14 oct.
2016

Tournai : expressions tournaisiennes (380)

Buer et curer. 

Vous n'allez pétête jamais m'acroire, mes chers amisses, mais j'vous avoue qu'jeudi, j'ai eu eine fameusse surprisse. Comme, j'vous l'ai anneonché, l'sémaine passée, chez Edmeond et Fifinne, j'aveos préféré n'pos aller. L'jour dusqu'elle deot nettier caraqueos, gilets, mareonnes et cauchettes, no Fifinne, elle n'a jamais été à printe avec des pinchettes.

Quançque ch'est l'momint du grand buache, i-n'veaut mieux pos ête dins s'voisinache, elle est total'mint débaltée et même s'n'heomme i-préfère aller pourméner.

J'vas vous queonter ceulle affaire à l'manière d'ein fait divers :

Mercredi chinq octope, su ein quai d'no cité, l'surlommée Fifinne (préneom d'emprunt) s'a mis dins l'tiête d'faire s'buée à l'incienne comme li aveot toudis moutré s'mamère Philomène. L'préparatieon, elle a qu'minché l'velle au soir, bin avant qu'i-fasse noir. 

"M'file, si te veux, comme mi, ête ein modèle d'propreté, t'linche avant de l'buer te deos toudis l'débloquer. Pou cha te n'as même pos b'soin d'ieau d'Javel, i-suffit d'mette d'l'ieau claire dins eine cuvelle. Te vas l'laicher trimper pindant l'nuit et au matin, l'pus greos de l'crasse i-s'ra parti".

Adeon, de s'mamère, acoutant les beons consels, elle a d'mindé à s'n'heomme d'rimplir les cuvelles. Edmeond, pos très contint, i-a été querre d'l'ieau, armé d'ein crucheon, au robinet du p'tit lavabo. Après avoir fait chinq ou six feos l'aller et retour de l'salle de bain à l'buand'rie, ch'est su eine cayère de la salle à minger que s'feimme elle l'a ortrouvé assis. 

"Espèce de fate, te n'vas pos 'cor ichi nicher, d'jà que te n'as rien foutu de l'journée, allez, in route, m'comarate, te n'vas pos dire que t'es d'jà mate. Bé, j'comprinds asteur pourquoi i-t'feaut lommint, t'as vu l'talle du crucheon que t'as dins t'main !".

Comme i-l'orwettieot ave ein air biête, Fifinne li a berlé à tue-tiête :

"Si te n'd'aveos ein peu dins l'cibouleot, ch'est à l'baignoire que te prindreos l'ieau, te sareos mette eine cruche d'deux lites et cha ireot ein p'tit queop pus vite".

L'linche mis à débloquer, l'orpeos i-éteot bin mérité, l'ridéeau pouveot caire su l'prumière journée. 

Jeudi 6 octope, l'solel i-dort acore et Edmeond ronfièle mais no Fifinne elle est d'jà tout in foufielle. L'pav'mint i-est ineondé et l'batteusse elle se met à tourner. Dins s'campe, l'malhureux Edmeond i-s'a dérévié d'ein seul beond. Après qu'i-ara avalé s'jatte de café, à l'détinte, i-va partir pourméner. 

Fifinne elle a jusse l'temps d'li crier :

"T'acat'ras des pistolets j'n'ai pos l'temps d'faire à deîner !".

Ave des sorlets in caoutchouc à ses pieds, elle va passer s'journée à pidouler.

Quançqu-i ont quitté l'rue Montifeaut pou v'nir habiter su l'quai, i-n'ont pos pus y coper, ein séque-linche i-ont été obligé d'acater. Là-vas, ch'est dins l'gardin que l'buache i-éteot mis à curer mais, in ville, Fifinne elle n'in a pus l'possibilité. D'puis que ceulle machine elle a été installée, elle ne l'a jamais utilisée pasqu'au momint qu'elle se met à tourner, tout l'sol i-s'met à tranner. L'dernière feos, comme i-pleuveot, elle a mis séquer l'linche, tout partout dins l'maseon, su des cortes ave des pinches. I-d'aveot dins toutes les pièches de l'appartemint, Edmeond i-pinseot ête au mitan de l'tente d'ein Bédouin mais l'mouquère qu'i-a veot à côté d'li elle éteot bin leon d'sortir d'ein queonte des milles et une nuits !

Dire qu'ein indreot comme j'aveos à l'rue Montifaut pourreot faire l'affaire, m'buée elle pourreot ainsin, comme avant, blanquir in plein air. Tout à n'ein queop, elle a eu eine idée d'seot, elle a trouvé eine solutieon, elle est déquindu ave s'panier et elle a quitté s'maseon. Vous n'allez jamais adveiner quoisque ceulle vielle maline a fait.

