08 nov.
2014

Tournai : expressions tournaisiennes (285)

Le 22 octobre dernier, le blog "Visite Virtuelle de Tournai" a enregistré sa 700.000e visite. Il a reçu également plus de 1.000 commentaires de lecteurs tournaisiens, montois, namurois, wallons, bruxellois, français, canadiens. Merci à ceux et à celles qui nous font le plaisir de nous lire et parfois de réagir !

Tournai in 2034 (II).

Tous les jours, pindant deux sémaines, vous avez été eine dizaine à m'écrire ou à me d'minder c'que j'aveos acore li dins m'boule su l'futur d'no cité, j'vas ichi partager ces visieons particulières, adeon, mes gins, accrochez-vous bin à vos cayères.

In 2034, cha f'ra vingt ainnées que salaires et trait'mints i-seont bloqués à l'deminde d'l'Europe qui est pus forte pou cha que pou ortrouver les blateux (i-feaut dire que dins l'domaine i-seont les prumiers et i-n'ont jamais voulu scier l'branque dusqu'i-éteot'ent assis). Les tasques ont aurminté chaque ainnée et des nouvelles ont même été invintées  : tasque su les ferniêtes pou l'jour qu'on prind pindant l'journée, tasque su l'air qu'on expire pasqu'i-orsort pollué, tasque su les flatulences (acore pou l'pollution), tasque pou les gins qui veont à pied pasqu'à causse d'eusses les transports in commun i-seont in déficit... Quarante eureos pou eine naissance, ch'est asteur l'prix de l'déclaratieon, du queop cha a été l'meilleu des moyens pou l'contraceptieon, chint eureos pou l'déclaratieon d'ein mariache, i-n'manquent pos d'air et pou éviter d'payer tous les gins i-restent célibataires, ch'est deux chints eureos pou l'déclaratieon d'un décès et là, malhureusemint perseonne n'peut y coper !  In puque, i-n'attach'tent pos les tchiens ave des saucisses, pou intretenir eine biête i-feaut presque avoir ein queompte in Suisse.

Ein nouvieau système de paiement a été invinté, cha s'appelle : l'salaire tout net, on orchoit l'meos diminué des tasques à payer, t'queompte aurminte d'eine pétite séquoi à chaque début d'meos, pou l'reste, t'as pus rien à faire que d'aller à l'soupe populaire.

On n'veot pus eine auteo dins no cité, i-a infin de l'plache pou garer tout cha pasque d'puis eine paire d'ainnées les gins i-n'ont pus d'liards pou les acater. L'prix i-a fortemint baissé, cha n'a jamais été aussi beon marché, on peut d'jà avoir eine belle carette pou moinse de chinq mille eureos, prix net mais l'T.V.A, in 2030, ch'est d'chinquante pou chint qu'elle a aurminté, pou l'tasque de l'misse in route ch'est d'treos mille eureos que t'deos débourser, l'carburant i-est à quinze eureos l'lite d'super (i-a pus eine goutte de diesel), faire ein plein cha d'vient tcher l'heure de stationn'mint, elle éteot passée à siept eureos d'puis bin lommint.

Du queop, les gins ont tertous acaté des véleos à l'élestrique, ch'a permis d'sauver l'imploi des gins d'City-Parking. Ainsin, in 2034, i-pourmène'tent tous les jours pou vir les véleos posés conte les façades des maseons et ave leu tablette i-feont l'photeo de l'plaque qu'on a rétabli, bin seûr, à vingt-chinq eureos pou ein an. Comme i-n'a pus d'auteos, i-a moinse d'accidints et ainsin nos policiers i-queurent après les voleus, les arsoules, les mordiquéaux. On cultive des chicons dans l'parking de l'rue Perdue, des penn'tierres su l'ceu d'l'esplanade de l'Europe et des cabusettes à l'plache Crombez.

In ville, on n'veot pus ein bleu tchien d'puis qu'on a serré l'dernier magasin, asteur ch'est à Froyennes ou aux Bastions que les Tournisiens veont faire les commissieons.  I-a tell'mint d'meonte qu'on a fait ein sens unique dins les galeries, te fais la queue, d'ein côté t'as l'intrée et d'l'eaute l'sortie.  

