11 sept.
2013

Tournai : l'année 2008 sous la loupe (2)

Le printemps de cette année 2008 va être marqué par divers faits dont le plus important est la comparution du couple diabolique Fourniret-Olivier au tribunal de Charleville-Mézières. Responsables de la disparition et de la mort de jeunes filles dont la petite Elisabeth Brichet de Saint-Servais, l'homme et son épouse seront condamnés à la prison à vie au terme d'un procès long et éprouvant pour ceux qui y assistèrent. Notons la disparition du chanteur belge Jeff Bodart, fondateur des gangsters d'Amour et qui poursuivait une carrière en solo. il est décédé le 20 mai, à l'âge de 43 ans et la mort du célèbre couturier Yves Saint-Laurent, le 1er juin, à l'âge de 71 ans. Les amateurs de football se souviendront également que l'Espagne est devenue championne d'Europe en battant l'Allemagne sur le score de 1-0 lors de la finale disputée le 29 juin.

Pour la plupart d'entre nous, une information est totalement passée inaperçue, l'année 2008 a compté une seconde de plus. En effet, en raison du ralentissement de la rotation de la terre, le Bureau du Plan a proposé de remettre les pendules à l'heure exacte.

Comme on va le découvrir, le printemps n'a pas été marqué par de grands événements dans la cité des cinq clochers, c'est donc à la "seringue" que nous avons été obligé d'extraire la substantifique moelle, un choix toujours subjectif !

Avril.

Le mois débute par une disparition qui touche les amateurs du football tournaisien. Le 3, disparaît une des figures qui a écrit la légende de l'Union Sportive Tournaisienne. Membre de l'équipe championne de Division 2, sur le terrain d'Alost, le 5 mai 1951, Gaston Guelton, familièrement surnommé "Tonton" par les supporters avait acquis le droit de jouer en Division d'Honneur (l'actuelle division 1) durant la saison 1951-1952. Cet attaquant avait débuté à l'ASSA Taintignies et avait été remarqué par Léon Belin, le secrétaire communal local, ardent supporter des Rouge et Vert. Avec Roger Defever, Victor Appelmans et Turpin, il avait composé la ligne offensive de l'équipe. Après sa carrière sportive, il fut surveillant des travaux à la Ville, il allait fêter son 86e anniversaire en juin 2008.

Le dimanche 13, les pompiers sont appelés, en tout début d'après-midi, sur le quai Notre-Dame. Des témoins ont remarqué que trois gamins détruisent à coups de cailloux les vitraux de l'église des Pères Redemptoristes ainsi que le pare-brise de véhicules stationnés dans la ruelle des Noirets. Voyant arriver les hommes du feu, ils se réfugient dans les combles d'un immeuble abandonné. Pompiers et policiers, au moyen de la grande échelle, parviendront à les y déloger. Un exemple de plus, s'il est nécessaire d'encore en trouver, de la bêtise, de la violence et de l'oisiveté qui touchent même les couches les plus jeunes de la population.

Le 15, l'humoriste Anne Roumanoff est à nouveau présente sur la scène de la Maison de la Culture pour présenter son nouveau spectacle. Une fois encore, la salle Jean Noté affiche "complet". 

Les 18, 19 et 20, également devant une salle comble, "Danse et Cie", la compagnie dirigée par Xavier Gossuin présente un ballet-théâtre, "Orlando", dans lequel douze artistes revisitent l'oeuvre de Virginia Woolf.

Le vendredi 18, la ville de Tournai commémore le 150e anniversaire de la naissance d'un de ses "infants" parmi les plus célèbres, Jean Noté (voir l'article que nous lui avons déjà consacré). Deux cents musiciens et choristes participent à une grande soirée de gala dans la salle qui porte son nom à la Maison de la Culture. Il y a là quarante musiciens de la Chapelle musicale et plus de cent quarante choristes issus du Royal Cercle Choral Tornacum, de Chanterelle, de Chant Libre, de la Maîtrise de la cathédrale et d'A Travers Chants accompagnant Eric Dujardin, basse baryton, Virginie Malfait, soprano et Michel Jacobiec, baryton dans des œuvres de Bizet et un répertoire de Bel Canto.

Les mélomanes sont particulièrement gâtés puisque le lendemain, le samedi 19, en la chapelle du Séminaire, le Conservatoire de Musique organise un concert avec la participation de l'ensemble des "100 guitares".

Le dimanche 20 avril, le F.C. Tournai, vainqueur à Eupen sur le score de 0-3, se hisse à la douzième place d'un classement dans le championnat de Division 2 de football. 

