17 juin
2013

Tournai : les chantiers en cours !

Le Tournaisien s'est habitué à promener parmi les engins de chantier et à appréhender la poussière soulevée par le vent aux mois d'été ou la boue fréquente durant l'hiver. C'est heureux car les chantiers ne sont pas là d'être terminés. Il faudra encore faire preuve de patience et continuer à slalomer lors de la traversée de la ville. 

Commençons notre balade à la découverte des travaux par la place de Lille.

L'important chantier de transformation de l'église Sainte-Marguerite en une salle multi-fonctions au rez-de-chaussée et en appartements de standing dans les étages a débuté. Un mur d'enceinte a été abattu dans la rue As-Pois ce qui permet de constater que deux grandes ouvertures sont actuellement pratiquées dans les murs de la nef, là où se trouvaient les vitraux. Derrière l'édifice religieux, sur un terrain reliant la rue As-Pois à la place de Lille, le gros oeuvre d'un parking sur deux étages est terminé. Sur la place de Lille, un échafaudage masque la rénovation de l'ancien hôtel à l'enseigne des "Armes de Tournay". 

Par la rue Dorez, nous aboutissons à la rue Perdue.

No Télé nous a annoncé qu'un accord était, enfin, intervenu entre le futur gestionnaire du parking souterrain et l'Administration Communale en ce qui concerne les travaux d'aménagements du parking : éclairage, signalisation, sécurisation... On peut espérer que celui-ci, dont le gros oeuvre a été terminé en janvier, sera opérationnel pour le début de l'année 2014, car il commence à manquer de places de parking dans la cité des cinq clochers et nous verrons ce que cela engendre.

Notre promenade se poursuit par la rue des Maux. Au passage, nous constatons qu'on procède à la rénovation de la façade du porche de l'ancienne abbaye Saint-Médard (aussi appelée Saint-Mard) à la place Rogier de le Pasture. C'est le seul élément qui subsiste de cet important édifice religieux. 

Sur la Grand-Place, on a rénové les jets d'eau et on a placé de nouvelles vasques fleuries pour empêcher un parking sauvage de plus en plus envahissant qui donnait une impression de désordre sur le forum tournaisien. 

Les travaux de pose d'un nouveau revêtement en pierre du la rue des Orfèvres sont terminés. Depuis quelques jours, la rue est à nouveau accessible à la circulation, il s'agit d'un espace partagé, la vitesse y est donc limitée, une simple élévation d'un côté de la rue symbolise le trottoir. Plus bas dans la rue du Four Chapitre, les automobilistes ont déjà repris leurs (mauvaises) habitudes, notamment celle de stationner n'importe où, du moment qu'un peu de place se présente à eux. Le stationnement est délimité par un marquage au sol, uniquement, sur la partie droite de cette rue en sens unique. Régulièrement la partie de gauche est "squattée" par des conducteurs peu scrupuleux. Vendredi soir, il était à peine possible de passer entre les deux rangées de voitures. Les usagers doivent également être attentifs au fait que la jonction entre cette rue terminée et la rue du Curé Notre-Dame qui fera l'objet de travaux un peu plus tard est marquée par une bordure qu'il vaut mieux aborder à très faible allure. 

La rue Dame Odile avait été rénovée sur la moitié de sa longueur entre la rue de l'Arbalète et le quai Notre-Dame. On vient de débuter le chantier de rénovation de la partie située entre la rue de l'Arbalète et la rue du Curé Notre-Dame, située presqu'en face de la rue du Four Chapitre. 

Les travaux de rénovation de la rue de l'Hôpital-Notre-Dame, parallèle à la rue Dame Odile, sont en cours, après l'intervention des divers impétrants, on a commencé la pose des dalles. 

Un peu plus loin, à l'entrée du piétonnier de la Croix du Centre, des ouvriers ont marqué récemment, sur le sol, la "dépose-minute" pour les cars de touristes. Il reste à réaliser l'importante marquise qui sera ancrée dans le bâtiment que les Tournaisiens les plus âgés ont connu sous le nom de "Vierge Noire" ou de magasin "Unic".

