24 oct.
2015

Tournai : expressions tournaisiennes (333)

J'sus mate !

Je n'sais pos si ch'est l'même pou vous eautes mais mi, tous l'z'ans, quanç'qu'arrive l'morte saiseon, j'sus mate, je n'vaux pus tripette, j'risque d'caire indormi pus d'eine feos pindant l'journée, même su m'n'assiette. Comme les biêtes, j'ai invie d'rintrer dins m'cambusse pou passer l'hiver bin au quieaud. Cha m'a pris ceulle sémaine, ainsin, tout à n'ein queop, l'invie d'ouvrer elle a passé, j'ai été fin réhusse. Je n'saveos pus m'mette pa d'vant m'ordinateur pou écrire mes cacoules habituelles, pou vous livrer mes queontes de seots

J'ai alors pris eine décisieon : "saim'di, j'vas m'orposer, j'vas faire l'peont". A l'seule évocatieon du meot, su m'cayère, j'ai fait ein beond in pinsant que cha alleot ête mal interprété, veyez ichi parler d'faire l'peont, l'velle du vingt-chinq octope, ch'éteot vraimint mal queusi. Adeon, orsannant m'corache, j'sus meonté dins m'buréau pou ouvère mes programmes.

Cha m'a pris du temps pasque j'aveos chinquante-chinq e-mails à lire. J'in ai rué l'mitan dins l'poubelle pasque je n'sais pos si vous avez d'jà ormarqué mais les e-mails que vous inveyez à vos amisses, i-vous les ortournent l'lind'min pasque vous êtes aussi dins leu liste. Cha fait asteur d'z'ainnées qu'on jeue ainsin à l'derne. L'pire ch'est quanç'qu'on orchoit des quizz, l'prumière feos, on teste ses connissances et on est tout bénaisse d'faire vingt ou vingt et ein su trinte, mais après les avoir transmis et orchus à nouvieau d'Pierre, Paul ou bin Jacques, on peut ête considéré comme ein cas désespéré si on n'fait pos ein sans faute du prumier queop ou alors... ch'est qu'on a qu'minché à souffère, sans l'savoir, de l'maladie d'Alzeihmer !

Ch'est pos l'tout d'avoir alleumé l'écran, i-feaut acore s'mette à busier quanç'qu'on s'truèfe pa d'vant. Je n'ai jamais voulu faire d'politique, surtout à l'velle des électieons, pou les eins ou pou les eautes, l'mieux ch'est de n'pos printe positieon. Même si, alfeos, i-a des gins qui n'seont pos très hureux d'mes propeos, mi, je n'me sus jamais pris pou ein justicier comme Zorro car j'sus ein définseu de l'liberté d'espressieon tout in respectant l'neutralité dins mes observatieons. J'n'ai qu'ein slogan : "Tournai d'abord, on est bin d'accord".

Cha fait eine heure que j'randoulle dins m'tiête, mais i-a ein tel fourbi la-d'dins qui n'a pos eine seule idée qui vient. I-a bin des sujets qu'i-émergent de l'brume pa momint mais... je n'vas pos ichi vous raqueonter les fréquintaches de m'jeone temps dins les rulettes au leong d'l'Esqueaut pasque m'porménate elle va, ch'est seûr et certain, vous amener au Peont des Treos et je n'peux pos in parler aujord'hui. Cha prêtereot à confusieon !

J'vous areos bin présinté aussi m'n'incien comarate Pierre que s'feimme elle porte toudis des bas résile mais Pierre et résile, cha prête asteur à confuseion, on pourreot acroire que j'vous parle à d'mi meots, eine sorte d'langache codé comme les espieons. Tout cha prêtereot à confusieon !

J'deos éviter l'jeu d'fier, des feos que j'devrais vous espliquer commint jeuer l'peont et je n'deos pos vous parler d'jeu d'cartes quançqu'i-a eine grande misère su l'treo. Tout cha prêtereot à confusieon !

