12 juil.
2014

Tournai : les chantiers en cours et programmés.

 

Des chantiers encore et toujours.

Jamais la ville de Tournai n'a connu pareille effervescence dans le domaine des travaux et cela dure pratiquement depuis que nous sommes entrés dans le nouveau siècle, espérons que cela sera terminé avant... le début du prochain !

La cathédrale Notre-Dame.

Le touriste qui visite le cité de Clovis est frappé par la découverte de ces deux grands "emballages" plastifiés d'un blanc éclatant qui cachent les clochers Sud du prestigieux édifice. A l'abri des regards indiscrets, les ouvriers enlèvent les ardoises pour les remplacer par des tables de plomb, rénovent les corniches, placent de nouvelles descentes d'eau, remplacent ou nettoient les pierres, restaurent les abat-sons. Ce chantier va probablement durer jusqu'en 2015. La fin du chantier de rénovation de la totalité des clochers est annoncée pour 2017-2018. on aura donc encore l'occasion d'en reparler.

Le conservatoire de musique.

Situé à quelques centaines de mètres de la cathédrale, le conservatoire, appelé en raison de son architecture, le "tambour à pattes" par les Tournaisiens les plus âgés, est lui aussi emballé de toiles plastifiées d'un aspect plus grisâtre en raison de la poussière qui s'élève du chantier de restauration de la façade. Dans quelques mois, quand ce travail sera terminé, on procèdera normalement à la rénovation de l'intérieur, le balcon qui surplombe le grand hall d'entrée va disparaître, les ascenseurs seront rénovés, de nouvelles classes seront créées, l'ancienne conciergerie sera transformée en bureaux, la salle des concerts sera rafraîchie... A l'heure actuelle, le budget pour ces importantes transformations ne semble pas encore avoir été alloué ! 

Le siège d'Ideta.

Le chantier de construction du nouveau siège de l'intercommunale Ideta, à la place du Becquerelle, est entré, depuis quelques semaines, dans sa phase d'aménagements intérieurs, les crèches liées à ce projet sont déjà en activité, tous les appartements situés de part et d'autre du bâtiment administratif (sur le quai et sur la place du Becquerelle) ont trouvé acquéreurs. Ceux-ci seront probablement mis à disposition vers la fin de cette année.

Les anciens immeubles du Ministère des Finances.

Une demande de permis de bâtir vient d'être introduite pour la transformation des deux immeubles situés aux n° 6 et 8 de la rue Saint-Jacques. Durant des années, des générations de Tournaisiens ont franchi les portes cochères pour se renseigner ou remettre leurs déclarations d'impôts. Abandonnés par les services fiscaux depuis quelques années, ces deux imposants immeubles bourgeois vont probablement être transformés en appartements de standing possédant une conciergerie.

L'ancien car-drink de l'avenue Van Cutsem.

Une demande de permis de bâtir est également introduite afin de raser l'ancien car-drink situé pratiquement en face du Monument aux Morts. A la place devrait s'élever un immeuble à appartements.

Le show-room d'un concessionnaire de l'avenue de Maire.

A l'avenue de Maire, le journal l'Avenir nous apprend que l'ancien show-room d'une marque bien connue de voitures anglaises au logo représentant un jaguar bondissant devrait être transformé en un vaste restaurant chinois pouvant offrir 180 couverts, avec salle pour réceptions ou banquets. Ce ne sont pas les restaurants de cuisine asiatique qui manqueront à Tournai puisqu'on en dénombre déjà une dizaine en activité.

La résidence des "Jardins de la Reine".

Situé à l'avenue de Troyes, ce chantier touche à sa fin, on procède actuellement aux aménagements intérieurs, il faudra ensuite niveler les abords pour voir se dresser, au centre d'un ilot de verdure, cet immeuble aux trente-trois appartements de standing avec surfaces commerciales au rez-de-chaussée .

La résidence de la "Corne Saint-Martin".

Sur l'ancienne plaine des Manœuvres, le long de la chaussée de Douai, le chantier de l'imposante résidence composée de cinq bâtiments "basse énergie" entourant un espace de verdure avec étang progresse. Les deux premiers immeubles situés le long de la voirie sont terminés, certains appartements de la phase 1 sont déjà occupés. Le nom de la résidence provient de l'endroit où il est situé, la "corne", partie saillante et pointue, étant un élément avancé des remparts de la ville. Ses fondations furent mises à jour lors des travaux de terrassement.

La résidence "Jean Cousin.

Dans la rue du même nom qui relie la chaussée de Douai à celle de Willemeau, deux immeubles à appartements sont en construction, le premier est pratiquement terminé, la phase des finitions intérieures débute, le gros-œuvre du deuxième bâtiment est en cours d'achèvement. Ces immeubles "basse énergie" sont implantés au milieu d'un parc de 12.000m2

La rue saint-Eleuthère.

