05 août
2016

Tournai : expressions tournaisiennes (370)

Dopache.

"Si te vas à Rio, n'oblie d'printe de l'EPO".

Au momint d'commincher à raviser à l'téle les J.O, Edmeond i-a cangé l'cancheon d'Dario Moreno. J'n'aveos pos 'cor pris eine cayère et j'n'éteos pos assis que le sujet d'no conversatieon, j'l'aveos d'jà compris. Que cha soiche pou l'Tour de France ou bin les Jeux Olympiques, Edmeond i-aveot, comme d'habitude, fait eine analyse logique.

"T'in veos asteur queurir l'chint mètes comme des flèques et quançqu'i-seont arrivés i-n'seont même pos lèques".

"L'flèque", l'meot m'a fait  sursauter pasqu'i-aveot lommint que j'aveos intindu ceulle espressieon, tout à n'ein queop, mine de rien, elle veneot d'orvenir mais tout cha ch'éteot bin leon... Ch'est ainsin qu'on aveot app'lé eine collègue de buréeau qui f'seot ein fameux déplach'mint d'air pasqu'elle queureot pus souvint qu'elle marcheot. Ein jour qu'à s'gampe, elle s'aveot blessée, on l'aveot surneommée inter nous "l'flèque brisée", cha, j'n'sareos pos l'oblier, ch'éteot ein feull'teon qui passeot à l'télé.

Comme j'n'éteos pos tout à fait d'accord ave li, j'l'ai orwettié lommint et après j'li ai dit :

"Neon, neon, i-n'feaut pos toudis tout mette su l'deos du dopache, i-a des jeones qui feont bramint d'sacrifices et qu'i-ont bin du corache. Te sareos ti après avoir ouvré toute eine journée, aller queurir et sauter pindant toute eine soirée. Pou participer à les Jeux Olympiques, ch'est avant tout eine questieon d'diététique. Si te veux ête ein beon athlète, te deos éviter d'participer à des fiêtes, te deos faire chaque jour bin attintieon à t'n'alimintatieon et aller à t'lit d'beonne heure au lieu d'raviser l'télévisieon, pou t'muscler te n'deos pos crainte de t'faire du mau et lever tous les jours des poids d'trinte à chinquante kileos, pa tous les temps t'es su l'terrain, qu'i-pluèfe, qui fasse quieaud ou bin qu'i-a du vint. Asteur, les gins i-n'ont pus l'goût d'l'effort, on direot toudis qui seont presque morts !".

Fifinne aveot acouté tout ce que j'aveos dit et j'ai bin vite compris pourquoi elle aveot souri :

"Prinds l'cas d'eine feimme qui ouèfe à s'maseon, ch'est les jeux olympiques pindant les quate saiseons. I-feaut préparer à minger, faire l'nettiache, l'orlavache et l'orpassache, i-feaut aller à commissieons, faire l'buée et passer l'linche à l'essorache, i-feaut erpriser les cauchettes, erfaire les lits, in ein meot bin t'nir s'ménache et tout cha sans dopache. L'sémaine passée, pou erpeinte les murs de m'cuisine, j'n'ai pos été obligé d'printe des amphétamines".

Bin seûr, i-a acore fallu qu'Edmeond vienne nous faire part de ses considératieons :

"Mi neon pus, su t'tiête Fifinne, j'peux l'jurer, jamais dins m'vie je n'me sus dopé".  

"Pou eine feos, j'vas t'surprinte, j'sus d'accord ave ce que t'dis, l'contrôle anti-dopache i-n'est pos nécessaire pou ti".

"Feimme a toudis raiseon " qu'i-a dit, tout bénaisse, Edmeond.

I-areot mieux fait de s'taire, l'biec-beos, i-aveot orchu les fleurs alleot suife l'peot

"Ah mais comarate, te n'vas pos ichi ête in reste, tous les jours t'es seûrmint positif à l’alcootest". 

"Ch'est pos pou les quate ou chinq pintes que j'beos su eine journée qui feaut aller acroire et dire à tout l'meonte que j'sus ein quervé". 

Cha, ch'est ce que t'avales, ichi, à l'maseon mais quançque te vas au "Chintral" ou bin "Aux Quate Saiseons", à m'mote que te n'beos pos du jus d'oranche ou bin d'chitreon".

"Mo Dieu, ein p'tit Pale-Ale ou bin eine Trapisse, et acore, ch'est quançque j'rinconte des amisses".

"Des amisses, dins l'état que t'orviens, te deos in rincontrer bin souvint, lever l'coude su l'zinc de l'estaminet, ch'est l'seul sport que t'as jamais fait". 

"T'oblies que j'ai presque fait ein maratheon, l'soir dusque j'n'ai pus ortrouvé l'quémin de l'maseon".

"Ahais, i-t'as même failli faire l'quate chint mètes papilleon à la nache, l'jour que t'as sorti berzèque de l'Tournette près du peont des Roulaches".

"J'ai d'jà d'mindé de n'pos raqueonter tous mes esploits quançque l'Optimiste i-est là. I-est in train d'faire simblant de rien mais, te verras, cha s'ra acore su l'blog saim'di qui vient". 

J'creos que j'li ai ein peu minti quançque pou l'rasseurer j'ai dit :

"Neon neon, ch'est comme l'dopache aux Jeux Olympiques, tes avintures n'veont pos dépasser l'rumeur publique". 

(lexique : l'dopache : le dopage / printe : prendre / commincher : commencer / raviser : regarder / canger : changer / l'cancheon (ou l'cancheonne) : la chanson / eine cayère : une chaise / que cha soiche : que cela soit / asteur : maintenant / queurir : courir / les flèques : les flèches / quançque : lorsque / ête lèque : être vidé, épuisé / l'meot : le mot /lommint : longtemps / ceulle : cette / tout à n'ein queop : tout à coup /  leon : loin /orvenir : revenir / ainsin : ainsi / l'gampe : la jambe / orwettier : regarder / neon : non / toudis : toujours / bramint : beaucoup / l'corache : le courage / ouvrer : travailler / avoir du mau : avoir du mal / i-pluèfe : il pleut / quieaud : chaud / acouter : écouter / l'nettiache : le nettoyage / l'orlavache : la vaisselle / l'opassache : le repassage / faire l'buée : faire la lessive / l'linche : le linge / erpriser les cauchettes : repriser, ravauder les chaussettes / erpeinte: repeindre / surprinte : surprendre / bénaisse : content / l'biec-beos : l'innocent / orchevoir : recevoir / suife : suivre / l'peot : le pot / comarate : camarade / ichi : ici / seûrmint : sûrement / acroire ; croire / quervé : ivre / à m'mote : à mon idée, selon moi / chitreon : citron / les amisses : les amis / pus : plus / l'quémin : le chemin / ahais : oui / la nache : la nage / berzèque : éméché / raqueonter : raconter / rasseurer : rassurer).

S.T. août 2016.   

11:59 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Je me demande bien de qui tu parles lorsque tu évoques l'histoire d'une collègue ???

Je la connais ????

Attends la prochaine fois que je te vois!!!!!!!
à la prochaine

Écrit par : rauwers | 09/08/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.