26/09/2016

Tournai : les festivités de septembre (4)

Dimanche 11 septembre : le "Coup du Dragon".

A peine le cortège terminé, la foule se retrouva au pied du beffroi où l'attendait Monsieur Zo et son spectacle dont on ne connaissait que le nom : "le coup du Dragon", la surprise était donc totale.

Monsieur Zo.

Derrière ce nom bizarre, M. Zo, se cache un Tournaisien, metteur en scène, producteur et réalisateur de spectacles événementiels qui se définit lui-même comme un "art-penteur". Diplômé Assistant-Social à l'ISSHA de Mons en 1979, il partit, dans les années quatre-vingt, se spécialiser à Paris au "Studio des Variétés". 

Depuis 1986, M. Zo donne réalité aux délires les plus fantasques de notre imagination, il est faiseur de rêves, créateur d'émerveillement. En 1996, il fonde, à Tournai, la troupe des "Facteurs d'Amour" que les Tournaisiens découvrent à la Saint-Valentin lorsque ceux-ci portent les messages d'amour postés par des hommes ou des femmes qui veulent, en ce jour de fête des amoureux, surprendre leur conjoint ou conjointe ou, plus encore, déclarer leur flamme à un être aimé. 

Ce concept s'étendra par la suite à Marseille, Madrid, Mons et Mouscron.

M. Zo deviendra le créateur d'une majorité des thèmes de "la Nuit des Intrigues", ce spectacle de rue qui ouvre traditionnellement le Carnaval de Tournai.

Pour les 175 ans de la Belgique, il réussira l'exploit de faire "naviguer" une véritable péniche de 80 tonnes dans les rues de Bruxelles pour le spectacle "Mademoiselle Madame". 

2016.09.10 la Marche des Géants Monsieur Zo.jpg

 On ne compte plus les aventures musicales auxquelles ce véritable homme-orchestre, doté d'une imagination débordante, a participé : les projets "Al'Manara" ou "Mali-mali" en compagnie d'Eloi Baudimont, la création de la parade organisée pour les vingt-cinq ans du festival "Juste pour Rire" de Montréal, les spectacles des "Folies de Maubeuge", l'inauguration d'un parc éolien avec "Le Grand Secret", l'ouverture de la manifestation "Charleroi 1911-2011" et "les Rencontres Inattendues" entre la musique et la philosophie, qui se déroulent à la fin du mois d'août dans la cité des cinq clochers. Il collabora également avec Franco Dragone et Luc Petit à la création du spectacle "Décrochez la Lune" de La Louvière. 

En 2015, M. Zo remporte le concours WApi qui le choisit pour monter le projet associant 18 communes du Hainaut Occidental dans le cadre de Mons 2015. Directeur artistique des "400 Coups", il mettra sur pied une première "Marche des Géants" qui traversera la Wallonie Picarde durant plusieurs jours.

Le dimanche 13 septembre 2015, ce spectacle itinérant doit se terminer en apothéose sur la Grand-Place de Tournai, dès la fin du cortège des Amis de Tournai. Hélas, une pluie battante vient contrarier les amours naissants du dragon du beffroi et de la princesse d'Espinoy. Pire, une des magnifiques cloches qui survolent la foule rompt ses amarres et, emportée par le vent, disparaît à jamais derrière les nuages.

 

M. Zo (à droite sur la photo)

 

Le coup du Dragon. 

En imagination, cette cloche a été retrouvée par M. Zo et fondue pour donner le "la" à toutes les cloches de la ville. C'est elle que le "Grand Sonneur" va ramener sur la Grand-Place au cours de la "Marche des Géants" du samedi 10 septembre (voir l'article consacré précédemment à cette manifestation).

2016.09.11 Cortège le Grand Sonneur.jpg

"Le grand Sonneur"

Se dirigeant vers le pied du beffroi où l'attendent une douzaine de sonneurs, déguisés en petits géants, elle va être emmenée dans les airs par le Dragon du beffroi, descendu pour s'en emparer (la réplique est parfaite, on croit voir le jumeau de celui qui fait office de girouette).

2016.09.11 400 Coups descente du Dragon (1).jpg

Crachant son feu, la bête emporte la petite cloche dans le ciel de la cité de Clovis mais elle sera interceptée par les personnalités qui se trouvent au dernier étage de ce symbole des libertés communales. Le bourgmestre Rudy Demotte, les échevins Philippe Robert et Pol Olivier Delannoy, la Présidente des Amis de Tournai, Annick Veys et son adjoint Bernard Valle, les représentants des cultes catholique, musulman, protestant et de la laïcité, tous réunis dans une grande fraternité, vont la faire sonner pour donner le "la".

2016.09.11 400 Coups descente du Dragon (3).jpg

Aussitôt l'Bancloque va se réveiller et serpentins et confettis multicolores vont jaillir des entrailles du prestigieux édifice tandis que la foule sera survolée par trois cloches. La cathédrale Notre-Dame décide également de participer à la fête et la religieuse Marie-Pontoise va entamer un dialogue avec l'Bancloque, sa voisine laïque tandis que le carillon du beffroi joue ses plus beaux airs, heureux d'être associé à cette grande sonnerie de cloches. 

2016.09.11 400 Coups la pluie de confetti.jpg

2016.09.11 400 Coups l'envol des serpentins (2).jpg

2016.09.11 400 Coups les cloches dansent.jpg

Participant à la fête, trois cloches vont survoler la foule.

Ce magnifique spectacle suivi par une foule immense qui avait pris place dans la rue Saint-Martin et sur la Grand-Place venait clôturer cette journée ensoleillée.

Avant que la Présidente des Amis de Tournai ne remette les clés au Bourgmestre, on assiste encore au serment de la "Compagnie du Serment de l'Bancloque", les nouveaux porteurs de géants prêtent serment, au pied du beffroi, en qualité de serviteurs de la cité. 

2016.09.10 Les Amis de Tournai.JPG

Pour une majorité de Tournaisiens, il était grand temps de rejoindre ses pénates car, le lendemain, le lever doit avoir lieu aux aurores pour participer à la "Grande Braderie annuelle des Commerçants". Nous en parlerons dans le prochain article.

Photos : R et S. Van Rompaye-Rauwers et P. Winberg

S.T. septembre 2016 

21/09/2016

Tournai : les festivités de septembre (3)

Dimanche 11 : les cortèges !

La procession à peine rentrée à la cathédrale, vers 12h45, l'êvêque, Mgr Guy Harpigny, se rendit en cortège de la place de l'Evêché au pied du beffroi. Sur l'estrade, il alla remettre à Rudy Demotte, bourgmestre, les clés de la Ville reçues la veille. Alors que retentissait l'hymne "les Tournaisiens sont là", le premier magistrat de Tournai allait aussitôt transmettre le précieux sésame à Annick Veys, Présidente des Amis de Tournai, la chargeant ainsi, symboliquement, de continuer à animer la ville. 

Malgré qu'un soudain et temporaire petit crachin soit venu semer une certaine inquiétude chez les organisateurs, sur la Grand-Place, il n'y avait déjà plus une place de libre aux terrasses des cafés et des brasseries, beaucoup ayant fait le choix de s'y restaurer afin d'être en première ligne pour le spectacle de l'après-midi. Dès 14h, des harmonies et fanfares régionales occupèrent le kiosque dressé face à la Halle-aux-Draps afin de faire patienter la foule. Pendant ce temps, les rangées de chaises qui ceinturaient le forum tournaisien trouvaient, peu à peu, leurs occupants. 

 

2016.09.11 Cortège le groupe Renaissance (1).jpg

Les groupes Marie de Hongrie de Binche et Charles-Quint de Gand formant le groupe "Renaissance".

2016.09.11 Cortège le groupe Renaissance (3).jpg

Vers 15h, un premier spectacle de qualité sera offert aux spectateurs. Les groupes "Marie de Hongrie" de Binche et "Charles-Quint" de Gand reconstituèrent les somptueuses fêtes qui marquèrent la venue de l'Empereur à Tournai pour un chapitre de la Toison d'Or, en 1531. Malgré une amplification quelque peu faiblarde et quelques spectateurs qui se croyaient encore attablés au restaurant et tenaient salon, les tableaux proposés furent appréciés par une très large majorité de spectateurs.

 

2016.09.11 Cortège le Manège de Blandain.jpg

 

A 16h, venant de la place Crombez et ayant traversé le centre-ville par les rues Royale, de l'Hôpital N.D, de Courtrai, de la Tête d'Argent et Perdue, les cortèges débouchèrent sur la Grand-Place par la rue des Maux, emmenés par les porteurs de bannières du Manège de Blandain. Ce sera alors un tableau haut en couleur et en son qui sera offert aux Tournaisiens : musiques, chars et Géants vont défiler durant plus d'une heure. 

 

 

 

2016.09.11 Cortège le groupe de la garde anglaise.jpg

De la garde anglaise au groupe sud-américain, de la formation musicale de Neufchâtel à la Band'As de Wattrelos, de la gondole vénitienne aux chars du Biscuit, de la Porcelaine ou des Amis de Tournai, tous les groupes composant ce long cortège apportèrent admiration et animation.

