15 oct.
2012

Tournai : de nouveaux chantiers ont débuté !

Il est temps de faire le point sur les chantiers, depuis notre dernier rendez-vous datant du 5 septembre, ils ont progressé et c'est tant mieux, l'inverse eut été une très mauvaise nouvelle. l'Optimiste a donc affronté les averses automnales pour faire le tour des chantiers. A pied, c'est une longue promenade !

Commençons par quatre bonnes nouvelles :

la rue Perdue a été réouverte à la circulation ce mercredi 10 octobre. Rappelons qu'elle était fermée depuis trois ans. Les ouvriers de la firme Dherte terminent les abords et accès au parking souterrain qui y a été construit sur deux étages, les aménagements du parking, proprement dit, seront ensuite réalisés par les futurs gestionnaires, la firme City Parking. La pose de l'éclairage, de la signalisation, des barrières, de l'aération, et la délimitation des 120 emplacements... tout cela devra encore être effectué avant l'ouverture qui aura probablement lieu à la fin de cette année.

L'avenue des Etats-Unis a été entièrement refaite, on y a réalisé un nouvel égouttage, placé de nouveaux pavés, créé une bande centrale réservée à la circulation des bus et de nouveaux trottoirs. Il reste à effectuer le marquage au sol avant la réouverture à la circulation probablement à la fin du mois d'octobre.

La pose d'un nouveau revêtement hydrocarboné a été réalisée suivant le planning établi, entre le 27 septembre et le 2 octobre, au rond-point des Résistants, mieux connu sous le nom de "haricot de la Dorcas" par les Tournaisiens. Là aussi, il reste à peaufiner le marquage au sol mais la circulation y a été rétablie. 

Le rue des Choraux est réouverte à la circulation depuis ce mercredi 11 octobre, cette rue est à sens unique et celui-ci a été inversé, il permet la remontée vers la Grand'Place. Il s'agit d'une zone à espace partagé et en raison des nombreux étudiants qui fréquentent l'école des Frères, les automobilistes devront avoir le pied léger sur l'accélérateur. 

les chantiers en cours ou qui débutent :

La rue des Orfèvres a vu, elle aussi, son sens de circulation inversé pour permettre aux véhicules venant de la rue des Choraux de regagner le forum tournaisien car ce mercredi 11 octobre ont débuté, dans le prolongement de ceux de la place de l'Evêché (entamés le 18 septembre), les travaux de rénovation de la rue du Four Chapitre. Les pavés ont été enlevés. Suivant l'expérience de la durée des autres travaux, on peut estimer que le chantier s'étalera probablement jusqu'au printemps.

On termine le dallage de la rue des Fossés à la jonction avec la rue de Courtrai.

Sur la place Paul Emile Janson, on aperçoit le bout du tunnel dans l'aménagement du nouveau Centre de Tourisme, un outil extraordinaire dont l'accouchement fut extrêmement long et laborieux, les travaux ayant pris plus d'un an de retard en raison de la faillite d'une des entreprises chargées du gros oeuvre mais aussi d'une organisation de chantier que certains n'hésitent pas à qualifier de déficiente. Les peintres ont pris possession des lieux, dès qu'ils auront fini, il faudra encore placer le mobilier et les décorations. Peut-être son ouverture sera-t-elle le cadeau de Noël des Tournaisiens ?

Dans le piétonnier de la Croix du Centre, presque toutes les façades ont été rénovées, certains propriétaires n'ont cependant pas cru bon profiter de l'aubaine que constituait pour eux, en terme de coût, cette rénovation. Une fois, le piétonnier réalisé, l'un ou l'autre bâtiment risque de dénoter dans l'ensemble ainsi rafraîchi. Les ouvriers sont occupés à terminer le "pas de porte" des commerces, le chantier devrait être terminé, sans aléas, pour la fin du mois de novembre. Le bâtiment connu jadis sous le nom de "la Vierge Noire", où furent installés, par la suite, le magasin "Unic" et le Ministère des Finances disparaît derrière un échafaudage habillé d'immenses toiles, la rénovation de cette façade progresse. 

La jonction de trottoir entre la Naïade et la rue des Puits l'Eau est en cours d'achèvement, le chantier se terminera vers le 17 octobre. Par contre, le trou béant qui existe près de l'arrêt d'autobus dans le sens Dôme-Saint-Brice n'a toujours pas fait l'objet de finitions de la part du TEC, maître de l'ouvrage, et les herbes folles commencent à l'envahir, heureusement que l'automne est là, elles n'auront pas le temps de pousser. Celui de la rue de la Tête d'Or est aussi dans le même état et personne ne semble se soucier du danger que représentent pour les piétons (notamment les personnes âgées ou moins valides) "ces queues de chantier". 

Terminée depuis de nombreuses semaines, la rue de Paris n'est toujours pas ouverte à la circulation, d'énormes pierres en interdisent toujours l'accès. Selon la presse locale, on attend, paraît-il, la signature d'un "règlement complémentaire de circulation". Celui-ci semble avoir été plus vite signé pour la rue des Choraux et la rue des Fossés ouvertes rapidement. 

Le trou ouvert en plein milieu de l'important carrefour du beffroi sera prochainement rebouché.

