20 avril
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (220)

Les contestatieons d'Edmeond

D'puis l'début de l'sémaine, l'bieau temps i-est orvenu, j'pinse que je n'deos pos vous l'dire vous l'avez bin vu et si j'n'ai pos acore vu d'arondielles, j'ai rincontré Edmeond et Fifinne à l'mutuelle.

"Mo bé, ov'là ichi l'Optimisse, et alors, commint qui va l'amisse ?".

"Bé, comme vous l'veyez, toute à l'douche, tout bouboule"

"Millards, bé t'as l'air aussi dynamique qu'eine moule !".

"Ch'est vrai qu'ave tout ces médicamints qu'on prind quand on est malate, on d'vient fate et après deux ou treos mouv'mints, on est mate, te sais que j'ai perdu presque treos kileos".

"Ahais, mais t'as pos 'cor l'pieau su les ossieaux". 

 "Tins, j't'ormercie d'avoir parlé d'mi et d'Fifinne, dins l'artique su l'anniversaire, asteur j'sus salué pa tertous et j'in sus fier".

"Fifinne qui n'aveot acore rien dit tout à n'ein queop elle a bondi :

"Quand on est poli on dit m'feimme et mi, t'as compris, espèce de malappris"

"I-n'feaut pos m'printe pou ein imbécile, mi, j'mets toudis pa d'vant, le chef de famile"

"Raiseon d'puque, le chef de famile, te l'as pa d'vant ti et te deos faire comme je t'dis". 

Cha a mis Edmeond d'fort mauvaisse humeur, i-m'a tenu l'gampe pindant eine heure.

"Cha ch'est bazar partout... tins, hier, j'vouleos aller boire eine pinte in ville, au Quate Saiseons su l'Grand'Plache, j'sus déquindu du bus à la gare et pou y arriver cha ch'éteot dallache, l'rue d'l'Hôpital elle a été mise à mal, i-a pus ein trottoir, i-a pus ein pavé, ch'est de l'tierre de l'plache Janson jusqu'au quai. Pus leon, l'rue du Four Chapitre, elle n'est pos terminée, i-n'a que feauque su eine mitan que les auteos i-peuve'tent passer et dins l'rue des Orfèvres, i-feaut slalomer inter les ingins d'chantier". Te pinses que t'es sauvé, su l'grand'plache i-va avoir des travéaux et i-a des barrières nadar de l'princesse d'Espinoy jusqu'au bieffreo. Au cabaret, quand Ludivine, l'patreonne, pos l'échevine, elle m'a vu arrivé, elle a cru que j'aveos cait dins eine tranchée et au soir quand j'sus rintré à m'maseon, m'feimme elle failli m'foute eine correctieon".

"Ahais, j'sais bin, chez nous eautes, on va orfaire les trottoirs, i-paraît qu'i-d'a pou treos meos, cha deveot commincher in avril, pou seûr qu'asteur on va passer les vacances de juillet ave des treos dins tout l'quartier".

"Dis hardimint qu'on est arringé, on deot vraimint tout supporter. In puque tous mes gins, i-nous prenne'tent à l'feos pou des rudes annochints, t'as pos suivi, in France, l'affaire du minisse qu'i-aveot planqué d'l'argint in Suisse. I-a minti et l'cat (huzac) i-a été dins l'horloche. Asteur dins ein souci d'honnêteté, de l'grande famile des édiles, l'fortune elle deot ête déballée, je n'sus pos ein imbécile mais j'ai rien compris de ce qu'on nous a dit. Ainsin ein heomme qui a été premier minisse i-a déclaré eine maseon, chinq mille euros d'écolomies et deux vielles carettes qu'on pourreot tout jusse vinte au marché aux puches. M'n'heomme i-a quand même gagné près d'vingt mille eureos tous les meos pindant pus d'deux ainnées, i-li feaut in gagner combin pou in mette ein seul d'côté, comme dit m'visin i-a seûrmint tout mis au neom de s'feimme".

Fifinne qui n'aveot acore rien dit lui a répeondu :

"T'as qu'à faire l'même à l'maseon, j'min vas tout d'suite dès qu'j'ai l'pogneon, eine feos que j'areos les liards à m'neom, j'direos in mi même, i-est temps, filons".

