26 août
2013

Tournai : l'année 2007 sous la loupe (4)

Si les neufs premiers mois de l'année 2007 ont été plus ou moins calmes en ce qui concerne l'actualité, dans les divers domaines, les événement se sont bousculés au cours du dernier trimestre.

Octobre.

En ce lundi 1er octobre, la presse annonce qu'un incendie probablement d'origine criminelle a détruit entièrement les bâtiments de l'ancien lavoir "Le Cygne", à la rue Trenchon à Esplechin. plusieurs foyers y ont été découverts.

Le mercredi 3 octobre, vers 6h du matin, un bruit ressemblant à une explosion surprend les habitants de la place Paul Emile Janson et du piétonnier. Une puissante voiture vient de défoncer volontairement la vitrine du magasin Lambert. En peu de temps, de nombreux vêtements sont emportés par un homme jeune portant cagoule. La voiture démarre en trombe vers la rue du Curé Notre-Dame. Les témoins parlent de la présence de trois personnes dont une femme. A peine une semaine auparavant, c'est un magasin de la rue du Curé Notre-Dame qui avait connu pareille mésaventure. En 2005, 510 vols ont été commis dans les commerces tournaisiens, en 2006, le nombre s'est élevé à 706. Parmi ceux-ci, 76 ont eu pour cadre les environs immédiats de la cathédrale et de la place Saint-Pierre, 16, la rue Royale et 29, la Grand'Place.

Le Circuit Franco-Belge, course cycliste pour professionnels organisée par le Cazeau Pédale de Templeuve, se termine, le dimanche 7 octobre sur le forum tournaisien. Le coureur belge Geert Steegmans remporte l'ultime étape et s'adjuge également le classement final devant Mark Cavendish et Philippe Gilbert.

Le Conservatoire de musique devient peu à peu le monstre du Loch Ness tournaisien. Depuis des années le bâtiment (surnommé avant-guerre le "tambour à pattes") se dégrade lentement et, à de multiples reprises, les travaux de rénovation ont été annoncés. Cette fois, on est certain, la rénovation intérieure et extérieure aura bien lieu en...2009. C'est du moins ce qui est écrit dans la presse en ce mois d'octobre 2007.

Spectacle de désolation au centre-ville, au petit matin du 11 octobre. Durant la nuit, vers 0h30, on ne sait pour quelle(s) raison(s), un chauffeur polonais amène son semi-remorque dans les rues du centre-ville pourtant interdites à la circulation à ce type de transport. Il commence par percuter des véhicules en stationnement dans la rue de Courtrai. Arrivant à l'angle de la place Paul Emile Janson et de la rue Soil de Moriamé, le puissant véhicule grimpe sur le trottoir et arrache le mobilier urbain, des arbustes, des blocs décoratifs en pierre dont l'un pèse plus de deux tonnes ainsi que les panneaux didactiques qui ceinturent le chantier de la cathédrale. A moindre d'être dans un état second, le chauffeur a normalement été forcé de se rendre compte des dégâts qu'il venait de commettre, néanmoins, il poursuit sa route imperturbablement et arrache de nouveaux panneaux touristiques dans la rue des Chapeliers. Les contrôles effectués par la police arrivée sur place révéleront que l'homme n'était pas ivre. Doit-on mettre ce rodéo sur le compte de l'énervement ou de l'abus d'autres substances que l'alcool ?

Le samedi 13 octobre, la salle la Fenêtre, à la rue des Campeaux, affiche complet pour la soirée des "Insolents". Leur invitée d'honneur n'est autre que Marie-Christine Marghem qui en surprend plus d'un, non seulement pour son sens de la répartie (on sait qu'elle exerce la profession d'avocat) mais aussi par son talent extraordinaire de chanteuse.

Surprenante découverte à l'avenue Bozière lors de travaux d'égouttage, les ouvriers exhument une série d'éperons plantés au sein de l'enceinte communale, ceux-ci sont situés face au rempart Lenglez, de l'autre côté de la voirie.

Le dimanche 21 octobre sera marqué par une tragédie de la route. Sur l'avenue Montgomery, le long de la plaine des Manœuvres, une puissante voiture immatriculée en France heurte un véhicule en stationnement régulier. Le choc est terrible, le véhicule tamponné est littéralement coupé en deux à hauteur des sièges avant et une des parties est projetée à soixante mètres du point d'impact. Le véhicule tamponneur, quant à lui, heurte un poteau d'éclairage qui est cisaillé et termine sa course dans une façade. Les secours vont désincarcérer les trois occupants blessés, l'état d'un d'entre eux inspire les plus vives inquiétudes. Ces jeunes revenaient d'une soirée bien arrosée et le conducteur (qui avait bu un peu moins que les autres) ne possédait pas de permis de conduire. Il y a bien longtemps que les nuits de week-end sont redoutées par les membres des différents services de secours.

Au cours de ce mois d'octobre, une figure populaire tournaisienne a définitivement quitté cette cité des cinq clochers qui l'avait adopté et qu'il aimait tant, François Sinke, mieux connu sous le surnom de "François du bateau", poissonnier sur le quai du Marché au Poisson est décédé à la veille de son 71e anniversaire. Venu de Hollande, il s'était à ce point intégré dans sa ville d'adoption qu'il en était devenu un des guides touristiques faisant découvrir, avec son épouse, le riche patrimoine tournaisien principalement aux touristes de langue néerlandophone.