2016.09.11 Cortège le groupe Martinique (1).jpg

Le groupe Jamaïque

2016.09.11 Cortège la Gondole.jpg

2016.09.11 Cortège le groupe de Neuchatel.jpg

La formation musicale de Neufchâtel

tournai, cortèges, amis de tournai, cabaret wallon tournaisien, groupe renaissance, géants, chars,

La Band'As de Wattrelos.

2016.09.11 Cortège le char la Soupière.jpg

Le char de la Soupière en hommage à la Porcelaine tournaisienne.

Emmenés par les porteurs tournaisiens de la Compagnie de l'Bancloque ou par ces habitués des rues de la cité des cinq clochers que sont les porteurs athois, les géants tournaisiens dansèrent et virevoltèrent sur des airs régionaux avant d'aller sagement se ranger à l'ombre de Christine de Lalaing, princesse d'Epinoy. Petit gag qui ne passa pas inaperçu, le kiosque ayant été mis à la disposition des harmonies et fanfares, c'est face à la statue de l'héroïne tournaisienne que les autorités communales et leurs invités avaient pris place mais c'est devant la tribune que, par habitude, tous les groupes firent leurs démonstrations. 

2016.09.11 Cortège Reine Tournay et Childéric dansent (2).jpg

Reine Tournay et Childéric dansent.

2016.09.11 Cortège les Géants tournaisiens (2).jpg

Saragos et Châle Vert ont rejoint les croisés Lethalde et Engelbert et le Vendéen.

Le cortège se clôtura par les char de la "Chanson Tournaisienne". Petits Rambiles, Filles Celles picardes et membres de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien invitaient, comme chaque année, les spectateurs à reprendre en chœur les "cancheonnes tournisiennes qu'on aime tell'mint bin qu'on in predreot s'n'haleine à canter leu z'orfrains"". Autre petit gag, ce groupe, juché sur la plate-forme d'un très long camion, fut un des rares à vouloir faire le tour complet de l'esplanade. Hélas, bien trop long, le transport resta coincé entre rangées de spectateurs et statue et dut attendre que le public rejoigne le beffroi pour assister au spectacle de Monsieur Zo afin de se tirer de ce mauvais pas !

2016.09.11 Cortège le char de la Chanson tournaisienne (2).jpg

 

2016.09.11 Cortège la distribution des fleurs.jpg

Comme chaque année, le cortège se termina par la traditionnelle distribution des fleurs qui décoraient les différents chars. Un nouveau temps fort de cette journée marquée par la grisaille le matin et le soleil l'après-midi venait de prendre fin. 

Loin de se disperser, le public avait alors rendez-vous au pied du beffroi au sommet duquel les attendaient diverses personnalités. Cela est une autre histoire qui sera racontée dans le prochain article !

photos: S. et R. Van Rompaye-Rauwers.

S.T. septembre 2016

07/09/2016

Tournai : un week-end festif !

Quand le religieux se même au profane. 

Les amateurs de folklore en Wallonie Picarde sont vernis, n'ayons pas peur de le proclamer. Attachée à son histoire, cette région présente une diversité de rendez-vous annuels. A moins de cinquante kilomètres à la ronde, ils nous est donné d'assister à de nombreux événements dont certains sont repris au patrimoine de l'Unesco. 

Mons, sa procession de Car d'Or et son combat dit Lumeçon (à la Trinité), Ellezelles et son sabbat des sorcières (fin juin), Ath, son mariage de Gouyasse et son cortège des géants (le dernier week-end d'août), Lessines et son Festin (le premier week-end de septembre), Dottignies et sa fête de la Main (le troisième week-end de septembre), Mouscron et son cortège des Hurlus (le premier week-end d'octobre octobre), Comines et la fête des louches (le second week-end d'octobre), autant d'occasions de se retremper dans cette atmosphère si particulière inscrite dans la mémoire collective des habitants d'une région. 

Ce deuxième week-end de septembre, c'est la ville de Tournai qui est à l'honneur, pour la première fois deux grandes manifestations ont été rassemblées sur la même journée : la procession historique et le cortège des Géants.

Le samedi 10 septembre :

C'est le début de ce week-end appelé : les 400 cloches !

Les festivités débuteront à... Velaines, ce samedi à 7h du matin, par les premiers pas, la naissance du Grand Sonneur et un solide petit déjeuner si nécessaire pour tenir durant une longue journée. A 8h30, départ, par monts et par vaux, de la Grande Marche en direction de la cité des cinq clochers. 

A 16h00, celle-ci sera accueillie en la rue Perdue à Tournai, comme il se doit, à l'angle de la rue des Cloches par le "Grand Raffut". La Grande Marche rejoindra alors la Grand-Place.

Sur le forum tournaisien, une cloche sera remise à Christine de Lalaing par le Grand Sonneur qui n'hésitera pas à faire un câlin à l'héroïne tournaisienne. La Royale Harmonie communale des Sapeurs Pompiers animera, en musique, ce premier moment d'un week-end très riche.

A 18h, en la cathédrale Notre-Dame, sera célébré l'office pontifical par Monseigneur Guy Harpigny, Evêque de Tournai, réhaussé par les chants de la Maîtrise. 

A la fin de celui-ci, à partir du beffroi, le Grand Sonneur, les Géants tournaisiens, les corporations et les autorités communales s'en iront vers la place de l'Evêché remettre les clés de la Ville à l'autorité ecclésiastique alors que Marie-Pontoise et les cloches de la cathédrale entameront leur chant puissant auquel répondra, depuis son beffroi, l'Bancloque. 

A 20h, au Vieux Marché au Poteries se tiendra le "Bal des Géants" avec l'orchestre musette du "Beau Milo", un merveilleux voyage musical dans le Paris des années 1910 à 1950, période durant laquelle le swing manouche a acquis ses lettres de noblesse, des danseurs entraîneront le public qui ne sera pas longtemps hésitant.

Le dimanche 11 septembre :

C'est une journée bien remplie.

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

A 10h, sortie de la Grande Procession historique. Il s'agit de la 924e édition de cette commémoration religieuse établie, en 1090, par l'évêque de Noyon-Tournai, Radbod, afin d'implorer Notre-Dame de mettre fin à l'épidémie de peste (ergotisme du seigle) qui sévissait dans le Tournaisis, la Flandre et le Brabant depuis deux ans et avait fait des milliers de morts.

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

Près de 1.000 participants composeront les septante groupes qui présenteront les statues vénérées à Tournai, les reliquaires, les châsses ou autres croix processionnelles.  

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

A 12h30, retour de la Procession à la cathédrale.

C'est à ce moment que le religieux transmet le flambeau au profane pour continuer à animer les rues de la cité.

A 13h30, à la place de l'Evêché, Mgr Harpigny remet les clés au bourgmestre Rudy Demotte. Les autorités communales se rendent au pied du beffroi pour transmettre les clés de la ville aux Amis de Tournai qui ont alors mission de la divertir. 

De 14h30 à 16h30, sur la Grand-Place, concerts par l'Harmonie de Gaurain-Ramecroix, l'Harmonie de Templeuve et danses par le groupe Renaissance.

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

A 15h00, départ du cortège des Géants, des musiques et chars fleuris à la place Crombez. Celui-ci par la rue Royale, le pont Notre-Dame, la rue de l'Hôpital Notre-Dame, la rue du Curé Notre-Dame, la rue des Courtrai, les Quatre Coins Saint-Jacques, la rue Tête d'Argent, la rue Perdue et la rue des Maux rejoindra le forum vers 16h30. Après le passage des chars fleuris, on assistera à la traditionnelle remise des fleurs au public. 

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

A 18h, "le Coup du Dragon", une création de Mr. Zo, réalisateur tournaisien bien connu en Belgique et à l'étranger, et des Facteurs d'amour, une grande surprise qui devrait ravir le public. Cet évènement sera suivi du "Serment d'el Bancloque" au pied du beffroi qui mettra fin aux festivités tournaisiennes de ce second week-end de septembre. 

Lundi 13 septembre :

tournai, grande procession, cortèges, amis de tournai, Mr. Zo, géants, chars fleuris, grande marche

Dans les rues de la ville, c'est la "Grande Braderie" annuelle des Commerçants. Dès le lever du jour, bonimenteurs, camelots et chineurs occuperont le pavé de la cité, les uns pour vendre une marchandise vraiment "exceptionnelle" (sic), les autres pour réaliser la bonne affaire. Sur l'heure de midi et en soirée, les cafés et restaurants seront, comme chaque année, pris d'assaut et bien souvent, le "moules-frites" accompagné d'une bonne pinte sera le roi de la table. 

S.T. septembre 2016.

02/11/2015

Tournai : les festivités de novembre 2015

De nombreux événements culturels ou festifs vont encore marquer cet avant-dernier mois de l'année 2015. Novembre est traditionnellement le mois des Grands Cabarets de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien, des Salons des Amis de Tournai ou du "Next Festival" à la Maison de la Culture

 

Dimanche 1er, Tournai-Expo : salon "Antiquités, Brocantes et Collections".

