04 mars
2015

Tournai : les chantiers se multiplient à nouveau

Les chantiers en cours.

Faisons un rapide tour d'horizon des chantiers qui nous préoccupent depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

La cathédrale Notre-Dame.

On a l'impression, depuis quelques jours, que les deux fusées ont décollé ? Le Tournaisien commençait à s'habituer à les voir prêtes à prendre leur envol vers les espaces intersidéraux mais le revêtement plastifié blanc épousant la forme de la tour de la Treille et de le tour Marie situées sur la partie Sud du prestigieux édifice a été retiré. Les échafaudages sont en cours de démontage et on commence à deviner le nouvel esthétisme de ces doigts pointés vers le ciel. La tour Brunin et la tour Saint-Jean situées à l'opposé des premières citées ainsi que la tour Lanterne (au centre) seront tout prochainement "emballées" et disparaîtront, à leur tour (!) à la vue des passants pour deux années environ.

On a débuté cette semaine, la rénovation de l'éclairage de la nef romane. A terme, les vieux luminaires seront remplacés par de nouveaux éléments qui mettront en valeur non seulement la nef mais aussi les déambulatoires de l'étage et l'escalier qui y mène.

La rue des Croisiers.

Est-ce la fin du cauchemar pour les habitants et surtout les commerçants de cette rue du quartier Saint-Jean ? Les travaux d'asphaltage ont débuté ce lundi. Dans quelques jours, ce sera la fin d'un chantier, débuté il y a plus d'un an.

La place Paul Emile Janson.

La pose des dalles est terminée et les ouvriers sont occupés à la pose de celles faisant jonction avec la rue du Curé Notre-Dame. Notons qu'à cet endroit, à l'espace "Pic-Puce", on a retiré la grande photo de Gérard Depardieu (taguée irrespectueusement par un de ces "malades de la bombe" qui circulent nuitamment dans la ville). Est-ce enfin le début des travaux d'installation du commerce de vin au nom de l'acteur dont on nous parle depuis 2013 ou tout simplement est-ce afin se donner une autre destination à cet espace commercial vide depuis trop longtemps ?

Terrasse de la Madeleine.

La presse locale a récemment attiré notre attention sur la tranchée ouverte depuis le mois d'octobre à la terrasse de la Madeleine, il s'agit d'un vieux réseau d'égouttage qui, usé par le temps, s'est subitement effondré. Pour les riverains, ce n'est pas tant un problème de circulation, (cette voirie est peu utilisée) qu'un problème d'hygiène publique. Sur plusieurs mètres, l'égout est à ciel ouvert distillant ses effluves peu ragoutantes ! L'actuelle édilité est en train de découvrir que les lacunes dans l'entretien imputables aux dirigeants antérieurs commencent à être à l'origine de nombreux problèmes dont ils se seraient bien passés. Ce problème concerne tout le quartier et devra être traité globalement tout comme pour le parvis du beffroi.

Place Verte.

La voirie menant de la rue de l'Epinette vers la rue du Sondart s'est effondrée à la fin de l'hiver 2013, depuis lors, elle est interdite à la circulation (excepté pour les riverains). Aucun date n'est, à ce jour, connue pour sa réfection. Dans le dédale de sens interdit de ce quartier, cette situation oblige les automobilistes à effectuer des détours importants.

Quartier du Vert-Bois et du Beau-Séjour.

Les trottoirs de l'avenue Beau-Séjour, Vert-Bois et des Peupliers ont été (bien) rénovés. On a profité pour limiter la vitesse à 30km/h en installant des plateaux à l'avenue Vert-Bois. On a également limité, comme on le fait en centre-ville, le stationnement, le réduisant à quelques places autorisées. Après une période de rodage, toujours nécessaire quand on bouleverse les habitudes des habitants, cela ne semble plus poser de gros problèmes. Hélas, on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs et la voirie de l'avenue des Peupliers a profondément souffert du charroi incessant, pendant plus d'un an, des engins de chantier, d'importants nids de poules se sont formés et obligent ceux qui empruntent la rue à un slalom permanent. De plus, le rond-point situé à l'angle de la rue Saint-Eleuthère qui a servi d'aire de stockage du matériel a été défoncé, couvert de boue et tout est resté en l'état à la fin de chantier.