 

 

tournai,patois,picard

 

 

 

tournai,patois,picard

 tournai,patois,picard

Après-deîner, quançqu'Edmeond i-est rintré à s'maseon ein peu pompette, i-a avanché à pas d'leu in pinsant :

"Su quoique j'vas acore ichi buquer m'tiête".

i-saveot qu'elle feseot toudis des grosses battées et qu'i-aveot alfeos du linche jusqu'au guernier. 

Miraque, i n'aveot pos ein seul vêt'mint qui, comme à l'habitude, pindeot dins l'appartemint. 

"Mo Dieu Fifinne... eh bé cha alors"

"Quoi cha alors... j'ai mis séquer l'linche déhors.

"Te n'vas pos ichi m'dire que ch'est toutes ces affaires que j'ai vues, in orvenant, pinte su des fils dins l'rue d'l'Yser".

"Bé si fait, i-feaut bin que cha serve à eine séquoi tous ces fils de fier qu'on veot tout au leon de l'rue d'l'Yser".

"Et asteur, j'vas aller l'orquerre, te viens ave mi à l'rue d'l'Yser".

Quançqu'i seont arrivés au bout de l'rue Tête d'Argint, aux cassis des maseons i-aveot bramint d'gins, pou mette su internet, i-d'aveot qui feseot'ent des vidéos, ein journalisse du Courrier d' l'Escaut i-preneot même des photeos. 

L'brafe heomme i-a dit :

"On est pus surpris de rien, on in veot des dreôles, savez, asteur, dins l'piétonnier i-d'a même ein qui a pindu des parapluies d'toutes les couleurs, je n's'reos pos saisi qu'in bieau jour su l'Grand-Plache, on truèfe des meupes in treop, d'gins qui déménachent".

tournai,patois,picard

Fifinne elle a ochenné Edmeond :

"N'ravise pos ces gins, ch'est des m'as-tu vu, des péqueus qui n'ont jamais rien vu. Allez on deot ortourner à no maseon, te vas t'dépêcher d'tout in'lver pasque mi j'deos acore orpasser !". 

(lexique : buer : lessiver / curer : blanchir le linge en plein air, sur une pelouse, un pré / pétête : peut-être / acroire : croire / anneoncher : annoncer / nettier : nettoyer / un caraqueo : vêtement féminin, blouse / les mareonnes : les culottes, les pantalons / les cauchettes : les chaussettes / printe : prendre / des pinchettes : des pincettes (n'pos ête à printe ave des pichettes signifie être de très mauvaise humeur) / quançque : lorsque / l'buache : action de laver le linge / ête débalté : être déchaîné, exalté / pourméner (ou porméner ) promener / queonter : conter / ceulle : cette / octope : octobre / surlommer : surnommer / toudis : toujours / moutrer : montrer / s'mamère : sa mère / qu'mincher (ou commincher) : commencer / l'velle : la veille / l'file : la fille / l'linche : le linge / débloquer : enlever les grosses souillures avant la lessive / laicher : laisser / adeon : donc / écouter : écouter / querre : chercher / ein crucheon : une petite cruche / l'cayère : la chaise / ortrouver : retrouver / ein fate : un homme sans énergie / ichi : ici / nicher : paresser / ne rien foute : ne rien faire / ête mate : être fatigué / asteur : maintenant / lommint : longtemps / orwettier (ou raviser) : regarder / berler : hurler / ein queop : un coup / l'orpeos : le repos / caire : tomber / ronfieler : ronfler / ête in foufielle (ou foufiête) : être très affairée / l'pav'mint : le pavement, le carrelage / l'batteusse : la machine à lessiver / l'campe : la chambre / s'dérévier : s'éveiller / jusse : juste / acater : acheter / des sorlets : des souliers / pidouler : patauger / coper : couper / ein sèque-linche : un sèche-linge / là-vas : là-bas / l'gardin : le jardin / pasque : parce que / tranner : trembler / eine feos : une fois / les cortes : les cordes / les pinches : les pinces / les pièches : les pièces / au mitan : au milieu / bin leon : bien loin / ein indreot : un endroit / blanquir : blanchir / tout à n'ein queop : tout à coup / seot : sot / déquinte : descendre / adveiner : deviner / quoisque : qu'est-ce que / après-deîner : après-midi / ête pompette : être légèrement éméché / avancher : avancer / l'leu : le loup / buquer : heurter / eine battée : un contenu d'une machine à lessiver / alfeos : parfois / l'guernier : le grenier / miraque : miracle / orvenir : revenir / eine séquoi : quelque chose / orquerre : rechercher / les cassis : les châssis / bramint : beaucoup / on truèfe : on trouve / des meupes : des meubles / ochenner : secouer / les péqueus : les curieux / ortourner : retourner / erpasser : repasser).

S.T. octobre 2016.

 

12:15 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.