08 mars
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (214)

Ch'est carnaval !

Comme chaque ainnée, à l'mi-carême, ch'est carnaval dins l'cité tournaisienne. D'puis toudis lors du week-end du Laetare, l'amisse Albert i-pinse qu'on fiête les tarés. Bé li, i-areot deux fiêtes par an, si ch'éteot ainsin, eine aujord'hui et l'eaute aux Saints Innochints.

Tous l'z'ans, on queusit ein thème différent, ainsin, in 2012, ch'éteot "Bonbons et Friandises", tertous deveot'ent trouver ein déguis'mint qui rappeleot eine douceur ou eine chucarte. Vous n'allez jamais l'adveiner, mes amisses, Edmeond, i-s'aveot déguisé in sucette et Fifinne in bâteon d'réglisse, quand j'les ai vu comme cha, j'peux vous avouer que j'sus resté... baba !  

Ceulle ainnée 'chi, ch'est l'cinéma qui est à l'honneur, l'thème ch'est 'Silence, on tourne". Ch'est pos des bleusses, verdi au soir, on fait ein vrai film ave des milliers d'figurants de l'rue Dorez à l'Grand'Plache et on pourra l'vir su internet, " Ca va d'aller", cha va faire l'tour du meonte. Vous voirez, on va in parler à Nice, Venise, Rio ou à Binche du Carnaval de Tournai. 

J'ai eu l'sanche d'avoir avant tous les eautes les résultats du casting et, in prumière mondiale, j'vas ichi vous les dévoiler. Bin seûr, j'queompte su vo discrétieon pou n'pos l'dire à perseonne, cha deot rester secret jusqu'à l'dernière minute. Jusqu'au momint du clap, ch'est top secret ! Comme on diseot su No Télé : "Ouvrez bin vos mirettes, orsaquez vo n'haleine, ov'là les primés". 

Seont nominés dins l'catégorie film d'avintures et d'amour : l'pétit Rudy D. (grand espoir tournisien) et Marie-Chritine M. (star confirmée des cheonq clotiers) dins ein film tiré de l'cancheonne de Serge Gainsbourg : "Je t'aime, moi non plus".

Seont nominés dins l'catégorie du meilleur remake (ch'est d' l'inglais, cha va veut dire eine nouvelle versieon d'ein grand succès d'avant), Polo D. et Ludivine D. pou l'orprise du succès : "Oscar", ein des pus bieaux rôle de Louis de Funes.

Seont nominés dins l'catégorie des films à petits budgets : Marie-Christine L. et Benoit D. pou les rôles dins l'film "A bicyclette", su des paroles d'Yves Montand. Ce film pourreot bin orchevoir l'prix du respect d'l'invironn'mint mais aussi du budget qui, pou l'prumière feos, n'a pos été dépassé. 

Est nominée dins l'catégorie des films sociaux, Rita L. pou s'rôle émouvant dins "M'pétite interprisse n'conneot pos la crisse". Ch'est l'histoire d'eine patreonne d'ein CPAS (Centre Public d'Aide Sociale pou les ceusses qui feont l'effort d'nous lire à l'étringer) où l'clientèle elle ne diminue malheureus'mint pos et où i-feaut toudis élargir les murs pou l'accueillir. 

Seont nominés pou l'film comique d'l'ainnée, Daniel S. et Gégé D. pou l' film "Comment gagner des millions", tourné dins ein villache tout près d'no ville, au scénario hilarant où à l'imache d'Jacques Villeret dans "Papy fait de la résistance", Daniel S. cante "Ne me quitte pas" de Jacques Brel, "J's'rai l'ombre de t'n'ombre, l'ombre de t'main, l'ombre de t'chien...". Cha va nous canger du succès interplanétaire "Tout Nu et tout Bronzé", numéreo ein su internet. A noter que Gégé, tout seu, est aussi nominé pou s'rôle dins "La grande évasion". 

I-a eu treos candidats qui se seont présintés pou jeuer dins eine nouvelle versieon du "Grand Bleu", Albert P., Benoit M. et Jean Jacques C. mais ch'est eine vedette originaire de Frasnes, ein nommé Jean-Luc C. qui a décroché l'rôle, le rôle féminin est interprété pa la sublime Marie-Hélène B. Hors concours et comme leot d'consolatieon, Didier R. de Bruxelles s'ra l'parrain des Schtroumpfs, eine des pus vielles confréries d'no carnaval.  

