13 févr.
2017

Tournai : balade en ville - la Grand-Place

Dans presque chaque ville, la Grand-Place (nommée parfois place du Marché) représente le cœur de la cité. Celle de Tournai, située sur la rive gauche, n'échappe pas à la règle bien qu'elle n'en soit pas le centre géographique. L'Escaut passe au milieu de la ville et la partage en deux. De forme triangulaire, elle est dominée à l'Est par le beffroi et à l'Ouest par l'église Saint-Quentin. 

Tournai Beffroi.jpg

Le beffroi vu de la Grand-Place dans les années soixante (photo x)

2005 Tournai floralies.JPG

Le forum tournaisien est le lieu de toutes les festivités. En 2005, il abrita une partie des "floralies du Hainaut". (collection de l'auteur) 

Tournai Grand-Place spectacle de rue (1).jpg

Spectacle de rue en 2015 (photo R. Rauwers).

tournai,grand-place,christine de lalaing

passage d'une étape du Tour de France en 1967 (presse locale)

tournai,grand-place,christine de lalaing

Longtemps, le site dit des "Douze Césars" resta un chancre au cœur de la cité (photo presse locale)

Tournai Grand-Place jets d'eau.jpg

Durant les mois d'été, auprès des terrasses des cafés et restaurants, les jets d'eau font la joie des enfants (photo R. Rauwers) 

Tournai Grand-Place Christine de Lallaing.jpg

La statue de Christine de Lalaing (photo R. Rauwers). 

La statue de Christine de Lalaing, princesse d'Espinoy, trône au milieu du forum tournaisien. La noble dame galvanisa la population tournaisienne lors du siège de Tournai par les troupes espagnoles d'Alexandre Farnèse. Sa statue a longtemps été à l'origine d'un conflit avec les autorités religieuses. Protestante, les armes à la main, elle semble lever le bras pour désigner la cathédrale Notre-Dame. Cette attitude fut longtemps considérée comme un geste de défi en l'encontre de l'autorité religieuse. Pour cette raison, la procession historique de septembre évita durant des décennies de passer sur la Grand-Place. Tout cela est désormais de l'histoire ancienne et fait sourire le Tournaisien d'aujourd'hui.

Tournai Grand-Place années trente.jpg

Vue de la Grand-Place durant les années trente. (photo : Courrier de l'Escaut)

tournai,grand-place,christine de lalaing

La Grand-Place aux maisons en ruine durant la seconde guerre (photo : X)

Lors des bombardements de la ville en mai 1940, tous les immeubles qui la ceinturaient furent détruits, seules, quelques façades restèrent debout, squelettes qui allaient donner une nouvelle vie à cet endroit prestigieux lors d'une reconstruction qui respecta les gabarits et lui redonna un aspect homogène. 

2005 Tournai la Grand'Place.JPG

Contre-jour qui met malheureusement en lumière les véhicules qui y stationnent (photo : F. Bauduin)

A Tournai, comme partout ailleurs, le stationnement automobile est un problème. Il faut le reconnaître, notre génération est devenue paresseuse et plus personne ne souhaite parcourir quelques mètres à pied. Le rêve des clients  de notre époque est de pouvoir stationner au plus près de la porte d'entrée du magasin à visiter. Lors de sa rénovation, il y a une vingtaine d'années, le forum devait devenir entièrement piéton. Devant la levée de boucliers des commerçants qui craignaient de perdre leur clientèle, l'autorité communale à fait machine arrière et a autorisé une centaine de places de stationnement face à l'église Saint-Quentin. Ensuite, face à la Halle-aux-Draps, fut créée une zone de stationnement limité. Pour certains cela n'est pas encore suffisant et le stationnement en double file est, chaque jour, une plaie pour la circulation. 

2006 Tournai la Grand'Place.JPG

2005 Tournai la Halle-aux-Draps.JPG

La Halle-aux-Draps (voir l'article que nous lui avons consacré sur le blog).