Dimanche 1er, Maison de la Culture, 16h : "Tournai in Fiête", revue-spectacle de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.

Mercredi 4, Hôtel de Ville, Salon de la Reine, 18h : "Les Soins Palliatifs, un idéal de soins, une certaine vision de l'humain, historique et évolution" par le Docteur L. Desplanque, gériatre, Président du Comité d'Ethique du CHWApi dans le cadre des Conférences-Santé.  

Jeudi 5, Imagix, 20h00, projection en avant-première d'un "film surprise" dans le cadre de la soirée de lancement du Ramdam Festival 2016 en présence des acteurs et réalisateurs.

Jeudi 5, Froyennes, la Petite Fabriek, 20h : "Roly Barrionuevo" et "Amparo Sanchez" en concert.

Du jeudi 5 au dimanche 15, Grand'Place, 20h : la Boite Noire présente "le Cinéma d'époque" avec Jean-Pierre Castaldi et Pauline Brisby, du muet en noir et blanc à la superproduction en couleurs.

Vendredi 6, Froyennes, la Petite Fabriek, 20h : "Roly Barrionuevo" en concert.

Samedi 7 et dimanche 8, Maison de la Culture, 16h : "Tournai in Fiête", revue-spectacle de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.

Le samedi 7, Halle-aux-Draps, 20h, "70e anniversaire du Royal Cercle Choral Tornacum", concert avec la participation de la MusiKaine, de Christiane Diricq (violoncelle), Julie Prayez (soprano), Christian Chuffart (trompette), Philippe De Smet (piano), Michel Jakobiec (baryton) et de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.  

Dimanche 8, Tournai-Expo : "Poussy Cat" le salon du chat.

Dimanche 8, salle Saint-Lazare, 15h : "Cha, ch'est l'comble !", pièce  patoisante interprétée par la Relève Saint-Eloi.

Dimanche 8, Halle-aux-Draps, 16h : "70e anniversaire du Royal Cercle Choral Tornacum" avec la participation de la MusiKaine, Danse et Cie, Marie-Chantal Caufriez (piano), Virginie Malfait (soprano), Eric Dujardin (baryton), Patrick Salmon (piano), Régis Willem (ténor) et le Royal Cercle Choral Tornacum.

Mardi 10, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h : "Lettre à D.", d'André Gortz avec Dirk Roothoofft, l'histoire d'amour de l'auteur et de sa femme Dorine.

Mardi 10, mercredi 11 et jeudi 12, Froyennes, la Petite Fabriek, 20h : "l'Orchestre international du Vetex" en concert.

Jeudi 12, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : "L'albinisme, un autre regard sur la différence", conférence par Annie Mokto et Mwimba Texas de la Fondation Albinos Mwimba Texas de la République Démocratique du Congo, dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Samedi 14, Maison de la Culture, 20h : concert "Al Mamara", groupe de musiciens belgo-palestiniens dirigé par Ramzi Abourewan et Eloi Baudimont ponctué par des textes du poète palistinien Mahmou Darwich.

Samedi 14, aux Maisons romanes, 20h : "Jesu, meine Freude" de Schütz à Bach, chorals et motets par le Petit Chœur d'Ath et l'ensemble baroque sous la direction de Yves Wuyts. 

Samedi 14 et dimanche 15, Halle-aux-Draps : "Tournai la Page", le salon annuel du Livre et de l'Edition organisé par les Amis de Tournai.

Dimanche 15, Templeuve, église Saint-Etienne, 10h30 : "Sainte-Cécile de la Royale Union Musicale de Templeuve", centre culturo-sportif, 13h30 : repas festif et variétés.

Mardi 17, Grand Auditoire du Séminaire, 14h : "Bien soigner l'arthrose : un enjeu capital", conférence par Yves Henrotin, Professeur à l'Université de Liège dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mardi 17, Hôtel de ville, Salon de la Reine, 18h : "L'évolution du phénomène des sectes en Belgique" conférence par André Frédéric, Président de l'Aviso, Association d'Aide aux Victimes des Sectes.

Mercredi 18 et jeudi 19, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Archive" d'Arkadi Zaides, dans le cadre du Next Festival.

Mercredi 18 et jeudi 19, Maison de la Culture, au Bar : "Islands", spectacle chorégraphique de Salva Sanchis.

Jeudi 19, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : Les chemins de l'athéisme" conférence de Johannes Robyn et Patrick Darteville, de l'association belge des Athées, dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Vendredi 20, Blandain, Club de l'Amitié, 20h : "La tenture des saints Piat et Eleuthère", conférence par le chanoine Navez, conservateur de la cathédrale de Tournai, organisée par Ligne 4.

Samedi 21, Foyer Saint-Brice, 20h : "Skarbone 14" en concert. La toute dernière apparition dans le Hainaut du groupe rock régional avant son départ en tourné (Metz, Genève, Zurich...).

Samedi 21, église du Séminaire, 20h : "Récital de musique de chambre vocale et instrumentale", consacré à l'époque de la Renaissance, avec l'Académie de Musique Saint-Grégoire, Fabienne Alavoine (clavecin), Eric Dujardin (baryton), Virginie Malfait (soprano), Camille Seghers (violoncelle), concert dans le cadre des festivités organisées pour le retour, après restauration, des dix-sept tableaux de Pourbus l'Ancien au Séminaire de Tournai.

Samedi 21 et dimanche 22, Halle-aux-Draps, "Tournai-Toys", le salon du jouet organisé par les Amis de Tournai, bourse d'échange de mini-figurines, marché aux puces des enfants.

Samedi 21 et dimanche 22, salle La Fenêtre, 20h : "Continuez tout droit", pièce de et avec Christelle Delbrouck et Patrick Spadrille, mise en scène par Gille Delvaux, dans le cadre des Samedis des Planches.

Dimanche 22, Blandain, 15h : "Cha, ch'est l'comble", pièce patoisante interprétée par la Relève Saint-Eloi

Mardi 24, Grand Auditoire du Séminaire, 14h : Conseils et bonnes pratiques pour surfer tranquille", conférence par Olivier Bogaert, Commissaire à la Police judiciaire fédérale de Bruxelles dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mercredi 25 et jeudi 26, Maison de la Culture, 20h : "Human Decision" par la Cie System Failure dans le cadre du Next Festival.

Jeudi 26, vendredi 27 (19h), samedi 28 (14h30 et 17h30) et dimanche 29 (15h), Esplanade du Conseil de l'Europe : "Le Cirque de Saint-Nicolas".

Vendredi 27, salle le Forum, 19h30 : "Marie Heurtin" film de Jean Pierre Améris, bar à vin et mezze dinatoire, soirée organisée par Handicap Liban.

Jeudi 26, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : "L'intervention homme-robot pour assister le mouvement " conférence de Bernard Ronsse, chargé de cours à l'UCL dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Samedi 28, salle La Fenêtre, 20h, cabaret-spectacle "les Pi-Menteurs", reçoivent Marc Sirlereau, journaliste à la RTBf. 

Samedi 28, Maison de la Culture, 20h : "Histoire d'Amour", spectacle théâtral et cinématographique par la Cie Teatrocinema du Chili, spectacle présenté en espagnol, surtitré en français et en néerlandais, dans le cadre du Next Festival.

Samedi 28, Maison de la Culture, 21h30 : "See you next time", fête de clôture du Next Festival. 

Dimanche 29, Templeuve, 15h : "Cha, ch'est l'comble", pièce patoisante interprétée par la Relève Saint-Eloi.    

(le programme est susceptible d'ajouts et/ou de modifications)

S.T. octobre 2015.

28/10/2014

Tournai : festivités et expos du mois de novembre

 

Avant-dernier mois de l'année, novembre préfigure déjà les longues soirées d'hiver, le programme éclectique des festivités permettra de bien les occuper.

Festivités :

Samedi 1, Maison de la Culture, Salle Jean Noté, 20h : "Cha ch'est cirque !", revue 2014 composée et interprétée par les membres de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien et leurs amis.

Samedi 1 et dimanche 2, Tournai Expo : "Salon Antiquités, Brocante et Collections"

Dimanche 2, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 16h : "Cha ch'est cirque !", revue 2014 composée et interprétée par les membres de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien et leur amis.

Dimanche 2, Froyennes, la Guelière : "spectacle Alphonse Allais"

Mardi 4, Grand auditoire du Séminaire, 14h : Médecine douce et cancer, que peut-on en attendre ? Quels sont les pièges à éviter ?" conférence par le Dr. Didier Vander Stiechel, Directeur médical et scientifique de la Fondation contre le Cancer dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mercredi 5, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 16h : "Vu d'ici", spectacle familial par la compagnie Les Pieds dans le Vent.

Mercredi 5, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Avant que j'oublie" de et avec Vanessa Van Durme.

Jeudi 6, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : "Quid du droit social pour une Europe en crise ?" conférence par Pascale Vielle, Professeur à l'U.C.L. dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Jeudi 6, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 17h et 20h : "Douce France, par canaux et rivières" conférence par Maximilien Dauber, dans le cadre du cycle "Exploration du Monde".

