18 mai
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (224)

Et dire que Raymeond, ch'est ein beon garcheon !

Eine feos n'est pos coutume, j'vas laicher in paix Edmeond et Fifinne, nos deux annochints pou vous parler de l'fiête des mamères chez Raymeond et Ernestine qui seont leus visins.

Adeon, l'paufe Raymeond, pindant toute eine sémaine, i-a busié quoisqu'i-pourreot bin offère à s'feimme.

Pos des fleurs, cha s'reot catastrophique pasque d'puis toudis elle est allergique. I-s'rappelle acore l'prumière feos qui li in a deonnées, pindant treos jours, Ernestine elle a éternué.

Comme elle aimeot bin Charles Trenet, i-li a, ein jour, acaté tous ses succès, cha fait asteur trinte ans qu'i-intind à chaque feos "La Mer", du queop i-d'a même attrapé l'mal de mer. Du "Fou cantant", i-n'supporte pus les cancheonnes, i-a l'souglou, mau à s'tiête, tout s'corps i-treonne. I-l'a prévenue, si te mets acore eine seule feos Charles Trenet, j'sins que j'vas flaubir et que j'vas dégobiller

Au grand magasin, ein amisse li aveot dit d'cacher après ein life dins l'rayeon loisirs, ahais, bin jeué, ce qui n'saveot pos, l'andoule, chez qu'Ernestine elle n'aime pos lire. Curieusse comme eine jeone de gatte, elle a déballé l'cadeau sans misère, mais l'life y-est béteôt resté deux ans sur ein meupe à printe l'poussière. "Ch'est ein bieau roman, te sais" li a dit s'n'heomme, cha s'passe au temps des Croisés, elle li a répeondu aussi sec, si i-a de l'valeur, ené, va l'porter à l'bibliothèque. 

Et, d'puis trinte ans, ch'est ainsin chaque ainnée, Raymeond i-n'sait vraimint pus à queu saint s'vouer.

Ein jour qui aveot rincontré in ville Edmeond et Fifinne, i-a ormarqué ein bieau apparel dins eine vitrine. L'vindeu li a dit : "ave cha vo feimme elle va ête fin bénaisse, elle va pouvoir faire à minger à s'n'aisse, ch'est ein robeot à tout faire, eine machine estraordinaire". Raymeond i-éteot aux anches quand i-l'a eu acaté et i-s'impressé d'aller li deonner. Vous n'allez jamais adveiné quoisqu'Ernestine elle a trouvé : "Si cha fait tout sans difficulté, bé asteur, te pourras préparer l'deîner". Ainsin Raymeond i-a ravisé les vielles émissieons culinaires qu'on veyeot dins l'temps ave Maïté ou bin Michel Oliver et ch'est comme cha que no n'amisse, in gastronomie, i-est dev'nu ein espécialisse.

I-a bieau avoir l'raminvrance de toutes ceulles affaires, cha n'li dit toudis pos ce qui va li offère.

I-a bin busié l'emmener minger queuqu'part mais là aussi Ernestine ch'est ein cas à part. Elle orwette dins les assiettes de ses visins et fait des commintaires assassins :

"Comme j'veos, i-n'feaut pos ête glout, attintieon, savez, de n'pos ête malate, les penn'tières seont noirtes, i-a pos là beauqueop d'fuelles d'salate et l'viante elle n'est pos l'air fort cuite, on direot que ch'a été préparé à l'va-vite" ou bin veyant les verres de bière su l'tape, elle dit bin heaut : "A combin qui vind ceulle biscurisse pasque comme dit m'n'amisse Alice, m'heomme i-n'li pos ses tchiens ave des saucisses". L'patreon i-priereot n'importe queu saint pou n'pus vir arriver mes deux gins.

I-éteot dins ses pinsées quand i-a alleumé No Télé (ch'est l'téléviseon qui a à Tournai). I-a vu ein p'tit garcheon et ein pétite file, au cinéma Imagix faire l'file. Ch'est eine publicité que l'Intercommunale elle fait pou faire printe conscience aux gins de n'pos gaspiller. On peut ainsin offère des plaches pou l'cinéma, pou ein cours de fitness ou bin du yoga. On peut acater ein pass pou ein parc d'attractieons ou bin des billets pou ein voyache in avieon. 

L'lind'main au matin, Raymond i-est intré dins eine salle d'gymnastique pou d'minder l'prix des séances d'gym tonique. 

L'diminche, après l'apéro, jusse avant l'deîner, de s'feimme i-s'a tout douch'mint approché. "M'pétit mimisse, pou l'fiête des mamères, ov'là ichi ein passeport estraordinaire, grâce aux séances de gym tonique, te vas ortrouver des membres élastiques". I-n'a pos compris pourquoi s'feimme elle s'a mis in rache et li a foutu eine marnioufe in plein visache. "Neon mais, ortrouver des membres élastiques, s'cachireon, li i-va t'deonner du tonic". 

Ch'est ainsin que lindi au matin Raymeond i-est arrivé ave ein ouel au beurre noir chez ses visins. 


 (lexique : ein garcheon : un garçon / eine feos : une fois / laicher : laisser / annochints : innocents / l'mamère : la mère / les visins : les voisins / adeon : donc / paufe : pauvre / busier : penser / offère : offrir / toudis : toujours / acore : encore / acaté : acheté / asteur : maintenant / du queop : du coup / les cancheonnes : les chansons / l'souglou : le hocquet / treonne : tremble / flaubir : défaillir / dégobiller : vomir / eine amisse : un ami / cacher après : chercher / ein life : un livre / ahais : oui / bin jeué : bien joué, c'est réussi / l'andoule : l'andouille / ein jeone de gatte : un jeune de chèvre / béteôt : bientôt / ein meupe : un meuble / ené : n'est-ce pas / à queu : à quel / ormarqué : remarqué / bénaisse : contente / tout à n's'aisse : toute à son aise / ête aux anches : être aux anges / adveiner : deviner / l'deîner : le dîner / avoir l'raminvrance : avoir la souvenance, se souvenir / queuqu'part : quelque part / orwettier : regarder / être glout : être difficile, délicat / malate : malade / les penn'tières : les pommes de terre / noirtes : noires / les fuelles de salate : les feuilles de salade / l'viante : la viande / l'tape : la table / l'biscurisse : une mauvaise bière, une bière issue du dernier brassin (on dit aussi de l'pichate de cat) / les tchiens : les chiens / alleumé : allumé / des plaches : des places / jusse : juste / douch'mint : doucement / m'pétit mimisse : expression utilisée en signe d'affection, petit mot doux souvent dit à un enfant / ortrouver : retrouver / s'mette in rache : se mettre en colère / eine marnioufe : une gifle / eine cachireon : une gifle appuiée / eine ouel : un oeil).

(S.T. mai 2013).


09:40 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.