"t'as bin dit...filons, m'n'amour, mo bé t'as beauqueop d'humour". I-n'aveot même pos ormarqué qu'in disant cha Fifinne songeot à l'plaquer. 

Ainsin après les treos in ville, on a parlé des treos d'mémoire des ceusses qui planquent les liards dins des paradis fiscaux.

"De l'pétite écoleo, j'ai bin aimé aussi l'déclaratieon, elle n'a pos d'maseon à s'neom, pos d'argint dins les banques fauqu'eine pétite vespa acatée d'occasieon, j'me sus dit eine cosse, i-éteot bramint temps qu'elle arrive au gouvernement pasqu'ave ein patrimoine aussi menu, elle alleot béteôt s'ortrouver à l'Armée du Salut". 

Fifinne a calmé l'jeu, elle s'a montrée philosophe :

"Te sais, ch'est pos les mêmes gins qu'nous, nous eautes on queompte ein greos sou, eusses i-orchoivent dix mille eureos net et tout passe pa l'ferniête. On est des formiches, i-seont des cigales, on ouèfe tout l'hiver et eusses i-veont, au solel, dins ein paradis fiscal".

"Yes, Off-shore, of course" qui a répeondu, in riant, Edmeond qui conneot à peine treos ou quate meots d'inglais appris i-a soixante-chinq ans, à l'libératieon.

Je n'voudreos pos terminer m'babillarte sans vous raqueonter ce qui s'a passé dins l'bus inter l'magasin et m'maseon. 

J'éteos assis jusse in face d'un viel heomme qui liseot ein magazine. J'aveos vu su l'couverture qu'on parleot de l'mortalité dins l'meonde. Tout à n'ein queop, l'heomme i-a laicher caire l'orvue et m'a dit ave ein air ébeubi :

"Vous vous rindez queompte, à chaque feos que j'respire i-a ein heomme qui cait mort".

Je n'l'écouteos que d'eine orelle pasque j'alleos appuyer su l'sonnettte pou déquinte au prochain arrêt et j'li ai répeondu biêt'mint :

"J'sereos à vo plache, Mossieu, j'cangereos d'dintiste".

J'ai provoqué ein éboulache de rire parmi les eautes gins du bus mais l'viel heomme i-m'a ravisé ave ein air d'mourdreux.


 (lexique : orvenu : revenu / les arondielles : les hirondelles / l'amisse : l'ami / tout à l'douche : tout doucement / fate : sans énergie / ête mate : être fatigué / l'pieau : la peau /  les ossieaux : les os / l'artique : l'article / asteur : maintenant / tertous : tous / tout à n'ein queop : tout à coup / pa d'vant : devant / raiseon d'puque : raison de plus / l'gampe : la jambe / déquindu : descendu / ein dallache : un désordre, un fourbi / pus leon : plus loin / feauque su eine mitan : seulement sur la moitié / inter : entre / caire : tomber / nous eautes : nous autres / orfaire : refaire /  commincher : commencer / pou seûr : pour sûr, assurément / vraimint : vraiment / in puque : de plus / annochints : innocents / l'cat i-est dins l'horloche : il y a de la brouille dans le ménage / l'famile : la famille / écolomies : économies / puches : puces / ainnées : années / seûrmint : sûrement / s'feimme : sa femme / les liards : l'argent / des ceusses : de ceux / fauqu'eine : seulement une / eine cosse : une chose / bramint : beaucoup / béteôt : bientôt / s'ortrouver : se retrouver / queompte : compte / l'ferniête : la fenêtre / des formiches : des foumis / on ouèfe : on travaille / l'solel : le soleil / m'babillarte : ma lettre / raqueonter : raconter / jusse : juste / ein viel heomme : un vieil homme / laicher : laisser / ébeubi : ahuri / eine orelle : une oreille / déquinte : descendre / biêt'mint : bêtement / ein éboulache de rire : le fait de s'ébouler de rire, de se tordre de rire / ein hourdreux : un hargneux).

(S.T. avril 2013) 

 

 


09:40 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Bon week-end Serge!

Écrit par : Un petit Belge | 20/04/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.