Rôle ô combin tragique, rôle d'décompositieon même que l'ceu interprété pa Pierre V., dont l'neom d'vedette est Bourguémette ou bin Pétit Rambile, navetteur, qui jeue dins ein remake d'André Delvaux "Ein soir, ein train", ein film su les malheurs des usagers de l'line 94 qui relie Tournai à Bruxelles. Ch'est l'triste histoire d'ein heomme qui note dins ein carnet les feos que l'train i-est arrivé in r'tard. Ch'est difficile à croire mais su s'carrière i-a presqu'écrit autant que Larousse pou faire s'dictionnaire. Si aveot été, ein p'tit queop pus malin, i-areot noté les jours qu'i-éteot arrivé à l'heure dins s'calepin. 

L'prix du meilleu scénario n'pourra pas écapper à Mossieu Zo, ein heomme d'expérieince, l'meilleure mise en scène à Marjorie B. grande papesse du Carnaval (elle, au moinse, elle n'ormet pos s'démissieon et ch'est tant mieux).

Pou la directieon de tous ces carnavaleux, l'prix s'ra ormis, sans discussieon, au commissaire O. qui a acore du gratter à s'tiête pou mette tout cha in musique. I-va l'orchevoir des mains du maire de Troyes in Champagne (l'ville ave laquelle Tournai est jumelée), accueilli pa l'consel communal in face du gardin d'la Reine à 18h00. Il feaut savoir que ceulle rue a été queusie pou servir de décor à eine reconstitutieon de l'grande guerre et des tranchées du freont d'l'Yser (l'titre provisoire est "Quand on pidouleot dins l'bédoule").

Les Amis de la Citadelle ont co-produit ein film intitulé "L'Peont des Soupirs", l'histoire d'ein vieux peont tournisien multi-chint'naire que certains voudreot'ent voir disparaître pou laicher passer des baquets toudis pus greos. J'vous rasseure ch'est eine histoire, comme on dit, ch'est du cinéma, n'allez pos ichi croire que dins l'réalité cha s'passe comme cha !

L'film "A mort l'arbitre" n'a pos pus ête tourné, l'stade Luc Varenne, i-n'éteot pos assez éclairé. On aveot mis huit mille spectateurs su les gradins, l'trésorier du Football Club Tournai n'aveot pos été prév'nu, i-s'a sinti flaubir quand i-les a vus. 

L' tournache du film "L'bochu d'Noter-Dame" a été, li, ortardé, l'acteur, ein neommé Mondo, avant d'seonner les cloques i-deveot s'balancher su les échafaudaches mais i-n'éteot'ent pos 'cor meontés. 

L'film "Bonus", i-a été pur'mint et simplemint annulé, i-a aucun patreon qui vouleot y participer ou alors i-d'mindeot'ent beauqueop treop tchier

Ov'là tout ce qu'j'ai pu obtenir de gins gnéral'mint bin informés comme  on dit. Tout cha, ch'n'est pétête que des cacoules ou alors j'lai tout biêt'mint rêvé. Après tout... ch'est carnaval et on sait bin que l'Tournisien, ch'est ein fouteu d'gins, i-s'moque de tertous pindant toute l'ainnée, i-n'feaut pos attinte pou cha l'Laetare.

Asteur, "Silence, on tourne"... Mo bé... là-vas, au pied d'Sainte-Magritte, ov'là Edmeond et Fifinne, i-n'minqueot pus qu'eusses... ch'est pos vrai... i-seont afulés pou jeuer dins "Les Deux Nigauds" d'après l'Comtesse de Ségur. Mi, j'sais ce qui m'reste à faire, j'vas ête "L'homme invisible" ou bin "L'Arlésienne" ! A l'détinte...

P.S. (cha veut bin dire post-scriptum, ch'est po eine orclame pour ein parti politique). In toute honnêteté, j'vous l'asseure l'main su l'coeur, mes gins, que j'ai écrit ceulle artique quand j'ai connu l'thème du carnaval de l'ainnée 2013, adeon, ch'est eine véritape coïncidence si cha vous fait pinser à les meots mis pa les "lanques de vipères" su les cassis des maseons de l'ville. Ch'éteot d'jà dins l'intonnoir de parutieon de Skynet avant que les affiches soichent collées. Je n'sereos pos modeste in disant que, eine feos acore, les grands esprits i-s'rincontent, mais j'espère que mes amisses les lanques d'vipère prindreont autant d'plaisi à lire m'babillarte que mi j'ai eu in lisant les ceusses qui fleurisse'tent in ville !   