Vendredi 7, Maison de la Culture, Bibliothèque Communale, 18h : "Agatha Christie et le roman policier du 19e siècle à nos jours" conférence par Martine Caudière, dans le cadre du salon "Tournai la Page".

Samedi 8, église Saint-Jacques, 20h : "Artistes en guerre et paix" concert-spectacle organisé au profit de l'APEDAF et d'Espace Sourds".

Samedi 8, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h : "Le quatuor Modigliani", lauréat de nombreux prix prestigieux, invité au Carnegie Hall de New-York, à Londres, Amsterdam, Vienne, Sienne et Tokyo..., dans le cadre du 13e festival européen de quatuors à cordes "Les Voix Intimes".

Samedi 8, salle La Fenêtre, 20h : "Zineland ou les angoisses d'une célibataire" de Tsela Ceulemans, spectacle interprété et mise en scène par Cécile Marx.

Samedi 8 et dimanche 9, Halle-aux-Draps, "Tournai la Page" salon du livre organisé par les Amis de Tournai, sur le thème du roman policier.

Dimanche 9, place de Lille, 10h et 15h : "Sainte-Marguerite, un quartier, une église, une vie", une organisation de l'association des Guides de Tournai.

Dimanche 9, salle Saint-Lazare, 15h : "Quoi çà est ?" Vaudeville de Jules Bastide interprété par la Relève Saint-Eloi.

Lundi 10, Froidmont, 18h30, "Marche du souvenir", sur une distance de 2,5 km au départ du monument aux morts.

Lundi 10, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h : "The Rinogrades" et "Mountain Bike", deux groupes en concert dans le cadre du festival franco-belge "Tour de Chauffe".

Mercredi 12, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h : "Karim Garbi", concert de l'auteur-compositeur-interprète et comédien.

Jeudi 13, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : "L'Art égyptien" conférence par Grégory Vroman dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Vendredi 14, Maison de la Culture, salle Jean Noté : "Deep Dish", spectacle chorégraphique par la compagnie autrichienne "Liquid Loft" dans le cadre de l'ouverture du Next Festival.

Samedi 15, salle la Fenêtre, 20h :"Les souffleurs de Mots", spectacle d'improvisation.

Samedi 15 et dimanche 16, Tournai Expo : "Salon de la Femme".

Samedi 15 et dimanche 16, Halle-aux-Draps : "Tournai Toys", le salon annuel du jouet et des collections de jouets, une organisation des Amis de Tournai

Dimanche 16, Blandain, Club de l'amitié : "Quoi çà est ?" vaudeville de Jules Bastide interprété par la Relève Saint-Eloi.

Dimanche 16, Mourcourt, église, 15h : "Le 7e festival de chorales fête les Droits de l'Homme" avec la chorale de Mourcourt, la chorale de Béclers-Maulde, la chorale "Porte ouverte à qui viendra", la chorale Saint-Amand d'Havinnes, la chorale "Tertous" de Vezon, la chorale "Jour de Joie".

Lundi 17, Centre de la Marionnette, 13h30, 14h30 et 19h : "Notallwhowanderarelost" de Benjamin Verdonck, dans le cadre du Next Festival 

Lundi 17 et Mardi 18, chapelle du séminaire de Choiseul, 20h : "Giulio  Cesare" par la Sociétas Raffaello Sanzio/Romero, spectacle inspiré de Shakespeare, en italien sur-titré français et néerlandais, dans le cadre du Next Festival.

Mardi 18, Grand auditoire du séminaire, 14h : "Le tragique dans l'art contemporain", conférence par Olivier Duquesne, Professeur au "75" et à l'Académie des Beaux-Arts de Namur, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui.

Jeudi 20, Tournai Expo : "Forum emploi Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai".

Jeudi 20, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 14h30 : "Outil pour comprendre l'Islam au cœur de nos villes", conférence par J.M. Corre, politologue dans le cadre de l'Université du temps Disponible.

Jeudi 20, Hôtel de Ville, salon de la Reine, 18h " : "La chirurgie esthétique, de la réparation à la beauté sur mesure", conférence par les docteurs Bylteris, Paternotte, Tourbach et Vandeweyer, chirurgiens plasticiens au Chwapi dans le cadre des Conférences-Santé.

Jeudi 20, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Notre peur de n'être", spectacle par la compagnie belge Artara/ Fabrice Murgia présenté au Festival d'Avignon 2014, dans le cadre du Next Festival.

Samedi 22, Salle la Fenêtre, 20h : "Les Pi-menteurs" l'actualité décalée vue par Loulou Godet, Dominique Watrin, Anne Simon... en invité, Freddy Tougaux, avec lui on peut être certain que "cha va d'aller".

Dimanche 23, salle chez Nous : "Quoi ça est ?", vaudeville de Jules Bastide interprété par la Relève Saint-Eloi.

Mardi 25, Grand auditoire du Séminaire, 14h : "L'Europe à l'épreuve du populisme" conférence par Jérôme Janin, Professeur à l'U.C.L., dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mardi 25, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Money" par le Zoo Théâtre/Françoise Bloch, nominé aux prix de la Critique 2014.

Jeudi 27, Maison de la Culture, salle Frank Lucas : "Slovaquie, Renaissance des Couleurs" conférence par Michèle et Jean Meuris, reporters-conférenciers dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Vendredi 28, Centre de la Marionnette, 19h : "Strike" spectacle par le Théâtre d'un jour.

Samedi 29, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h : "Orphée aux Enfers", opéra-comique de Jacques Offenbach par la Compagnie des Bavards d'Europe et la Chapelle Musicale de Tournai.

 

Expositions :

 

Du vendredi 7 au vendredi 21.11, Maison de la Culture : "Projets des étudiants et anciens de la section publicité de l'ESA Saint-Luc".

Jusqu'au 30 novembre, morgue du cimetière du Sud, musée de poche : "Grand-Père, raconte moi la guerre".

A partir du vendredi 14.11, Maison de la Culture : "Les différents projets présentés au concours d'affiches du Carnaval de Tournai".

Du jeudi 20 au jeudi 27 : chapelle de Choiseul : "La grande Guerre" exposition organisée par INV et INIG.

Jusqu'au 7.12, Rasson Art Gallery : "œuvres de Kosta Kulundzic, Eric Liot et Bernard Pras".

Jusqu'au 4 janvier 2015, Musée Militaire : "Tournai en 1914, une ville plongée dans la guerre".

Jusqu'au 4 janvier 2015, Musée des Beaux-Arts : "Martine, une amie pour la vie", évocation de l'œuvre de Marcel Marlier et Gilbert Delahaye.

Jusqu'au 16 mars 2015, Musée d'Archéologie : "Le Kemmelberg, des premiers chasseurs aux princes Celtes".

(programme susceptible d'ajouts et/ou de modifications)

S.T. Octobre 2014   

31/08/2014

Tournai : Patrick Desauvage nous a quittés !

tournai,patrick desauvage,amis de tournai,fifty one tournai,confrérie des cinq clochers,souvenir franco-belge,la piste aux espoirsIl y a des informations qu'on aimerait ne jamais recevoir, des nouvelles qu'on ne voudrait pas apprendre. Ce dimanche 31 août, vers midi, juste une semaine, heure pour heure, après la commémoration des combats héroïques menés par les soldats territoriaux de Vendée dans le quartier du faubourg de Morelle, Patrick Desauvage, Président du Souvenir Franco-Belge, a été retrouvé mort en son domicile de la rue Roc Saint-Nicaise à Tournai.

L'annonce s'est répandue comme une traînée de poudre à l'ombre des cinq clochers car il faut dire que l'homme était éminemment et sympathiquement connu dans les différents milieux associatifs tournaisiens.

Au début de cette année, il avait officiellement succédé à Mr. Georges Toubeau en qualité de Président du syndicat d'initiative "Les Amis de Tournai". A la tête de l'équipe de dévoués serviteurs de la Ville, il avait notamment œuvré pour redynamiser la journée des Quatre Cortèges. Ce n'est pas seulement le nom de celle-ci, transformé en "Tournai en fête et ses cortèges", mais la structure même de l'organisation qui avait été totalement revue. Aux dires des fidèles participants à ce week-end festif de juin, ce coup d'essai avait été un coup de maître.

Il y a un peu moins d'une vingtaine d'années, Patrick Desauvage avait succédé à son père, Robert, à la tête du "Souvenir Franco-Belge" dont une des tâches principales est de perpétuer le souvenir du sacrifice des soldats territoriaux de Vendée qui, aux prix de nombreuses vies, retardèrent l'avancée allemande, le 24 août 1914, permettant ainsi aux troupes britanniques qui avaient combattu à Mons, la veille, de pouvoir se regrouper. Cette année, il avait été particulièrement heureux d'accueillir des membres de familles de soldats français tués ou blessés à Tournai. En sa compagnie, nous avions visité le Musée Militaire et l'exposition retraçant cet épisode tragique.