Place Crombez.

Des travaux de pose d'impétrants sont réalisés sur cette place mais ne gênent en rien la circulation puisqu'ils concernent les trottoirs qui ceinturent le square.

Autoroute Lille-Tournai.

Le chantier de rénovation en profondeur a débuté. Les habitués qui empruntent cette autoroute E42-E429 pour se rendre dans la cité des cinq clochers ou plus loin vers Bruxelles ou Liège devront s'armer de patience durant une bonne année et ronger leur frein (!). Chaque matin, le radio-guidage nous signale la formation de files débutant parfois à Templeuve sur l'autoroute A17 reliant Bruges àTournai. On parle d'une augmentation du temps de parcours entre la métropole du Nord et la cité de cinq clochers de 15 à 20 minutes. Cette voirie était à ce point dégradée qu'il était absolument nécessaire de la refaire totalement et ne plus se contenter de mettre des emplâtres sur des jambes de bois.  

  Les nouveaux chantiers.

Rue de l'Escalette.

Depuis ce lundi, on procède aux travaux préparatoires à l'asphaltage de la rue de l'Escalette. Les travaux de rabotage sont en cours. Il faut dire que le tronçon reliant la rue de Lannoy à la rue du Casino était truffé de nids de poules et même parfois de nids d'autruches !

Le plateau de la gare.

Interdit à la circulation automobile depuis quelques semaines, cet endroit attend avec impatience l'arrivée des engins de chantier. Cela devrait être le cas en avril. Le chantier sera-t-il terminé pour juin comme annoncé? On peut en douter quand on voit la lenteur à laquelle sont généralement effectués les chantiers dans notre pays.

La place Saint-Pierre et les rues avoisinantes.

Jusqu'à présent, il n'y avait que les pavés qui bougeaient au passage des véhicules sur cette place et dans la rue Poissonnière. Désormais, cela bouge aussi au niveau communal puisque des réunions sont organisées afin de communiquer le "timing" des travaux aux riverains. Ce chantier devrait être réalisé en quatre phases successives entre la fin mars et la fin novembre. Il concernera la réfection des joints des pavés dans la ruelle d'Ennetières et la rue du Chevet Saint-Pierre, la réparation de la rue Poissonnière, la création d'un plateau face à l'Hôtel Cathédrale et enfin le parking de la place Saint-Pierre.

Les alentours du CHwapi

Le chantier progresse, dans moins de trois ans, le nouvel hôpital sera totalement opérationnel. La revue "Tournai-Info" signale qu'à partir du 16 mars vont débuter les travaux d'amélioration des voiries qui avoisinent ce nouveau centre hospitalier. Ce sera tout d'abord la rue des Sports qui sera rénovée, une rue bien connue des supporters du défunt club de football de l'Union de Tournai, la durée du chantier est estimée à 115 jours ouvrables ce qui nous amènerait à la fin du mois de septembre, compte-tenu de la période de vacances estivales. Ce sera ensuite le tour de la rue de la Citadelle (175 jours ouvrables), de la rue de Barges (185 jours), ce qui nous paraît beaucoup par rapport à la rue de la Citadelle et enfin de la rue Général Piron (65 jours).

Le quartier cathédral.

La fin de cet important chantier se profile également à l'horizon. Il reste à rénover le Marché au Jambon, la rue du Curé Notre-Dame et la rue de l'Arbalète. Ces chantiers devraient débuter en mai et se terminaient en automne.

Il restera alors à résoudre le problème du "fil d'or" qui n'a pas répondu aux espérances de l'architecte qui a voulu l'intégrer à son projet, à placer le mobilier urbain et l'éclairage public pour la mise en valeur de ces réalisation.  

S.T. mars 2015   

Les commentaires sont fermés.