10 oct.
2016

Tournai : un point sur les chantiers

Des chantiers aux quatre coins de la ville.

Régulièrement le blog "Visite Virtuelle de Tournai" fait le point sur les chantiers en cours dans la cité des cinq clochers. La dernière mise-à-jour date déjà d'avant les congés.

Les chantiers routiers.

1. Les alentours du CHWApi.

Depuis une semaine, l'important chantier qui impactait, depuis plus d'un an, toutes les voiries situées autour du nouveau centre hospitalier est terminé. Rappelons que celui-ci comprenait la rénovation de la rue Général Piron dans sa section entre la chaussée de Willemeau et la rue des Sports, de cette même rue des Sports, de la rue de la Citadelle dans la section comprise entre la rue des Sports et la rue de Barges et la transformation complète de cette dernière rue. Parallèlement à ces travaux de voirie, un parking destiné aux membres du personnel du CHWApi a été aménagé sur un terrain de la rue Général Piron, à l'angle que celle-ci forme avec le prolongement de la rue de Barges.

Un chantier réserve bien souvent des (mauvaises) surprises, ce fut le cas au niveau de la rue de Barges, lors des travaux de terrassement. Un égout, non repris sur la cartographie du sous-sol, y a été découvert. Les eaux de celui-ci se perdaient soudainement dans le sous-sol et étaient probablement à l'origine des tassements de terrains constatés au niveau de certains immeubles du boulevard du Roi Albert. Il a fallu ouvrir une partie de ce boulevard et du boulevard Lalaing durant plusieurs semaines. Un travail qui a nécessité une déviation des véhicules sur une voie unique, ce qui provoquait quelques problèmes aux heures de pointe. Un "vire à gauche" a été réalisé en haut du boulevard du Roi Albert afin de faciliter l'accès à la rue de Barges désormais régulièrement empruntée par les services de secours se rendant au CHWApi. 

Le visage de ce quartier, jusqu'alors tranquille, a été totalement modifié. Pour les riverains, le stationnement est devenu un véritable casse-tête, ceux-ci ont beau posséder une carte leur permettant de stationner près de chez eux, encore faut-il y trouver un emplacement, ce qui, en raison des voitures ventouses garées durant toute la journée, est devenu manifestement impossible ! Face à cette situation, l'édilité communale a décidé de transformer l'entièreté de ce quartier en zone bleue et faire contrôler le stationnement comme au centre-ville. Il est désormais limité à deux heures. Quotidiennement, le nombre de véhicules stationnés le long des trottoirs de ce quartier rappelle les jours de grands matches de football au stade, aujourd'hui disparu, de l'Union (mais à l'époque, ce n'était qu'une fois par quinzaine !).

Rappelons que l'hôpital possède un parking souterrain dont l'occupation n'a jamais été complète. La première heure y est même gratuite !

2 .Le quartier du Becquerelle.

Les travaux de rénovation du quartier du Becquerelle touchent peu à peu à leur fin. Cet important chantier entrepris au printemps dernier concernait les quais Saint-Brice et Dumon, la place et la rue du Becquerelle.

Le centre de la place a été redessiné, l'arbre qui trônait au milieu d'un petit square a été abattu et la stèle de la statue a été rénovée attendant de recevoir son buste. Actuellement les travaux se concentrent sur le quai Dumon jusqu'à l'angle de la rue Joseph Hoyois.

3. La rue des Jésuites.

Une partie de la rue des Jésuites dans la section comprise entre l'église Saint-Piat et la rue de la Ture a été soustraite à la circulation. On restaure certaines zones pavées en très mauvais état. Le chantier devrait ensuite progresser vers le parc communal. 

Les chantiers immobiliers.

1. La cathédrale Notre-Dame.

Les travaux avancent rapidement profitant certainement des excellentes conditions météorologiques (hiver doux et été très sec). Trois des cinq clochers (Marie, la Treille et Saint-Jean) ont déjà fait l'objet de restauration, on les découvre peu à peu. Les tours "Lanterne" et "Brunin" restent cachées à la vue des promeneurs sous leur protection plastifiée qui permet aux ouvriers de travailler à l'abri des intempéries. Durant le week-end des Fêtes de Tournai, grâce à des démonstrations effectuées sur la place Paul-Emile Janson, les Tournaisiens et les visiteurs ont pu voir à l'oeuvre les couvreurs chargés de la pose de la couverture en tables de plomb et les sculpteurs qui réalisent de nouvelles pierres en remplacement de celles qui sont détériorées. Le public a pu également inscrire son nom sur des rouleaux de papiers qui seront placés entre le charpente et le revêtement. L'Optimiste a participé à cette opération, preuve d'attachement au patrimoine de la cité des cinq clochers.  