Les travaux de démolition des anciens bureaux et garages de la firme de voyages Roland sont terminés depuis cette semaine, le terrain a été nivelé. Après la période de congés dans le secteur du bâtiment devrait débuter la construction d'un important complexe comprenant des commerces, des appartements et un garde-meubles.

La résidence des "jardins d'Allain".

Sur le site de la sacherie "Sacallain", rue de la Lys, a débuté, il y a peu, la construction d'immeubles résidentiels à basse énergie.

L'extension du centre commercial Les Bastions.

On en parlait depuis des années, mais cette fois, les engins de terrassement sont entrés en action le long de la rue des Bastions, une voirie qui relie la chaussée de Bruxelles à la rue de la Lys et qui longe l'actuelle zone commerciale. On commence par niveler le terrain afin de pouvoir y construire non pas une seconde galerie mais bien y ériger des commerces et un vaste parking. Il est à noter que le petit bois qui se trouve à proximité sera conservé, ses trois hectares et demi ne seront pas accessibles au public mais seront destinés à la conservation de la faune et de la flore locale.

Avec la réhabilitation, il y a quelques années, du quartier appelé "la petite Provence", la construction de cette nouvelle zone commerciale et de la résidence des jardins d'Allain, c'est à une véritable transformation du pays des "roctiers" qu'on assiste aujourd'hui.

La résidence "l'ilot Desclée".

Les bâtiments de l'ancienne imprimerie Desclée (Gédit), à la rue Barthélémy Frison, sont en cours de transformation en lofts et appartements de standing avec terrasses, la première phase des travaux se termine, la seconde va débuter prochainement.

Les chantiers publics.

La rénovation des canalisations de gaz, la pose de nouveaux câbles téléphoniques ou d'électricité, la mise à gabarit des égouts, le chantier du quartier cathédral sont des sources de tracas journaliers pour les automobilistes circulant dans la cité des cinq clochers.

Les travaux de rénovation des trottoirs et la création de plateaux "casse-vitesse" dans l'avenue Vert Bois sont terminés, ils le seront également, dès la fin des congés, à l'avenue Beau-Séjour, ils viennent de débuter à l'avenue des Peupliers par la pose des impétrants.

La pose d'impétrants concerne également la chaussée de Lille, à proximité de la chapelle Saint-Lazare, la rue Saint-Martin, la rue de la Wallonie et la rue Royale.

On nous annonce le début de la rénovation du pavement de la place Saint-Pierre et des rues avoisinantes, celle-ci serait programmée pour le second semestre de 2014.  

A la place Gabrielle Petit, se termine la première phase de rénovation de l'égouttage trop ancien et ne permettant plus d'absorber les eaux usées (surtout en cas de pluies diluviennes) d'un quartier Saint-Jean qui a connu une forte expansion en terme d'habitations. Ce vendredi 11 juillet, on a coulé l'asphalte sur la voirie, la circulation restant néanmoins interdite. Par contre, on s'interroge sur l'intention de la firme chargée des travaux qui a enlevé l'asphalte de la rue des Croisiers (dans le prolongement de la place) à la veille de partir en congé. Sur quelques centaines de mètres, les automobilistes et surtout les riverains doivent se farcir une piste comme on en rencontre dans la savane africaine, un test pour les amortisseurs, un cauchemar pour les femmes en attente d'un heureux événement.

La place Paul Emile Janson restera en chantier, au moins durant la période estivale, le litige dont que nous avons déjà évoqué (voir article précédent) entre assureurs et gestionnaires de réseau retarde toujours la pose des dernières dalles face au Centre de Tourisme. D'expertises en contre-expertises, chacun essaie de ne pas être déclaré responsable de la rupture de canalisation qui a inondé un immeuble et chassé tous ses locataires depuis le mois de janvier !

Les travaux de pose de nouvelles dalles dans la rue de Courtrai, section comprise entre la rue du Four Chapitre et le rue des Choraux vient de se terminer (elle reste interdite à la circulation automobile), la section entre ce nouveau revêtement et la place Paul Emile Janson sera réalisée plus tard. Détail : c'est à cet endroit que doit s'ouvrir depuis des mois, "l'Espace Gérard Depardieu", toujours en cours d'aménagement; ce lieu attendu par les amateurs de vin ou les fans de la vedette française ayant un pied à terre à l'ombre de la cathédrale devient, peu à peu, l'Arlésienne tournaisienne.

Les entreprises ont déserté pour quatre semaines les chantiers, le calme va retomber sur la cité des cinq clochers et les Tournaisiens concernés par ces travaux vont devoir prendre leur mal en patience.

(S.T. juillet 2014) 

Commentaires

Merci pour cette longue, intéressante et surtout utile synthèse.
Amicalement. - Jacques DCk

Écrit par : jacques De Ceuninck | 14/07/2014

Répondre à ce commentaire

toutes ces explications me permettent de revisualiser ma ville !!!
Ne vous désolez pas, vous savez à 20 km de chez moi, à Charleroi c'est encore bien plus triste....

Écrit par : rauwers | 22/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.