20 janv.
2017

Tournai : expressions tournaisiennes (392)

Les ambitieons d'Edmeond !

Au matin, au momint d'déjeuner, in déposant su l'tape s'gazette, Edmeond i-s'a mis à mareonner in grattant à s'tiête. Cha fait asteur pus d'dix ans que no bonheomme i-a quitté l'ouvrache et i-gagne, au puque, chint vingt eureos qu'ein qui orchoit l'chômache ! I-s'a ortourné su Fifinne, s'feimme qui, dins l'fauteul, tricoteot et i-li a dit :

"J'comminche un p'tit peu à l'feos à d'avoir plein l'deos, j'vas devoir cacher après ein p'tit bouleot pou arrondir nos fins d'meos, cha fait asteur pus d'deux ans qu'no pinsieon elle n'a pus eu l'pus p'tite aurmintatieon. J'ai bin busié d'queurir à Paris pou m'inscrire au jeu des "Douze Coups d'Midi". Te sais qu'i-aveot là-vas ein garcheon qui n'aveot pos ein reond et qu'i-est ortourné à s'maseon avé près d'ein millieon. A t'mote, Fifinne, rimporter, in jeuant, ein millieon, cha n's'reot pos là eine si mauvaisse solutieon ?". 

"Pou aller là, i-feaut avant toute cosse, eine riche culture générale et t'es d'jà eine canule quançque te deos citer l'neom des pays et des capitales".

"Ahais, ch'est vrai, i-feaudreot que j'trouèfe ein bouleot à faire seul'mint... treos au quate feos pa meos".

"Quoisque te dis ? Ertourner ouvrer à t'n'âche, mais espèce de loleo, te n'as jamais rien su faire d'tes dix deogts !".

"Ch'est pos d'mes mains mais de m'tiête que j'sus adreot et, tout d'abord, te sais bin que j'ai eine belle veox".

"Ahais, t'iras canter : Marinella, sers me acore eine beonne Stella ou bin de toutes les manières ch'est l'bière que j'préfère".

"J'sus ein espécialisse in parodies, mi, j'in ai écrit des chintaines dins m'vie, j'vas t'faire acouter m'nouvieau succès, i-est tout nué, cha fait deux jours que j'l'ai composé".

"Ti, ti, ma belle Andalousse, aussi belle que jalousse, i-n'a pos que l'bière qui mousse, ti, ti, ma belle Espagnole quand te danses l'carmagnole, j'sins tranner mes deux guibolles".

"Ahais, j'orconneos l'air, j'l'intinds souvint su Radio Contact, ch'est l'succès actuel d'... Jacques Chirac !".

"Bé milliards, dusque te t'in vas, l'incien présidint i-n'a jamais écrit cha. Mais mi, j'ai écrit : elle habite Barry, près d'l'incienne chuqu'rie, elle habite Barry, et d'puis elle m'oblie".

"Quançqu'à l'radio, à chaque feos que j'intinds m'n'heomme canter, j'ai l'raminvrance du qu'min Willems dusqu'habiteot m'parrain René. Y-est beon va, te n'as aucune sanche ave parelles cancheons, cha n'va pos t'faire rapporter bramint d'liards à l'maseon, te n'es même pos assez beon pou faire l'concours du Cabaret Walleon".

"Si te trouèfes que je n'sus pos beon pou l'cancheon, j'ai eine eaute solutieon, j'vas ête candidat aux prochaines électieons. Comme on n'voudra pos d'mi dins l'gouvernmint régional, j'vas postuler pou intrer dins eine intercommunale et in étant dins l'consel d'administratieon, ch'est comme si j'alleos jeuer à "Qui veut gagner des Millions" ? Treos feos pa meos, on viendra, ave eine auteo, m'querre à l'maseon, j'irai tout simplemint pou acter m'présince à l'réunieon, alfeos, pa honnêteté, j'restereos pou lire m'tablette ou pousser ein p'tit roupilleon et à l'fin du meos, j'orchevrai l'prix d'mes j'teons. A la fin du queompte, total, pos d'bile, te vas vir ichi caire les billets d'chint et d'mille" (*). 

"Te n'peux pos faire des affaires ainsin, ch'est des méthodes d'margoulins !".

"Mo bé, eine feos que t'es dins l'politique, ch'est comme si ch'éteot automatique, on pluque presque tertous dins l'assiette au beurre et on fait cha sans heonte et même sans pudeur".

"J'ai pourtant intindu ein qu'i-aveot dit qu'i-in aveot marre des parvenus".

