28 mars
2014

Tournai : expressions tournaisiennes (267)

"Artifices et Illusieons" !

 

Tournai est in fiête, verdi et saim'di, on va vir pus d'deux chints confréries invahir nos rues et no plaches pou l'Carnaval du Laetare, l'pus grand charivari. Tous l'z'ans, un thème nouvieau est proposé pa l'joyeusse équipe d'Marjorie Bonnet, l'grante papesse du rassimblemint qui veut faire oblier l'hiver aux gins.

Ceulle feos, i-a pos à dire,  les Tournisiens i-eont eu l'grand frisseon quand i-eont découvert, su l'affiche, les deux meots : "Artifices et Illusieons". Dins no beonne ville qu'on n'se fasse pos d'illusieon, tertous i-veont s'masquer pou répeonte à ceulle invitatieon.

"Artifices et illusieons", ov'là eine thème pos bin difficile, éné, des cosses ainsin on in rinconte dins no vie tout au leon d'eine journée.

Vous voulez ein eximpe pou comprinte, bé...j'vas pos vous faire attinte.

Mardi, tout au matin, à jeun, j'deveos aller à l'clinique pou des examens, comme j'n'aime pos d'queurir et d'arriver tout cru pas d'vant l'docteur, j'pars toudis à l'avanche, bin souvint, d'eine beonne demi-heure. Arrivé su l'drève de Maire, au carrefour de l'route de Courtrai ave l'ceulle d'Roubaix, j'ai bin eu du mau à m'intégrer dins l'file d'auteos pratiqu'mint à l'arrêt. I-n'aveot pos d'problème ave les feux d'signalisatieon et pourtant i-aveot treos agints d'police pou faire l'circulatieon. Bé là, j'ai eu eine prumière illusieon, j'ai pinsé :

"On ara oblié d'nous prév'nir qu'Obama passeot pa Tournai".

J'aveos bieau scruter l'éther (mais que bieau parlache, ch'est l'apanache de l'âche), on n'y veyeot pos ein seul hélicoptère.

Bé neon, neon... i-paraît que ch'éteot à causse des traveaux qu'on f'seot su l'autoroute pou boucher les treos, ainsin, tout l'meonte i-a déquindu à Ramegnies-Chin et on éteot là, tertous à l'arrêt, comme des annochints. Ch'est là que j'ai eu eine illuminatieon, j'me sus dit :

"J'vas aller pa l'quai... i-ara pétête moinse d'circulatieon".

Ch'éteot acore eine illusieon ! Pa eine barrière, je m'sus ortrouvé stoppé, pasque su ein batieau, eine grosse cuve on éteot in train d'charger. J'ai du ortourner dusque j'veneos et orprinte l'file ein p'tit queop penaud. Trinte-chinq minutes pou arriver à destinatieon et dix-huit quançequ'on a pris m'tinsieon. L'docteur i-m'a dit :

"A m'mote que vous êtes parti treop tard de vo maseon ?"

Tins, quand j'ai intindu cha, acore hureux qui n'a pos orpris m'tinsieon, s'n'apparel i-areot fait esplosieon !

Comme i-f'seot bieau, pourménant su l'quai, mercredi après-deîner, ch'est nos deux amisses Edmeond et Fifinne que j'ai rincontrés.

"Quoisque vous fesez ichi, si teôt, à deux chints mètes du Pont des Treos, vous êtes bin leon d'vo maseon de l'rue Montifaut ?".

"Te n'vas pos dire, l'Optimisse, que te n'es pos au courant d'nos coutumes, saim'di... bé, ch'est carnaval et on a, tout simplemint, été querre nos costumes".

Comme i-n'aveot'ent qu'ein sac dins leu main, j'ai pinsé que ch'éteot ein déguis'mint pou ein nain.

"Mo bé... c'que vous avez acaté, cha m'a l'ar bin menu, vous n'allez quand même pos faire carnaval tout nu ?"

"Neon, tout nu, cha ch'est quançqu'on a fait l'thème du cinéma, i-deux ans, Fifinne elle éteot déguisée in Jeanne et mi, poussant des cris d'biête, j'éteos...Tarzan".

