11 déc.
2013

Tournai : le point sur les travaux

Avant que ne débute officiellement l'hiver, il est temps de faire le point sur les multiples chantiers ouverts, depuis parfois bien longtemps, dans la cité des cinq clochers.

La cathédrale Notre-Dame.

"A tout seigneur, tout honneur". C'est le chantier du siècle par excellence, il y a plus de 150 ans que les derniers travaux d'entretien du prestigieux édifice n'ont plus été effectués (vers 1850, voir l'article consacré à l'année 1849). Inscrite depuis l'an 2000 au patrimoine mondial de l'Unesco, il était temps de faire un sérieux lifting afin de donner une seconde jeunesse à cette vénérable cathédrale vieille de plus de huit siècles.  

Trois phases sont nécessaires pour lui redonner son lustre d'antan, la première concernant la nef romane est pratiquement terminée. Utiliser le mot "pratiquement" s'impose puisqu'il faut encore procéder à la restauration du porche de l'entrée principale situé sur place de l'Evêché, dont les statues ont souffert des affres du temps et il faut également rétablir l'ancienne ouverture qui permettait de passer de la dite place vers la place Paul Emile Janson, ce qu'on appelle dans le projet : le "quadrilatère".

La deuxième phase a débuté dès la fin des congés, les clochers Sud de la cathédrale sont désormais encerclés d'un échafaudage qui monte jusqu'au sommet de la croix qui les domine. A quarante mètres, un vaste plancher a été créé et servira de base pour les équipes de travail. Restauration des toitures et remplacement des pierres dégradées, les travaux dureront au minimum cinq années !

De grandes toiles plastifiées blanches cachent désormais ces deux clochers à la vue des visiteurs qui entrent à Tournai par la rue Saint-Martin.

Le quartier cathédral.

L'important chantier de rénovation de toutes les rues de ce quartier progresse. Le pavement des rues des Orfèvres, des Choraux, du Four Chapitre, de la place de l'Evêché, des rues des Fossés, Dame Odile, de l'Arbalète, de l'Ecole, du Bas Quartier, de l'Hôpital Notre-Dame, de Paris et du piétonnier de la Croix du Centre est désormais réalisé. Il y reste néanmoins quelques finitions à effectuer, le mobilier urbain à poser, l'éclairage à placer, la marquise à placer sur l'ancien bâtiment de la Vierge Noire. Le cas de la rue des Chapelier semble résolu, depuis deux semaines, les travaux ont recommencé, on maintiendra une zone-tampon herbeuse entre la voirie et la cathédrale afin d'éviter toute décompression des sols au pied du chœur gothique dont la stabilité inquiète les spécialistes depuis bien longtemps. La problématique de l'évacuation des eaux de pluie dans cette rue à la pente assez prononcée semble aussi avoir été résolue. Il était temps car de nombreuses cellules commerciales se sont vidées en raison de la crise économique d'une part et des travaux qui réduisent la circulation des chalands d'autre part. En 2014, il faudra s'attaquer aux rues de l'Hôpital Notre-Dame et de Courtrai, réparer les malfaçons constatées au parvis du beffroi, à la place Saint-Pierre et dans la rue Poissonnière (pavés qui se déchaussent) et terminer par la place Paul Emile Janson, en espérant, une fois de plus, qu'elle ne soit pas transformée en un espace uniquement minéral, comme cela paraît plaire à l'auteur de projet parisien, Nicolas Michelin, qui ne semble jurer que par la pierre.

L'immobilier dans ce quartier subit ou va subir des modifications importantes. Prévu pour les fêtes de fin d'année, l'Espace Gérard Depardieu, à la rue du Curé Notre-Dame, a pris un peu de retard. Les Tournaisiens tardent à goûter la production de vins de l'acteur français et de ses amis.  L'immeuble voisin, occupé anciennement par le Courrier de l'Escaut, situé à l'angle de la rue du Curé Notre-Dame et de l'Hôpital Notre-Dame n'est pas encore démoli, le projet présenté par un promoteur immobilier tarde, semble-t-il, à être revu. Le terrain vague où s'élevait jadis le cinéma Multiscope Palace attend toujours qu'un promoteur lui donne une destination nouvelle, le précédent ayant abandonné suite à une faillite. Pour le moment, il sert à la firme Galère chargée du chantier de rénovation des rues pour stocker ses matériaux et ses engins. Bonne nouvelle pour l'immeuble des "Anciens Prêtres" situé sur la place Paul Emile Janson, des subsides ont été alloués pour son achat, il deviendrait, selon des responsables communaux, un pôle muséal tournaisien.

