31 août
2014

Tournai : Patrick Desauvage nous a quittés !

tournai,patrick desauvage,amis de tournai,fifty one tournai,confrérie des cinq clochers,souvenir franco-belge,la piste aux espoirsIl y a des informations qu'on aimerait ne jamais recevoir, des nouvelles qu'on ne voudrait pas apprendre. Ce dimanche 31 août, vers midi, juste une semaine, heure pour heure, après la commémoration des combats héroïques menés par les soldats territoriaux de Vendée dans le quartier du faubourg de Morelle, Patrick Desauvage, Président du Souvenir Franco-Belge, a été retrouvé mort en son domicile de la rue Roc Saint-Nicaise à Tournai.

L'annonce s'est répandue comme une traînée de poudre à l'ombre des cinq clochers car il faut dire que l'homme était éminemment et sympathiquement connu dans les différents milieux associatifs tournaisiens.

Au début de cette année, il avait officiellement succédé à Mr. Georges Toubeau en qualité de Président du syndicat d'initiative "Les Amis de Tournai". A la tête de l'équipe de dévoués serviteurs de la Ville, il avait notamment œuvré pour redynamiser la journée des Quatre Cortèges. Ce n'est pas seulement le nom de celle-ci, transformé en "Tournai en fête et ses cortèges", mais la structure même de l'organisation qui avait été totalement revue. Aux dires des fidèles participants à ce week-end festif de juin, ce coup d'essai avait été un coup de maître.

Il y a un peu moins d'une vingtaine d'années, Patrick Desauvage avait succédé à son père, Robert, à la tête du "Souvenir Franco-Belge" dont une des tâches principales est de perpétuer le souvenir du sacrifice des soldats territoriaux de Vendée qui, aux prix de nombreuses vies, retardèrent l'avancée allemande, le 24 août 1914, permettant ainsi aux troupes britanniques qui avaient combattu à Mons, la veille, de pouvoir se regrouper. Cette année, il avait été particulièrement heureux d'accueillir des membres de familles de soldats français tués ou blessés à Tournai. En sa compagnie, nous avions visité le Musée Militaire et l'exposition retraçant cet épisode tragique.

Doyen de la "Confrérie des Cinq Clochers", Patrick Desauvage œuvrait également à la réussite de l'annuel Concert Viennois qui se déroule traditionnellement en décembre et dont les bénéfices vont à l'enfance déshéritée du Tournaisis.

Membre du club "Fifty-One", il a collaboré à de très nombreuses initiatives afin de venir en aide aux plus démunis. J'ai le souvenir qu'il y a une quinzaine d'années, il lança une opération "Sapins de Noël" afin d'apporter un petit plus à des adultes handicapés. Ce fut là encore une réussite, au point que la liste des objets souhaités par l'institution bénéficiaire a pu être rencontrée dans son entièreté par des membres ravis de servir des jeunes qui n'avaient pas eu la même chance que d'autres à l'aube de leur vie.

Patrick Desauvage collaborait également à l'organisation de "La Piste aux Espoirs", le festival des arts circassiens qui se déroule tous les deux ans dans la cité des cinq clochers. Sa passion du cirque en avait, là aussi, tout naturellement, fait récemment le Président de cette ASBL. Enfin, il était membre de l'association des "Médaillés et Décorés de Belgique".

Depuis longtemps à la tête d'associations culturelles, du souvenir ou philanthropiques, on a oublié que durant les années septante, Patrick était membre de la section d'athlétisme de la R.U.S.T.A

Ancien employé dans un organisme bancaire, Patrick Desauvage s'en est allé, à l'âge de 63 ans. La semaine dernière, il me confiait sa joie d'avoir pu mener à bien ces journées commémoratives d'août 1914. Travailleur infatigable, il ne recherchait pas les honneurs à un point tel que c'est profondément ému qu'il avait entendu Mme Caroline Jesson des Ecrivains Publics de Wallonie Picarde rappeler tout ce qu'il avait réalisé non seulement cette année mais durant les années antérieures.

Il avait ensuite confié à certains de ses amis qu'il songeait se décharger de quelques responsabilités, peut-être sentait-il poindre une certaine fatigue mais pas au point de redouter une issue fatale.

La ville de Tournai voit partir un de ses grands serviteurs, l'Optimiste perd un ancien collègue et avant tout un ami sincère. Le blog "Visite Virtuelle de Tournai" voit disparaître un de ses fidèles lecteurs.

(photo Jacques de Ceuninck) 

(S.T. août 2014)

 

 

Commentaires

C'est une extrême douleur que nous venons d'apprendre le décès de Patrick, un ami fidèle qui ne ratait jamais un rendez-vous circassien dans cette Gascogne qu'il avait appris à aimer au fil de ses venue à Auch pour CIRCA le festival de cirque qui avait grandi en parallèle de la Piste aux espoirs.Un homme droit, chaleureux, entier en amitiés et si fier de sa belle ville de Tournai. CIRCA sans Patrick va être bien triste.

Écrit par : MUÑOZ Charles | 31/08/2014

Répondre à ce commentaire

Quelle triste histoire...

Écrit par : Un petit Belge | 06/09/2014

Répondre à ce commentaire

je garderai de toi, le souvenir d'un bon coureur de demi-fond à la RUSTA et de ce jour où en ami, tu fus présent dans la "suite" lors de mon mariage en 1972 à ERE dors en paix, tu l'as bien mérité !

Écrit par : rauwers | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.