20 août
2015

Tournai : la fin des vacances !

J-15 pour la rentrée : cela sent la fin des vacances !

Ce 16 août, "Tournai les Bains" a définitivement fermé ses portes, les transats sont remisés, le démontage des installations a débuté, le sable doré ne sera bientôt plus qu'un souvenir qui va s'estomper. Ce 17 août, sur le quai Andréï Sakaharov, le silence est retombé seulement rompu par le bruit de la circulation qui sera bientôt plus dense avec la rentrée.

Initié, il y a quelques années déjà, par Marjorie Bonnet, la grande papesse du Carnaval de Tournai, ce rendez-vous festif de l'été a, de nouveau, attiré la grande foule (on parle d'environ 25.000 entrées) malgré des conditions climatiques qui ne furent pas toujours des plus favorables.

"Tournai les Bains" a été créé pour offrir de la joie aux enfants, des moments de détente pour les parents, une solution économique pour ceux et celles qui ne peuvent quitter la ville pour les vacances. Pour peu que le soleil brille et que la chaleur soit au rendez-vous, le grand espace sablonneux, le décor paradisiaque, les bodegas, la restauration à thèmes, les animations diverses, les concours de pétanque transforment, avec un peu d'imagination, ce coin de la cité des cinq clochers en une plage des bords de la Méditerranée.

Si les journées sont appréciées par l'ensemble des Tournaisiens, il n'en est pas de même des nuits, car "Tournai les Bains" ferme ses portes bien tard (beaucoup trop tard pour certains), aux petites heures et, presque tous les soirs durant trois semaines, les sonos transforment cette imitation de petite plage du Sud de la France en une ambiance digne des Baléares, de Magaluf ou d'Ibiza, les excès de toutes sortes en moins... heureusement !  

Les habitants des maisons et résidences sous les fenêtres desquels la plage s'étire se plaignent de ne pouvoir dormir. Les organisateurs, conscients du problème, ont beau essayer de faire un effort pour réduire les décibels, peine perdue, une sono restera toujours une sono et les baffles continueront à marteler la joie des fêtards, à rythmer les déhanchements des noctambules et à... perturber le sommeil des voisins.  

Face à cette situation, les questions fusent : pourquoi les organisateurs doivent-ils systématiquement programmer, durant les trois semaines, des nuits festives si ce n'est qu'ils sont eux-mêmes de "sales petits vilains fêtards" qui peuvent roupiller le lendemain matin oubliant la plus élémentaire notion de "vivre ensemble" ? Pourquoi faut-il établir ce quartier général de l'amusement estival en plein centre-ville avec toutes les contraintes que cela engendre ? Pourquoi tolère-t-on pendant trois semaines un stationnement parfois anarchique près du Pont des Trous alors qu'en temps normal cela est interdit et susceptible de verbalisation ? Simplement répliquer qu'on fait des efforts pour baisser le son des férias nocturnes est assez puéril et même un peu court !

Il ne faut cependant pas jeter le bébé avec l'eau de... Tournai les Bains. Il faut rendre hommage aux organisateurs pour avoir le courage de créer des activités festives malgré l'ampleur jamais atteinte du phénomène "NIMBY" dans notre civilisation. L'actualité est triste, angoissante parfois, divertir le public, distraire les participants grâce à la venue des membres de la "Royale Compagnie du Cabaret Wallon" ou bien des "Filles, Celles Picardes", les dérouiller grâce à des activités ludiques ou sportives, les amuser avec les parties de boules, les restaurer avec des saveurs venues d'ailleurs, les désaltérer quand le thermomètre flirte avec les sommets ou leur permettre un petit pas de danse, voilà un concept qui mérite d'être soutenu et pérennisé ! 

Tournai les Bains a fermé ses portes, il nous reste plus qu'à attendre l'année prochaine car, après tout, Pierre Perret l'a chanté : "C'est au mois d'août qu'on fait les fous..".

Des dates à retenir !

Tournai ne deviendra pas pour autant une ville morte, les festivités se poursuivent déjà ce week-end avec la 54ème "Kermesse Saint-Antoine" au pied de la chapelle de la chaussée de Saint-Amand. L'ouverture du chapiteau aura lieu ce vendredi 21 avec la kermesse à boudins, le traditionnel cabaret show patoisant et le show dance par la jeune troupe du quartier. Le samedi 22, chacun y trouvera de quoi se distraire grâce au tir à l'arc à l'horizontale (un folklore régional), le jogging de l'ACRHO, le show dance par la troupe du quartier et les chansons de toutes les époques grâce au duo Stevy et à Patrice le Guen qui rend hommage à Pierre Bachelet. Le dimanche, la chorale Saint-Amand de Taintignies animera l'office religieux suivi d'un apéro musical et d'un dîner campagnard. L'après-midi se déroulera la course cycliste pour non affiliés LVB et les animations de clôture avec Miss Stephi, le duo Sandra et Fabien et l'homme Orchestre Remy Bricka. Programmée par l'Association des Fêtes du Quartier Saint-Antoine dirigée par Noël Coeck, un orfèvre en la matière, cette fête génère des bénéfices redistribués dans le quartier !

Ce dimanche 23, les quais du Marché au Poisson et Notre-Dame accueilleront les "Chiffonades", marché du textile de seconde main, toujours un succès à une époque de l'année où toute la famille est à habiller pour la rentrée.

La semaine suivante, Tournai va vivre son troisième festival "Les Inattendues" dont le blog "Visite Virtuelle de Tournai" aura l'occasion de reparler.

Non, les vacances ne sont pas finies mais cela sent déjà la rentrée, les grandes surfaces nous le rappellent d'ailleurs tous les jours !

S.T. août 2015.

 

Les commentaires sont fermés.