13 mai
2017

Tournai : expressions tournaisiennes (405)

Bonne fiête Maman !

Vous avez d'jà ormarqué, mes gins, qu'in Belgique l'fiête des mamères elle cait toudis aux invireons de l'Saint Mamert. Ch'est ein sorte d'pinse-biête pou les ceusses qui n'ont pos d'tiête ! L'fiête, au calinderrier, elle prind toudis plache au momint dusqu'on fiête les saints d'glache

Ave ein bouquet d'fleurs à s'main, eine paire de meots bin queusis, tout in souriant, l'infant rint ainsin hommache à s'maman eine feos par an. 

Pourtant ceulle belle traditieon, elle a du pleomb dins l'aile si on in creot, à l'radio, les dernières nouvelles. 

On va devoir faire bin attintieon pasque l'fiête des mamères in mai et l'ceulle des mopères ein meos pus tard seont asteur menacées : i-d'a qui voudreot'ent même les supprimer !

A Bruxelles, l'directeur d'eine école, après bin des réunieons, i-a décidé que ces fiêtes dins les classes ne s'reot'ent pus préparées. Fini l'pétit bonimint qu'on d'veot réciter, oblié l'pétit cadéeau qu'on alleot leu deonner, pou li, l'fiête des mamères et des mopères, cha n'a plus s'plache dins no nouvelle ère. 

"I-n'feaut surtout pos choquer les ceusses qui, dins no société, n'orprésintent pus, malheureus'mint, eine pétite minorité : les familes décomposées, les gins qui n'ont pos l'même mintalité, les deux parints qui n's'seont pus du sexe opposé... ahais, les temps seont cangés, on deot s'adapter". Ov'là les propeos que j'ai intindu au journal parlé, verdi à siept heures, au momint que j'éteos in train de m'dérévier. Je n'vous dis pos, l'prumière informatieon de l'journée, elle m'a fait beondir, elle m'a scandalisé acore puque quançque m'n'heomme i-a déclaré qu'i-aveot été outré pa les réactieons que les parints d'l'école li aveot'ent adressées. On peut dire que l'albran i-est l'produit vraimint pur d'eine société qui est d'puis lommint ein totale déconfiture ! On vit asteur, mes gins, des momints qui feont pinser à l'chute de l'impire romain. 

Et ch'est pos tout, cha n'fait que commincher, ch'est l'même pou les eautes fiêtes, i-in a qu'on s'déminde vraimint ce qu-i-ont dins leu tiête. Ainsin, eine de no minisses de l'insenn'mint, en c'qui concerne les fiêtes de Pâques et de l'Toussaint, elle a eu eine riche idée, elle veut les mette in déhors des périodes de congés. Comme cha, pus perseonne n's'ra traumatisé pasque l'neom des vacances i-est cangé. Les neommer vacances d'printemps, d'été, d'auteomne et d'hiver, l'paufe feimme elle a seûr'mint trouver l'inspiratieon au feond d'ses verres de bière !

Ch'est ainsin, pou obtenir eine paire de veox in puque aux électieons, les politiciens n's'foutent pos mal d'foute à l'huche les traditieons. 

Au rythme dusqu'on va, j'pinse que dins eine paire d'ainnées, i-faudra pétête fîêter nos parints dins l'pus grand des secrets. Au feond de s'campe, muché sous ses couvertures, l'infant apprindra s'complimint et ch'est à veox basse qu'i-l'dira à s'mamère l'diminche au matin. 

I-d'a qui rintrereont seûr'mint in résistance et sortant d'leu planque, i-ireont canter, à tue-tiête, au mitan du pavé, "les rosses blanques". Cha s'ra considéré comme de l'rébellieon et i-z-ireont tout dreot in priseon. 

J'vous veos v'nir, vous allez dire : l'Optimisse i-fait acore de l'science-fictieon, bé neon, neon, j'veux simplemint attirer l'attintieon. Morcieau pa morcieau, on détruit nos coutumes, on nous taille des nouvieaux costumes, ch'est l'politique du p'tit à p'tit comme cha on n'se rind pos queompte de tout c'qu'on détruit.

Mais tout cha, cha nous éloigne bin leon d'no sujet. Diminche, ch'est l'pus belle des professieons qu'on va fiêter : no mamère, l'feimme qui a souffert pou nous deonner la vie, l'ceulle qui a veillé su nous eautes quançqu'on éteot p'tit, l'ceulle qui nous minque acore des ainnées après que pou l'grand gardin elle est partie.

L'directeur d'école d'Bruxelles i-peut dinser su s'tiête, mais mi, les mamères, j'veux qu'aujord'hui, on les fiête !

Beonne fiête à tertous et pou rappeler l'cancheonne d'Franck Michaël, n'hésitez pos diminche à canter : 

"Toutes, toutes, toutes les mamères seont belles".

(lexique : l'mamère : la mère / caire : tomber / toudis : toujours / ein calinderrier : un calendrier / printe plache : prendre place / dusque : où / l'glache : la glace / des meots bin queusis : des mots bien choisis / rinte : rendre / ainsin : ainsi / ceulle : cette / pasque : parce que / ein meos : un mois / asteur : maintenant / les ceusses : ceux / orprésinter : représenter / ahais : oui / cangé : changé / verdi : vendredi / s'dérévier : s'éveiller / prumière : première / acore puque : encore plus / quançque : lorsque / l'albran : le garnement, le mauvais ouvrier / lommint : longtemps / commincher : commencer / les eautes : les autres / ainsin : ainsi / l'insenn'mint : l'enseignement / eine paire de veox : une paire de voix, ici dans le sens de quelques voix / foute à l'huche : envoyer dehors, par extension ici : envoyer valser / pétête : peut-être / l'campe : la chambre / s'mucher : se cacher / seûr'mint : sûrement / au mitan : au milieu / s'rinte queompte : se rendre compte / bin leon : bien loin / l'cancheonne : la chanson).

S.T. mai 2017.

08:44 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.