19 sept.
2016

Tournai : les festivités de septembre (2)

Dimanche 11 septembre : la Grande Procession.

Peu avant l'aurore, probablement soucieux de ne pas s'enrhumer après les chaleurs de la veille, le ciel tournaisien avait enfilé sa petite laine. Cette brume matinale n'était pas pour déplaire aux porteurs de statues et de châsses qui redoutaient secrètement une température extrême dès potron-minet.

A dix heures, Marie-Pontoise, la grosse cloche de la cathédrale, s'ébranlait et donnait de la voix pour annoncer aux Tournaisiens que la 924e Grande Procession entamait sa promenade dans les rues de la cité des cinq clochers selon l'itinéraire habituel qui lui permet de visiter presque toutes les paroisses de Tournai.

 

2016.09.11 Procession groupe Hexequatur.jpg

groupe musical Hexequatur

2016.09.11 Procession cornemuses La Gaillarde.jpg

groupe musical des cornemuses "La Gaillarde".

Combien étaient-ils en l'an 1092 lorsqu'elle fut organisée, par l'évêque Radbod, le jour de la fête de l'Exaltation de la Croix, le 14 septembre ? Dieu seul le sait ! Ce 11 septembre 2016, près de mille personnes ont marché en procession, prié et chanté afin de remercier la Vierge Marie d'avoir sauvé la ville de l'épidémie de peste (plutôt d'ergotisme qui avait particulièrement sévi en Flandre et dans le Brabant au cours des années 1090 à 1092, faisant des dizaines de milliers de victimes).

Confréries, associations culturelles ou caritatives, hospitaliers de Lourdes ou simples particuliers se regroupent afin de présenter le riche patrimoine religieux de la cathédrale et des églises de la région. Soixante-neuf groupes composent aujourd'hui ce long cortège.

2016.09.11 Procession statue de Saint-Lazare.jpg

Ceux qui proclament parfois : "J'ai déjà vu la procession, c'est toujours la même chose" se trompent car la forme que revêt le cortège a varié tout au long des siècles. Chaque époque la marque, en effet, de son empreinte même si le but premier qu'est la démarche de foi est immuable. Châsses et statues traversent le temps, costumes et ordonnance du cortège subissent régulièrement des modifications dans un but d'amélioration.

Statue de saint Lazare traditionnellement portée par les membres de la Fondation Follereau de Tournai, antenne locale d'Action Damien. Certains d'entre-eux sont présents depuis 25 ans.

2016.09.11 Procession statue de Saint-Etienne.jpg

Bien réparties au sein de ce long défilé, de très nombreuses formations musicales, parfois des plus originales comme le groupe musical "Hexequatur" ou les cornemuses de "la Gaillarde", des plus majestueuses comme les "Pélissiers de Binche", l'harmonie du Corps des Pompiers tournaisiens ou les Tambours et Fifres de Mons, pour ne citer que celles-là, rompent le silence d'un défilé qui, par vocation, n'est pas une cavalcade. Un long ruban multicolore s'en va, cheminant d'un pas lent, par les rues de la ville.

Statue de saint Etienne (église de Templeuve)

 

2016.09.11 Procession statue de N.D d'Alsemberg.jpg

 Statue de Notre-Dame d'Alsemberg (église Saint-Piat), oeuvre de 1759 du sculpteur tournaisien Ghislain Sailly

2016.09.11 Procession statue de N.D de la Treille.jpg

 Statue de Notre-Dame de la Treille, oeuvre de l'orfèvrerie tournaisienne du XVIIe siècle

2016.09.11 Procession statue de N.D Auxiliatrice.jpg

Statue de Notre-Dame Auxiliatrice, statue en bois polychrome de 1890

2016.09.11 Procession statue de N.D de Bonne Espérance.jpg

statue de Notre-Dame de Bonne-Espérance, oeuvre du XXe siècle

2016.09.11 Procession statue de Saint-Nicolas.jpg

Statue de saint Nicolas, orfèvrerie du XVIe siècle

Il est loin le temps où le lent cortège passait entre deux ou trois rangées serrées de spectateurs, fidèles venus du diocèse ou de l'étranger par dévotion ou simples laïcs, amoureux du patrimoine, attirés par les trésors. Il est loin aussi le temps où des habitants sortaient des statues, allumaient des bougies ou semaient des pétales de fleurs ou des papiers argentés tout au long du parcours.

2016.09.11 la Châsse des Damoiseaux.jpg

La châsse des Damoiseaux, orfèvrerie brugeoise de 1571

2016.09.11 la Châsse de Notre-Dame.jpg

la châsse de Notre-Dame, chef-d'œuvre de l'orfèvre Nicolas de Verdun de 1205

2016.09.11 procession carillon porté.jpg

le carillon porté

Nous vivons malheureusement une époque de personnes blasées, de familles casanières dont les membres sont rivés devant leur smartphone, leur jeu vidéo ou leur télévision. Le Pokémon a-t-il tué les distractions habituelles ? Non, le déclin en terme de spectateurs est sensible depuis quelques années déjà ! Ce n'est pas, hélas, demain la veille qu'on fera machine arrière. Pendant ce temps, comme durant les pires heures des conflits mondiaux, la procession continue sa marche immuable soutenue non seulement par des chrétiens mais aussi par des Tournaisiens soucieux de défendre cette tradition séculaire qui honore leur ville. Elle fêtera l'an prochain son 925e anniversaire.

Photos : Serge et Renelde Van Rompaye-Rauwers.

 S. T. septembre 2016.

 

09:07 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, procession de tournai, châsses, statues |

Les commentaires sont fermés.