05 janv.
2013

Tournai : expressions tournaisiennes (206)

Carrefour des illusieons ou les soldes d'Edmeond ! 

En bé, mes gins, ov'là eine nouvelle ainnée qui comminche, je n'sais pos si chez vous ch'a été l' même cosse, mais à Tournai, l'nuit de l'Saint Sylvestre, i-a pos à dire, elle a été bin arrosée, on n'a même pinsé que l'feu d'artifice i-n'areot pos eu lieu ave l'drache qui déquindeot des cieux.

Jeudi au matin, j'ai bin seûr rincontré Edmeond et Fifinne au grand magasin à Froyennes, elle est toudis l'prumière à faire les soldes et l'paufe Edmeond i-est obligé de l'suife. J'ai bin vu à s'tiête qui n'éteot pos à printe ave des pincettes, pou li les soldes ch'est eine sorte d'infer qu'on a mis in plein mitan d'l'hiver. Au rayon des pulls et des qu'misses, ov'la ce qu'j'ai intindu inter mes deux amisses :

"Bé te sais bin, Fifinne, que si i-feont chinquante pour chint su les qu'misses, d'jà l'prumier jour, ch'est pasque ch'est des démisses".

"Bé ahais, grand dépindeu d'andoules, cha n'a jamais été porté, ch'est tout simplemint pasqu'i-a perseonne qui les a acatées"

"Crois cha et beos d'l'ieau, t'aras des clairs boyéaux, te vas pos m'l'ortirer d'l'idée, ch'est des affaires qui seont cait dins les allées, que les gins ont cholées, i-manque seûrmint des bouteons ou bin l'col i-est incrapé..."

"Tous l'z'ans, ch'est l-même cosse, t'es toudis énervé, te déméprisses tout ce qu'je veux acater, t'as pos l'pasieince d'attinte que j'truèfe m'bonheur, orwette ichi l'bieau petit caraqueo ave ein coeur..."

"Ah, ch'est eine affaire pou ti mette au réveilleon d'l'ainnée prochaine, bé dins treos chint soixante jours ou chinquante deux sémaines, t'aras perdu deux ou treos kileos et te pourras ruer l'caraqueo"

"Ti te n'risques pos d'in perte des kileos ave tous les pintes que te beos, j'pinse qu'on t'verreos bin souffère si on annoncheot l'fermeture de l'brasserie Jupile.r" !"

"Ch'est tout jusse, Fifinne, ravise, deux casiers pou l'prix d'ein, cha ch'est eine beonne affaire, on va ête ormeonté in bière".

"I-n'in est pos questieon, on n'est pos v'nu pou l'alimintatieon, va essayer des nouvieaux sorlets pindant que j'cache après un corset".

Quand infin, dins l'rayson, i-m'eont aperchu, ceulle conversatieon a été vite interreompue.

"Tin be queu grande surprisse, ov'là ichi l'Optimisse, te viens cacher après eine mareonne ou ein jupeon ?"

"Neon, neon, m'feimme elle prépare eine pizza et j'viens acater des tomates et eine boite de theon, i-d'aveot pus à l'maseon !".

"Quoi...T'feimme elle est à s'maseon, eine jour comme aujord'hui, alors que les soldes comminches"

"bé ahais, mais i-feaut préparer l'deîner, soldes ou pos soldes, à midi on minge".

Ch'est alors qu'Edmeond i-a souri, i-a serré m'main et i-m'a dit :

"t'as de l'sanche d'avoir eine feimme ainsin, qui n'te fais pos l'ver à chinq heures au matin, pou queurir dins tous les magasins cacher après des bricoles de vêt'mints"

Pou l'faire bisquer, j'li ai rajouté :

"et elle m'a même dit ainsin surtout n'oblie pas eine beonne boutelle de vin".

In ravisant Fifinne, i-a dit :

"Bé j'sus ichi fort surpris, j'ai toudis pinser que des feimmes i-n'd'aveot que des mauvaisses et des archi-mauvaisses, mi, on n' peut pos dire que l'mienne elle m'a toudis rindu bénaisse, mais ti t'as épousé eine véritape princesse".

"L'mariache... ch'est comme eine loterie, mi, te veos, j'ai tiré l'prumier prix" que j'li ai dit. 

"Mi, j'l'avoue, ch'est pos du tout parel, Profitant pétête que j'aveos du pleomb dins l'aile, j'pinse que su l'marchandisse j'ai été roulé, ses parints i-m'l'eont seûrmint fait in solde ein soir de Noë,  des machins ainsin, bé...hureus'mint qu'on d'a pos deux pou l'prix d'ein, bé, j's'reos asteur complèt'mint zinzin ".

Quand elle a intindu cha Fifinne elle a beondi :

"bé cha fait quarante ans que t'es avec mi"

In m'faisant ein clin d'ouel, Edmeond li a dit : 

"Qu'est-ce que te veux, j'sus ainsi fait, à mes vielles affaires, j'm'attache dès l'prumier jour et après... je n'sais pus les ruer à l'cour". 

On a intindu Fifinne berler dins tout l'incien GB :

"Milliards, Edmeond, bé te n'm'as jamais dit autant d'méchancetés in début d'ainnée quand t'es acore in sang frais"

"Bé, tins, feaut in profiter j'sus in train d'les solder"

Mi, après avoir foutu l'broule, je m'sus fondu dins la foule mais quand j'sus sorti, j'les ai vu attablés au restaurant, s'orwettiant comme deux amoureux et rigolant, car ch'est des brafes gins, l'dispute elle ne dure jamais lommint.  


(lexique : ov'là : voilà / commincher : commencer / l'cosse : la chose / l'drache : l'averse / déquinte : descendre / bin seûr : bien sûr / toudis : toujours / l'paufe : le pauvre / suife : suivre / printe : prendre / in plein mitan : au beau milieu / les qu'misses ou quémisses : les chemises / les amisses : les amis / les démisses : vêtements usés, déjà portés / grand dépindeu d'andoule : grand efflanqué / acater : acheter / crois cha et beos d'lieau t'aras des clairs boyéaux : si tu penses cela tu te trompes, ne te fais pas d'illusion / ortirer : retirer / caire : tomber / choler : fouler au pied / incraper : encrasser, sali / démépriser : discréditer, parler avec mépris / pasieince : patience / truèfe : trouve / orwettier : regarder / ein caraqueo; une petite blouse / ruer : jeter / souffère : souffrir / anneoncher : annoncer / tout jusse : tout juste / raviser : regarder / ormeonter : remonter / des sorlets : des souliers / aperchu : aperçu / ceulle : cette / queu : quelle / cacher : chercher / eine mareonne : un pantalon / eine jupeon: un veston / l'maseon : la maison / l'deîner : le dîner / l'sanche : la chance / queurir : courir / faire bisquer : faire enrager / ichi : ici / bénaisse : content, heureux / l'mariache : le mariage / l'prumier : le premier / parel : pareil / avoir du pleomb dins l'aile : ne plus aller très droit, être ivre / l'Noê : la Noël / l'ouel : l'oeil / vielle : vielle / berler : crier / acore : encore / foute l'broule : semer la discorde, brouiller les gens / lommint : longtemps)

S.T. janvier 2013. 

09:15 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Bon lundi perdu demain!

Écrit par : Un petit Belge | 06/01/2013

Répondre à ce commentaire

Vous lire est un plaisir sue j'aime partager. Merci

Écrit par : VéroGrim | 08/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.