06 juil.
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (231)

Rien à déclarer ?

L'histoire que j'vas ichi vous raqueonter s'a passée i-a près d'chinquante ainnées quançque les frontières n'aveotent pos 'core été supprimées.

Deux feos pindant l'sémaine, Mimile, ein garcheon qui habiteot dins no ville, preneot s'véleo pou s'rinte à Lille. 

Arrivé au poste frontière d'Hertain-Baisieux, i-éteot interpellé pa les douaniers et vous comperdez bin qu'i-éteot connu pa tertous. I-aveot même ein dreôle de réputatieon. 

"Tins, ov'là Mimile, qui va voir les files à Lille, quoisqu'on raqueonte aujord'hui in ville ?"

L'sanche éteot ave li car i-aveot là ein douanier supporter du Racing et l'eaute d'l'Unieon, les deux clubs d'fotbal de l'cité des chinq clotiers. Mimile monteot su leu gampe et parveneot toudis à les meonter les eins conte les eautes. Pou ein peu i-areotent batt'lier insanne.

Après on rigoleot, on échangeot quelques meots et Mimile ormonteot su s'véleo.

Ein bieau jour, in arrivant au poste d'douane, Mimile a ormarqué qu'i-aveot eine séquoi d'canger, ch'éteot pus Jules et Maurice qui z'éteot'ent d'service mais ein jeone tout bouteonneu planté au mitan du qu'min

Veyant l'malette que Mimile aveot su s'porte-bagaches, i-li dit d'ein air mourdreux

"vo malette, vous allez l'ouvère".

Mimile n'in meneot pos larche.

Dins l'feond muché sous des cauchettes, i-aveot chinq paquets d'toubaque, ein kileo d'chucolat in plaque et treos boutelles d'Amer Labiau.

"Quoisque j'veos ichi, vous fraudez l'amisse, cha va vous coûter tchier !".

Mimile i-n'perd pos l'nord et répeond ainsin :

"Ch'est vrai, Mossieu l'douanier, ch'est l'prumière feos que je l'fais, j'ai pos eu d'sanche, j'ai jeué et j'ai perdu".

Sortant de l'poche de s'mareonne ein paquet d'cigarettes i-li dit :

"Vous feumez ?"

L'douanier li répeond d'ein air débalté :

"jamais quancque j'sus in service et in puque cha m'fait tousser, j'sus allergique"

"Adeon.. vous n'avez pos d'briquet ou bin d'alleumettes ? Laichez me aller jusqu'au bar-tabac in querre et j'orviens, pou vous moutrer m'beonne volonté, j'vous laiche m'malette !".

"Z'avez deux minutes et pos d'intourloupe"

Bin intindu, l'douanier i-n'l'a pus vu orvenir, Mimile i-a copé a travers camps pou ortourner à s'maseon

Pinsant que tout cha éteot oblié ou bin que l'douanier n'éteot pus d'service, six ou siept meos pus tard, Mimile orcomminche l'même queop et ...paf, i-cait su l'même gabelou. 

L'bougre i-aveot eine saprée riche mémoire.

"Ah, vous ov'là infin mon gaillard et vous avez acore eine malette, vous allez l'ouvère et j'sus seûr d'acore trouver de l'contrebande".

Si fait, sous les gilets, i-aveot, ceulle feos, des pièches d'or et de l'mitralle.

Mimile li dit : "Mossieu, je m'sins flaubir, i-m'feaut feumer eine cigarette pou m'ormette, vous n'avez toudis pos d'alleumettes".

L'douanier i-rinte dins eine rache du tonnerrre :

"On n'va pos me l'faire deux feos c'queop là, j'n'ai pos d'alleumette et je n'feume toudis pos. Vous n'êtes pos ichi teomber su les deux annochints, au contraire, mi j'sus ein malin. M'chef i-dit toudis que rien qu'à m'vir on comprind que dins l'administratieon j'ai d'l'avenir. Ceulle feos ichi, vous allez rester ichi ave vo malette et... ch'est mi qui va aller querre au bar-tabac les alleumettes !". 


(lexique : raqueonter : raconter / quançque : lorsque, quand / pos 'cor : pas encore / feos : fois / ein garcheon : un garçon / s'rinte : se rendre / vous comperdez : vous comprenez / tertous : tous / les files : les filles / l'sanche : la chance / les chinq clotiers : les cinq clochers / l'gampe : la jambe / batt'lier : batailler / insanne : ensemble / ormarqué : remarqué / eine séquoi : quelque chose / canger : changer / ein jeone : un jeune / au mitan : au milieu / le qu'min : le chemin / mourdreux : hargneux / ouvère : ouvrir / larche : large / muché : caché / les cauchettes : les chaussettes / l'toubaque : le tabac / l'chucolat : le chocolat / treos : trois / l'amisse : l'ami / tchier ou tcher : cher / ainsin : ainsi / l'prumière : la première / jeué : joué / s'mareonne : son pantalon / vous feumez : vous fumez / débalté : énervé, agacé / in puque : de plus / adeon : donc / les alleumettes : les allumettes / laichez : laissez / querre : chercher / moutré : montrer / copé : coupé / les camps : les champs / s'maseon : sa maison / siept meos : sept mois / l'même queop : le même coup / caire : tomber / saprée : sacrée / des pièches : des pièces / de l'mitralle : de la petite monnaie / flaubir : faiblir, défaillir / eine rache : une rage, une colère / annochints : innocents / vir : voir / ceulle : cette ).

(S.T. Juillet 2013) 

09:35 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patois, picard |

Les commentaires sont fermés.