"Bé l'ceu qui a dit cha, ch'est seûrmint ein jour qu'i-aveot bu. J'te l'dis, Fifinne, ch'est seul l'moyen d'mette bramint d'liards à s'tasse et... creos me, comme on dit, tant qu'cha dure, ch'est ducasse, i-a jamais perseonne qui va m'critiquer puisque d'puis toudis, i-l'ont presque tertous fait".

"Edmeond, j't'in supplie, reste bin ichi à t'plache, j'n'osereos pus m'raviser dins eine glache"

"Ahais... mais quançque t'as treop de scrupules, dins l'vie, te n'avanches pos, t'ercules".

Veyant que s'feimme elle éteot défoutue, Edmeond li a dit :

"Cha n'fait rien, on n'in parle pus".

Après ein momint, Fifinne l'a orwettié, s'n'heomme i-aveot l'air débiboché :

"Je n'sus pos conte l'fait que t'alles ouvrer, mais j'voudreos que cha soiche in toute honnêteté".

"Bé je l'sais, d'puis l'temps qu'on est marié, j'te conneos bin, mais je n'vas pos aller ouvrer chez Vidange-Eclair pou peomper l'brin". 

"Et alors, si t'as eine pétite écapure et qu'cha aurminte nos moyens, dins l'vie, i-n'a pas d'seots métiers, i-n'a qu'des sottes gins !". 

Et ch'est ainsin qu'Edmeond i-a qu'minché à déposer dins vos boîtes à lettes les publicités mais au tout prumier queop d'freod, i-a tout d'suite tout arrêté pasque l'peu qu'i-aveot gagné, ch'est quand même pos au docteur qu'i-alleot l'deonner !

(*) Tout cha, bin seûr, ch'est eine histoire total'mint inventée, toute orsannance ave des gins ou des faits qui existent ou bin ont existé n'est vraimint pos possipe dins ein pays aussi évolué, soyez rasseurés, cha n'peut pos s'passer des parelles malhonnêtetés... à moinse que l'meonte i-a bien cangé et qu'pa des agripins, des profiteus et des macaveules no pays i-est asteur dirigé". 

(lexique : su l'tape : sur la table / mareonner : murmurer / asteur : maintenant / au puque : tout au plus / orchevoir (ou erchevoir) : recevoir / s'ortourner (ou s'ertourner) : se retourner / commincher (ou qu'mincher) : commencer / l'deos : le dos / cacher après : chercher / l'pinsieon : en Belgique, le mot pension est synonyme de retraite / eine aurmintatieon : une augmentation / busier : penser, songer, réfléchir / queurir : courir / là-vas : là-bas / ein garcheon : un garçon / à t'mote : a ton idée, selon toi, qu'en penses-tu ? / eine cosse : une chose / eine canule : un incapable / quançque : lorsque / ahais : oui / j'trouèfe : je trouve / l'âche : l'âge / ein loleo : un innocent / l'deogt : le doigt / adreot : adroit / eine veox : une voix / canter : chanter / ein espécialisse : un spécialiste / des chintaines : des centaines / acouter : écouter / tout nué : tout neuf / tranner : trembler / incienne : ancienne / l'chuqu'rie : la sucrerie / oblier : oublier / canter : chanter / avoir l'raminvrance : se souvenir / eine sanche : une chance / eine parelle cancheonne : une chanson pareille / bramint : beaucoup / jeuer : jouer / ein meos : un mois / ichi : ici / querre : chercher / alfeos : parfois / l'queompte : le compte / caire : tomber / ainsin : ainsi / pluquer : picorer, grappiller / tertous : tous / l'ceu : celui / seûrmint : sûrement / creos me : crois moi / toudis : toujours / eine plache : une place / raviser (ou orwettier) : regarder / eine glache : une glace / s'erculer (ou s'orculer) : se reculer / ête défoutu : découragé, démoralisé, déçu / orwettier (ou raviser) : regarder / débiboché : contrarié / conte : contre / cha soiche : cela soit / l'brin : mot désignant les excréments / eine écapure : une dringuelle, une gratification, une étrenne / aurminter : augmenter / qu'mincher (ou commincher) : commencer / les lettes : les lettres / prumier : premier / queop d'freod : coup de froid / pasque : parce que / eine orsannance : une ressemblance / rasseuré : rassuré / canger : changer / des agripins : des voleurs / des profiteus : des profiteurs / des macaveules : des gens qui ont une mauvaise vue, des myopes).

S.T. janvier 2017.

13:49 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.