05 avril
2017

Tournai : "circulez... si vous le pouvez encore !".

Des difficultés de circulation sont à prévoir un peu partout en ville !

A l'ombre des cinq clochers, il faudra bien choisir son itinéraire, cette semaine, si on ne veut pas tomber sur un des multiples chantiers qui entravent la circulation.

Rue Saint-Eleuthère.

La pose d'impétrants entre l'avenue Beau-Séjour et le carrefour de l'avenue des Peupliers entraîne une restriction de circulation. En journée, le passage alternatif des véhicules est réglé par des feux et le stationnement est interdit tout le long de la section en travaux.

Rue de la Borgnette.

Cette rue, fort fréquentée par les automobilistes qui se rendent à la zone commerciale de Froyennes, fait l'objet depuis deux semaines d'une pose d'impétrants dans la section comprise entre la rue Lefebvre Caters et les bâtiments du service des travaux de la Ville. Là aussi, une circulation alternative est réglée par des feux. Ceux-ci autorisent d'abord le passage des automobilistes venant de l'avenue de Maire, ensuite de ceux venant du quai et enfin de ceux qui viennent de la zone commerciale. Le temps d'attente engendre des files qui se prolongent parfois jusqu'au carrefour de l'avenue de Maire. Pour se rendre à la zone de Froyennes mieux vaut, à partir de Tournai, soit emprunter les quais, soit poursuivre sur la chaussée de Courtrai jusqu'à l'entrée de la zone commerciale. Il en est de même pour rejoindre la ville.  

Avenue de Maire.

Des travaux sont en cours depuis plusieurs semaines sur la voie latérale droite (dans le sens vers Tournai), une section de cette voirie est interdite à la circulation. 

Rue du Château.

Pose d'impétrants également dans cette rue, actuellement entre l'avenue Delmée et la rue Robert Campin.

Place Verte.

Celle-ci aussi est concernée par la pose d'impétrants préalable à sa rénovation. Cette semaine, le chantier va se prolonger dans la rue de l'Epinette. 

Boulevard des Nerviens.

Des travaux de sécurisation ont débuté ce lundi 3 avril, on y crée trois passages pour piétons avec éclairage particulier. Le chantier se terminera vers le 23 avril (temps de séchage nécessaire). Le boulevard est interdit à la circulation. Celle-ci est déviée par l'avenue Delmée pour les automobilistes circulant vers la gare, par l'avenue Leray pour ceux venant de cette dernière. 

Place Reine Astrid.

A partir de celle-ci, on ne peut, momentanément, plus rejoindre la rue d'Espinoy vers le Palais de Justice en raison de travaux dans la rue des Jésuites. Toute la circulation est déviée par la rue Garnier où certains automobilistes stationnent parfois de façon anarchique !

Boulevard des Combattants et chaussée de Bruxelles.

La pose d'impétrants préalable à l'important chantier qui va se dérouler de mai à décembre a débuté voici quelques semaines. Le trottoir de la chaussée de Bruxelles entre la rue de la Paix et le carrefour de Marvis est interdit aux piétons, il en est de même pour celui du boulevard des Combattants jusqu'à la rue d'Amour. 

Rue Saint-Martin.

Afin d'assurer la sécurité sur les trois passages pour piétons, des rétrécissements ont été créés de part et d'autre de la rue. Cela a été nécessaire car, si la vitesse dans toutes le rues du centre-ville est limitée à 30km/h une fois la ceinture des boulevards franchie, de nombreux automobilistes dégringolent encore cette rue à une vitesse supérieure. On se demande si ceux-ci ont le respect de l'intégrité de leur véhicule vu l'état déplorable de la voirie.

Rue de Marvis.

Réduire la vitesse des automobilistes est le même principe qui a prévalu à la rue de Marvis. Le large virage qui se trouve à l'entrée de celle-ci a été rétréci par la pose de piquets au centre de la voirie et un marquage au sol la réduisant à deux bandes de circulation. Là aussi, certains chauffeurs pressés ne respectaient pas souvent la limitation de vitesse. 

Centre-ville.

Les bornes télécommandées filtrant l'accès au piétonnier de la Croix du Centre (appellation aujourd'hui oubliée), à la rue de Paris, à la rue des Chapeliers (à hauteur du beffroi) et à la place de l'Evêché sont, par le plus grand des hasards (!), toutes en panne. Dès lors, de nombreux automobilistes étrangers à la ville et même quelques tournaisiens ne se privent pas d'emprunter les rues jusqu'alors réservées à la circulation des piétons. Il y a donc lieu d'être prudent car rien ne semble bouger chez les responsables chargés de l'entretien de ces systèmes.

Conclusion.

Tous ces travaux et ceux entrepris à de nombreux immeubles réduisent le nombre de places de stationnement situées dans le centre-ville. Aussi, en raison du beau temps actuel et afin de retrouver la forme après de longs mois d'hiver, il est conseillé aux sportifs de stationner leur véhicule au-delà de la ceinture des boulevards. Une petite balade à pied est salutaire pour une bonne circulation... du sang (et permet également de découvrir les vitrines des commerçants qui font grise mine depuis que les chantiers ont envahi Tournai) ! 

S.T. avril 2017.

10:50 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, circulation, chantiers, impétrants |

Commentaires

Il va falloir prendre son mal en patience... Bonne semaine Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.