 

2006 Tournai la nuit (2).JPG

vision nocturne (photo : F. Bauduin).

2015.12.19 Grand-Place ambiance de Noël (3).jpg

Des soirées animées (photo R. Rauwers).

Le secteur Horéca est très bien représenté sur le forum. Pratiquement un établissement sur deux est un café ou un restaurant, la vie nocturne y est donc animée et, en été, les vastes terrasses font le plein jusqu'aux petites heures.

A deux pas de la Grand-Place, au n°10 de la rue des Maux, un imposant immeuble attire l'attention, il s'agit de l'ancienne "grange aux dîmes" de l'abbaye de Saint-Martin. Les plus anciens Tournaisiens appellent encore ce bâtiment, "Le café des Brasseurs". Au début du siècle, il s'agissait d'un cabaret-brasserie réputé dans lequel étaient organisées des concerts, des réunions de sociétés, des pièces de théâtre et même des séances cinématographique. Par la suite, dans les années vingt, la salle de cinéma prit le nom de "Cinéma Vieux Tournai". Le 22 octobre 1948, il fut remplacé par le cinéma "Scala" qui ferma ses portes le 15 juin 1976 (voir l'article consacré aux cinémas tournaisiens dans le présent blog). Après une fermeture de trois ans, succéda alors le "Marché-Scala" composé d'une boucherie, d'un discount alimentaire, d'une boulangerie et d'un marchand de légumes tandis qu'en façade s'ouvrait un café. A la fermeture de cet ensemble, en 1983, la salle du rez-de-chaussée fut transformée en "Scala-Bowling" tandis que la partie avant et la cave étaient aménagées en un bar-discothèque. Voici trois ou quatre ans, le bâtiment a subi une profonde rénovation, et depuis quelques semaines, on y trouve un magasin spécialisée dans l'électronique.

tournai,grand-place,christine de lalaing

1976, fermeture du cinéma Scala (photo Nord-Eclair).

tournai,grand-place,christine de lalaing

Le bâtiment en 2005, le bar discothèque était déjà fermé (collection de l'auteur).

tournai,grand-place,christine de lalaing

2015, le bâtiment rénové. Dans la niche : la statue de Saint-Martin rappelant l'origine du bâtiment (photo R. Rauwers).

A proximité du beffroi et de la cathédrale Notre-Dame, la Grand-Place est probablement l'endroit le plus visité de Tournai par les touristes mais il y a de nombreux autres coins qui méritent aussi d'être vus. Nous poursuivrons donc notre balade !

S.T. février 2017.

14:09 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tournai, grand-place, christine de lalaing |

Commentaires

Oui, tu as raison : Tournai bénéficie d'une belle grand-place. J'aime bien aussi le calme de la petite place derrière près du "Pinacle" et de la cathédrale. En ce qui concerne les voitures, c'est le bon dosage à Tournai, me semble-t-il. A Mons, la grand-place piétonne me semble toujours un peu "vide" (hors événements).

Bonne semaine Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 13/02/2017

Répondre à ce commentaire

Jolie, la Gd'Place? mais oui, selon certains qui, pour de multiples raisons plus ou moins pertinentes, ne veulent voir que le retrait des voitures, les jolis jets d'eau et le stables qui permettent de boire un verre tranquille.
Mais il est une autre réalité, la disparition de la diversité commerciale, le vide sidéral hors week-end, la minéralisation du sol qui devient la norme aux alentours (en attendant sur le forum?)
Je guide depuis 1973, il était courant de voir devant la Halle dix à douze cars de touristes. Où sont-ils? Que de fois, alors que les voitures emplissaint l'aire totale, ai-je entendu ces visiteurs s'exclamer "Mais que vous avez donc une belle Gd-Place. Et aujourd'hui? Bien à toi, Etienne

Écrit par : Boussemart | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.