30 déc.
2015

Tournai : expressions tournaisiennes (342)

Béteôt ein nouvieau calinderrier !

Nous ov'là d'jà arrivés à l'fin du calinderrier 2015 et i-va bétêot falloir mette pinte l'nouvieau au mur d'no cuisine. A l'maseon, ch'est l'ceu des heommes du feu dessiné pa Serdu, rasseurez-vous, mes gins, chez nous, l'pompier tournisien n'pose pos acore tout nu ! 

I-a pos à dire mais eine ainnée cha n'fait qu'ein tour, ch'est vite foutu l'camp Quanç'que j'busie, on direot bin que ch'est avant-hier qu'on s'a mis in beon an.

Pou bramint d'gins, ch'est acore eine ainnée à oblier au pus vite pasqu'ave tout ce qu'on a connu, on est bin hureux d'vir l'bout.

Les attintats, les catastrophes, les inondatieons, les trimblemints d'tierre, les guerres, les glich'mints d'terrain, l'récauff'mint climatique, l'été in plein hiver... l'meonte i-perd l'boule et on rinconte asteur bin des maboules.

Vous l'avez ormarqué, à l'fin du meos d'décimpe i-a eine traditieon, ch'est l'momint dusque les astrologues i-feont des prédictieons.

J'ai laiché dire qu'i-n'falleot pos avoir d'diplôme ou n'pos ête fort malin, pou anneoncher quoisqu'i-va s'passer l'ainnée qui vient. I-paraît que ch'est ein deon, adeon, mi aussi, pou no beonne ville d'Tournai, j'vas ichi faire mes prévisieons.

L'lindi 11 janvier, si vous êtes né sous l'signe chinois du lapin, restez bin muché dins vo clapier sous l'foin et les crottins pasque ch'est l'lindi parjuré et pou les Tournisiens, l'ceu qui n'a pos d'lapin n'a rien. L'mardi 2 féverrier, ch'est l'Candeleur, n'obliez surtout pos d'faire des coucoubaques pou souper pasque l'ceu qui n'in minge pos i-va pisser tout creon tout l'ainnée.

I-ara acore des travéaux dins no ville pindant douze meos, asteur, on est habitué, cha n'cange pos, i-ara toudis des tréos dins l'montée de l'rue Saint-Martin pou nos voitures acore caire d'dins et su l'Grand'Plache i-faudra toudis raviser dusqu'on met les pieds pou arriver à beon port et n'pos chanqu'lier. In ville, i-ara des magasins qui veont s'ouvère et d'eautes qu'on va serrer ch'est pos comme cha qu'on va rincontrer, à nouvieau, des passants dins l'pietonnier. Dins les banques i-ara moinse d'imployés et ch'est ave des machines qu'on va devoir parler. Les tasques elle ne veont pos diminuer, ceulle prédictieon, j'sus seûr que vous avez adveinée.

Nos cintrales nucléaires elle s'reont acore bin patraques, comme in 2015, elles areont toudis hic et hac, des fuites d'ieau, des incendies, des fissures, i-va acore avoir de l'tablature. Comme no minisse tournisienne elle a acouté l'doux cant de leu portefuèle, elle a fait l'part belle à tous les dirigeants d'Electrabel, du momint qu'i-orchoivent bramint d'argint, i-s'foutent pos mal de l'sécurité des gins. Pindant c'temps-là, on intind tertous berler : i-feaut arrêter l'nucléaire pasqu'on est in dinger mais on n'veut pos eine seule éolienne pou n'pos ête déringé. I-feaut acroire que l'paysache qui est dins no voisinache, i-est à no seul usache et même pou l'élestrique, on ne veut pos qu'on l'partache.

Les trait'mints et salaires i-veont rester bloqués, les banques elles ne veont pus deonner d'intérêts. Les liards qu'on ara su s'queompte i-va falloir payer pou pouvoir les ortirer. Les prix i-veont continuer à aurminter.

On va acore parler d'l'élargiss'mint d'l'Esqueaut mais i-passera acore beauqueop d'ieau sous no vieux Peont des Tréos avant qu'on n'veot commincher les prumiers travéaux.

In bas de l'cathédrale, on va ormette l'gibet pou moutrer aux gins les loleos qui passe'tent leu nuit à taguer.

In Belgique, i-d'a ein qui, ave l'arrivée des migrants, va devoir canger d'neom pou bin moutrer s'neutralité, ch'est l'minisse de l'intérieur, Jan Jambon, et ainsin, pa eximpe, Jean Roty on pourreot l'app'ler (ch'est ein neom bin d'chez nous eautes) et à Vaulx i-peut toudis v'nir habiter.