Le lundi 21, le centre d'hébergement des personnes handicapées fréquentant "La Marelle" déménage. "L'Entracte" quitte son bâtiment de la place Verte pour s'installer dans l'ancien couvent rénové des Petites Sœurs des Pauvres à la rue Saint-Martin. Quatorze résidents y trouveront un confort meilleur encore que celui qu'ils connaissaient sur la rive droite de l'Escaut.

Le samedi 26, Etienne Daho se produit en concert devant une nouvelle salle comble à la Maison de la Culture.

Ce même week-end avec "Tournai s'éveille au chant du coq", dans le quartier de la place Saint-Pierre, les Tournaisiens découvrent les différentes facettes de la vie à la campagne. Petit élevage, bovins, produits artisanaux, promenade en chariot... attirent beaucoup de visiteurs.

Le mois d'avril va malheureusement se terminer par un drame qui aurait pu être évité. Vers 3 h du matin, le dimanche 27, un jeune français qui se trouve à la discothèque "Pulse Factory" à Gaurain-Ramecroix commet un fait finalement pas bien grave. Il prend peur en voyant le sorteur se diriger vers lui, part en courant et escalade le haut grillage situé au bout du parking. Dans l'obscurité, le malheureux ignore que celui-ci interdit l'accès à la carrière de la Vélorie, il fait une chute mortelle d'une cinquantaine de mètres.

J'ouvre une parenthèse pour rappeler le souvenir d'André Antoine, ancien professeur d'histoire à l'Athénée Royal de Tournai et, entre autres, membre du comité de programmation de la Maison de la Culture disparu durant un séjour à l'étranger, en cette fin du mois d'avril. L'homme avait un don pour vous faire aimer l'Histoire et il est très certainement à l'origine de cette vocation qui me pousse, chaque jour, à découvrir les événements qui marquèrent les siècles et à parler du passé de notre cité.

Mai.

Une semaine après avoir résonné du chant du coq, le premier week-end du mois de mai, le quartier Saint-Pierre résonne, cette fois, aux accents du piano à bretelles dans le cadre de "L'accordéon, moi j'aime". Soixante-huit groupes d'accordéonistes animent la soirée du vendredi 2.

Le 9 mai, tout auréolé de son récent Molière, Michel Galabru est sur la scène de la Maison de la Culture dans la pièce "Mr. Amédée", une comédie hilarante d'Alain Reynaud-Fourton. Cette soirée est organisée par le Kiwanis.

Le dimanche 12, après une ultime défaite contre l'Union Saint-Gilloise, les Sang et Or du Football Club Tournai ont bouclé ce long championnat de trente-six rencontres. Ils occupent la douzième place d'un classement qui compte dix-neuf équipes. Avec 12 victoires, 14 défaites et 10 nuls, 34 buts marqués et 37 encaissés, ils possèdent un actif de 46 points et se trouvent dans ce qu'appelle les spécialistes du ballon rond, le ventre mou de la la seconde division. Geel, lanterne rouge redescend en division 3.

Le 23, au quai Andréï Sakaharov, le photographe Jacques Robert présente ses œuvres au cours d'une exposition intitulée "Gens du Nord". Un magnifique panel de ces personnages qui hantent nos rues, nos parcs, nos fêtes et qu'on ne découvre finalement qu'au travers de son objectif. 

Le dimanche 25, la chapelle de l'Athénée Royal "Jules Bara" accueille un concert intitulé "Musica de camera e voce", On retrouve la soprano Virginie Malfait, le baryton Michel Jakobiec et le clarinettiste Charles Michiels. 

Le lendemain, lundi 26, vers 17 h, le quartier de la chaussée de Lannoy à Froyennes est bouclé, une conduite de gaz basse pression a été malencontreusement percée pendant les travaux de chantier de construction d'une maison à hauteur du carrefour formé par la dite chaussée et la rue de la Terre à Brique menant au zoning industriel.

Juin.

Deux semaines après la fin de championnat, le sauvetage du club réalisé, Thierry Pister, l'entraîneur des Sang et Or quitte le club de la cité des cinq clochers pour l'A.E.C. Mons.

Le 7, dans le cadre de la soirée des 4 cortèges, les Amis de Tournai ont eu la bonne idée d'inviter les Poulycrocs qui mettent une ambiance du tonnerre juste avant le traditionnel feu d'artifice. 