Des chantiers partout en ville.

Rive droite.

Le long de l'Escaut, au Becquerelle, le chantier initié par l'intercommunale Ideta progresse normalement, le gros œuvre de la partie bureaux et appartements de standing est pratiquement terminé, tandis que le bâtiment qui accueillera une crèche est même en cours de finition, on procède à l'installation des techniques spéciales (électricité, eau, chauffage...). Dans le quartier (place du Becquerelle, rue des Jardins...), les trottoirs sont ouverts pour la pose d'impétrants.

Dans la rue Saint-Brice, à l'angle de la rue Pierre Caille, le vaste bâtiment construit pour accueillir l'espace Santé des Mutualités Chrétiennes est, lui aussi, terminé, aménagé et ouvert au public. Le cinéma Astra, fermé en 1972, va revivre, il fait lui aussi l'objet d'une rénovation intérieure. Un bar à cocktails, actuellement situé à la rue de la Lanterne, va s'ouvrir pour les fêtes de fin d'année.

Dans le quartier Saint-Jean, la pose des impétrants se poursuit également à la place Gabrielle Petit, rue Saint-Jean et rue des Croisiers.

Un aménagement temporaire a été effectué au boulevard des Nerviens par le SPW, cette voie fort fréquentée a été réduite à une seule bande dans les deux sens de circulation. Ce choix a été dicté par un accident grave survenu sur le passage pour piétons, durant l'automne 2012. On doit constater que la limitation de vitesse à 50 km/h sur les boulevards de ceinture est très peu respectée par les automobilistes, certains d'entre-eux pensent peut-être emprunter un périphérique. Ce n'est donc malheureusement pas la première fois que des piétons se font renverser, soit par un automobiliste qui arrive trop vite ou par un qui percute le véhicule qui le précède ou dépasse celui-ci. Depuis la mise en place de cette mesure, pour le moins radicale, aux heures de pointe, les files s'allongent de la gare au rond-point du Viaduc.

Ombre au tableau, le bâtiment en construction à la rue Paul Pasture qui était destiné à la vente d'appartements est toujours à l'état de squelette suite à la faillite du promoteur.

Rive gauche.

Les appartements sont terminés sur le site de l'ancien hôpital militaire Major Médecin de Bongnies. Il reste à résoudre un litige en ce qui concerne le nouvel éclairage public des voiries du site refusé par Ores, ce qui plonge dans le noir les voies de ce nouveau quartier.

L'important chantier de construction du nouvel hôpital du CHWApi sur le site de l'ancien club de football de l'Union, à la rue des Sports, sont entrés dans la phase terminale, celle des aménagements intérieurs. Au rythme actuel, les bâtiments ne seront pourtant pas opérationnels avant le courant de l'année 2015, si ce n'est au début 2016 !

Les travaux ont repris depuis quelques semaines à la rue Jean Cousin, là aussi un chantier avait été laissé à l'abandon par le promoteur qui avait en charge la construction de l'immeuble de la rue Paul Pasture. Désormais, le chantier progresse normalement et la livraison des appartements déjà achetés peut être envisagée avant la fin de  l'année prochaine.

La première phase des travaux de construction d'immeubles sur la plaine des Manœuvres dans le projet appelé de "la Corne Saint-Martin" est pratiquement terminée, les premiers emménagements auront lieu bientôt. Le gros-œuvre de la seconde phase se termine également, la mise a disposition pour les propriétaires aura probablement lieu dans le courant de 2014.

Sur la place de Lille, les travaux de rénovation de l'immeuble anciennement à usage d'hôtel  portant l'enseigne "Les Armes de Tournay" sont terminés en ce qui concerne, le toit, la façade et la pose de nouveaux châssis. Les aménagements intérieurs sont en cours d'exécution. Les étages abriteront prochainement des appartements tandis que des cellules commerciales seront aménagées au rez-de-chaussée. A deux pas de là, les travaux de transformation en une salle à vocation culturelle et en appartements de standing de l'église Sainte-Marguerite, provisoirement arrêtés, vont pouvoir reprendre. Une dalle de béton doit être prochainement coulée.