Doyen de la "Confrérie des Cinq Clochers", Patrick Desauvage œuvrait également à la réussite de l'annuel Concert Viennois qui se déroule traditionnellement en décembre et dont les bénéfices vont à l'enfance déshéritée du Tournaisis.

Membre du club "Fifty-One", il a collaboré à de très nombreuses initiatives afin de venir en aide aux plus démunis. J'ai le souvenir qu'il y a une quinzaine d'années, il lança une opération "Sapins de Noël" afin d'apporter un petit plus à des adultes handicapés. Ce fut là encore une réussite, au point que la liste des objets souhaités par l'institution bénéficiaire a pu être rencontrée dans son entièreté par des membres ravis de servir des jeunes qui n'avaient pas eu la même chance que d'autres à l'aube de leur vie.

Patrick Desauvage collaborait également à l'organisation de "La Piste aux Espoirs", le festival des arts circassiens qui se déroule tous les deux ans dans la cité des cinq clochers. Sa passion du cirque en avait, là aussi, tout naturellement, fait récemment le Président de cette ASBL. Enfin, il était membre de l'association des "Médaillés et Décorés de Belgique".

Depuis longtemps à la tête d'associations culturelles, du souvenir ou philanthropiques, on a oublié que durant les années septante, Patrick était membre de la section d'athlétisme de la R.U.S.T.A

Ancien employé dans un organisme bancaire, Patrick Desauvage s'en est allé, à l'âge de 63 ans. La semaine dernière, il me confiait sa joie d'avoir pu mener à bien ces journées commémoratives d'août 1914. Travailleur infatigable, il ne recherchait pas les honneurs à un point tel que c'est profondément ému qu'il avait entendu Mme Caroline Jesson des Ecrivains Publics de Wallonie Picarde rappeler tout ce qu'il avait réalisé non seulement cette année mais durant les années antérieures.

Il avait ensuite confié à certains de ses amis qu'il songeait se décharger de quelques responsabilités, peut-être sentait-il poindre une certaine fatigue mais pas au point de redouter une issue fatale.

La ville de Tournai voit partir un de ses grands serviteurs, l'Optimiste perd un ancien collègue et avant tout un ami sincère. Le blog "Visite Virtuelle de Tournai" voit disparaître un de ses fidèles lecteurs.

(photo Jacques de Ceuninck) 

(S.T. août 2014)

 

 

28/10/2013

Tournai : les festivités de novembre

La saison culturelle bat désormais son plein, les spectacles, conférences et expositions se succèdent aux quatre coins de la cité des cinq clochers en ce mois de novembre.

 

Vendredi 1er, Thimougies, "Marche du Moulin", une organisation de Mont-marche Tournai.

Vendredi 1, salle de "Danse et Cie", 18h30, "La dette publique en Belgique et en Tunisie" conférence par Renaud Vivien du C.A.D.T.M suivie de "Dégénérescence" ballet-spectacle de et avec Ammar Tfili, une organisation du Théâtre Croquemitaine.  

Du vendredi 1 au dimanche 3, Tournai Expo, "Salon Antiquités, Brocantes et Collections".

Samedi 2 et dimanche 3, Halle aux-Draps, de 9 à 18h, "Tournai Toys", le salon du jouet et de ses collectionneurs, une organisation des Amis de Tournai.

Samedi 2 (20h) et dimanche 3 (15h), Maison de la Culture, salle Jean Noté, " Ch'est l'infier...au paradis !", revue patoisante annuelle de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.

Dimanche 3, Centre du Tourisme, 15h, "Tournai, perdu, Tournai gagné", en dias, trente ans de démolition, rénovation et réaffectation de bâtiments anciens de Tournai, une organisation de l'Association des Guides de Tournai.

Mardi 5, grand auditoire du Séminaire, 13h45, "Rogier van der Weyden, maître du sublime", conférence par Sylvie Esteve, Historienne de l'art, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mercredi 6, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h, "Tout le monde, ça n'existe pas", pièce créée par Marie Limet et mise en scène par Laure Saupique, spectacle nominé "Meilleur seul en scène" aux Prix de la Critique 2013.

Jeudi 7, Maison de la Culture, 14h30, "Le renouveau du nucléaire au XXIe siècle, luxe ou nécessité", conférence par Pierre Klees, Professeur émérite à l'U.L.B., dans le cadre du cycle de l'Université du Temps Disponible.

Jeudi 7, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h, "La langue de ma mère", de et par Tom Lannoye, une adaptation moitié en français, moitié en néerlandais de "Sprakeloos", roman de l'auteur.

Vendredi 8, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h, tour de chant de "Loïc Lantoine".

Vendredi 8, Maison de la Culture, Espace bis, concert de "Chevalrex".

Dimanche 10, Tournai Expo, "Super Show Félin international", les plus beaux chats d'Europe à Tournai, une organisation de Hainaut Poussy Cat.

Dimanche 10, salle du Forum, 18h, "Amparo Sanchez" en concert.

Lundi 11, Willemeau, place, 14h15, Marche sur 8 et 10 km, organisation Mont-marche Tournai.  

Mardi 12, grand auditoire du Séminaire, 13h45, "Frédéric Chopin et Georges Sand", conférence par Martine Cardière dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui".

Mercredi 13 et jeudi 14, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20h, "Abîme" par la compagnie de la Bête Noire/Céline Delbecq, interprété par Aurélien Van Trimpont et Charlotte Villalonga.

Jeudi 14, Maison de la Culture, 14h30, "Entre barbarie et romanité, le roi des francs Childéric, père de Clovis" conférence par Stéphane Lebecq, Professeur émérite de l'Université de Lille 3, dans le cadre du cycle de l'Université du Temps Disponible.

Jeudi 14, Maison de la Culture, 17 et 20h "Venise, la Sérénissime" par Robert-Emile Canat dans le cadre du cycle Exploration du Monde.

Du jeudi 14 au dimanche 17, esplanade du Conseil de l'Europe, "4e Grande Fête du Cirque de Tournai".

Le vendredi 15 novembre, salle du Forum, projection du film "Wadjda", premier long métrage tourné par une femme en Arabie Saoudite, lauréats de différents prix à Cannes, Dubaï et Venise, suivie d'un "mezze libanais", une organisation de l'asbl "Handicaps Liban". 

Samedi 16, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h, "Soleils", spectacle chorégraphique de Pierre Droulers dans le cadre du "Next Festival".

Samedi 16 et dimanche 17, Halle aux Draps, "Tournai, la Page", le salon tournaisien annuel du livre et des auteurs, une organisation des "Amis de Tournai".

Dimanche 17, Ere, café au Rep'ere, 9h15, promenade champêtre organisée par le Cercle d'Histoire de la Vallée du Rieu de Barges.

Dimanche 17, église de Mourcourt, 15h, "6e festival de chorales

Mardi 19, grand auditoire du Séminaire, 13h45, "Les progrès des neurosciences appliqués aux comportements humains" conférence par Pierre Moorkens, fondateur de l'Institute of Neurocognitivism, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui". 

Mercredi 20, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20h, "MCBTH", drame de William Shakespeare, traduit par Hugo Claus, mis en scène par Guy Cassiers, composition musicale de Dominique Pauwels, en néerlandais, sur-titré français, dans le cadre du "Next Festival".

Jeudi 21, Maison de la Culture, 14h30, "Quelles justices pour quelles familles : dire le droit ou dialoguer pour négocier ?", conférence par Corinne Poncin, Juriste et Présidente de l'asbl la Famille heureuse, dans le cadre de l'Université du Temps Disponible.

Vendredi 22, salle du Forum, 20h, "Slips Inside" spectacle des Okidoks.

Samedi 23, salle La Fenêtre, 20h, "rencontre d'improvisation" organisée par les Souffleurs de Mots.

Samedi 23, Esplechin, Salle de la Bascule, 20h, "Trombonissimo" concert par un quatuor de trombones

Dimanche 24, Hertain, 15h, Concert-évocation sur "Joseph Descamps, le Curé d'Hertain", par Françoise Lison Leroy et Pascal Macou. Exposition visible durant cette journée.   

Mardi 26, grand auditoire du séminaire, 13h45, "Un jardin beau toute l'année", conférence par Francis Peeters, chroniqueur à Jardins et Loisirs de la RTBf, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui". 

Jeudi 28, Maison de la Culture, 14h30, "L'histoire des Jésuites", par Silvia Mostaccio, Professeur à l'UCL, dans le cadre du cycle de l'Université du Temps Disponible.

Vendredi 29, Marquain, salle Luna, 19h, "L'Escaut mystérieux", conférence par Jean Claude Kion, licencié en philologie romane, une organisation de l'asbl Ligne4, le cercle d'histoire locale.

Vendredi 29 (20h) et samedi 30 (21h), Maison de la Culture, salle Jean Noté, "The Blue Boy" mise en scène de Feidlim Cannon et Gary Keegan, spectacle en anglais, sur-titré français et néerlandais, dans le cadre du "Next Festival".

Samedi 30, Tournai-Expo, de 10 à 19h, "Animô Expo", le salon des animaux de la ferme et de compagnie. 