Pou eine feos, j'pourreos m'adresser aux feimmes et ouvère, dins m'blog, eine rubrique de mote... ou bin ein rubrique culinaire dusque j'donnereos l'orcette de l'tarte à preones ave s'bieau treillis... Tout comme j'pourreos vous raqueonter les innuis d'véhicule de m'visin qui deot rintrer s'Polo au garache pou vir si elle n'est pos truquée. Mais... tout cha prêtereot à confusieon!

Adeon, je n'vas rien écrire du tout, je vais m'allouer quelque repos bien mérité (in français dins l'texte), j'vas aller chiroter m'verre.

"Te m'as servi m'n'apéreo, m'pétit rotleot, j'in béfielle d'jà, quoisque te dis... t'as servi ein "Peont des Treos" mais te sais bin m'n'amour que ch'est vraimint pos l'jour, j'te l'aveos dit acore au matin, aujord'hui, j'beos uniqu'mint ein "Tournaisien" et pou avoir des forches pou aller voter on acatera, après-dîner, ein gâteau Clovis chez l'boulinger !".

In attindant, mes amisses, j'm'escusse d'vous d'minder pardeon mais comme j'sus mate et i-ara pas d'artique su les espressieons tournisiennes. Les idées que j'ai pou l'luméreo treos chint trinte-treos, elles m'feont beauqueop treop pinser à no Peont des Treos.

L'consultatieon populaire su l'avenir du Peont des Treos, elle a lieu diminche et m'feimme et mi on va aller voter pou warder no vielles pierres qui feont l'richesse de no régieon, i-n'faudreot pos surtout l'oblier et dire ainsin aux décideus qu'on est avant tout des Tournisiens et fiers de l'ête !

(lexique : j'sus mate : je suis fatigué, harassé / vous eautes : vous autres / quanç'que : lorsque / je n'vaux pos tripette : je n'ai plus de valeur, je suis totalement nul / caire : tomber / m'cambusse :  ici utilisé dans le sens de ma chambre est utilisé surtout pou une vieille masure / quieaud : chaud / ceulle ; cette / tout à n'ein queop : tout à coup / l'invie d'ouvrer : l'envie de travailler / ête fin réhusse : être fatigué, las / pa d'vant : devant / les cacoules : les mensonges, les histoires inventées / des queontes de seots : des contes de sots, des histoires sans queue ni tête, à dormir debout / s'orposer : se reposer / l'cayère : la chaise / l'velle : la veille / octope : octobre / queusi : choisi / adeon : donc / orsanner s'corache : rassembler son courage / ouvère : ouvrir / j'in ai rué l'mitan : j'en ai jeté a moitié / ortourner : retourner / pasque : parce que / asteur : maintenant / jeuer à l'derne : jouer à qui sera le dernier, s'envoyer des mots ou des objets sans arrêt / orchevoir : recevoir / ête tout bénaisse : être particulièrement content / l'queop : le coup / qu'mincher : commencer / souffère : souffrir /  alleumer : allumer / busier : ruminer / s'truèfe : se trouve /  printe : prendre / alfeos : parfois / randouiller : mélanger, manipuler / ein fourbi : un grand désordre / raqueonter : raconter / les fréquintaches : les rencontres d'amoureux / jeone : jeune / les rulettes : les ruelles / l'Esqueaut : l'Escaut /  l'porménate : la promenade / seûr : sûr / ein comarate : un camarade / toudis : toujours / acroire : croire / l'jeu d'fier : le jeu de fer, jeu typiquement tournaisien / l'mote : la mode / l'orcette : la recette / les preones : les prunes / m'visin : mon voisin / l'garache :le garage / vir : voir / chiroter : siroter / ein rotleot : un roitelet, terme amical utilisé pour les enfants / béffier : baver / acore : encore / des forches : des forces / acater : acheter / ein artique : un article / l'luméreo : le numéro / beauqueop : beaucoup / warder : garder / oblier : oublier / les décideus : les décideurs).

S.T. octobre 2015.

 

11:26 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.