18 sept.
2013

Tournai : l'année 2008 sous la loupe (3)

Les trois mois d'été de l'année 2008 seront relativement calmes sur le plan international. Notons qu'une fois encore le Tour de France est marqué par des affaires de dopage, vainqueur des sixième et neuvième étapes, le coureur italien Ricardo Ricco est exclu de la course à quatre jours de l'arrivée à Paris, contrôlé positif à l'utilisation d'EPO, tout comme Manuel Beltran. Le monde du cinéma voit la disparition de l'acteur américain Paul Newman, le 26 septembre, il était âgé de 83 ans.

Sur le plan national, le sectarisme de la NV-A de Bart de Wever pousse Yves Leterme à la démission, le 14 juillet. Le gouvernement avait été formé au mois de mars. Le Roi refuse cette démission et désigne trois émissaires royaux chargés d'établir un possible dialogue institutionnel. Tout comme la crise financière dans laquelle le monde peu à peu s'enfonce, notre pays s'enlise dans ses éternels problèmes communautaires qui, pour certains assoiffés de pouvoir, sont beaucoup plus importants et existentiels que de tenter de résoudre le chômage ou donner de l'espoir aux jeunes générations.

A Tournai, l'actualité estivale sera à l'image du temps, un peu morose.

Juillet.

Juste avant les congés de la construction, des ouvriers d'une firme de Rekkem procèdent à la démolition des bâtiments du Multiscope Palace à la rue de l'Hôpital Notre-Dame. Sur le terrain devrait s'ériger un immeuble abritant des commerces et des appartements. Cinq ans plus tard, le chancre ainsi créé permet encore à la firme qui réalise les travaux de voiries dans le quartier cathédral de stationner ses véhicules et d'y stocker les matériaux.

Le mois de juillet débute par une bonne nouvelle pour les amoureux du patrimoine tournaisien. Le vendredi 3, le Gouvernement Wallon vote une subsidiation de 21 millions d'euros répartis sur sept années pour la rénovation de la nef romane et des tours de la cathédrale Notre-Dame. La ville, trop longtemps considérée par les décideurs d'avant, surtout liégeois et carolos, comme le "Far-West" de la Wallonie, semble enfin (re)connue par la Région Wallonne. Au niveau local, si on peut se réjouir de cette nouvelle, certaines associations déplorent ce qui paraît être, de prime abord, un manque d'ambition des responsables communaux en ce qui concerne la rénovation urbaine. A de nombreuses reprises, l'attention des autorités sur cet immobilisme a été attirée. Depuis 1978, la Région Wallonne s'est dotée d'outils pour la promouvoir mais, à l'ombre des cinq clochers, personne ne semble vouloir bouger un petit doigt pour soutenir le projet de rénovation de l’îlot Cherquefosse dans le quartier Saint-Piat laissé un peu dans l'oubli. En réalité, depuis le début de la crise financière, l'avenir des ressources communales est marqué par des incertitudes, le budget 2009 sera probablement plus difficile à boucler que le précédent et vu que le prix des terrains concernés est jugé surfait, la Ville ne souhaite pas s'engager dans un projet hasardeux qui risquerait de ne pas être mené à bon terme.  

Après le Multiscope Palace et la cathédrale, voici un troisième bâtiment qui fait l'objet d'attentions particulières, la Tour Henri VIII se pare d'un rempart métallique, l'échafaudage qui la ceinture a nécessité la mise en place de dix kilomètres de tubes, ce montage annonce, dit-on, le prochain début du chantier de restauration, les travaux sont prévus après la fin des fouilles archéologiques qui y seront entreprises. Le dôme de plastique qui sera réalisé a depuis bien longtemps disparu, emporté par les tempêtes successives et l'échafaudage rouille sur place.

Une affaire va prendre d'importantes proportions dans la presse locale en cette fin du mois de juillet, celle de la découverte fortuite par des enfants d'un véritable charnier à proximité de la chaussée de Douai. S'étant introduits pour jouer sur un terrain privé mal clôturé, ils ont aperçu un cercueil, des restes humains en état de décomposition, des urnes funéraires.... La police descendue sur les lieux, il est rapidement apparu que ce terrain servait d'extension à l'ossuaire du cimetière voisin. Interrogées, les autorités communales reconnaissent que cette situation est totalement inacceptable. Les restes proviennent des exhumations, par manque de place et de terres pour les recouvrir, ils ont été déposé sur le terrain. C'est un fait extrêmement regrettable car le cimetière du Sud jouit d'une excellente réputation et est même souvent cité en exemple, le personnel ne ménage pas ses efforts pour lui apporter le meilleur entretien. L'indignation est d'autant plus grande car le respect porté à un défunt est inscrit dans notre culture depuis des millénaires.

Août.