I-a pos d'problème ave l'météo, l'hiver i-s'ra quieaud, i-va caire de l'pluèfe in avril et mai et on va avoir de l'caleur in été, les heommes pourmènereont in jupeon à l'Toussaint et à l'Noë, i-n'faudra pos faire cauffer l'vin. Je n'veos pos ein seul flocon d'neiche dins m'boule de cristal, ni du noirglas su nos routes nationales, provinciales ou communales. Mais j'veos que vos pneus d'hiver i-veont largemint souffère.

Tout cha, vous allez m'dire, n'est pos fort gai mais i-ara toudis les Fichelles Picartes, l'Bistreot Tournaisien et L'Cabaret pou nous faire rire et printe la vie du beon côté.

A tertous, j'vous souhaite :

                             

                                Eine beonne et hureusse ainnée 2016 !

 

Qu'elle soiche pou vous eine année d'paix ave mille et eine joies et surtout eine beonne santé !

Et.. mettez vo main à vo saclet et n'orwettiez pos ç'que vous donnez !

(lexique : béteôt : bientôt / ein calinderrier : un calendrier / ov'là : voilà / pinte : pendre / l'ceu : celui / acore : encore / foute l'camp : déguerpir, fuir /  qaunç'que : lorsque / busier : penser, réfléchir / mette in beon an : présenter ses vœux / bramint : beaucoup / oblier : oublier / l'glich'mint : le glissement / l'récauff'mint : le réchauffement / l'meonte : le monde / asteur : maintenant / ormarquer : remarquer / décimpe : décembre / l'momint : le moment / laicher : laisser / anneoncher : annoncer / adeon : donc / ichi : ici / mucher : cacher, dissimuler / pasque : parce que /  les coucoubaques : les crêpes / pisser tout creon : expression tournaisienne pour uriner de travers, faire sur son pantalon / toudis : toujours / des tréos : des trous / caire : tomber / raviser : regarder / dusque : où / chanqu'lier : chanceler, tituber en se tordant le pied / s'ouvère : s'ouvrir / serrer : fermer / moinse : moins / les tasques : les taxes / adveiner : deviner / avoir hic et hac : avoir toujours quelques chose / avoir de l'tablature : avoir des soucis / acouter : écouter / l'cant : le chant / l'portefuèle : le portefeuille / orchevoir : recevoir / tertous : tous / berler : crier, hurler / acroire : croire / les lierds : l'argent / l'queompte : le compte / ortirer : retirer / aurminter : augmenter / commincher : commencer / moutrer : montrer / ein loleo : un simple d'esprit / canger : changer / quieaud : chaud / l'pluèfe : la pluie / l'caleur : la chaleur / pourméner : promener / l'jupeon : appellation donnée au veston d'un homme / l'noirglas : le verglas / souffère : souffrir / l'saclet : la bourse, l'aumonière, cette expression était jadis utilisée pour réclamer les étrennes au moment du nouvel an).

S.T. décembre 2015   

Merci à ceux et à celles qui, depuis le mois d'avril 2008, lisent régulièrement ce blog, merci à ceux, qui l'ayant découvert récemment, l'ont placé parmi leurs favoris. Tous ont permis à ce blog d'enregistrer près de 800.000 visites et de compter près de 1.200 commentaires. L'Optimiste espère retrouver ces amoureux de la cité des cinq clochers, toujours en pleine forme, durant l'année 2016 !   

10:53 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Le succès de ton blog est amplement mérité, vu les recherches que tu dois faire pour chaque article.

Je te souhaite une heureuse année 2016, et un bon Lundi Perdu à tous les Tournaisiens.

Écrit par : Un petit Belge | 01/01/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour cher Serge,
Ton blog est original, je m'amuse à te lire, je ne comprends pas tout, mais à la longue ça commence !
Je me suis inscrite à ta news, j'oublie de passer et ce n'est pas bien !
J'ai tellement de blogs, je ne sais plus trop quoi.
Je ne t'oublie pas.
Voilà une nouvelle année, je croise les doigts pour qu’elle soit meilleure que 2015, beaucoup trop de violence et de malheurs.
Je te souhaite le meilleur en 2016. Que 2016 soit, pour toi et tes proches, comme un feu d'artifice, plein de moments forts, brillants, d'émotions, de bonnes surprises.
Le réveillon a été très calme.
Vu l’ambiance à Bruxelles, le coeur n’était pas à la fête.
Bonne et heureuse année, plein de bisous pour vous deux.

Écrit par : Moussse | 02/01/2016

Répondre à ce commentaire

Une excellente année 2016 à vous, cher Optimiste!
Je vous souhaite beaucoup d'inspiration et de motivation pour poursuivre ce blog qui m'a permis de renouer, à distance, avec ma chère ville de Tournai.

Écrit par : Olivier | 03/01/2016

Répondre à ce commentaire

Ben ! J'ai tout compris ;-) et c'était très amusant.
Bonne année 2016 !!!

Écrit par : Pâques | 07/01/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.