13 mars
2013

Tournai : le point sur les chantiers.

Bien que les météorologistes nous annoncent de nouvelles gelées nocturnes modérées et peut-être même des averses de neige pour la période du 11 au 15 mars, il est temps de s'informer sur l'état d'avancement des chantiers en cours et sur ceux qui sont programmés à l'ombre des cinq clochers car notre dernier rendez-vous, concernant ce sujet, date déjà du mois de novembre 2012.

Débutons par le quartier cathédral.

Le pietonnier de la Croix du Centre doit encore être peaufiné par la pose du mobilier urbain, celle du nouveau revêtement de sol et la rénovation des façades étant à présent terminées. 

La rue de Paris rénovée a été ouverte à la circulation, il s'agit désormais d'un espace partagé et la vitesse y est limitée.

Si la rue des Choraux était terminée en octobre, depuis la mi-septembre, on avait entamé la rénovation de la place de l'Evêché et de la rue du Four Chapitre. La pose des nouvelles dalles y est pratiquement terminée. Il et à noter que le "forum" de la cathédrale sera désormais interdit au stationnement des véhicules ce qui devrait permettre une vue dégagée sur Notre-Dame, à la grande satisfaction des touristes et des amoureux du patrimoine. Pour que l'ensemble soit totalement rénové, il reste à réaliser le nouveau dallage de la rue des Orfèvres entre la Grand'Place et la place de l'Evêché.

Le Centre de Tourisme, à la place Paul Emile Janson, avance plus que lentement, si son enveloppe extérieure est terminée, l'aménagement intérieur prend pas mal de temps. Les "gestionnaires" nous doivent donc une fière revanche en ce qui concerne le reste du chantier du quartier cathédral pour redorer un blason sérieusement terni de l'avis de la population tournaisienne.  

La rénovation de deux maisons de la rue de l'Hôpital Notre-Dame a été magnifiquement réalisée. Celle dite "Aux scène bibliques " a d'ailleurs reçu, dernièrement, le prix de l'asbl Pasquier Grenier récompensant la qualité du travail réalisé. Toutefois, il est, une fois encore, dommage de constater que certains individus, peu scrupuleux et probablement primaires, n'ont aucun respect pour le travail accompli par d'autres, ces deux façades ont déjà fait l'objet de tags de la part d'un vandale. 

Si les travaux progressent, le quartier possède néanmoins toujours quelques chancres dont on évoque régulièrement la disparition prochaine : l'ancien bâtiment du journal "Le Courrier de l'Escaut" à l'angle de la rue de l'Hôpital Notre-Dame et de la rue du Curé Notre-Dame et le terrain vague de l'ancien cinéma Multiscope Palace à la rue de l'Hôpital Notre-Dame. Il semble également que l'école Saint-Luc renoncera à occuper le bâtiment des Archives de l'Etat à la place Paul Emile Janson et celui des Anciens Prêtres à la place de l'Evêché et à la rue du Four Chapitre. Les autorités communales y verraient bien un musée consacré aux cathédrales. 

L'hiver long et rigoureux a causé pas mal de dégâts en ville, le Pont-à-Pont, la place Verte et le rue de la Madeleine ont été les voiries plus touchées. On a donc retiré les pavés du pont et on a coulé à la place un revêtement d'asphalte qu'on nous disait, il y a peu, temporaire et limité à l'échéance de démolition du pont dans le cadre de l'élargissement de l'Escaut. Il n'y a cependant pas coulé beaucoup d'eau sous le pont avant qu'on apprenne que le projet de liaison dit "Seine-Nord" initié par les Français allait probablement être sérieusement retardé et ne verrait pas le jour avant 2020, austérité oblige. Voilà donc notre pont "rhabillé" pour quelques années, pourvu qu'il résiste aux prochains hivers ! La place Verte est toujours, en partie, interdite à la circulation, il faut attendre des jours meilleurs pour repaver les zones dégradées, un affaissement de voirie est aussi apparu dans la rue des Jésuites, aux abords du parc communal, quant à la rue de la Madeleine, elle restera encore longtemps le cauchemar des automobilistes. 

Ce quartier de la Madeleine est d'ailleurs déconseillé à la circulation de transit puisque le prolongement de la dite rue, c'est-à-dire l'Avenue de Troyes, est en rénovation depuis le mois d'octobre et la fin du chantier est prévue, dans le meilleur des cas, pour les grandes vacances. La prochaine phase des travaux qui devaient normalement débuter à la mi-mars (?) demandera rapidement la fermeture totale de la voirie à la circulation. 

A la rue Perdue, le parking souterrain n'est toujours pas opérationnel, il reste encore de nombreux travaux à réaliser pour le viabiliser et le chantier paraît à l'arrêt. 

Une firme a été désignée pour refaire les trottoirs de l'avenue du Beau Séjour et Vert-Bois. Ceux-ci datent du début des années septante, les arbres qui y avaient été plantés sont depuis longtemps disparus et leurs anciennes racines ont provoqué de petits affaissements qui deviennent autant de pièges pour les piétons. Le travail devrait débuter en avril. 

