11 nov.
2012

Tournai : La grande Fête du Cirque 2012

Le public tournaisien, friand d'arts circassiens, attendaient, avec impatience, sa troisième "Grande Fête du Cirque", car dans une ville par où sont passés les plus grands chapiteaux européens, dans une cité qui a acquis ses lettres de noblesse avec la Piste aux Espoirs, le cirque est, pour la population, plus qu'ailleurs, l'endroit magique qu'il faut absolument visiter. 

Présent lors de la soirée d'ouverture, ce jeudi 8 novembre, je peux vous avouer qu'une fois encore le très nombreux public s'est retiré enchanté par la qualité du spectacle présenté. 

Le programme intitulé cette année "Surprises" en a réellement surpris plus d'un jusque dans sa présentation puisque que Monsieur Loyal n'était autre qu'Emmanuel Horwood, un passionné de cirque enghiennois, véritable homme orchestre de ce rendez-vous annuel. 

Pendant toute l'année, cet homme qu'on pourrait croire né parmi les gens du voyage s'en va à la rencontre de ces artistes qui se produisent sous les plus grands chapiteaux itinérants et les engagent pour les représentations de Namur,Tournai et à partir de cette année, Charleroi. Ce qui l'a émerveillé durant l'été, il nous donne à voir durant l'hiver. 

L'enchantement est total dès l'arrivée sous le chapiteau italien, rouge et jaune, loué à Londres et qui comporte deux mille sièges "baquets" extrêmement confortables, un confort augmenté par le chauffage de l'immense tente, un confort qui fait oublié ces travées de banquettes en bois qui ont parfois raison du dos si le spectacle est trop long. Il y a également les jeux de lumière, l'orchestre qui a pris place au-dessus de l'entrée des artistes, il ya le pop-corn, l'odeur des gaufres provenant de la roulotte installée dans l'avant-tente (véritable salon d'accueil), il y a la piste et sa sciure, bref, il y a... cette ambiance qu'on ne découvre nulle part ailleurs.

Et puis, il y a le les numéros qui vont se succéder durant deux heures. Des prestations prodigieuses signées Elisa Triberi, une contorsionniste italienne qui nous donnait mal à aux articulations, Jefferson Weber, un brésilien qui s'envole tout là-haut sur sa bicyclette, Mathieu, le clown français qui interviendra régulièrement avec des gags qui déclencheront les rires des enfants très nombreux en cette première soirée (pourtant il y avait école le lendemain), une réprésentante de la dynastie Folco faisant évoluer, avec grâce, un élephant de plusieurs tonnes, le suisse Louis Knie junior et sa cavalerie composée de chevaux noirs et blancs, les quatre motards brésiliens dans un époustoufflant numéro de "boule de la mort", le trio humoristique suisse, les Starbugs, adeptes du hip-hop et des gags visuels, Alessio Fochesato, ses perroquets et perruches qui survoleront les spectateurs dans un ballet aérien multicolore, cet acrobate venu des pays de l'Est avec un numéro tout en équilibre et force...

Un régal pour les connaisseurs, une découverte pour certains. 

Je m'en voudrais d'oublier de vous signaler que parmi l'équipe initiatrice de cette féérie, on retrouve le tournaisien Jean Yves Lenglez, qui tel Obélix, est tombé dedans quand il était petit, pas dans le chaudron de potion magique mais bien dans le monde merveilleux du cirque traditionnel, celui qui fait rêver ! Le plus beau témoignage vint au moment de quitter le chapiteau, car même si certains étaient fatigués, tous les enfants avaient des étoiles dans les yeux !

Deux représentations ont encore lieu ce dimanche 11 novembre à 14h et 17h30, Esplanade du Conseil de l'Europe (plaine des Manoeuvres)

(S.T. Novembre 2012)


Commentaires

Bonsoir Serge,
C'est toujours beau le cirque.
De plus dans l'équipe une personne de chez toi, tu peux être fier.
Tu as vécu un moment magique.
Merci pour le partage.
Je te souhaite une très bonne soirée, mes amitiés.

Écrit par : Mousse | 11/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.