Rénovée également, la rue des Puits l'Eau basse est ouverte, depuis quelques semaines, à la circulation dans le sens du quai du Marché aux Poissons vers le carrefour du Dôme. Elle débouche à angle droit, au bas de la rampe du Pont-à-Pont. Ce dernier vendredi, mauvaise surprise pour un automobiliste probablement distrait, qui avait garé son véhicule à la sortie de celle-ci, bloquant toute circulation et nécessitant la venue d'un service de police pour le faire évacuer. Le long de la rampe du quai, des automobilistes continuent à stationner au-delà des places marquées au sol et se retrouvent ainsi dans une voie de circulation obligeant les autres usagers à se déporter. Cela dure depuis des semaines et ne semble pas engendrer de réactions. Est-il normal de délimiter des parkings dans le but de régler la fluidité de la circulation si on ne fait pas respecter ce qui a été décidé ? N'est-ce point faire preuve d'un certain laxisme ! 

La fin de chantier à l'avenue de Troyes, important axe de pénétration en ville pour les usagers venant de Courtrai ou de Roubaix, n'est pas encore en vue même si les travaux progressent. De part et d'autre, on a réalisé des quais d'embarquement et de débarquement pour les autobus du TEC, entre ceux-ci la voirie sera refaite. On circule sur le moment sur le fond de route.

Lors de l'arrivée du Tour de France, le 2 juillet 2012, pour éviter des chutes, on avait enlevé une partie des éléments en béton, appelé populairement "chocotofs", autour du rond-point de l'Europe. La remise en ordre n'a jamais été effectuée et les éléments provisoires plastifiés sont toujours en place, parfois un peu bousculés par des conducteurs distraits.

Les trottoirs du boulevard Léopold ont été longtemps ouverts durant l'hiver. Au début de l'année ils ont été refaits, depuis une semaine, on y pratique à nouveau des tranchées pour la pose d'autres impétrants ou pour des raccordements. Comme on dit : "faire et défaire, c'est de l'ouvrage" et on sait que dans notre pays, une coordination de chantier sera toujours totalement impossible lorsqu'elles concernera des travaux touchant l'électricité, l'eau, le gaz ou le téléphone. Pourquoi n'a-t-on jamais songé à créer un centre de coordination pour régler ces problèmes qui empoisonnent la vie des riverains ?

Cette semaine, la circulation est perturbée au quai Dumon et dans la rue du Becquerelle, des travaux de pose d'impétrants y sont réalisés et nécessitent des déviations locales. De plus, on procède au démontage d'une des grues du chantier de l'immeuble en construction d'Ideta sur le site de l'ancien hôpital Saint-Georges.

Pas bien loin, une partie de la place Verte est toujours interdite à la circulation, les dégâts provoqués par le gel durant l'hiver demandent une rénovation de la voirie. Il en est de même à la rue des Jésuites mais comme la pose d'impétrants doit y être réalisée, il a été considéré comme  inutile de commencer à repaver le site effondré !

Des travaux de rénovation de trottoirs sont en cours à Warchin, à la résidence Paul Carette, et à l'avenue du Beau Séjour à Tournai. 

Cette semaine, on a présenté les projets de rénovation de la rive droite de l'Escaut, sont concernés, la place du Becquerelle et le quai Dumon. Ceux-ci devraient débuter en 2014. Nous aurons bientôt l'occasion de présenter l'avant-projet paru dans la presse locale.

Juste avant la période des congés de la construction, nous ferons le point sur l'état d'avancement des divers chantiers immobiliers et des travaux de rénovation de la cathédrale Notre-Dame.

A l'horizon 2015-2016, près d'un millier de nouveaux logements seront realisés à Tournai, une ville où il fait encore bon vivre !

(S.T. juin 2013)

11:03 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, chantiers, travaux, rénovation, rues |

Commentaires

Je n'y habite pas mais à chaque fois que j'y vais, Tournai me fait bonne impression. Elle n'est pas pire qu'Ath ou Mons ; toutes trois sont confrontées aux mêmes problèmes des villes, notamment de mobilité et de commerce au profit des centres commerciaux plus accessibles situés à l'extérieur des villes. Bon week-end Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 21/06/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.