Le parking souterrain de la rue Perdue est toujours en cours d'aménagement, il s'agit de la sécurisation interne (accès pour les piétons, sécurité, électricité...). On parle désormais d'une ouverture possible en avril 2014. Si ce n'est à Pâques, ce sera à la Trinité, les Tournaisiens sont presque habitués d'attendre son ouverture.  

Le quartier de la Madeleine n'est pas en reste, la rue Frinoise connait même une activité fébrile. Sur les terrains situés à l'arrière de la brasserie Saint-Yves, le Logis Tournaisien a démarré, voici quelques semaines, la construction d'un immeuble à appartements. En face, le vieux cinéma Eden, celui qu'on appelait le cinéma des familles, fermé en 1962, a été livré, le vendredi 6 décembre, aux démolisseurs. Une simple journée a été nécessaire pour faire disparaître un des derniers témoignages des nombreux cinémas qu'on trouvait jadis en ville (voir à ce sujet l'article que nous leur avons consacré). Là aussi, un immeuble à appartements sera érigé. Le bâtiment voisin, faisant l'angle avec la rue des Augustins est en cours d'aménagement. Une asbl y réalise un lieu de vie pour des jeunes qui ont besoin d'un encadrement et des étudiants qui pourraient les accompagner.

Sur le site de l'ancien Casino, à l'avenue de Troyes, la construction de la résidence se poursuit.

Au boulevard Léopold, c'est le site de l'école Don Bosco qui est en travaux, l'imposant bâtiment qui servait de résidence aux religieux de la communauté est en cours de transformation suite au départ de ses derniers occupants, il y deux ou trois ans. Le bâtiment totalement rénové sera occupé par l'école lors de la rentrée scolaire de 2015.

Les travaux de construction de la nouvelle école du Petit Colysée située à l'angle de l'avenue de Maire et de la rue Edouard Valcke semblent désormais terminés, la livraison des bâtiments avait été retardée par des inondations survenues lors d'un violent orage durant l'été. Une malfaçon dans l'évacuation des égouts avait alors été constatée et il a fallu y remédier avant d'accueillir, en toute sécurité, les bambins toujours accueillis dans un immeuble de l'avenue Beau-Séjour..

Dans le quartier du Vert Bocage, l'avenue des Erables ,dans sa section comprise entre la rue Albert Allard et l'avenue des Sapins, est en totale réfection et interdite à la circulation.

Dans le quartier du Beau-Séjour et du Vert-Bois, débutée en mai, la pose d'impétrants (nouvelles conduites de gaz et pose d'un câble téléphonique) est presque terminée, les tranchées sont refermées, on a commencé à replacer les dalles de trottoirs. Provisoirement à l'arrêt, les travaux se poursuivront dès le début de l'année 2014 et la réfection totale des trottoirs est prévue en avril/mai.

Les pluies minent le sous-sol tournaisien.

Des travaux de pose d'impétrants sont aussi réalisés au boulevard du Roi Albert. Un problème a surgi en haut de celui-ci, il y a deux ou trois ans, on a constaté que la dalle de l'ancienne voie cyclable qui se trouvait entre les deux bandes de circulation des voitures s'était affaissée. Depuis lors, à la même hauteur, des fissures sont apparues dans les murs de quatre ou cinq maisons d'habitation, on a aussi assisté à la naissance d'un puits du type karstique dans le jardin d'un riverain nécessitant de le combler avec plusieurs tonnes de sable. Il semble que l'origine du problème soit en rapport avec l'effondrement d'une galerie des souterrains de l'ancienne citadelle de Vauban toute proche. De nouveaux sondages sont nécessaires pour confirmer ou infirmer ce fait et des réparations devront être entreprises à la lecture des résultats de celles-ci. 

(sources : presse locale et recherches personnelles).

S.T. décembre 2013

Commentaires

Juste pour vous informer qu'une pétition visant à sauver le Pont des Trous a été lancée ce lundi 9 décembre 2013.

500 personnes l'ont déjà signé.

Pour nous, le projet soutenu par la Ville de Tournai va trop loin! La Cité des cinq clochers mérite mieux que cette fantaisie architecturale !

URL : https://13693.lapetition.be/

Écrit par : Pierre-Emmanuel LENFANT | 11/12/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.