25 oct.
2014

Tournai : expressions tournaisiennes (283)

No ville in 2034.

L'visache de l'ville et d'ses habitants s'ra bin différent dins vingt ans.

Ein lindi au matin du meos d'novimpe 2034, eine dizaine d'ouverriers meontent, in cantant, su l'échafaudache de l'cathédrale. Ahais, mes gins, vous avez d'jà compris, l'chantier d'Noter-Dame n'est pos 'core fini. D'jà in 2014, l'Régieon éteot désargintée et i-a bin fallu étaler les budgets. Jusse avant l'week-end, on aveot organisé eine fiête pour l'départ d'Wenceslas, à l'ortraite, l'brafe macheon polonais d'soixante-siept ans n'aveot jamais pinsé rester ichi pindant tout c'temps. I-a ouvré su l'toit de l'cathédrale pindant puque d'vingt-chinq ainnées et i-aveot pu vir bin du cang'mint dins l'cité des chinq clotiers. Ov'là ichi ce qui m'a raqueonté :

"J'ai été obligé d'printe m'pinsieon ceulle ainnée 'chi pasque, in 2035, elle va passer à septante-chinq ans. Hureus'mint qu'on aveot l'ascinseur pou arriver la-héaut pasque si j'aveos grimpé par l'éthielle, j's'reos arrivé presqu'au momint du deîner, au dernier nivéau ! Je n'me plains pos, i-a pire que mi.

Ainsin, les peompiers, à causse du manque de liards, in 2020, i-n'ont pos pu acater d'nouvieau matériel. Adeon, on utilise les vielles peompes à bras su les carettes in beos. I-leu feaut à peu près eine heure pou aller de l'gazerne de l'drèfe de Maire jusqu'à l'intrée du villache d'Ere et si i-feaut meonter l'côte de Saint-Maur quand i-arrif'tent in héaut, bé i-seont tertous morts. Saquer in queurant c'machin aussi pesant, ch'est pus des cosses à faire pa des gins d'soixante ans.

In 2022, l'dernière auteo d'police, elle a rindu l'âme. Pou faire des écolomies, l'consel communal i-a acaté, pou les intervintieons in ville, des véleos et pou les ceusses dins les villaches, eine paire d'qu'vieaux. Les véleos cha va'core sauf quand i-feont grimper l'rue de l'Tiête d'Or, ch'est même pos de l'gymnastique pasque i-marche à l'élestrique mais meonter su l'deos d'qu'vieau à soixante ans pou ces heommes, cha d'minde in intraîn'mint chez Bouglione ! I-z'attintent d'puis six meos après eine poulie et eine corte pou les faire meonter pus facil'mint avant qu'i-sortent !

In 2020, on a cangé d'bourguémette, Mossieur Rudy i-est parti à l'Europe, i-falleot vir s'bénaiss'té, i-n'aveot qu'là qui n'aveot pos acore été. Là-vas, i-est à l'tiête de l'commissieon des pots à fleurs, ch'est pou li eine véritape honneur, ch'est l'départemint qui fleurit tous les ronds-points qui a dins les vingt-siept pays européens. Comme Polo, i-éteot d'puis bin lommint parti à Ipalle pou l'réorganisatieon du ramassache des poubelles et pou l'proprété publique (in puque l'week-end, i-éteot agint d'sécurité et i-monteot d'garde su les quais) et comme Marie-Christine elle est dev'nue Premier Ministre in 2019, ch'est ein écoleo qui est à l'tiête de la ville des chinq clotiers, d'puis quatorze ans. A peine arrivé, i-a du faire face au problème de no Grand-Plache, l'dernier pavé i-s'a désolidarisé. Du queop, comme on n'aveot pus d'liards au budget, ch'est d'l'hierpe qu'on a semée. D'no cité, l'point central est asteur l'pâture communale. Vu que d'puis 2014, on n'pouveot pus utiliser des pesticides, on a acaté des bedeos pou teonte. Hureus'mint i-a rien qui cangé pou les Tournaisiens, au contraire, i-a eaute cosse que des brins d'tchiens. Partout dins nos rues ch'est de l'verdure, on a laiché faire l'nature, l'ville elle est fleurie avec des tapis d'pichoulits !

On a serré l'dernier restaurant su no forum, i-n'aveot pus ein seul client, les gins vienn'tent l'diminche ave des couvertures pou pique-niquer au beau mitan de l'pâture. I-feaut vir l'pétit Joseph menacer ave s'canne, les gins qui n'veul'tent pos deonner les vingt euros qu'asteur i-réclame (ahais, i-a l'inflatieon). Eine feos tous les six meos i-a d'l'animatieon, ch'est l'diminche dusqu'i-a messe à Saint-Quentin !

Au pied du bieffreo, les tourisses vienn'tent vir l'tréo d'vingt mètes d'profondeur qui a fait disparaîte l'parvis, cha s'a passé à l'fin d'l'ainnée 2014 ou bin au début de celle qui a suivi. Suite à eine infiltratieon d'ieau des égouts tout s'a effondré et le tréo n'a pos cessé d'grandir. Si l'bieffreo i-est l'symbole de nos libertés communales, li, i-est celui d'no budget communal. Comme les camieons n'peuve'tent v'nir in ville, ch'est ave des brouettes qu'on l'rimplit, on a pris des ouverriers d'prumière jeonesse mais i-ont d'jà dit : "Mi j'vas pos faire cha jusqu'à mes septante ans".

Allez, mes gins, on ara acore l'occasieon d'orparler d'no futur.

 

(lexique : l'visache : le visage / l'lindi : le lundi / les ouverriers : les ouvriers / canter : chanter / ahais : oui / acore ou 'core : encore / jusse : juste / l'macheon : le maçon / ichi : ici / ouvrer : travailler / puque : plus / l'cang'mint : le changement / raqueonter : raconter / printe : prendre / l'éthielle : l'échelle / les liards : l'argent / acater : acheter / adeon : donc / beos : bois / l'gazerne : la caserne / tertous : tous / saquer : tirer / queurir : courir / des cosses : des choses / pa : par / des écolomies : des économies / les qu'vieaux : les chevaux / ceusses : ceux / l'élestrique : l'électricité / l'deos : le dos / l'corte : la corde / l'bourguémette : le bourgmestre, le maire / l'bénaiss'té : la joie / là-vas : là-bas / lommint : longtemps / l'ramassache : le ramassage / les clotiers : les clochers / du queop : du coup / l'hierpe : l'herbe / asteur : maintenant / l'bedeo : le jeune mouton / teonte : tondre / cangé : changé / eaute : autre / les tchiens : les chiens / laiché : laissé / les pichoulits : les pissenlits / serré : fermé / au beau mitan : en plein milieu / eine feos : une fois / l'bieffreo : le beffroi / l'tréo : le trou / l'ieau : l'eau / prumière : première).

S.T. octobre 2014  

 

11:53 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.