Le dimanche 10 août, vers 2h 00 du matin, un dramatique accident de la circulation a pour cadre le carrefour de la Porte Saint-Martin. Venant du centre de la ville, un motard attend que le feu passe au vert, il s'élance vers l'avenue Montgomery et ne peut éviter un véhicule qui vire à gauche vers le boulevard Bara en lui coupant sa trajectoire. Il tentera une vaine manœuvre d'évitement en couchant son engin mais ce geste désespéré ne permettra pas de le sauver.

Le mardi 12 août, famille et amis d'un couple d'alpinistes originaires du Tournaisis sont enfin rassurés. Portés disparus dans le massif du Huascaran, au Pérou, Julia Snihur de Buissenal et Renaud Ginion d'Havinnes, deux chevronnés ayant déjà escaladé de nombreux sommets, ont été retrouvés à 5.600 mètres d'altitude où ils étaient bloqués.

Les statistiques routières de l'année 2007 publiées en ce mois d'août par la Direction générale du Service Fédéral Economie, interpellent. Le territoire de Tournai (le plus étendu du Royaume, précision qui nous semble importante) a connu 280 accidents dans le courant de l'année 2007 (pour 278 en 2006), ceux-ci ont causé la mort de 27 personnes (9 l'année précédente), fait 43 blessés graves (41 en 2006) et 341 blessés légers (334 un an auparavant). L'analyse plus poussée démontre que ceux-ci ont eu lieu autant la nuit que le jour et que, dans la majorité des cas, l'alcool n'est pas en cause. 

D'autres statistiques publiées la semaine suivante annoncent que la Wallonie Picarde (depuis quelque temps, on dit de moins en moins Hainaut Occidental) compte désormais 335.707 habitants. Ils sont 68.193 à Tournai (33.246 hommes et 34.947 femmes), en un an la population de la cité des cinq clochers a augmenté de 0,51%, ce qui est peu comparé à d'autres régions ayant augmenté leur population de 1,50%.

Septembre.

L'été 2008 ne laissera pas un souvenir impérissable en ce qui concerne la météo. En juillet, il a plu pratiquement un jour sur deux. Août a connu 23 jours de pluie et on a récolté 116 litres d'eau au m2 alors que la moyenne est de 77. Au début du mois de septembre des trombes d'eau s'abattent sur la région. Néanmoins, la température a été proche de la moyenne, une maigre consolation.

A la veille de la grande procession historique qui se déroule le 14 septembre, on ne manque pas d'évoquer la grande absente de celle-ci, la croix byzantine volée quelques mois auparavant. Elle sera représentée sur une bannière.

Après cinq rencontres disputées, en Division 2, le F.C. Tournai occupe une très enviable seconde place au classement derrière Tirlemont avec 3 victoires et deux nuls. Quel changement pour les Sang et Or qui naviguaient en fin de classement douze mois plus tôt.

Le lundi 15 septembre, au soir de la braderie, la comédienne de cinéma et de télévision nordiste, Jenny Clève est présente au centre commercial les Bastions pour l'inauguration de l'exposition intitulée "Bienvenue au Bas Ch'ti ...on". Née à Roubaix en avril 1930, est est aussi la complice de Pierrot dans l'émission "Goûtez-moi ça" diffusée par France 3. 

Cette fois, ce sont les statistiques du service incendie qui sont parues dans la presse et, à leur lecture, on se rend compte que nos hommes du feu n'ont pas chômé durant l'année 2007. Les 35 véhicules de l'arsenal ont effectué 8.269 sorties (pratiquement 23 sorties journalières) dont 5.067 pour l'aide médicale urgente. Plus que les incendies se sont surtout les inondations qui ont occupé les pompiers tournaisiens. 366 sorties ont été nécessaires pour porter secours à des accidentés de la route, 631 pour les accidents domestiques. On a dénombré 54 incendies, 33 feux de cheminée et 14 feux d'immondices. 

Lors de la fête de la Chanson Wallonne et du Cabaret Wallon, on apprend que Philippe De Smet quitte la présidence du groupe de chansonniers, il reste néanmoins leur pianiste. Il était le 5e président depuis la création de la compagnie en 1907. 

Comme pour faire écho aux statistiques parues quelques jours plus tôt, un violent incendie éclate la nuit du 23 au 24 septembre, vers 0h30, à la résidence Beau-Séjour. Trente personnes doivent être évacuées, douze habitants des appartements ont été légèrement intoxiqués, une dame âgée de 80 ans doit être emmenée en clinique vu la gravité de son état. C'est un radiateur électrique resté branché qui est la cause du sinistre. 

Le lundi 29 septembre, les grandes manœuvres débutent sur la place Paul Emile Janson, une grue monte les premiers éléments de la toiture provisoire qui va recouvrir la nef romane de la cathédrale. Chaque élément de 3,5 mm d'épaisseur pèse presque 1.700 kilos. Une fois terminée, ce dôme couvrira une superficie de 1.740 m2 et pèsera 127 tonnes. Il permettra aux ouvriers d'installer les tables de plomb à l'abri des intempéries.  

(sources : presse locale et souvenirs personnels).

S.T. septembre 2013

Les commentaires sont fermés.