Dins les rues, à chinq heures, in hiver, ch'est l'couvre-feu dès qu'i-n'fait pus clair, pus perseonne n' peut sortir de s'maseon et i-a pou cha deux raiseons : i-n'a pus d'leumière d'puis qu'on a serré les centrales nucléaires et dins l'noir, bé... on risqueot presque toudis d'caire dins les treos.

Su l'Grand'Plache, i-a acore quate ou chinq restaurants asiatiques, eine baraque à frites et deux ou treos estaminets typiques. Les menus i-seont ein peu différints : on minche des taboulés d'viers de fareine, des ragouts d'mouques à brin, des mamaches de l'leum'cheon, des glaches d'mouques à miel, des grillates d'criquieons, des bruants à l'castonate, des astiqueots à l'ale, des fricadelles de fourmiches, des mouleons aux meumeurtes ou bin acore des corées mais hureus'mint pou les glouts, les gins qui feont niennienne, on truèfe acore des guernates, des marmoulettes, du mutieau (l'confrérie du même neom elle queompte six chints membres), des pétotes à l'pelure et, bin seûr, l'lapin aux preones et aux rogins, l'plat préféré des vrais Tournisiens.

A partir de 2015, l'CPAS i-a vu arriver d'pus in pus d'malhureux. In 2021, on li a deonné, à nouvieau, l'neom d'Buréau d'Bienfaisance. A causse du numérus clausus et de l'ortraite des inciens, à partir d'2026, i-n'a pus eu ein docteur in ville, les cas les pus grafes seont asteur soignés pas les derniers vétérinaires, on peut aller les vir uniqu'mint si on souffère d'eine fièfe d'qué'viau, d'biecs d'perroquets, d'ein biec de lièfe ou d'ein ouèl d'piétrix. Tertous veont à l'hôpital pou ête soignés pa des missionnaires africains assistés pa des marabouts marocains qui vif'tent dins eine grante maseon tout in bas de l'rue Général Piron. A l'fin d'l'ainnée 2019, à peine i-éteot fini, on a d'jà agrandi l'Chwapi et in 2034, i-va de l'plaine des Manouèfes à l'cité du Maroc. Dins ein villache, i-a acore ein médecin qui a nonante ans, courageux i-s'déplache acore chez ses malates ... in fauteul roulant.

In sétimpe ou octope 2034, ch'est l'même cosse chaque ainnée, on veot des leongues files à l'porte des lycées, i-feaut vir l'démolinache, garcheons et files, jeones diplômés vienne'tent cacher après ein peu d'ouvrache. Ein directeur, tout dépleumé, les rinvoie in berteonnant : "Je n'voudreos pos vous décorager, l'z'infants, mais d'puis l'dernière rintrée i-n'a pos eu ein seul décès. L'âche de l'ortraite étant passée à soixante-nuef ans, d'puis deux ans, chez les inseignants, i-d'a pos beauqueop qui profitent de l'ortraite, pou l'budget fédéral, on a trouvé l'solutieon, ch'est bénéfice net !  

Je n'sais pos si j'vous l'ai dit (ch'est pou vous deonner du lari), in 2032, Dodo i-a décidé d'ouvère s'chinquante-deuxième caberdouches à Tournai, dins l'incien hôtel des vieux prêtres su l'plache de l'Evêché. Tout l'consel communal i-s'éteot déplaché, pou honorer "s'bienfaiteu d' l'humanité". Comme a dit l'bourguémette Marie-Christine dins s'n'allocutieon, "Grâce à vous, on a gardé ein peu d'l'implois dins no régieon".

I-n'a pus eine seule banque, on paie tous ave s'n'ordinateur, i-n'a pus eine seule imprimerie, on lit tout su s'n'ordinateur, i-n'a pus ein seul facteur, on invoie s'courrier pa ordinateur, i-a pus eine seule pharmaç'rie, on acate ses médicamints pa ordinateur, i-n'a pus ein seul garache in Wallonie, on n'vind pus d'auteos, j'vous l'ai dit. Su l'plaine cha fait vingt ans que l'Maseon d'la Culture est serrée, i-n'a pus eine seule visite dins les musées, ch'est su Internet qu'on va les visiter et, l'pire dins tout cha, ch'est l'meot d'la fin, i-a pus... d'Cabaret Walleon pasque tertous, asteur, i-parle'tent... flamind !    