En sa dernière séance avant les vacances, le Conseil communal de Tournai annonce la désignation de l'agence française A.N.M.A (Agence Nicolas Michelin et Associés) en qualité d'auteur de projet pour l'aménagement du quartier cathédral. Quelques jours plus tard, on apprend par la presse que les promoteurs prévoient la démolition du bâtiment des Archives de l'Etat à la place Paul Emile Janson afin de dégager totalement le vue sur la cathédrale, cet immeuble n'ayant aucune valeur historique. A la découverte du projet, déjà quelques voix s'élèvent, on le trouve trop minéral, manquant singulièrement d'espaces verts, ce n'est qu'un début de multiples doléances puisqu'on entendra par la suite un véritable concert de critiques (et non de louanges) en raison de cette présentation jugée par les associations et les habitants de la cité des cinq clochers très, si ce n'est trop moderniste.

Le mercredi 18 juin, c'est sur le site de l'ancien gazomètre de la rue Pennequin à Kain, à proximité du chenil de la police, qu'une fuite de gaz est constatée. Des témoins racontent qu'ils entendaient le sifflement du gaz à près de deux cents mètres à la ronde et beaucoup d'entre eux se rappellent la catastrophe de Ghislenghien. Un désastre a été évité grâce au sang-froid du conducteur du camion qui a heurté une vanne fixée au sol par un conduit et d'un responsable qui a averti immédiatement les services de secours.

Comme les autres, le Tournaisien est un épargnant et un coup d’œil à un article paru, en ce mois de juin, dans la presse locale, relatif aux carnets de dépôts et aux intérêts offerts par les différents organismes financiers laissera probablement rêveurs ceux qui économisent encore cinq ans plus tard. Les taux de base fluctuent entre 3,35 et 4%, à cela s'ajoute chez certains banquiers, mais pas tous, une prime d'accroissement et une modeste prime de fidélité. On remarque que le meilleur taux atteint les 5% !

Le samedi 21 juin, un incendie se déclare dans un immeuble à appartements situé à l'angle du boulevard des Combattants et du pont Morel. Deux occupants intoxiqués sont transportés en clinique.

Un projet de revitalisation du quartier de la gare voit le jour en cette fin de mois, il concerne l'angle de la place Crombez et de la rue Childéric où une entreprise souhaite construire une vaste résidence de 22 appartements qui prendrait le nom de "résidence Canasta" en souvenir du dancing qui se trouvait jadis à cet endroit. Un projet probablement emporté par la crise qui gonfle peu à peu et commence à faire ses ravages. 

Le samedi 28 et le dimanche 29, Tournai vit son second Tempo Festival, les organisateurs ont invité, le samedi, Waka, Julie Zanetti et Jenifer, tandis que le dimanche, on retrouve à l'affiche Vincent Venet, Rose et Calogero. Petite anecdote : Jenifer est une fille toute simple et pour ne pas s'ennuyer en attendant l'heure du concert, elle a décidé d'aller faire les boutiques. Elle s'est rendue pour faire du shopping au centre commercial des Bastions. Bien entendu, pour ne pas être dérangée par les fans, elle y est arrivée incognito, entourée... de six gardes du corps ! Il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle soit reconnue par la foule qui se pressait en raison d'une braderie qui y était justement organisée. 

(sources : presses locales notamment le Courrier de l'Escaut et souvenirs personnels).

S.T. septembre 2013. 

 

Commentaires

C'est toujours avec autant de curiosité que je lis la deuxième partie de "Tournai sous la loupe", spécialement ici, le mois de mai 2008 et ces événements de toutes sortes qui entourèrent celui du ... "22 mai 2008" à Kain-La-Tombe, face à l'église. Ce fut ce jour inoubliable que fut inauguré le MEMORIAL ROBERT MERCER, élevé à la mémoire de ce jeune pilote américain de 20 ans, qui le dimanche 28 janvier 1945, se sacrifia en restant aux commandes de son bombardier B-17, en feu afin que l'engin ne s'écrasât pas sur les maisons entre la rue du Viaduc et le hameau de Kain-La-Tombe (église, écoles et maisons). Ce 22 mai furent présents, en plus d'une foule très nombreuse, le bourgmestre Massy et des membres du collège, des autorités civiles et militaires, belges, américaines et anglaises, les écoles de Kain, mais surtout, des membres de la famille du pilote Mercer, revenus spécialement des Etats-Unis. Ce remarquable mémorial est l'oeuvre de nos services techniques communaux.

Écrit par : jacques DE CEUNINCK | 12/09/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jacques, il est vrai que je n'ai pas repris cette info que j'avais déjà traitée dans les articles des 22 et 23 octobre 2008 consacrés à Robert Mercer et au mémorial. Merci d'avoir rafraîchi la mémoire des lecteurs, je les invite donc à se reporter à ces articles. Bien amicalement

Écrit par : l'Optimiste | 12/09/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.