27 déc.
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (255)

Ch'n'est pus comme avant !

Acore quate jours et l'ainnée 2013 elle s'ra oute ! 

Pou certains, elle va finir dins l'joie et les rires, mais beauqueop d'eautes, sans orgret, i-veont l'vir partir. Et ch'est ainsin d'puis toudis, au cang'mint d'ainnée, on n'sait jamais quoisque l'nouvelle va apporter.

Alors, mes gins, j'vous dis "Beonne ainnée, beonne santé" pasqu'in ces quate meots là tout i-est résumé !

On a pris l'habitude que toute nouvelle ainnée nous apporte dins ein tourbilleon ein tas d'progrès et ch'est bin vrai que ch'n'est pus comme i-a chinquante ans, vous l'avez bin ormarqué, ch'n'est pus du tout comme avant.

Avant, pou les fiêtes, on éteot hureux de s'ortrouver in famile, à s'maseon, asteur, dès l'prumier jour des vacances on n'pinse qu'à queurir bin leon, in auteo, in train ou acore in avieon.

Avant pou acater les cosses nécessaires à l'orpas d'réveilleon, ave tes liards, t'alleos au boucher, au boulinger ou bin à l'épicier tout près de t'maseon, asteur, ch'est dins les grantes surfaces, in dehors de l'ville, que te vas querre tes commissieons, te rimplis l'carette à ras-bord et si l'bancontact i-cait in raque, à l'caisse, ch'est panique et désolatieon.

Avant, au pied du l'arpe, pou les infants, te metteos eine poupée ou bin ein train électrique, ein costume d'Zorro ou bin ein jeu mécanique. Asteur, te peux ête seûr et certain que cha va ête ta fiête, si, au pied du sapin, te n'déposes pos ein I-pod, ein I-pad ou bin eine tablette.

Avant, ch'est à pied qu'on parteot réveilleonner chez les parints, les amisses ou bin acore au cabaret. Te pouveos alors t'foute eine belle caramelle, ramasser ein riche preone, rintré quervé tout ce que te risqueos, au p'tit matin, su l'quémin d'ortour ch'éteot d'bourler. Asteur, si t'es in auteo, si t'as bu deux pintes ou ein whisky, pa les gindarmes qui t'attintent au coin te risques d'ête privé d'permis. Avant te n'aveos pos b'soin d'Bob ou Bobette pou t'orconduire à t'maseon, t'orveneos, à l'beonne franquette, bras d'sus bras d'zous in cantant des cancheons.

Avant pindant tout l'meos d'janvier, t'alleos rinte visite pou présinter tes souhaits, te buveos eine pétite goutte ou bin eine bistoule, tout cha sans faire de m'noulles, t'inveyeos des belles cartes ave des paysaches inneigés. "Ke l'ané soit bone, zibous (bisous)", asteur t'écris ein texteo, ein SMS, deux ou treos meots, même pos rédigés in beon français car l'orthographe va béteôt aller au musée.

Avant, on preneot l'temps d'vife, on n'se rindeot pos malate, asteur, ave l'progrès on est dev'nu d'z'automates. Avant l'mamère prépareot l'deîner pindant des heures, asteur, l'feimme elle queure, à nulle heure, faire l'file au traiteur. Avant décorer l'sapin, mette les leumières, sintir l'naque de l'sève, ch'éteot ein bieau momint d'passer, asteur, on sort l'ingin in plastique, d'jà tout meonté, qui a l'odeur de l'ormisse ou bin du guernier où i-a été stocké.

Bin seûr, i-n'a pus que les inciens qui veont comprinte l'sens de ceul artique, les jeones d'asteur i-veont m'printe pou ein riche attardé, ein dreôle de loustic. J'veux bin, on n'deot pus ortourner à l'préhistoire ou bin au moyen-âche, mais avouez que l'progrès d'aujourd'hui i-fait d'rudes ravaches. Tout i-est treop sophistiqué, on n'cache pus après l'simplicité !

J'deos absolumint vous quitter asteur, à dix heures j'ai rindez-vous chez l'coiffeur, après j'deos aller au car-wash laver m'n'auteo, pou inl'ver l'bédoule qu'elle orchu pindant des travéeaux (pasque je n'vas pos pourméner, l'prumier janvier dins eine carette tout imblavée), in rintrant j'vas faire comme j'ai fais à l'Noë, pou aller pus vite, pa e-mail mes vœux j'vas les inveyer, j'deos queurir aussi chez l'traiteur pou printe m'comminte avant eine heure, puis j'deos passer au grand magasin pou acater l'reste que j'ai b'soin. Au soir, quand l'reveilleon va qu'mincher, j'vas ête bin fatigué pasque mi aussi, j'vous l'avoue, j'sus l'esclafe du progrès !


lexique : quate : quatre / oute : terminée, finie / beauqueop : beaucoup / orgret : regret / vir : voir / toudis : toujours / chinquante : cinquante / ormarquer : remarquer / asteur : maintenant / queurir : courir / bin leon : bien loin / acater : acheter / les cosses : les choses / l'orpas : le repas / les liards : l'argent / querre : chercher / caire in raque : tomber en panne / l'arpe : l'arbre / les amisses : les amis / t'foute eine belle caramelle : s'enivrer / attraper eine riche preone : être saoul / ête quervé : être ivre / l'quémin : le chemin / bourler : tomber / des cancheons (on dit aussi cancheonnes) : des chansons / eine bistoule : spécialité de la région et du Nord de la France, café dans lequel on ajoute du genièvre ou un autre alcool / faire des m'noulles : faire des manière, de l'embarras / béteôt : bientôt / l'mamère : la mère / les leumières : les lumières / l'naque : l'odeur / l'ormisse : la remise / l'guernier : le grenier / ein artique : un article / les jeones : les jeunes / printe : prendre / les ravaches : les ravages / l'bédoule : la boue / pourméner : promener / imblavée : sale / l'Noë : la Noël / qu'mincher ou commincher : commencer / l'esclafe : l'esclave).

S.T. décembre 2013.

11:05 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.