Le 29 octobre, la salle de la Halle-aux-Draps est comble pour accueillir les "King's Singers" dans un concert "a cappella" programmé par les responsables de la Maison de la Culture. Le public ne ménage pas ses applaudissements à cet extraordinaire ensemble anglais qui se produit dans le monde entier depuis plus de trente ans.

Le mois d'octobre va, hélas, se terminer par une nouvelle tragédie de la route. Des travaux ont lieu sur l'autoroute E42, à hauteur de Froyennes, la circulation est canalisée sur une seule bande et dès l'embranchement des autoroutes venant de Mons et de Bruxelles des files se forment. Un camion chargé de gravier déboule à pleine vitesse, son chauffeur remarque trop tard la file de véhicules et écrase littéralement les deux dernières voitures contre le camion qui les précédait. Ce drame fera trois victimes, les occupants des deux autos et deux blessés graves, les chauffeurs des camions. Un nouveau drame de la vitesse mal adaptée ou bien celui de transporteurs astreints à des cadences infernales pour des questions de rentabilité, l'obsession des dirigeants d'entreprises de notre époque dans l'impitoyable guerre que se livrent les différents acteurs de la vie économique. Toute la circulation est déviée par les boulevards de ceinture ce qui provoque une importante pagaille autour et dans la ville.

A la fin du mois d'octobre, après neuf rencontres de championnat de Division 2 nationale, le Football Club de Tournai occupe une peu glorieuse avant-dernière place. Avec un actif de huit points, ils précèdent Geel (4 pts), l'autre montant de division 3. Ces piètres résultats sont certainement à l'origine de la démission de l'entraîneur français, Jean Marc Varnier.

Novembre.

Au début du mois de novembre; la presse locale consacre un long article à Clément Holvoet, un jeune musicien tournaisien qualifié pour la finale du "Dexia Classics" de violon. Il s'y produira dans des œuvres de Mozart, Wienieski et Devreese.

La Maison de la Culture a programmé, en ce milieu de mois, un concert des "Ogres de Barback", une salle comble et conquise accueille les groupe de chanteurs engagés.

Le jeudi 22 novembre, nouveau succès pour les responsables de la programmation de la Maison de la Culture. Il n'y a plus moyen de trouver une seule place libre dans la salle Jean Note pour la venue de Julien Clerc. C'était un temps où les responsables de la Maison de la Culture, avec un choix universel, pouvait satisfaire l'ensemble du public tournaisien, ils en avaient encore les possibilités 

Le samedi 24 novembre, on a de nouveau refusé du monde pour le "Festival des Imitateurs" de Tournai, cher à André Michel. Le Luron d'or de l'imitation est décerné au français Yann Janet tandis que la vedette invitée n'est autre que l'humoriste belge Virginie Hocq. Les bénéfices de cette soirée vont à la fondation Follereau, antenne de l'action Damien à Tournai et au home pour personnes handicapées adultes "Valère Delcroix".

Le même jour, l'ASBL Michaël organise son concert annuel, celui-ci se déroule en l'église Saint-Brice. "Chœurs et Cuivres" permet d'entendre l'ensemble vocal du Conservatoire de Tournai sous la direction de Michel Jakobiec et l'orchestre des cuivres dirigé par Thierry Cuvelier. Plus de 300 personnes sont présentes pour cet événement philanthropique. 

En cette fin du mois de novembre, deux événements sont encore à noter. Tout d'abord le soulagement pour les habitués du magasin G.B de la rue de la Tête d'Or. On apprend, en effet, que, dès le 3 janvier 2008, un franchisé reprendra la moyenne surface ouverte en 1962 et que tous les travailleurs conserveront leur emploi. Il y a également la découverte d'une seconde tombe au sein de la cathédrale Notre-Dame. Est-ce celle de l'évêque Hugues ou de Radbod II ? A ce moment-là, on sait qu'elle est postérieure à celle de Baudouin 1er découverte précédemment, la dalle funéraire est de meilleure facture mais le squelette est moins bien conservé.

Décembre.

En ce mois de décembre, on évoque le futur transfert des résidents du home Saint-Georges pour personnes âgées vers le site de la Verte Feuille programmé pour la fin de l'année 2008. A cette époque, la direction souhaite démolir des bâtiments afin d'en reconstruire de plus modernes.

A la mi-décembre, alors que Thierry Pister a pris la succession de Jean Marc Varnier, après quatorze rencontres disputées, le Football Club de Tournai occupe toujours l'avant-dernière place du classement, au sein de ce championnat de division 2 qu'il découvre, le club a remporté quatre victoires, réalisé trois partages et perdu à huit reprises. Avec 12 points, le club précède Geel de cinq unités. 

Le "Concert Viennois" mis sur pied par la Confrérie des Cinq Clochers au profit de l'enfance défavorisée du Tournaisis recueille son habituel succès. 

(sources : le Courrier de l'Escaut, le Nord-Eclair et souvenirs personnels).

S.T. août 2013 

Les commentaires sont fermés.