2. Les nouvelles résidences

A la rue des Choraux, le gros-oeuvre du projet immobilier concernant la création de quinze appartements de standing et de cinquante places de parking est terminé, la phase de finition comprenant les techniques spéciales est en cours de réalisation. L'ancienne quincaillerie située à l'arrière, sur le Marché au Jambon, a été totalement restaurée en ne conservant que sa façade. Sur le terrain vague qui jouxte ce bâtiment, un nouvel immeuble reprenant le même style de façade a été construit donnant un aspect de continuité à cet ensemble.

A l'angle de la rue de l'Hôpital Notre-Dame et de la rue du Curé Notre-Dame, les travaux de construction d'une résidence de dix appartements de standing ont débuté. Le chantier concerne actuellement les fondations.

Un immeuble de style Louis-Quatorze fait l'objet d'une importante restauration dans de la rue de l'Hôpital Notre-Dame. La rénovation concerne tant l’extérieur que l'intérieur du bâtiment.

Les travaux se poursuivent en ce qui concerne la construction de différentes résidences avec appartements de standing sur l'ancien site des "Erables" au quai des Salines.

L'immeuble de la Vierge Noire à l'angle de la rue de la Tête d'Or et du piétonnier est en cours d'aménagement. On y crée sept lofts qui seront livrés bruts, l'aménagement intérieur se faisant au goût du propriétaire. 

3. Les projets commerciaux en périphérie.

tournai,chwapi,rue des jésuites,quartier du becquerelle

tournai,chwapi,rue des jésuites,quartier du becquerelle

Le chantier des Bastions génère des murailles de terre et pose des problèmes de stockage de celles-ci.

Depuis quelques mois a débuté l'important chantier de rénovation et d'extension du centre commercial "Les Bastions". Ce projet concerne une rénovation en profondeur des galeries existantes, l'extension du centre commercial sur 16.000 m2, la création d'un parking souterrain d'une surface de 29.000 m2 sur deux niveaux et l' aménagement des abords. 

A Froyennes, la zone commerciale se transforme également. Le projet "Equilis" vient d'être inauguré. L'ancienne zone sur laquelle s'élevait jadis le magasin du groupe Mestdagh a été réaménagée par la construction de surfaces commerciales sur deux niveaux. Prochainement, le nouveau bâtiment accueillant le magasin Décathlon ouvrira ses portes, il se situe entre la station-service et le magasin Carrefour. Le parking de la zone commerciale fait également peau neuve : on y crée une entrée destinée aux voitures et une autre spécifique aux bus, la zone de stationnement sera mise en giratoire et des portiques empêcheront les très nombreux camions d'y entrer. Il faut savoir que ce parking est régulièrement squatté par des transporteurs internationaux qui y passent le week-end.

Une nouvelle zone commerciale est en cours d'aménagement, à la rue de la Borgnette à côté du club de tennis et face au service de Travaux de la Ville. 

Diverses constatations.

Si tous ces chantiers perturbent profondément la vie des habitants de Tournai, il existe un mal plus sournois qui mécontente une partie de la population. On a beau améliorer le cadre de vie, nous vivons une époque de vandales et de voleurs et les dégradations volontaires ne manquent pas. Il y a tout d'abord les tags qui ne représentent pas de l'Art urbain comme certains voudraient nous faire croire mais restent avant tout des gribouillages d'artistes en mal de reconnaissance, d'individus qui n'ont aucun respect pour les propriétés publiques ou privées. A ce sujet, la Ville de Tournai a entamé une procédure de nettoyage systématique de ces incivilités et de poursuite de leurs auteurs. Ces derniers jours, des tagueurs parisiens venus, un jour, exercer leur minable "talent" sur des immeubles de la cité des cinq clochers viennent d'en faire l'amère expérience, ils ont été sommés de rembourser les frais inhérents au nettoyage des endroits qu'ils ont souillés et seront poursuivis en justice en cas de non-paiement. On déplore également la disparition de nombreux éléments constituant le '"fil d'or" placé dans les rues rénovées du quartier cathédral afin de guider les visiteurs et leur indiquer les bâtiments remarquables. Une surveillance citoyenne des "voleurs de métaux" s'impose ! Les citoyens regrettent également la dégradation du mobilier urbain qui est parfois démoli, à peine posé, oeuvre de oisifs qui ne savent comment occuper leur "temps libre".  

photos : R. Rauwers.

S.T. octobre 2016.

Les commentaires sont fermés.