Samedi 30, salle La Fenêtre, 20h, "Les nouvelles de l'Espace", l'actualité passée au crible par les humoristes, en invité Jean Philippe Rivière, avocat de défense d'en rire.

 

Les expositions :

Du vendredi 1er au dimanche 3, Mont Saint-Aubert, Relais des Artistes, les œuvres de Jacques Coppin.

Jusqu'au 4 novembre, Tamat et Musée de la Tapisserie, "Recherches 13", travaux des boursiers.

Jusqu'au 1.12, Rasson Art Gallery, rue De Rasse, les œuvres de Christo-Jeanne, Claude-Volz et Arman.

Du vendredi 8 au dimanche 1.12, Maison de la Culture, Espace bis, "Catapulte", œuvres de Benjamin Demeyere en collaboration avec le compositeur Chevalrex et le collectif Brest Brest Brest.

Jusqu'au 22 décembre, Musée d'Histoire Naturelle, "Images, Science et Nature", œuvres des photographes naturalistes belges Yvan Barbier et Jean-Christophe Grignard.

Du vendredi 15.11 jusqu'au 22.12, Maison de la Culture, les œuvres de Philippe Delécluse.

Jusqu'à fin décembre, Musée d'Archéologie, "Helkijn, château-fort et résidence des évêques de Tournai".

Ce programme est susceptible de modifications ou d'ajouts. 

S.T. octobre 2013        

        

 

 

25/09/2013

Tournai : les festivités d'octobre.

En ce second mois de rentrée, l'offre culturelle se complète avec les cycles de conférences et les spectacles qui prennent leur rythme de croisière.

Mercredi 2, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20 h, "Clear Tears/troubled Waters", spectacle chorégraphique pour sept danseurs et trois musiciens de Thierry Smits.

Jeudi 3, Maison de la Culture, 14 h, "Qu'est-ce que l'Histoire ? Progrès ou déclin ?", conférence par Michel Meyer dans le cadre de la rentrée académique de l'Université du Temps disponible.

Vendredi 4, salle Saint-Lazare, 19 h 30, "On va vous in fair' vir", spectacle patoisant par "El Bistreot Tournisien".

Vendredi 4, église Saint-Quentin, 19h30, "Concert de Gala" par La Royale Musique des Guides à l'occasion du 60e anniversaire de la présence militaire à Tournai.

Dimanche 6, salle Saint-Lazare, 15h30, "On va vous in fair' vir", spectacle patoisant par "El Bistreot Tournisien".

Dimanche 6 octobre, arrivée de la dernière étape du "Tour de l'EuroMétropole" (ou circuit franco-belge), course cycliste pour coureurs professionnels.

Mardi 8, Auditoire du Séminaire, 13 h 45, "Le Temps et ses métamorphoses" conférence par Pascal Chabot, philosophe, professeur à l'I.H.E.C.S de Bruxelles dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui". 

Mercredi 9, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20 h, "Très nombreux, chacun seul", création collective de Jean Pierre Bodin, Alexandrine Brisson, Jean Louis Hourdin, Roland Auzett avec Jean Pierre Bodin et la participation de Christophe Dejours.

Jeudi 10, Maison de la Culture, 14 h, "Le Brésil au XXIe siècle : naissance d'un nouveau grand", conférence par Laurent Delcourt, dans le cadre de l'Université du Temps disponible.

Jeudi 10, Maison de la Culture, salle Jean Noté, en matinée et soirée "Le Népal, les royaumes perdus" conférence par Emmanuel Braquet dans le cadre du cycle Exploration du Monde. 

Du vendredi 11 au lundi 14, "Ducasse de Kain Centre". 

Samedi 12, Musée d'Archéologie, 14h30, "Entre la pierre et le fer : naissance et développement du concept de l'âge de Bronze en Belgique du XIXe siècle à nos jours" conférence par Walter Leclercq, organisée par la Société Tournaisienne de Géologie, Préhistoire et Archéologie.

Samedi 12, salle Saint-Lazare, 19h30, "On va vous in fair' vir", spectacle patoisant par "El Bistreot Tournisien".

Samedi 12, Maison de la Culture, 19 h 30, "Concert de Gala" par la Musique Royale de la Marine sous la direction de Bjorn Verschoore, organisé à l'occasion du 30e anniversaire du Groupe des Percussions de Tournai, avec la participation de Danse et Cie et de Chtiganza.

Samedi 12 et dimanche 13, cité Georges Point de la Haute Ecole provinciale, de 8 à 11 h, "Petits déjeuners Oxfam". 

Samedi 12 et dimanche 13, Halle-aux-Draps, "La Halle Gourmande", salon de la gastronomie organisé par les Amis de Tournai. 

Samedi 12 et dimanche 13, Esplanade du Conseil de l'Europe, "1er rallye de Tournai", organisé par l'écurie EuroMétropole Position, quatre boucles et deux spéciales, animations diverses...

Samedi 12 et dimanche 13, salle la Fenêtre, 20h,  "Hamlet froid" dans le cadre du Samedi des Planches.

Dimanche 13, Esplechin,  départ café de la Bascule, 9h15, "Promenade à la découverte du village d'Esplechin" , balade de 7 km organisée par le Cercle d'Histoire de la Vallée du Rieu de Barges.

Dimanche 13, salle Saint-Lazare, 15h30, "On va vous in fair' vir", spectacle patoisant par "El Bistreot Tournisien".

Dimanche 13, Maisons Romanes, 15h30, "Concert de 12 guitares", des oeuvres de Saint-Saëns, Bach, Stravinsky, Villa Lobos, Copland, Leclercq.

Mardi 15, Auditoire du Séminaire, 13h45, "A la rencontre des prisonniers du monde", conférence par Jan Decock, infirmier, visiteur de prison, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui". 

Du mardi 15 au dimanche 20, Centre de la Marionnette, Halle-aux-Draps, Maison de la Culture et dans divers lieux en ville, en matinées familiales ou en soirées pour adultes, "Festival découvertes, images et marionnettes" organisé par le Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie Bruxelles en coproduction avec la Maison de la Culture.

Jeudi 17, Maison de la Culture, 14 h, "Roger de le Pasture-van der Weyden, de Tournai à Bruxelles, maître des Passions au XVe siècle", conférence par Valentine Henderiks dans le cadre de l'Université du Temps disponible. 

Jeudi 17, Hôtel de Ville, Salon de la Reine, 18 h, "La kinésithérapie respiratoire", conférence par Isabelle Lecouvet, kinésithérapeute.

Samedi 19, salle Saint-Lazare, 19h30, "annuel souper de Saint-Lazare".

Du samedi 19 au lundi 21, Tournai Expo, "Salon du cheval, du poney et de l'âne", exposition, animations diverses : dressage académique, équitation portugaise, haute-école, démonstrations western... 

Samedi 19, Maison de la Culture, 14h30, "Après la mort d'un enfant", conférence-témoignage par Stéphanie Fugain, organisée par l'APPER Hainaut.

Dimanche 20, place verte, "Bourse d'échange de plantes, graines et semences" dans le cadre du projet Lively Cities. 

Dimanche 20, cimetière du Sud, 10h, "Cent sépultures du périmètre historique 1838-1860", parcours promenade en compagnie de Jacky Legge, conservateur des cimetières tournaisiens. 

Mardi 21, Maison de la Culture, salle Jean Noté, 20 h, "L'Amour, la Guerre", création librement adaptée du théâtre de Shakespeare de Selma Alaoui.

Mardi 22, Auditoire du Séminaire, 13h45, "L'Allemagne, modèle ou problème pour l'Europe", conférence par Christophe Strassel, professeur associé E.N.S. Paris, dans le cadre du cycle "Connaissance et Vie d'Aujourd'hui". 

Mardi 22, jeudi 24, vendredi 25 et samedi 26, Esplanade du Conseil de l'Europe, sous chapiteau, "Le Repas" de Cheptel Aleïkoum, spectacle circassien présenté durant un vrai repas pris en la compagnie des artistes.

Mercredi 23, Maison de la Culture, salle Frank Lucas, 20 h, "Happy Slapping", spectacle réservé aux adultes sur le monde de l'adolescence déboussolée de Thierry Janssens et Alexandre Drouet.

Jeudi 24, Maison de la Culture, 14 h, "Les lasers : hier, aujourd'hui et demain" conférence par Philippe Leclère dans le cadre de l'Université du Temps disponible.

Vendredi 25, Bibliothèque communale, 18h, "la Vitamine P, la Poésie, pourquoi, pour qui, comment ?" par Jean Pierre Siméon, philosophe, enseignant et créateur des "Printemps de la Poésie".

Vendredi 25 octobre, Conservatoire de Tournai, 20h, "Concerto Classissimo" avec la pianiste Stéphanie Proot dans des œuvres de Mozart et Beethoven, une organisation de la Chapelle Musicale de Tournai.  

Samedi 26, Maison de la Culture, 20 h, "Ch'est l'infer...au paradis", revue annuelle de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournai.

