08 mars
2016

Tournai : la commémoration du premier conflit mondial.

La ville de Tournai poursuit la commémoration du centenaire de la guerre 1914-1918. Le 24 août 2014, c'est le sacrifice des soldats Vendéens venus défendre la cité des cinq clochers qui fut rappelé au cours d'émouvantes cérémonies qui se déroulèrent au tertre du souvenir. A cette occasion, les Ecrivains Publics de Wallonie Picarde firent également paraître l'ouvrage : "Au nom de tous les miens 14-18", un recueil de témoignages de descendants de soldats qui participèrent à la "Grande Guerre".

L'année de Gabrielle Petit et de la résistance à l'ennemi.

Tournai Gabrielle Petit (1).JPGLe thème qui nous accompagnera tout au long de l'année 2016 sera : "la résistance". Il s'articule autour de l'héroïne tournaisienne Gabrielle Petit, arrêtée pour espionnage et fusillée par les Allemands, le 1er avril 1916. (voir l'article que nous lui avons consacré en tapant son nom dans le cadre "recherches" de la colonne de droite).

Une première exposition.

Le 23 mars, à 18h00, il sera procédé au musée de Folklore au vernissage de l'exposition intitulée : "Les Lettres manuscrites de Gabrielle Petit". 

Lucien Jardez, ancien conservateur du musée, aujourd'hui disparu, avait rassemblé quelques objets lui ayant appartenu et des lettres écrites de sa main lors du conflit. Dans un décor reconstitué par Mme Nicole Demaret et son équipe, ces éléments seront visibles tout comme le sera une reconstitution de la cellule où elle fut emprisonnée avant d'être fusillée ou encore la plaque commémorative apposée sur sa maison natale au Luchet d'Antoing. La salle située dans l'ancienne école Saint-Grégoire prendra, désormais, le nom de "salle Lucien Jardez", en souvenir de celui qui se dévoua pour maintenir vivace le folklore de la cité des cinq clochers.

Une journée du souvenir.

C'est tout naturellement le vendredi 1er avril, date à laquelle l'espionne tournaisienne est tombée sous les balles allemandes en 1916 qu'aura lieu la cérémonie commémorative.

Elle débutera par un office religieux, à 9h15, en l'église Saint-Brice.

A dix heures, sur la place Clovis, face au monument, en présence des autorités communales, des représentants des sociétés patriotiques et de la population tournaisienne conviée à se souvenir de ces moments sombres de notre Histoire, débutera la cérémonie civile : lecture de la lettre de Gabrielle Petit par Yola Her du Conservatoire de Tournai, chant à Gabrielle Petit interprété par E. Wallon, professeur de chant au Conservatoire, pose de coquelicots dans la vasque située au pied de son effigie, discours de Mme Desclée, responsable de l'asbl "Femmes en Milieu rural", de Mme Mireille Winberg, Présidente du Comité National Gabrielle Petit et de Mr. Rudy Demotte, bourgmestre de Tournai. La cérémonie se poursuivra par le dépôt de gerbes, l'exécution par l'Harmonie des Volontaires Pompiers du "Last Post" et de "la Brabançonne" et la présentation du totem explicatif pour les visiteurs.

A onze heures, à la place Paul-Emile Janson, au Centre de Tourisme : mot d'accueil et lecture de la dernière lettre de Gabrielle Petit par Mme Nicole Demaret, Conservatrice du musée de Folklore, spectacle musical "Récits de vies 1914-1918" par les élèves du Conservatoire sous la direction de Mme Yola Her suivi du verre de l'amitié.

La contribution des élèves de l'Athénée Jules Bara.

Le 14 avril, à 18h30, en la chapelle de l'Athénée, rue Duquesnoy, sous la direction de Mme Sabrina de Cuyper, les élèves présenteront le spectacle : "Jeunes en guerre 14-18". Une histoire racontée par des jeunes de notre époque qui se penchent sur le premier conflit mondial. L'histoire d'Oscar Godart servira de fil rouge à un récit qui évoquera la vie, durant la guerre, de Jean Agache, abbé brancardier, de William Mitschké et abordera également le personnage de Gabrielle Petit. En quatre parties, il nous transportera dans un parcours de l'avant-guerre à l'après-guerre en passant par la mobilisation et le conflit proprement dit.