(lexique : acore li : encore lu / j'vas ichi : je vais ici / adeon: donc / eine cayère : une chaise / ortrouver : retrouver / les blateux : les fraudeurs / prumier : premier / l'branque : la branche / les tasques : les taxes / aurminter : augmenter / les ferniêtes : les fenêtres / pasque'à causse d'eusses : parce qu'à cause d'eux / du queop : du coup / ein mariache : un mariage / i-n'attache'tent pos les tchiens ave des saucisses (tchien = chien) : ils vendent cher / eine biête : une bête / ein queompte : un compte / orchevoir : recevoir / eine pétite séquoi : un petit quelque chose, un supplément / l'meos : le mois / l'plache : la place / des liards : de l'argent / acater : acheter / eine belle carette pou moinse de chinq mille : une belle voiture pour moins de cinq mille / l'misse : la mise /  tcher : cher / siept : sept / lommint : longtemps / tertous : tous / à l'élestrique : à l'électricité / l'imploi : l'emploi / pourméner : promener / conte : contre / bin seûr : bien sûr / les mordiquéaux : les sales individus / des penn'tierres : des pommes de terre / des cabusettes : des laitues pommées / n'pos avoir ein bleu chien ; n'avoir personne / serré : fermé / du meonte : du monde / l'leumière : la lumière / des viers de fareine : des vers de farines / des mouques à brin : des mouches raffolant des bouses de vaches / des mamaches : des morceaux prémachés / des leum'cheons : des limaçons / des glaches : des glaces / des mouques à miel : des abeilles / des criquieons : des criquets / des bruants : des hannetons / l'castonate : la cassonade / des astiqueots : des vers de mouches, larves / à l'ale : à l'ail / des fricadelles : des saucisses panées / des formiches : des fourmis / des mouleons : des larves d'insectes qu'on trouve souvent dans la viande / des meumeurtes : des mûres /  du corée : des abattis de veau ou de mouton / des glouts : des difficiles, des délicats / faire niennienne : faire le dégoûté / on truèfe : on trouve / des guernates : des crevettes / des marmoulettes : petites moules / du mutieau : pâté de tête grossièrement haché et assaisonné / des pétotes à l'pelure : des pommes de terre en robe des champs (cuites à la pelure) / les preones : les prunes / les rogins : les raisins / les Tournisiens : les Tournaisiens / grafes : graves / asteur : maintenant / i-souffère d'eine fièfe d'qu'viau : il souffre d'une fièvre de cheval / ein biec : un bec / ein lièfe : un lièvre / ein ouel d'piétrix : un œil de perdrix / l'plaine des Manouèfes : la plaine des Manoeuvres / ein villache : un village / les malates : les malades / sétimpe : septembre / octope : octobre / l'même cosse : la même chose / leongues : longues / l'démolinache : l'agitation, le remue-ménage / les garcheons : les garçons / les files : les filles / jeones : jeunes / dépleumés : déplumés / berteonner : maugréer / décorager : décourager / l'âche de l'ortraite : l'âge de la retraite / ouvère : ouvrir / ein caberdouche : un café louche, une maison close / l'consel communal : le conseil communal ou municipal / l'bourguémette : le bourgmestre, le maire / l'pharmaç'rie : la pharmacie / ein garache : un garage / flamind : flamand).

S.T. novimpe 2014. 

 

12:01 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Bonsoir cher Serge,
J'aime bien les expressions de ton joli coin, heureusement que tu mets la traduction, je n'y comprends rien grand chose !
Pas facile le wallon !
Je lis, mais j'oublie vite.
Je suis désolée que tu sois tombé sur ce genre de pubs, moi personnellement je ne vois rien quand j'ouvre mon blog.
Il y a d'autres pubs à mettre que cela. Je vais prévenir Skynet, je pense que c'est eux qui acceptent les pubs, ils doivent faire attention.
C'est terrible, je vais parfois sur des cites et ce n'est que cela comme pub.
Ou du porno, tu as un mal de chien à fermer les pages, je trouve cela honteux,ces pubs n'ont pas leur place ni sur un blog, ni sur un site sérieux.
C'est le monde de crétins d'aujourd'hui.
On reste zen.
Passe une belle soirée, je vous embrasse tous les deux.

Écrit par : Mousse | 09/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.