Samedi 26 et dimanche 27, Halle-aux-Draps, Prévente de prestige du timbre consacré à la Grand'Place de Tournai.

Dimanche 27, cimetière du Sud, 10 h, "les couronnes mortuaires anciennes et contemporaines", parcours promenade en compagnie de Jacky Legge, conservateur des cimetières tournaisiens.

Dimanche 27, Maison de la Culture, 16 h, "Ch'est l'infier...au paradis" revue annuelle de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.  

Jeudi 31, Mourcourt, relais du Vieux Comté, "soirée Haloween".


Expositions :

Jusqu'au dimanche 13, Rasson Art Gallery, rue De Rasse, "les œuvres de Michel Soubeyrand, Edouard Buzon et Rocky Zero".

Jusqu'au dimanche 27, Maison de la Culture, "Aux usages connus d'eux seuls" œuvres de Pierre Moulin. 

Jusqu'au dimanche 27, Fort Rouge, placette Marché aux Oignons, " Les anges ne sont pas des enfants de chœur", œuvres des plasticiens Amathéü et Ganz.

du samedi 5 au dimanche 27, "L'Art dans la Ville" expositions d’œuvres dans les musées, les vitrines, les galeries, les bâtiments publics...

Du samedi 5 au dimanche 27, Espace l'Art est Création, bd Léopold, "Dislocation et métamorphoses", photographies de Bruno Lestarquit, Jean Herbonnier et Jacques Desablens". 

Du samedi 5 au lundi 4 novembre, Tamat et Musée de la tapisserie, place Reine Astrid, "Recherches 13", travaux de huit boursiers de la fondation.

Du mardi 15 au dimanche 20, Maison de la Culture, Centre de la Marionnette, Halle-aux-Draps, "Cousu Main" sculptures d'Anne Bothuon.

Samedi 19 et dimanche 20, Mont Saint-Aubert, Relais des Artistes : "les oeuvres de Pierre Montignies". 

Du dimanche 19 au 1er décembre, Rasson Art Galley, rue De Rasse, "les oeuvres de Christo-Jeanne, Claude-Volz et Arman".

Jusqu'au 22 décembre, musée d'Histoire naturelle "Image, Science et Nature

Jusqu'à fin décembre, musée d'Archéologie, rue des Carmes,  "Helkijn Château-Fort et Résidence des Evêques de Tournai". 

(programme susceptible de modifications et/ou d'ajouts). 

S.T. septembre 2013.

10/07/2013

Tournai : l'année 2006 sous la loupe (2)

Le deuxième trimestre de 2006.

Poursuivant la rétrospective des évènements qui marquèrent l'actualité locale en cette année 2006, nous abordons ceux qui se déroulèrent durant le printemps.

Avril.

Lors de son Assemblée Générale, l'asbl "Pasquier Grenier" qui oeuvre pour la défense du patrimoine de la cité des cinq clochers annonce la prochaine restauration du tympan orné de "la Vierge à l'Enfant", oeuvre de Nicolas Lecreux datant de 1758, incluse dans le bâtiment qui abrita jadis l'hôpital Notre-Dame et qui accueille désormais l'Académie des Beaux-Arts. Une autre oeuvre du même sculpteur, dénommée "l'Assomption", est désormais visible dans la chapelle du Séminaire, à la rue des Jésuites. Sa restauration avait été rendue nécessaire suite à sa conservation problématique, durant de nombreuses années, dans l'église Sainte-Marguerite fermée au culte.

Du 21 au 23 avril, les Amis de Tournai organisent, en la Halle-aux-Draps, un salon dédié à la musique qui prend le nom de "Tournai, la Note". De nombreux artistes tournaisiens y participent, Christian Chuffart, Philippe de Smet, Virginie Malfait, le quatuor Scaldis... Le 29 avril, un concert de clôture se tient en l'église du Château, il permet d'applaudir la musique du 43e R.I. de Lille avec en soliste, Christian Chuffart. 

Le 28 avril, à l'initiative du Lion's Club les Templiers, les rires fusent dans la salle Jean Noté de la Maison de la Culture où est représentée la pièce de Francis Veber : "Le Dîner de Cons".

Cette fin de mois est marquée par le début d'une affaire qui va secouer les milieux sportifs tournaisiens. Elle sera rapidement appelée "l'affaire du faux Ciré", du nom de ce joueur congolais évoluant au sein de l'équipe du FC Tournai. La justice qui s'en est emparée devra faire toute la lumière sur les responsabilités lors de l'attribution de ce faux certificat délivré par l'administration communale pour être en ordre avec les exigences de l'office des étrangers. Pour elle, il n'y a pas de doute, des personnes sont coupables de faux et usage de faux. Le bourgmestre, également président du club de football, un administrateur et une employée communale comptent parmi les suspects et lors des différentes déclarations, c'est le cas de le dire : "chacun se renvoie la balle". L'employée sera blanchie et le bourgmestre bénéficiera d'une suspension du prononcé. Voici encore une preuve qu'à notre époque, le sport est souvent générateur de pratiques douteuses et que la "gloriole" que peut apporter la fonction de dirigeant pousse parfois certains à des excès quand il s'agit de (re)dorer son blason.

Mai.

Alors que le mois de mai ramène les métiers forains sur l'Esplanade du Conseil de l'Europe, le dimanche 14, la police tournaisienne réalise un coup de force en faisant emmener à la fourrière des dizaines de véhicules garés sur les trottoirs et accotements du zoning commercial de Froyennes, lors de l'hebdomadaire marché aux puces. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, peu à peu, le stationnement était devenu anarchique et si un incendie avait éclaté dans une des nombreuses surfaces commerciales, les véhicules d'intervention auraient bien eu des difficultés pour se frayer un chemin leur permettant de rejoindre le lieu du sinistre.

Toujours en ce mois de mai, le Logis Tournaisien présente son projet d'aménagement de l'ancien hôtel des pompiers situé à la rue Perdue. Douze appartements moyens neufs seront aménagés dans la caserne tandis que des logements sociaux seront construits, à l'arrière, dans la rue des Bouchers Saint-Jacques. Les responsables restent ainsi fidèles au développement de la mixité sociale qu'ils ont entamé depuis quelques temps.

Le 22 mai, une dispute éclate entre des individus. Trois personnes ont décidé de mener une expédition punitive et pénètrent dans un immeuble du faubourg Saint-Martin occupé par un homme et sa compagne. Pendant que cette dernière se réfugie dans une chambre, ils s'en prennent à son compagnon et l'abreuvent de coups violents. La victime gravement blessée sera transporté en clinique et décèdera dix jours plus tard. On a vraiment du mal à imaginer la cause de ce différent : quelques mots déplaisants proférés à l'égard d'un des agresseurs. Comme on le constate, la violence est déjà omniprésente dans notre société et pourtant on ne peut encore rejeter la faute sur la crise qui interviendra deux ans plus tard. 

Le mardi 30 mai, la Ville de Tournai présente à la presse, son nouveau manager de la Gestion Centre-Ville. Il n'est pas un inconnu pour beaucoup de Tournaisiens, Jean Michel Van de Cauter est, en effet, l'animateur de nombreux évènements dans la cité des cinq clochers et les ados des années quatre-vingt et nonante le connaissent sous le nom de William Chapman, disc-jockey et animateur vedette d'une station de radio locale (voir l'article que le blog lui a consacré).

Juin.

Les 9 et 10 juin, la caserne Quartier Général Baron Ruquoy ouvre ses portes au public dans une opération de sensibilisation aux carrières militaires. Ces journées sont inaugurées par un grand concert donné par la Musique de la région Terre Nord-Est de Metz (F) en la Maison de la Culture tandis que la Montkainoise offre un concert apéritif le dimanche midi. Le public présent a rarement l'occasion d'admirer les bâtiments rénovés situés sur le site de la citadelle de Vauban.

Le même week-end, les amis de Tournai proposent leurs traditionnelles "Journées des Quatre Cortèges". Le samedi, à la place Reine Astrid, sur un podium sont rassemblés Mélanie Cohl (la tournaisienne qui a brillamment défendu les couleurs de la Belgique à l'Eurovision avec sa chanson "Dis oui"), les Polaris (voir article que le blog a consacré à cet ensemble musical) et Skarbone 14. C'est du Tournaisien et du meilleur et cela est dit sans chauvinisme ! 

Alors que l'année académique touche à sa fin, on apprend que Michel Jakobiec a été désigné pour succéder à André Waignien à la direction du Conservatoire de Musique, dès la rentrée de septembre. Le compositeur et chef d'orchestre bien connu dans notre région mais aussi à l'étranger a passé vingt-neuf années au sein de l'institution.

Le mercredi 14 juin, un violent orage s'abat sur le Tournaisis, les grelons précèdent un véritable déluge. Les villages de Willemeau et de Taintignies sont, une nouvelle fois, touchés par les inondations, la foudre tombe sur la caserne des pompiers à l'avenue de Maire provoquant une coupure de courant, endommageant l'informatique et bloquant même les feux rouges situés sur l'avenue, actionnés lors de la sortie des véhicules d'intervention.