La rue Duquesnoy a été interdite à la circulation durant quelques semaines, il s'agit d'un axe de sortie de ville pour les automobilistes voulant se rendre vers les chaussée de Frasnes et de Renaix, une déviation a été mise en place par la rue de l'Athénée et l'avenue des Frères Haghe.  Depuis cette semaine, le chantier se déplace, on poursuit l'ouverture des tranchées vers le rond-point de Saint-Brice, rendant ce carrefour difficile pour la circulation surtout au niveau du croisement des véhicules. Les interdictions de stationner laissent augurer le début de ces mêmes travaux dans la rue de Pont à partir du 15 octobre.

La pose d'impétrants et l'ouverture de trous au milieu de la voirie rendent difficile la circulation à l'avenue Henri Paris. Une déviation est mise en place mais est peu respectée par les automobilistes qui utilisent le parking comme voie de passage !

L'avenue de Troyes a été livrée, le 10 octobre, aux engins de chantier, dépavée le long du jardin de la Reine, on va y refaire l'égouttage et y aménager, comme à d'autres endroits en ville, l'arrêt de bus fort fréquenté par les étudiants. Voirie située sur un axe de sortie de ville, on peut y prévoir de nombreux embouteillages aux heures de pointe malgrè la déviation mise en place qui dirige tous les véhicules se rendant vers Froyennes, Roubaix et Courtrai par le quai Donat Casterman et la Borgnette ou par le boulevard Léopold via l'arrière des bâtiments de l'ancienne distribution d'eau, l'autre sens de circulation restant provisoirement ouvert. Le chantier est prévu pour une durée de 200 jours ouvrables, ce qui paraît relativement important pour ce bout de voirie d'une longueur d'à peine deux cent mètres !

On avait enlevé les "vire à droite" et d'autres éléments de sécurité au rond point de l'Europe pour faciliter le passage des coureurs du Tour de France, le 2 juillet. Promesse semblait avoir été faite pour remettre le carrefour en état au début du mois de septembre, si on en croit la presse locale. Ce travail est du ressort exclusif du SPw et chacun constate que son agenda est rarement respecté, il suffit de voir les éternelles prolongations de chantiers sur nos routes pour être édifié (E42 à Hautrage, N25 à Corroy le Grand, E19 au pont de Nivelles) ! La sécurité des usagers n'est probablement pas la principale priorité de certains fonctionnaires publics ou leurs plannings sont vraiment mal estimés. 

Depuis une semaine, on a raboté l'asphalte de l'avenue Montgomery et de la chaussée de Douai, entre le carrefour de la porte Saint-Martin et la ruelle Desprets, dans le courant de la semaine du 15 au 19 octobre, si les conditions météorologiques le permettent, on procédéra à la pose du nouveau revêtement. Durant ce temps, la circulation sera déviée par la chaussée de Willemeau et le chemin Vert. Il serait nécessaire que ce chantier soit terminé pour les fêtes de la Toussaint, une des entrées du cimetière du Sud se trouvant sur cet axe en réfection.

Durant quelques jours, l'allée latérale du boulevard Lalaing a été interdite à la circulation à partir de la rue André Hennebicq, en cause, la pose de canalisations relative aux travaux de construction du nouveau centre hospitalier régional (le CHWAPi). Des tranchées sont actuellement creusées face au site de l'hôpital militaire De Bongnie.

La pose d'impétrants au printemps dernier au Chemin Willems avait eu pour résultat de défoncer les trottoirs et de les rendre dangereux pour les piétons (certains en ont fait la triste expérience). Depuis cette semaine, une firme pose un nouveau filet d'eau et des pavés auto-bloquants colorés sur les trottoirs. Ce chantier devrait durer quelques semaines.

Notons encore que les habitants de l'avenue des Bouleaux ont une tranchée à la place du trottoir et que ceux qui ont l'habitude de passer par le quai des Vicinaux pour rejoindre la ville en évitant le carrefour du Viaduc, fortement encombré aux heures de pointe, voient leur progression ralentie par un passage alterné réglé par un feu en raison de travaux de pose d'une canalisation de gaz. Sur le quai Donat Casterman, depuis des mois des tuyaux sont en attente de pose entre le pont des Roulages et le pont Delwart. 

Les chantiers de construction influent parfois sur la circulation, c'est le cas de celui de la construction du siège d'Idéta à l'angle du quai Saint-Brice et du Becquerelle, le quai est interdit aux automobilistes pour de longs mois. C'est le cas également de celui de la construction de l'école du "Petit Colysée" à l'angle de l'avenue de Maire et de la rue Edouard Valcke où il est impératif d'anticiper la sortie de camions.

Piétons, cyclistes ou automobilistes qui doivent traverser la ville des cinq clochers souffrent depuis de long mois, mais la patience est mère de toute les vertus. Tout au plus peut-on espérer que les décideurs, les responsables des bureaux d'architecture ou de chantiers, les maîtres d'oeuvre soient conscients de ce qu'ils font endurer à une population tournaisienne qui commence sérieusement à trouver le temps long !

(S.T. octobre 2012)

Les commentaires sont fermés.