28 juin
2015

Tournai : la cité des cinq clochers a assuré le "relais pour la vie"

Le "crabe", cet ennemi.

Le "crabe", voilà comment on nomme bien souvent cette maladie qu'est le cancer car son appellation officielle a toujours fait peur, au point qu'on parle souvent d'elle comme d'une "longue et pénible maladie".

Grâce à la recherche scientifique, les traitements ont fortement progressé ces dernières décennies et, décelé à temps, le cancer peut désormais être guéri.

Bien sûr les traitements que sont la radiothérapie et la chimiothérapie sont lourds, destructeurs, bien souvent mal supportés par les malades mais tout au bout, il y a une grande lueur d'espoir, une rémission, une guérison, une véritable renaissance.

Chaque individu touché par ce mal ne peut être abandonné à son triste sort, il doit être compris, accompagné, soutenu car le plus important c'est qu'il conserve un excellent moral dont on sait, depuis longtemps, qu'il est pour une large part dans le processus de guérison. Cela ne peut se produire que si le malade se sent bien entouré.  

Un combat qui nous concerne tous !

On ne peut rester insensible face à la détresse et la douleur d'une personne atteinte d'un cancer, on doit non seulement l'encourager mais aussi porter une attention toute particulière à sa famille, à cet entourage dont la réaction positive sera également primordiale pour le malade.

Ce week-end, la ville de Tournai a été le théâtre de cet évènement de solidarité qu'est "Le Relais pour la Vie".

Sur l'Esplanade de l'Europe, dès vendredi soir, un village de toile, peu à peu, s'est érigé, entourant le chapiteau communal. Dès la matinée de samedi, des quatre coins de la région, coureurs et marcheurs ont rallié la plaine des Manœuvres transformant celle-ci en un camp digne des plus grands festivals. Ils étaient près de 2.000 à former quatre-vingt-deux équipes qui allaient affronter un défi de taille : courir ou marcher en se relayant durant vingt-quatre heures ! Peut-être un combat contre soi-même afin de connaître ses limites mais avant tout un geste symbolique adressé à tous ceux qui souffrent.

Le coup d'envoi fut donné par Nathalie Renard, Présidente de l'association "Relais pour la Vie", à 14h00 en présence du bourgmestre Rudy Demotte et du parrain de l'opération, l'humoriste tournaisien Bruno Coppens. Après que ce dernier eut coupé le ruban, reconnaissables à leur T-shirt mauve, les battants, ces personnes qui ont été ou sont encore confrontées aux séquelles de la maladie ont ouvert le parcours sous les acclamations nourries de plus de deux mille spectateurs. L'émotion était palpable et il ne fut pas rare de voir couler quelques larmes sur des visages qui traduisaient néanmoins le bonheur d'être là, de dire secrètement à la maladie : "Aujourd'hui, tu ne m'as pas maintenue au lit".

Pendant que commençait la ronde des sportifs, de nombreuses animations avaient lieu sous le chapiteau ou dans la Maison de la Culture. Si certains préféraient les variétés avec les fanfares, orchestres, humoristes, DJ's... d'autres (re)découvraient l'osthéo-yoga, la relaxation, les massages, le hip-hop, un essai à la marche sous influence grâce à des lunettes 3D présenté par la Police Communale et même des jeux de l'esprit. Du jus de pomme de Rongy aux saveurs douces du Liban, de la gaufre au sucre aux sandwiches géants, du thé à la menthe aux bières régionales, il y avait de quoi se régaler, il y avait des munitions pour vingt-quatre heures au moins.

Vers 22h, la course s'arrêta durant soixante minutes, elle fit place à la "cérémonie des bougies", des lots de luminaires achetés durant l'après-midi par des centaines de personnes furent allumés le long du parcours donnant à la nuit qui tombait un aspect féérique.

Les heures succédaient aux heures et inlassablement les coureurs et les marcheurs tournaient sur un circuit long d'environ un kilomètre et demi.

Tout s'arrêta dimanche à 14h00, au bout du compte, les organisateurs de cet événement solidaire purent annoncer une excellente nouvelle, le premier "Relais pour la Vie" organisé à l'ombre des cinq clochers avait totalisé un montant de près de 158.000 euros qui seront versés à la Fondation contre le Cancer.

Ce week-end, contre le cancer, Tournai avait remporté une bataille, il faudra bien finir par la remporter cette guerre que nous avons déclaré à ce funeste ennemi.

(S.T. juin 2015)

Commentaires

Très belle initiative. Bravo à tous les participants.

Écrit par : Un petit Belge | 02/07/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.