13 nov.
2012

Tournai : les chantiers se résorbent !

L'approche de l'hiver apporte son traditionnel coup de frein à l'ouverture de nouveaux chantiers même si ceux en cours sont encore nombreux au coeur de la cité des cinq clochers.

Les travaux entrepris depuis le printemps dans le quartier Saint-Brice aux alentours de la place Clovis semblent terminés.

L'avenue des Etats-Unis est ouverte à la circulation depuis la Toussaint, on y a refait l'égouttage, créé une bande centrale pavée pour les bus, asphalté les voies pour les voitures, rénové les trottoirs. Dans le prolongement d'un carrefour des Résistants dont le revêtement a été entièrement refait dernièrement, voici une entrée de ville désormais accueillante. 

Dans les rues des Puits l'Eau et de la Tête d'Or, les ouvertures béantes destinées à recevoir les abribus font actuellement l'objet de travaux, on y élève d'énormes pierres, sortes de menhirs modernes et on repave les abords. Il était temps car certaines bordures placées il y a quelques mois déjà étaient descendues dans l'excavation probablement poussées par un véhicule dont le conducteur était distrait. Simple constatation, la lourdeur visuelle de ces petits édicules qui réduisent le trottoir à une peau de chagrin et vont compliquer la circulation des personnes handicapées en chaise roulante. 

Dans le piétonnier de la Croix du Centre, le chantier de rénovation des façades se poursuit, quelques pas de portes sont encore à habiller et les commerçants pourront alors songer à installer leurs décorations pour les fêtes de fin d'année. On a également commencé à placer le mobilier urbain mais le nouvel éclairage fait toujours défaut. L'immeuble de la Vierge Noire (pour ne pas dire l'ancien immeuble du Ministère des Finances) est toujours caché par les échafaudages et toiles placées pour la restauration de la façade. Concernant cet immeuble, une demande de permis de bâtir à été introduite pour la réalisation d'appartements au-dessus du rez-de chaussée commercial. 

La rue de Paris est toujours interdite à la circulation automobile. Comme nous l'avons déjà signalé, sur foi d'une information parue dans la presse locale, on attendrait un arrêté concernant une modification des règles de circulation, faudra-t-il patienter jusqu'à ce que la nouvelle majorité constituée après les élections du 14 octobre dernier prenne en main la gestion de la cité pour la voir enfin ouverte ?

A la place Paul Emile Janson, on attend également l'ouverture du nouveau Centre de Tourisme dont les travaux ont débuté il y a trois ans et ont pris du retard en raison de la faillite de l'entreprise chargée de les réaliser, si les travaux de peinture se terminent, il reste à installer le mobilier, on attend Saint-Nicolas ou le Père Noël pour la livraison ! 

Plus rien ne bouge à la cathédrale Notre-Dame, la rénovation des clochers annoncée comme prochaine en juin se fait attendre, problème de subsides ou d'entreprise(s) soumissionnaire(s) ?

Un chantier qui progresse bien, par contre, est celui de la place de l'Evêché et de la rue du Four Chapitre, les délais semblent respecter. Le pavage de la place a débuter et si les conditions météorologiques le permettent, tout devrait être terminé fin mars. Une fois les travaux achevés, il n'y aura plus de possibilité de stationner au pied de la cathédrale, une joie pour les touristes qui pourront désormais photographier le prestigieux monument sans les parasites anachroniques que représentent les véhicules garés à proximité immédiate mais une énorme déception teintée de colère pour ceux et celles qui ne peuvent se passer de leur voiture et veulent toujours se rendre au plus près de leur commerce ou de leur lieu de travail. Notre société est ainsi faite qu'elle n'encourage plus la marche à pied et risque, bientôt, de faire de nous des générations d'impotents.

Depuis trois semaines, les trottoirs du boulevard Léopold entre le rond-point de l'Europe et le Porte de Lille ont été ouverts pour la pose d'un câble, depuis cette semaine, ce chantier a atteint le boulevard des Frères Rimbaut, le long de l'esplanade du Conseil de l'Europe tandis que les travaux de remplacement des raccordements en plomb par la Wallone des Eaux concernent en ce moment la rue Galterie Saint-Jean, une partie du quartier du Vert Bocage et l'avenue Minjean

Il y a près d'un mois qu'ont débuté les travaux à l'avenue de Troyes, le long du jardin de la Reine, ceux-ci nécessitent une déviation pour les automobilistes souhaitant quitter la ville par le rond-point de l'Europe. Afin de rénover l'égouttage, une large tranchée a été ouverte, d'énormes conduites de béton ont été déposées sur le bord de celle-ci, mais depuis lors plus rien ne semble bouger et les feuilles des arbres recouvrent peu à peu la cicatrice ainsi créée d'un magnifique tapis d'or et d'ocre. A une époque où on compte tant de personnes sans emploi, il est difficle d'imaginer qu'on puisse ainsi traîner quant à la réalisation de chantiers aussi importants ?

On n'est pas au bout de nos peine car le "projet cathédral" prévoit encore les rénovations de la rue des Orfèvres située entre la Grand'Place et la place de l'Evêché, des rues de Courtrai, du Curé Notre-Dame, de l'Hôpital Notre-Dame, de l'Arbalète et de la place Paul Emile Janson. On est sans nouvelles du chantier de démolition de l'ancien immeuble du Courrier de l'Escaut afin d'y construire des appartements, de la construction d'une résidence à l'emplacement de l'ancien cinéma Multiscope Palace, de kots pour étudiants à la rue de l'Arbalète, de l'achat des immeubles des Archives de l'Etat et des Anciens Prêtres par Saint-Luc, autant de dossiers importants pour la revitalisation du coeur de la ville et le dynamisme de son commerce. 

Demain est un autre jour !

(S.T novembre 2012)

09:56 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, travaux, chantiers, rénovation, projet cathédral |

Les commentaires sont fermés.