Le 24 juin, Frédéric François réunit ses fans pour un concert qui se tient au stade Luc Varenne. Les organisateurs avaient aussi prévu la présence de Kio, hélas aucune suite ne fut donnée à leur souhait.

A la fin du mois de juin, la première phase de rénovation des quais tournaisiens est terminée. Celle-ci a coûté 5.260.000 Euros dont 10% à charge de la commune. Les travaux ont duré une dizaine de mois.  

(sources : presse locale, éditions de 2006)

S.T. juillet 2013

11/06/2013

Tournai : Jours de fête et cortèges

Une météo inespérée

Une froidure tenace ne voulait pas nous quitter, elle semblait même définitivement installée, on avait perdu le souvenir d'un ciel bleu, pluies, vent en avaient rendu plus d'un cafardeux. Le thermomètre ne parvenait pas à décoller, il allait bientôt geler en plein mois de juillet, mais on ne devait pas se plaindre dans notre région quand on voyait ailleurs les terribles inondations. 

Tel Zorro combattant le désespoir et la morosité, les Amis de Tournai... sont arrivés et le soleil a brillé pour les traditionnelles fêtes de Tournai. Est-ce là de la chance ou l'effet du hasard ou bien nos Amis ont-il plu à Saint-Médard ? Pour parvenir à vaincre le général Hiver ont-ils rassasié d'oeufs la brave sainte Claire ? Le fait d'avoir mis à l'honneur la place de l'Evêché juste après sa rénovation leur a-t-il fait bénéficier, en haut lieu, d'une protection ? Peu importe, "l'Beon Dieu" était tournaisien, n'en déplaise à nos amis Montois qui se l'approprient généreusement quand leur ducasse bénéficie d'un temps engageant !

Un long héritage

Depuis son origine, au début des années cinquante, on l'appelait la "Journée des Quatre Cortèges" car la cavalcade qui parcourait alors, un dimanche de juin, les rues de la cité se composait d'un cortège folklorique avec ses géants, ses sociétés de musique, ses chars fleuris et sa caravane publicitaire. 

Depuis soixante ans, les Amis de Tournai ont sans cesse innové, ajoutant rapidement une soirée de concerts, le samedi. Ceux-ci trouvaient, chaque année, un nouvel écrin pour les accueillir : la place Crombez, les quais, la place Reine Astrid, le séminaire de Choiseul...

Il y eut ensuite les grands évènements comme les parades de musiques militaires belges et étrangères, le dimanche matin, sur la Grand-Place, la venue des "Comédians de Barcelone", démons et dragons envahissant les rues de Tournai durant une mémorable retraite aux flambeaux, il y eut l'Histoire avec la présentation des bannières des corporations, il y eut la reconstitution historique sur la place de Lille, il y eut, il y eut tant de choses et également de somptueux spectacles pyrotechniques et musicaux.

Cette année, sans totalement rompre avec la tradition, les amis de Tournai ont quelque peu bouleversé l'habituel programme. L'affiche le proclamait, désormais les journées de juin allaient s'appeler "Tournai en Fête et ses cortèges". 

Une soirée musicale et estivale

Samedi soir, la place de l'Evêché rénovée servait de cadre somptueux à deux grands concerts. Tout d'abord celui donné par "l'Orchestre à vent du conservatoire de Tournai" sous la direction de Daniel Buron, professeur de trompette, un ensemble d'une septantaine de musiciens, étudiants et anciens unis par l'amour de la musique, abordant tant le répertoire classique que le moderne, touchant aussi bien le coeur des mélomanes avertis que celui des jeunes assoiffés de rythme. Ensuite, il y eut l'ensemble professionnel de la "Musique Royale de la Marine" sous la direction de Norbert Nosy, trente musiciens exceptionnels spécialisés dans la musique de jazz. Trois heures de pur bonheur !

Les spectateurs rejoignirent ensuite la Grand-Place pour le spectacle pyrotechnique et musical.

Une grasse matinée

Il n'était pas loin de minuit quand se termina cette soirée de festivités et la nuit fut courte pour les Tournaisiens et leurs invités car le programme du lendemain était si chargé qu'il débuta dès 9 h 30 par la remise des clés de la Ville aux Amis de Tournai des mains du bourgmestre Rudy Demotte, vieille tradition remise au goût du jour, il y a quelques années. Par ce geste symbolique, le premier magistrat de la Ville donne aux organisateurs tous les pouvoirs pour animer la cité des cinq clochers. La "Royale Harmonie des Volontaires Pompiers Tournaisiens" faisait son entrée sur le forum tournaisien juste avant que les porteurs de géants prêtent le serment de l'Bancloque. Avant le départ des Chevaliers de la Tour, de rouge et de blanc vêtus, pour la tenue en l'Hôtel de Ville de leur 60e concile, un ensemble écossais (venu d'Anvers) "The Borderline Pipes and Drums" tenta de réveiller une Grand'Place où malheureusement les chaises vides étaient plus nombreuses que celles occupées. Beaucoup avaient probablement prolongé la soirée de la veille et faisaient encore une grasse matinée.  

L'heure des ambassadeurs

En présence des confréries amies, "l'Ordre de Marie de Hongrie" de Binche et la "Confrérie des Chevaliers de la Tour de Saint-Amand-les Eaux" (F), dans le salon de la Reine de l'Hôtel de Ville, treize nouveaux chevaliers furent intronisés en cette année 2013 parmi lesquels Sylvain Berger, consul général de France en Belgique, Alfred Gadenne, bourgmestre de Mouscron, Louis Donat Casterman, administrateur de l'asbl Pasquier Grenier et Marjorie Bonnet, "Madame Carnaval". Lors de l'intronisation dans la confrérie des Chevaliers de la Tour, à chacun d'eux charge est donnée de continuer à servir Tournai, de porter le renom de la ville bien au-delà de ses frontières et d'être présent lors des prochains conciles. 

Sur un pas de porte ou sur la Grand'Place.

Alors que la Brass Band d'Hérinnes, ensemble musical régional dont la réputation n'est plus à faire, sous la direction d'Edouard Elekan, Tournaisien d'adoption, enchantait les nombreux spectateurs ayant pris possession des chaises ceinturant la Grand-Place, de très nombreux badauds se sont massés dans les rues, aux terrasses des cafés, sur le pas de leur porte afin d'assister au passage du cortège dans sa longue remontée vers le forum. Les géants tournaisiens et leurs suites, les bandas, la fanfare de Huissignies et ses majorettes et les chars fleuris défilèront ainsi une heure durant à la grande joie des enfants, peut-être un peu déçus de ne pouvoir faire l'habituelle chasse aux gadgets de la caravane publicitaire, celle-ci étant absente désormais. Pour beaucoup ce fut néanmoins une mesure admirable, l'air de nos rues désertées par les véhicules, devenant plus respirable. 

Personnellement, je préfère aller à la rencontre des géants alignés dans la rue de la Justice. Se réveillant d'un long sommeil, immobiles, hautains, regardant au loin, ils attendent religieusement le signal du départ. Dans quelques instants, épris de liberté, il partiront, danseront, tourneront aux sons des bandas, ivres de bonheur, profitant dans une longue année, de ces quelques heures. Pour mieux les inspecter, comme dirait Alain Souchon, je me suis laissé aller à un jeu de dupes, de Christine de Lallaing regarder sous la jupe, pour découvrir cet espace, relativement petit, réservé aux porteurs qui lui donne vie. "Cela vous arrive régulièrement ce genre de comportement" m'a dit un porteur en souriant. 

Une chute spectaculaire.  

L'édition 2013 restera dans les annales, à cause d'un incident peu banal, notre brave Jean Noté, a, comme nous tous, souffert des mauvais pavés de Tournai, une roue s'est coincée pas loin d'une bordure et le géant s'est rapidement retrouvé en mauvaise "posture", déséquilibré, de toute sa hauteur, sur la chaussée, il s'est fracassé. Le diagnostic fut vite posé, fracture ouverte de la face et pommettes enfoncées. Sur la pointe des pieds, il s'est retiré et s'il veut encore sortir dans les prochaines années, il devra être opéré. Souhaitons à ce populaire géant du quartier Sainte-Magritte un prompt et complet rétablissement. J'ai appris que pour un lifting pareil, le géant n'avait pas de mutuelle, dans ces circonstances, si vous voulez l'aider, n'hésitez pas à prendre contact avec les Amis de Tournai (voir leur blog en référence dans la colonne de droite)

Une dernière fois, sur la place, en début de soirée, les chars sont revenus pour être dépouillés. Annuellement, pour ces centaines de mains tendues, ces quelques fleurs deviennent un porte-bonheur, un bref souvenir qui fanera en quelques heures, eh oui, à Tournai aussi "ch'est fiête et ch'est ein peu comme au Doudou d'Mons où on arrache les poils de l'queue de l'bîete" !

La journée pouvait se terminer, en musique et en beauté, car avec la douceur et le soleil retrouvé, aux sons des bandas, on se serait vraiment cru au Pays Basque.

(S.T. juin 2013)