09 juil.
2016

Tournai : expressions tournaisiennes (366)

Derby !

"Bé, mes amisses, ch'est pos dammache, ch'est infin fini !", ov'là les prumiers meots d'Fifinne quançque j'lai vu verdi.

"Vingt milliards, te n'vas pos 'cor ichi orcommincher" qu'Edmeond, acore tout défoutu, li a fait ormarquer.

Bin seûr, vous l'avez adveiné, l'causse de ceulle bacchanale, ch'n'est pos difficile, ch'éteot tout simplemint l'Euro d'fotbal.

"Ceulle compétitieon n'a lieu qu'eine feos tous les quatre ans, te n'vas m'erprocher d'raviser les rincontes dins l'divan".

"Cha fait ein meos que t'orwettes l'fotbal pindant l'après-deîner et te continues même après l'souper pindant toute l'soirée, mi, je n'sais pus vir l'télévisieon, mes bieaux films et mes feul'teons.

"T'aras tout l'reste d'l'ainnée pou raviser des Racines et des Ailes"

"Ahais, là au moinse, on apprind eine séquoi, ch'est eine émissieon culturelle".

"Mi je n'te dis rien quançque t'ravises acore toudis depuis vingt ans les Feux d'l'Amour tous les midis. T'aimes l'culture et les films à l'ieau d'rosse et mi j'aime le sport, i-faudra l'user ainsin jusqu'au jour que j'serai mort".

"T'aimes le sport, à d'eautes, t'aimes surtout les chiffler à chaque feos qu'ein but i-est marqué".

"Cha m'fait pinser que pou l'finale, j'n'ai même pus eine caisse d'Orval, i-va falloir aller querre des munitieons pou pouvoir t'nir jusqu'aux prolongatieons".

"Bé t'sais bin qu'les Français i-veont gagner, i-a bin lommint que pa l'UEFA cha été décidé".

"Là d'zeur, Fifinne, je n'peux pos t'deonner totalm'int tort, bin qu'on parle souvint de l'glorieusse incertitude du sport".

"Beon, ainsin diminche au soir, on va ête tranquilles pou ein bout d'temps, si j'queompte bin, i-n'ara pus d'matches avant quatre ans".

"Neon, neon,  i-a l'Coupe du Meonte dins deux ans"

"Mo Dieu fauque dins deux ans, bé, on a acore l'temps !".

"Ch'est d'jà in sétimpe que qu'minchent les éliminatoires"

"Eh bé alors, cha nous promet acore des bieaux soirs".

"Quançque les Diapes jeueot'ent, j'n'ai jamais dormi de l'nuit pasque te monteos à t'lit d'jà à passé minuit et après ch'éteot, toutes les chinq minutes, eine auteo conduite pa ein innochint qui klaxonneot comme ein seot. J'ormercie du feond du coeur, les joueus du Pays d'Galle pasque, grâce à eusses, j'ai passé eine nuit tout à fait normale. In rintrant dins t'lit, te n'as pos dit ein meot et j'pinse même avoir intindu que t'brayeos. La vie ch'est eaute cosse qu'onze garcheons queurant après eine balle, i-m'sanne que ch'est ein détal et qu'on oblie bin souvint l'principal". 

"Fifinne, t'as oblié l'temps quançqu'on éteot des jeones mariés et qu'on alleot vir les matches l'diminche après-deîner".

"Ahais, ch'est à l'buvette du Racing que t'passeos tout l'derby, in buvant des pintes ave les célèbres Raymond et Marie. Et l'soir venu j'aveos des russes pou t'faire ortourner à l'maseon, tout l'leong du qu'min te canteos à tue-tiête l'marche d'l'Unieon".

"Ahais, ch'éteot l'beon temps ! Comme si ch'éteot hier, j'm'in souviens, ch'est pus parel asteur d'puis que Mossieu Massy i-a été mette l'terrain à Kain. Et dire que,mi, j'ai fait partie des milieux du fotbal".

"Ahais, te traçeos les lines à l'chaux et t'alleos erquerre les balles".

"Ah mais tracer ein terrain ch'est tout in art au point qu'on m'app'leot l'artisse du terrain Philippart".

"J'ai vu que d'main, à l'télé, i-n'a pos d'fotball aussi on va aller vir l'marché provencal, on ira acater de l'tapenade, de l'lavande in saveon, des fromaches d'là-vas et pou no crèche des p'tits santeons. Ch'est su l'plache Saint-Pierre, ch'est pos bin leon, on n'ara pos difficile pour orvenir à l'maseon".

"Mo bé, cha cait bin, cha fait d'z'ainnées que j'busie d'aller boire ein whisky au bar O'Malley".

"Mais ch'est jamais possipe, te n'pinses qu'à les chiffler, t'mamère elle t'a seûrmint fait dins l'feond d'ein café".

"N'dis pos d'mal de m'mamère, elle a été obligée d'aller à Bonsecours et pou avoir ein infant de l'basilique faire treos feos l'tour. Après elle a été mette eine candelle su ein présintoir et comme elle n'aveot pos d'monnaie elle a dit :, l'surplus cha s'ra pou l'pourboire".

"Elle areot mieux fait d'dire l'restant ch'est pou les malhureux ainsin t'areos pétête été ein p'tit queop pus sérieux".

Comme vous l'veyez, cha n'sereot pus Fifinne et Edmeond si i-n'se metteot'ent pos à batt'lier pou ein oui ou pou ein neon.

(lexique : dammache : dommage / ov'là : voilà / quançque : lorsque / verdi : vendredi / ichi : içi / orcommincher ou ercommincher : recommencer / défoutu : déçu / ormarquer : remarquer / adveiner : deviner / l'causse : la cause / ceulle : cette / eine feos : une  fois / erprocher ou orprocher : reprocher / raviser : regarder / orwettier : regarder / vir : voir / au moinse : au moins / eine séquoi : quelque chose / toudis : toujours / à l'ieau d'rosse : à l'eau de rose / ainsin : ainsi / d'eautes : d'autres / chiffler (un verre) : boire d'un seul trait / querre : chercher / lommint : longtemps / là-d'zeur : là dessus / diminche : dimanche / queompter : compter / neon : non / fauque : seulement / acore : encore / qu'mincher ou commincher : commencer / les Diapes : les Diables Rouges / jeuer : jouer / chinq : cinq / ein innochint : un innocent / ein seot : un sot / pasque : parce que / eusses : eux / braire : pleurer / eaute cosse : autre chose / queurir : courir / sanner : sembler / oblier : oublier / jeones : jeunes / avoir des russes : avoir des difficultés / ortourner (on dit aussi ertourner) : retourner / l'leong : le long / le qu'min ou l'quémin : le chemin / canter : chanter / ahais : oui / parel : pareil / asteur : maintenant / mette : mettre / les lines : les lignes / erquerre : rechercher / acater : acheter / des fromaches : des fromages / là-vas : là-bas / l'plache : la place / leon : loin / caire : tomber / busier : songer, penser / t'mamère : ta mère / ein infant : un enfant / treos : trois / eine candelle : une chandelle, une bougie / pétête : peut-être / ein p'tit queop : un petit coup, ici dans le sens de quelque peu / vous l'veyez : vous le voyez / batt'lier : se battre; disputer).

S.T. Juillet 2016.

10:51 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Je passe te faire un petit coucou pour te souhaiter une bonne semaine. A bientôt Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 11/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.