(lexique : toudis : toujours / l'amisse : l'ami / les fiêtes : les fêtes / ainsin : ainsi / aujord'hui : aujourd'hui / queusir : choisir / eine chucarte : une sucrerie / adveiner : deviner / ein bâteon : un bâton / des bleusses : des mensonges, des inventions / verdi : vendredi / l'meonte : le monde / vous voirez: vous verrez / l'sanche : la chance / les eautes : les autres / prumière : première / bin seûr : bien sûr / queompter : compter / momint : moment / orsaquer : ici dans le sens de retenir, signifie aussi retirer / ov'là : voilà / les cheonq clotiers : les cinq clochers / l'cancheonne : la chanson / l'inglais : l'anglais / l'orprise : la reprise / orchevoir : recevoir / feos : fois / l'interprisse : l'entreprise / eine patreonne : une patronne / ein villache : un village / l'imache : l'image / canger : changer / tout seu : seul / jeuer : jouer / ein leot : un lot / l'ceu : celui / bourguémette : bourgmestre / pétit rambile : petit gamin espiègle / l'line : la ligne / ein p'tit queop : un petit coup, un petit peu / écapper : échapper / au moinse : au moins / ormette : remettre / acore : encore / chintenaire : centenaire / laicher : laisser / les baquets : les bateaux / flaubir : faiblir, parfois sensation avant de tomber en syncope / l'bochu : le bossu / ortardé : retardé / les cloques : les cloches / beauqueop : beaucoup / tchier ou tcher : cher (qui n'est pas pour rien) / pétête : peut-être / des cacoules : des mensonges, des inventions / biêt'mint : bêtement / ein fouteu d'gins : un railleur, un moqueur / tertous : tous / asteur : maintenant/ là-vas : là-bas / afuler : habiller de manière ridicule / à l'détinte : expression signifiant "filons bien vite"/ adeon : donc / lanques : langues / les cassis : les châssis / soichent : soient / m'babillarte : ma lettre / les ceusses : celles ).

S.T. Mars 2013

16:53 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Encore une fois géniales tes trouvailles, Serge !
Et ce compliment s’ajoute à toutes les félicitations que je ne t’envoie pas mais que je t'adresse mentalement au fil des billets quotidiens...
Merci pour la somme de travail que tu accumules pour notre documentation et pour notre plaisir !
En toute amitié
Jacqueline

Écrit par : Jacqueline | 09/03/2013

Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire de Jacqueline. Moi qui habite à une quarantaine de kilomètres de Tournai, j'apprends plein de choses sur cette ville où je vais plusieurs fois par an. Bon week-end et bon Carnaval!

Écrit par : Un petit Belge | 09/03/2013

Répondre à ce commentaire

Merci à Jacqueline et au Petit Belge ! Quand on a une passion, on souhaite le plus souvent ne pas la garder pour soi mais la transmettre. Depuis toujours, j'aime me balader dans ma ville, découvrir son passé, m'intéresser à son actualité, à ses personnalités (grandes ou petites) qui font son Histoire, j'aime la voir se transformer, s'embellir, se parer de mille atouts pour accueillir ses futurs visiteurs. Je suis parfois obligé de déclarer mon opposition à des projets qui la dénaturent, détruisent son unité, font fi de son passé glorieux, l'enlaidissent ou créent de profondes cicatrices !

Nous ne sommes pas les propriétaires de notre environnement mais tout simplement des usufruitiers, nous devons garder sa mémoire intacte pour la léguer aux générations futures (nos enfants et petits-enfants) et surtout nous garder de vouloir, par prétention ou orgueil, vouloir y marquer son empreinte toute personnelle.

Tournai est un trésor dans un magnifique écrin et le plus grand plaisir que vous puissiez me faire, c'est de me lire régulièrement comme si vous m'accompagniez dans mes balades quotidiennes. Amitiés à tous.

Serge l'Optimiste

Écrit par : l'Optimiste | 09/03/2013

Répondre à ce commentaire

Si loin de ma ville, c'est avec un grand plaisir que de t'accompagnier dans tes balades quotidiennes. Merci pour ces délices Tournaisiens Serge.

Écrit par : VéroGrim | 10/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.