La place Saint-Pierre et la rue Poissonnière sont dans un triste état, les pavés sciés posés il y a quelques années à peine n'ont pas résisté au passage régulier des véhicules et se sont peu à peu déchaussés. L'ensemble sera refait, probablement encore durant l'année 2013. 

On vient également d'annoncer que, dès ce lundi, débuteront les travaux de rénovation de la rue de l'Hôpital Notre-Dame (entre l'Escaut et la place Paul Emile Janson), les firmes chargées des impétrants interviendront dans un premier temps, ensuite on procèdera à l'enlèvement des pavés et à la démolition des trottoirs pour placer, enfin, les nouvelles dalles et le "fil d'or". Tout cela est prévu pour vingt semaines (au moins) et, avec les habituels aléas, cela nous mènera probablement jusqu'à la rentrée de septembre.

La plupart des grands chantiers immobiliers ont repris suite à l'arrêt pour intempéries.

Les usagers de l'avenue de Maire peuvent se rendent compte que la construction de l'école "Le Petit Colysée", à l'angle de l'avenue Edouard Valcke progresse rapidement. Au niveau du rond'point de l'Europe, ils constatent que les bâtiments de l'ancien Casino et ceux de la Régie des eaux ont été rasés, à cet emplacement, les travaux de construction de la "résidence du Jardin de la Reine" vont bientôt débuter. Trente trois appartements au-dessus d'un vaste rez-de-chaussée commercial vont y etre créés ainsi que quarante-deux emplacements dans un parking souterrain.

Au Becquerelle, les travaux de construction du siège d'Ideta, des appartements de standing et des crèches vont bon train.

Sur la Plaine des Manoeuvres, le gros oeuvre de la première phase de construction de la résidence de "la Corne Saint-Martin" est bien avancé, les fondations de la seconde phase viennent d'être entamées.

A la place de Lille, les travaux de rénovation de l'immeuble à l'ancienne enseigne "Aux Armes de Tournay" viennent de débuter. Tout au moins, un échafaudage a été installé cette semaine. 

A la rue des Fougères, on a également entamé la seconde phase de construction de la résidence "les Renardières". Le premier bâtiment est déjà occupé. 

A la rue des Sports, les nouveaux bâtiments du Centre Hospitalier de Wallonie Picarde avancent, ils entrent maintenant dans la phase de aménagements intérieurs, une phase moins spectaculaire qui va s'étaler sur plusieurs mois, voire au moins une année...

Au boulevard du Roi Albert, les travaux de construction d'une résidence à appartements se poursuivent, le gros oeuvre est pratiquement terminé.

De nouveaux projets sont au stade de la demande de permis de bâtir. 

La presse a annoncé cette semaine l'aménagement de l'ancien garage du concessionnaire Simca situé sur la place Reine Astrid, une nouvelle façade pour cet immeuble à appartements devrait remplacer celle érigée dans le style qui prévalait au cours des années cinquante, elle serait en harmonie avec le style néo-classique de la place. A l'occasion de ce chantier, on devrait procéder à la restauration de la chapelle Saint-Eloi, un ancien lieu de culte inaccessible situé dans les jardins à l'arrière du bâtiment et transformé en atelier.

Sur cette même place, on parle, de nouveau, avec insistance de la restauration prochaine du Conservatoire de Musique et de la salle des Concerts. Les mal-façons enregistrées lors de la rénovation intervenues dans les années septante provoquent désormais des chutes d'éléments sur la voie publique et des barrières de sécurité ont été installées dans l'urgence afin d'interdire de circuler aux abords du bâtiment. Le seul obstacle aux début du chantier est de taille, il faut trouver un lieu capable d'héberger les centaines d'élèves et leurs professeurs qui fréquentent quotidiennement ce lieu.

Dans la rue de Marvis, on devrait voir débuter le chantier de construction d'un hôtel à la place du bâtiment et des ateliers occupés jadis par le marchand de cycles Goossens. 

Dans quelques semaines débutera la phase deux de rénovation de la cathédrale Notre-Dame, après la nef romane, c'est le transept et les cinq clochers qui seront concernés. Les travaux ont débuté à l'intérieur de l'édifice religieux, des parois ont été placées pour isoler ce prochain chantier de la nef romane où se tiennent les offices. Dès que le temps le permettra, on va procéder à l'installation des échafaudages qui vont ceinturer cette partie centrale durant quelques années cachant momentanément ce qui est le symbole de la cité tournaisienne.  

Un journal titrait cette semaine : "On a jamais vu autant de grues (cendrées) dans notre ciel". Cela risque d'être le cas à Tournai dans les prochains mois mais il y a grues et... grues !


(S.T. mars 2013)

09:20 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, chantiers, rénovation, quartier cathédral, travaux |

Les commentaires sont fermés.