccinelles", ce petit véhicule est un modèle de longévité puisque le premier exemplaire est sorti durant les années quarante.

Le lendemain, dès 5h du matin, de véritables trombes d'eau s'abattent sur le Tournaisis provoquant une seconde inondation en une semaine dans le quartier Saint-Jean. On sait que l'égouttage de cette partie de la ville n'est plus adapté pour recevoir une telle quantité d'eau en si peu de temps et l'eau envahit, une nouvelle fois, les habitations et les magasins. Une semaine plus tard, un troisième orage violent va provoquer les mêmes tourments non seulement à Saint-Jean mais aussi dans le quartier de l'avenue de Maire et la rue Saint-Eleuthère, une artère bien souvent citée dans la rubrique des faits divers en cet été 2007.

Août.

Le vendredi 3 août, le hameau du Fourcroix à Blandain est en émoi. Dans une habitation, on a découvert le corps sans vie d'une quinquagénaire exerçant la profession de kiné. Elle a été retrouvée morte dans sa baignoire. Des éléments troublants aiguillent les enquêteurs plus sur la piste d'un acte criminel que sur celle d'un suicide surtout que son véhicule a été retrouvé un peu plus tôt incendié sous un pont d'autoroute à Froyennes. Le lendemain, le meurtrier est arrêté, il s'agit de l'ancien compagnon de la dame. Il déclare ne se souvenir de rien. Un drame de plus à mettre au compte de la violence et parfois même de la folie qui sont devenues, peu à peu, des faits d'une inacceptable et incroyable banalité.

La presse annonce le futur regroupement des 310 agents des finances dispersés dans différents bâtiments en un seul site, dans les locaux à aménager et dans un immeuble à construire à l'ancienne coopérative L'Avenir, à la rue du Rempart et rue du Château.

Au mois d'août, les clubs de football fourbissent leurs armes en vue de la prochaine reprise du championnat et on peut dire qu'on est franchement inquiet pour les joueurs de Jean Marc Varnier, l'entraîneur du F.C Tournai. Eliminés sans gloire par Sprimont en Coupe de Belgique sur le score de 1-0, battus ensuite par Wevelgem (2-1), par Hamme (3-1) et par Waasland (1-3), on ne donne pas cher de leur peau en Division 2 Nationale. Interrogés, les joueurs et membres du comité semblent néanmoins rester confiants.

Un autre projet qui fera long feu est également annoncé par la presse, le probable déménagement du service "Population" de l’administration communale sur le site De Bongnies, il faut dire que les services situés dans la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville sont de plus en plus à l'étroit et le public n'y est pas reçu dans des conditions confortables.

Le jeudi 30 août, on assiste à une pêche extraordinaire, pour ne pas dire miraculeuse, sur les berges de l'Escaut. Des voitures sont retirées des eaux. Ces recherches ont été demandées suite à l'arrestation de trois mineurs d'âge soupçonnés d'être les membres du "gang des Clio" qui sévit depuis de nombreuses semaines dans la région. Ils ont reconnus une dizaine de vols de véhicules qui servaient à faire du stock-car, tout simplement pour le fun. Ensuite, ils étaient jetés dans le fleuve sans autre forme de procès. Les jeunes n'ont-ils plus aucune limite ou doit-on tout simplement dire que l'oisiveté est la mère de tous les vices ?

Septembre.

Alors que le mois débute, les mélomanes apprennent la mort de Luciano Pavarotti, un des trois ténors, une des plus belles voix de cette époque.

Après l'Allemagne en 2006, la Belgique accueille "PotatoEurope". Cette grande manifestation entièrement consacrée à la culture de la pomme de terre se déroule à Kain, au pied du Mont Saint-Aubert. Démonstrations d'arrachage, présentations de lignes de stockage, champs d'essais de culture, commerce de produits et de matériel attirent les spécialistes de la tubercule venus des quatre coins de l'Europe.

Deux ans après une reprise qu'ils souhaitaient limiter à douze mois, les "Polaris" annoncent qu'ils ne donneront plus que quatre concerts dans la région avant la définitive disparition de l'orchestre créé dans les années soixante. Ceux-ci auront lieu à Tournai, dans la salle Skill, le 9 septembre, à Bléharies, le 27, à Luingne, le 20 octobre et "last but not least", à Hollain, à l'occasion de la fête du football, le 28 octobre. Christian Croain continuera seul l'aventure dans son studio de Froyennes. Une longue épopée musicale s'achève, elle avait débuté dans la région, s'était poursuivie au Golf Drouot à Paris et avait été jalonnée par la parution de nombreux disques et CD reprenant les succès comme "Souris, souris", "Jolie Fille", "Marie-Line", "Qu'il fait bon vivre chez nous", "Mademoiselle Ninette" ou encore "Fous de la musique". Lors de la dernière fête de la musique, les cinq musiciens avaient encore rassemblé plus de trois mille personnes sur la place Saint-Pierre à Tournai. 

Un nouveau livre de qualité consacré à la cité des cinq clochers et à son patrimoine sort de presse en ce mois de septembre. De Louis Donat Casterman et Pierre Peeters, "Regard sur Tournai, deux fois millénaire" est un ouvrage abondamment illustré destiné à faire connaître, à promouvoir Tournai.

Il était un des derniers Tournaisiens à avoir remporté la Coupe de Belgique de football en 1956, lorsque le Racing de Tournai avait vaincu, au stade du Heysel, le C.S Verviers sur le score de 2-1. Jean Dedonder s'est éteint à l'âge de 85 ans. Il ne reste plus que six survivants de l'équipe qui écrivit une page d'histoire du football tournaisien.

En ce mois de septembre 2007, les automobilistes voient le prix du carburant flamber. Le litre de diesel coûte 1,033 euros et celui de Super 95, 1,269 euros. Par comparaison, rappelons qu'en 1975, en pleine crise pétrolière, le litre de diesel coûtait 5,15 Francs Belges soit 0,127 euros. L'automobiliste vache à lait de l'Etat et des raffineries, c'est loin d'être une légende !

Les ASBL La Marelle et l'Entracte soufflent respectivement leurs 30 et 20 bougies. A cette occasion, on apprend que le centre résidentiel l'Entracte va bientôt quitter la grande maison de la place Verte, bel immeuble mais peu fonctionnel pour l’accueil de personnes handicapées vieillissantes. Les responsables vont aménager le couvent des Petites Sœurs Servantes des Pauvres à la rue Saint-Martin que les religieuses avaient quitté quelques temps auparavant. (A suivre)

(sources : le "Courrier de l'Escaut" et souvenirs personnels).

(S.T. août 2013)