14 mars
2015

Tournai : expressions tournaisiennes (302)

Voyache, voyache !

Malgré s'grand âche, Edmeond i-est parti in voyache, ch'est ce qu'j'ai appris in l'rincontrant jeudi.

Je n'sais pos quoisqu'i-s'a passé, j'ai fait ein beond dins le temps, j'sus arrivé au 14 mars de l'ainnée deux mille vingt-chinq, à siept jours du printemps. Ch'est ein vrai miraque d'ête acore su tierre et in beonne santé, i-feaut que j'vous raqueonte, dins l'détal, tout ce qui s'a là passé. 

Ch'est au meos d'janvier 2017 que tout a comminché quanç'que Laetitia elle a présinté l'budget de n'beonne ville de Tournai. Ein déficit pus grand que l'tréau de l'carrière de Barche qu'elle a espliqué, pindant deux heures, in leong et in larche. Pou l'résorber, cha n'a pos fait ein pli et, jamais à court d'idée, nos édiles ont voté eine tasque su les auteos qui rintreot'ent in ville. I-aveot ein péache à chaque porte d'intrée et j'vous l'asseure, l'prix i-n'éteot pos deonné : t'orcheveos ein ticket à ein guichet délivré pa eine sorte d'vigile et au moumint d'sortir te payeos pou l'temps que t'aveos passé in ville. Bin seûr, eine décisieon parelle cha a fait tort au commerce local, li qui v'neot d'jà d'batt'lier conte l'plan d'mobilité communale. Les gins rintreot'ent, comme des dératés, dins ein cabaret pou chiffler eine pinte vite fait bin fait, on n'attindeot pus que l'boulinger i-cope l'pain, chez l'boucher, pou aller pus vite, on acateot du mutieau ou du filet américain.

Après, in 2018, i-a eu l'meos d'mai dusque tous les gins i-ont paniqué. Electrabel, eine feos acore, pou inrichir ses actionnaires, i-a pris l'décisieon d'faire tourner à feond les cintrales nucléaires. L'cuv'lache i-n'a pos résisté et tout i-a failli sauter. On a dû queurir dins les pharmaç'ries faire l'file pindant des jours et des nuits pou acater des cachets pou que no thyroide elle soiche protégée. Madame Margem, no minisse d'l'énergie, est passée su No Télé et elle a dit : "Brave gins d'Tournai, i-n'a pos d'dinger, l'approvisionn'mint in élestrique i-est asseuré. Si ein délestache on deot subir, d'toutes les façeons, on n's'ra pus là pou l'vir".

In 2020, après l'carrefour du Dôme, au bout de l'rue des Puits l'Eau, on a construit ein nouvieau peont pa d'zeur l'Esqueaut. Comme in ville, i-n'passeot pus d'auteos, des problèmes d'circulatieon cha n'in a pos posé beauqueop. Pou tester l'résitance de l'ouvrache, on a été tout douch'mint, on a usé de l'méthode appelée "l'prudince de l'indien". Avant d'faire passer les premières carrettes, on a invéyé in éclaireur, à pied, no bourguémette. Quanç'qu'i-a été passé, Mossieu Rudy, s'ortournant et ravisant derrière li, i-a dit, : "Asteur, Polo, ch'est à ti". Su l'quai des Poissonsceaux, l'échevine Ludivine crieot : "N'y va pos pos, Polo, n'y va pos". On aveot ainsin doublé l'poids, Polo, fier'mint, i-est passé et l'peont i-n'a même pos trimbloté. Mais au momint dusque l'prumier camieon i-a passé su l'peont, i-a eu ein craqu'mint et l'ouvrache i-s'a findu tout du leong. Hureus'mint, on a pu rattrapé, au dernier momint, l'brafe ouverrier.

In 2022, no pays i-a malhureus'mint connu l'scissieon et chez les Walleons, on a pu su payer les pinsieons. Alors, ch'est dins l'quartier Saint-Piat, qu'on a vu l'misère, i-aveot des files d'treos chints mètes à l'soupe populaire et, ch'n'est vraimint pos ein hasard, que l'Maseon du Pichou, elle occupeot désormais les bâtimints du Grand Bazar.

A l'fin d'l'ainnée 2023, i-n'a pus eu eine banque à Tournai, ein p'tit peu à l'feos on les aveot tertous serrées. Là aussi pou les actionnaires, l'personnel i-coûteot trop tcher. Comme les gins n'saveot'ent pus payer l'facture d'internet, dins les poches on n'aveot même pus eine clopinette. L'paquet d'toubaque i-coûteot deux chints eureos et i-n'a pus qu'dins les magasins d'nuit qu'on trouveot acore ein boutelle d'apéreo.

