13 juin
2016

Tournai : souvenirs du siècle passé !

Tournai au temps jadis !

 

On évoque souvent le charme et la tranquillité de nos quartiers au temps jadis. Une photo prise au début du XXe siècle nous montre deux femmes sur le pavé de ce qui était, à l'époque, la "ruelle Minjean", reliant la chaussée de Lille à la cense Lagache, la voirie se transformait, par la suite, en un sentier bordé par des prairies.

Après la seconde guerre mondiale, les petites maisons basses ont été rasées. A partir des années soixante, des villas ont pris place de part et d'autre, le chemin est devenu une avenue et a été asphalté. Une salle omnisports, le Skill, y a été créée au milieu des années septante. La voirie relie désormais la chaussée de Lille au Vieux Chemin de Willems et au Chemin de la Ramée.   

Tournai Ruelle Minjean début XXe siècle.jpg

(source : inconnue)

 

Sur cette même chaussée de Lille, face à la ferme alors située au n° 120, on peut découvrir ce qui semble être un fermier livrant ses pommes de terre au moyen d'un charrette tirée par un cheval. D'autres sources évoquent plus précisément un marchand de charbon (mais l'homme est bien propre alors que les sacs vides prouvent qu'il a  terminé sa tournée). Remarquons le revêtement composé de gros pavés. Avantage de celui-ci, en cas d'averse, l'eau ne s'écoulait pas comme aujourd'hui mais percolait dans le sol à chaque jointure de pavé.

Tournai 120 chaussée de Lille.jpg

(source : A. Denis)

 

Au début du XXe siècle, la circulation automobile n'ayant pas encore fait son apparition, pour se rendre en ville, les dames des faubourgs empruntaient le milieu du pavé comme le montre cette photo retrouvée dans les archives du Courrier de l'Escaut et prise, durant l'hiver 1905, à hauteur de l'actuelle avenue De Gaulle. Dans le fond on aperçoit, la place de Lille et l'église Sainte-Marguerite. Le bâtiment de gauche existe toujours, son rez-de-chaussée abrite une pizzeria, celui de droite une sandwicherie. En raison de l'absence de circulation, la neige qui tombait à l'époque restait parfois plusieurs jours au sol et la couche augmentait à chaque nouvelle chute.

1905 Tournai la place de Lille.jpg

 

Un mariage au début du siècle précédent rassemblait tous les membres de la familles et la photo de 1912 qui immortalisait le jour joyeux de l'union de Mr J.L et de sa fiancée nous permet de voir des convives bien sérieux posant devant l'objectif.

On a probablement oublié de leur dire : "Attention, le petit oiseau va sortir".

C'était en pleine mode des chignons pour les dames et des moustaches pour les messieurs.

1912 Tournai mariage Lucq.jpg

(source : merci à J. Driesens)

Qui se souvient encore de la "Maison espagnole" située à l'angle de la rue de Paris. Cet immeuble a été emporté par les bombardements du second conflit mondial. Tournai a, à cette époque, perdu un très riche patrimoine. 

1920 la maison espagnole rue de Paris.jpg

(source : J. Driesens).

 

Un magasin de chaussures au n°23 de la rue de Paris. Ce style de façade n'a pas entièrement disparu, on peut encore voir quelques anciennes maisons de commerce en parcourant la rue de la Triperie, à proximité de la place Saint-Pierre

1920 Magasin de chaussures Driesens 23 rue de Paris.jpg

(source : J. Driesens)

Les habitués du Conservatoire de Musique connaissent bien la "Salle des Concerts". Situé sur la place Reine Astrid, le bâtiment est en cours de rénovation. Même s'il a conservé sa structure en forme de "tambour à pattes"  comme le surnomment les Tournaisiens, il ne ressemble plus au bâtiment photographié en 1920. A gauche, on aperçoit la "rue des Primetiers", celle-ci laisse deviner la rue Saint-Martin. Depuis une trentaine d'années, cette voirie n'est plus accessible à la circulation automobile, elle est fermée par des arcades.

1920 Tournai la salle des concerts.JPG

 (source : archives du Courrier de l'Escaut)

S.T. juin 2016

Les commentaires sont fermés.