Devoir de mémoire oblige, ce spectacle sera présenté en interne aux élèves de cinquième et de sixième ainsi qu'aux élèves des écoles primaires invités à venir le découvrir le 13 avril.

L'exposition des Femmes Prévoyantes Socialistes.

Elle se tiendra du vendredi 29 avril au samedi 7 mai, à l'Hôtel de Ville de Tournai, dans le hall face au Salon de la Reine. Elle sera accessible du lundi au samedi. Elle aura pour thème : "Femmes dans la Grande Guerre". 

Les organisatrices ont voulu montrer le rôle que tinrent les femmes durant le premier conflit mondial. Qui étaient-elles ? Où étaient-elles ? Que faisaient-elles ? Elles ont pour nom : Marie-Marthe Spruyt, Jeanne Delaunoy, Marie van den Steen de Jehay, Louise Thuliez, Emilienne Moreau, Yvonne Vieslet, Hélène dutrieux mais aussi Elisabeth de Belgique, Edith Cavel, Marie Curie, Gabrielle Petit, Louise de Bettignies, Eugénie Buffet, Mistinguett... et bien d'autres. L'exposition permettra aussi de revoir une partie de celle qui fut proposée par les écrivains Publics de Wallonie Picarde au Centre de Tourisme en août et septembre 2014.

Tournai Gabrielle Petit (2).JPGDeux journées seront consacrées à une visite des lieux de mémoire de Tournai (monument Gabrielle Petit, tertre des Vendéens...) en petit train touristique.

Le spectacle du Conservatoire de Tournai.

Le samedi 28 mai à 20 heures et le dimanche 29 à 18h, en la salle Jean Noté de la Maison de la Culture, le Conservatoire de Tournai présente "ziste !", spectacle musical sur un scénario des Ecrivains Publics de Wallonie Picarde évoquant les résistances de la vie, d'avant la naissance à la mort ! Orchestre, chœurs d'enfants et comédiens formés au Conservatoire nous emmèneront dans un balade sur le thème des résistances. Il s'agit du dernier spectacle qui sera présenté à la maison de la Culture, celle-ci fermant ensuite ses portes pour les travaux de rénovation. 

L'exposition du Cercle d'Histoire de Tournai.

Celle-ci se tiendra en octobre et novembre, dans un lieu à déterminer, nous aurons l'occasion de la présenter ultérieurement.

La mémoire.

Il est à noter également que des Tournaisiens ont accepté de jouer le rôle de "passeur de mémoire". A ce titre, ils visiteront les écoles afin d'évoquer des figures locales qui jouèrent un rôle important au cours de la première guerre mondiale. Décrire la guerre que nos aïeux ont vécue, c'est permettre d'apprécier plus encore la paix dans laquelle nous vivons, même si tout n'est pas toujours parfait !

Ceux qui découvrent le blog et que cela intéresse, peuvent relire les articles consacrés au Major Médecin Léon Debongnie et au général de Villaret. il suffit de taper ces deux noms dans le cadre "rechercher".

(photos : Mélanie Devaddere).

S.T. mars 2016.

Commentaires

Bonjour,
Mon commentaire n'a rien à voir avec l'article mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour vous contacter. Cela concerne votre article sur "Tournai et ses villages : Froyennes" (http://optimiste.skynetblogs.be/archive/2007/07/24/tournai-et-ses-villages-froyennes-2.html#postcomment). Vous affirmez que Louise de Bettignies est née à Tournai; or, sa maison de naissance se trouve à Saint Amand-les-Eaux (dans un piteux état d'ailleurs) et toutes les informations que j'ai trouvé sur elle convergent en ce sens. Elle a d'ailleurs été inhumée dans sa ville natale.
Je voulais juste vous remettre mon avis, car vous être toujours précis dans vos articles. Ils sont une réelle mine d'or pour qui désire connaître le territoire de Tournai. Merci beaucoup de partager votre savoir.
Mes amitiés.

Écrit par : camplume | 15/03/2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre visite et cette rectification. J'ai consulté mes notes qui ont servi à la rédaction de l'article et je confirme qu'il s'agit bien de Saint-Amand les Eaux (F). Veuillez ne pas mettre cette faute de distraction sur le compte d'un chauvinisme exacerbé !

Écrit par : L'optimiste | 16/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.