J'areos voulu vir cha, Edmeond in Tarzan, ave s'moumoute et surtout s'carrure d'boutelle de stout. I-a certain'mint pos beauqueop d'feimmes dins les rues à qui i-a fait illusieon, in l'veyant, elles n'ont seûr'mint pos attrapé l'souglou et pa d'vant parel athlète elles n'eont pos du caire in pamoiseon.  

"Je m'deminde quoisque vous avez acaté, i-n'a pos l'air bin lourd vo saclet".

Edmeond i-m'a fait ein clin d'ouèl, i-a sorti du sac ein grante orelle et aussi eine antenne et ein énorme GSM.

"Te veos ichi, fils, cha ch'est nos artifices, ave cha... on va faire illusieon" qui m'a dit tout bénaisse Edmeond. "Mi j'vas avoir l'Gsm et Fifinne l'grante orelle et l'antenne".

J'sus resté sans réactieon, j'attindeos pus d'explicatieons.  

"Te veos ce qu'on va orprésinter nous eautes... t'as compris ? Néon, bé, annochint, ch'est... les écoutes téléphoniques d'Sarkosy".

Edmeond i-orsanne autant au p'tit Nicolas que mi j'orsanne au grand Obama.

"Ch'est vrai, inter nous, vo choix n'est pos banal mais quoisque cha a à vir ave l'thème du carnaval ?".

"Ah mais, Fifinne elle va pourméner ave dins l'deos, attaché pa eine fichelle ein grand panneau, on verra l'tiête d'ein juche à l'air mourdreux, dire i-n'feaut pos s'faire d'illusieon, i-n'a pos d'feumée sans feu".  

J'ai laiché caire là nos deux braques in disant :

"i-est l'heure d'ortourner à m'baraque !"

Je n'vouleos pos rater l'discours du Présidint des Etas-Unis pasque, l'velle, ein comarate m'aveot dit qu'i-alleot défintiv'mint régler l'problème de l'guéguerre inter Elio Di Rupo et Bart De Wever. Bé si jamais m'n'heomme, i-parvient à faire eine cosse parelle, d'la paix, Barak i-est seûr et certain d'voir l'prix Nobel.

Vous l'avez compris : illusieon, illusieon, tout n'est qu'illusieon... ch'est difficile d'réussir  l'mariache d'ein panda et d'ein papilleon.

 

(lexique : fiête : fête / verdi : vendredi / saim'di : samedi / vir : voir / chint : cent / plaches : places / ceulle feos : cette fois / tertous : tous / répeonte : répondre / ov'là : voilà / éné : n'est-ce pas / des cosses : des choses / tout au leon : tout au long / ein eximpe : un exemple / attinte : attendre / queurir : courir / tout cru : tout mouillé, en transpiration / pa d'vant : devant / toudis : toujours / l'avanche : l'avance / avoir du mau : avoir du mal, avoir des difficultés / treos : trois / oblié : oublié / l'parlache : le langage / l'âche : l'âge / à causse : à cause / les treos : les trous / ainsin : ainsi / déquindu : descendu / des annochints : des innocents / pétête : peut-être / ortourner : retourner / dusque : d'où / orprinte : reprendre / ein p'tit queop : un petit coup, ici un petit peu / quançque : quand, lorsque / à m'mote : à mon idée, selon moi / pourméner : promener / après-deîner : littéralement après le dîner, après-midi / les amisses : les amis / querre : chercher / acater : acheter / eine moumoute : un postiche, une perruque / eine boutelle : une bouteille / feimmes : femmes / l'souglou : le hocquet / caire : tomber / ein saclet : un petit sac, une bourse, une aumonière (ici utilisé pour montrer que le sac était vraiment petit) / l'ouèl : l'œil / eine orelle : une oreille / bénaisse : content / orsanne : ressemble / inter nous : entre nous / eine fichelle : une ficelle / l'tiête : le tête / ein juche : un juge / mourdreux : grincheux, hargneux / l'feumée : la fumée / laicher : laisser / les braques : les écervelés / l'velle : la veille / ein comarate : un camarade).

S.T. Mars 2014 

 

17:06 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : patois, picard |

Commentaires

Bon dimanche ensoleillé et bon carnaval de Tournai. A bientôt Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 30/03/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.