L'ainnée passée, in 2024, on a été obligé d'serrer pindant six meos l'hôpital du Chwapi, tout cha, eine nouvelle feos, à causse de l'résistance des bactéries. Si t'éteos à mitan in beonne santé, i-n'valeot mieux pos y aller passer ein examen, même si on n't'aveot rien trouvé, bé, t'éteos presque seûr d'ête mort l'lind'main. Pire acore, à forche d'nous faire minger des insectes et eautes affaires, on a tertous été malate de "l'grippe à viers".

I-a eu ein bieau mariache qui a ormué l'tout Tournai, l'ceu inter les Filles Celles Picardes et l'Cabaret. On a bin vite ormarqué que tout i-aveot cangé, pou les soirées, asteur, au cabaret walleon, on beot d'l'ieau ou bin du Spa chitreon. Les "Fichelles" tienne'tent les heommes à la baguette, même que l'nouvieau local ch'est au centre de l'marionnette.

No beonne vielle gare de Tournai elle est dev'nue l'musée de la SNCB. On peut même vir ein tabléeau intitulé pa ein p'tit malin : "Ceci n'est pos ein train !". I-a treos ans, inter l'boule de cristal et l'boulier-compteur, Madame Galant l'a décrété : pou ête à peu près seûr que l'train i-arrive à Bruxelles à l'heure on a supprimé l'arrêt dins l'cité des chinq clotiers. In Wallonie picarte i-n'a pus que deux lines, Ath-Anvers et Jurbise-Malines.

L'Plache Saint-Pierre elle est interdite à l'circulatieon, on deot li faire d'nouvelles fondatieons. In 2015, elle aveot été complét'mint orfaite mais deux ans pus tard, les pavés jeueot'ent d'jà les castagnettes. On n'a toudis pas intamé l'traval d'rénovatieon du chœur de l'cathédrale et su l'plaine, l'maseon de la Culture est intourée d'échafaudaches, i-a dix ans qu'on promet aux Tournisiens d'commincher l'ouvrache. Près d'no plache Verte, l'grosse Tour elle a perdu s'corset, i-est cait tout seu lors d'une timpête au meos d'janvier.

Pa d'vant mes is ébeubis, sans intervenir, j'veyeos tout cha défiler comme din ein délire, j'ai même vu arrivé eine manifestatieon ave à s'tiête Raymonde et Goblet : "Je n'aime pos d'faire cha mais on n'a pos l'choix " qu'elle diseot aux affiliés.

Avec eusses, je m'sus mis à berler : "Ce n'est qu'ein début, cha n'ait que qu'mincher".

Tout à n'ein queop, j'ai été fortemint mambourné et je m'sus éveillé. M'feimme, Fifinne, elle feseot eine dreôle de tiêté, elle m'orwettieot avec air ein peu biête.

"Quoisqu'i-t'prinds, l'amisse, te d'viens seot, cha fait dix minutes que te berles comme ein fussieau".

"Bé je n'sais pos, chérie, j'ai dû réver, ch'est à peu près certain".

"L'feos qui vient, quanç'que te rêves, soiche ein peu pus malin",

"Tout i-va très bien dins no beonne ville d'Tournai, quoisque te t'in vas là imaginer, si te continues ainsin j'vas t'faire rinserré !".

(lexique : âche : âge / voyache : voyage / quoisque : qu'est-ce que /ein beond ; un bond / siept : sept / ein miraque : un miracle / acore : encore / l'meos : le mois / commincher : commencer / l'tréau : le trou / l'carrière de Barches : la carrière du hameau de Barges est bien connue de ceux qui pratique la plongée / in leong et in larche : en long et en large / eine tasque : une taxe / ein péache : un péage / orchevoir : recevoir / parelle : pareille / batt'lier : batailler / chiffler : siffler, boire d'un trait / acater : acheter / l'mutieau : spécialité tournaisienne, sorte de pâté grossièrement haché et épicé / eine feos : une fois / queurir : courir / les pharmaç'ries : les pharmacies / in élestrique : en électricité / pa d'zeur : par-dessus / l'Esqueaut : l'Escaut / beauqueop : beaucoup / douch'mint : doucement / les carrettes : les charrettes, par extension les voitures / l'bourguémette : le bourgmestre, le maire / s'ortourner : se retourner / raviser : regarder / trimbloter : trembler légèrement / dusque : où / l'ouverrier : l'ouvrier / tertous : tous / serré : fermé / tcher : cher / l'toubaque : le tabac / à causse : à cause / à mitan : à moitié / seûr : sûr / à forche : à force / ormarquer : remarquer / canger : changer / asteur : maintenant / inter : entre : vir : voir / l'line : la ligne / orfaite : refaite / jeuer : jouer / toudis : toujours / caire : tomber / tout seu : tout seul / les is ébeubis : les yeux ébahis / berler : crier / qu'mincher : commencer / tout à n'ein queop : tout à coup / mambourné : secoué / orwettier : regarder / l'amisse : l'ami / ein fussieau : un putois / rinserré : renfermé).

S.T. mars 2015

12:25 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.