25/02/2008

Tournai : le Conservatoire de Musique (1)

Les touristes venus découvrir la ville aux cinq clochers sont souvent intrigués par ce bâtiment semi-circulaire érigé sur des colonnes à la Place Reine Astrid. La "Salle des Concerts", aussi appelée à cause de sa forme "le tambour à pattes", abrite, depuis 1982, l'actuel Conservatoire de Musique. Fondé en 1829, il compte parmi les académies de musique les plus réputées du pays. Il faut pourtant remonter en 1812 pour voir quatre artistes tournaisiens créer une école de musique. Dans le journal local de l'époque, "la Feuille de Tournay", il est mentionné que "les fondateurs désirent procurer aux amateurs des moyens faciles de cultiver l'art de la musique qui fait le charme de toutes les sociétés". En 1827, quinze ans plus tard, un nouveau pas est franchi par la création de la "Société d'harmonie ou de philarmonie de la Ville de Tournai".

Les amateurs de musique étant de plus en plus nombreux, celle-ci va entreprendre des démarches auprès de l'Administration Communale pour obtenir la création d'une école de musique reconnue. Le projet aboutira par l'approbation de son règlement le 7 mars 1829 et l'autorisation d'ouverture le 13 mai de la même année. Le 1 juillet 1829, dans des locaux situées en l'Abbaye de Saint Martin, s'ouvre l'Ecole de Musique de Tournai. Les cours ont lieu tous les jours de la semaine, suivant un horaire qui peut paraître bizarre à notre époque, de 11 à 12h et de 12 à 13 h. L'enseignement de la musique est dispensé par trois professeurs : Mrs Félis (solfège), Moreau (instruments) et Denos (chant). Ceux-ci sont rétribués grâce un versement trimestriel de cinq francs effectués par les élèves. C'est Charles Moreau, professeur d'instruments, qui sera désigné comme premier directeur par une commission administrative composée de sept membres et présidée par un échevin. On rapporte qu'à cette époque un membre de la commission assistait aux leçons. Charles Moreau était un excellent violoniste qui aurait pu briguer une carrière internationale et participer à de nombreux concerts tant était grand son talent mais il avait avant tout l'âme d'un pédagogue, son plaisir ne résidait pas dans les ovations d'un public subjugué mais dans l'enseignement de la musique, la transmission d'un savoir chez des jeunes dont il fallait mettre au jour le don pour la musique.

En 1836, l'école de musique quitte l'Abbaye Saint Martin pour la Grand'Place où elle est logée dans des locaux jouxtant ceux de l'Académie de Dessin qui deviendra plus tard l'Académie des Beaux Arts de Tournai. En 1851, les cours seront données en la Halle-aux-Draps, la période est cependant difficile car, après des débuts encourageants qui virent la participation de 54 élèves lors de l'année 1836-1837, la population tomba à 29 élèves en 1849-1850. En 1852, Charles Moreau décide de démissionner de son poste de directeur tout en conservant celui de professeur, le Conseil Communal choisit à l'unanimité, pour lui succéder, Mr. Amédée Dubois.

Né à Tournai le 10 juillet 1818, Amédée Dubois fut l'élève de Mr. Moreau. Extrêmement doué, il avait obtenu en 1835 un premier prix de violon au conservatoire de Bruxelles et occupait l'emploi de violon-solo au Casino Paganini à Paris. Reconnu pour son talent, il donna de nombreux concerts en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Toutes ces références attirèrent l'attention des responsables du Conservatoire de Bruxelles qui souhaitèrent lui conférer une place de professeur au sein de leur renommée institution. Au plus profond de lui-même, Amédée Dubois se sentait tournaisien et préfèra la direction de l'école de Tournai aux honneurs de la capitale. Dès son arrivée, il va totalement réorganiser l'école et va attirer de nombreux élèves, ils seront 110 en 1852 dont un grand nombre inscrit dans la classe...de violon. Ce n'était pas un hasard ! En 1853, relevons une initiative dont Mr. Maton, nouveau professeur de chant, fut probablement à la base, la création d'un cours de chant gratuit pour les personnes issues de la classe ouvrière. En cette même année, le 27 décembre, l'école de musique va se produire en concert au bénéfice des pauvres de la ville, sous le patronage de l'Administration Communale. Le conservatoire a été créé depuis à peine 25 ans, il atteint sa vitesse de croisière. Nous verrons dans le prochain article la suite de son histoire....