01 sept.
2012

Tournai : expressions tournaisiennes (189)

I-a alfeos des nouvelles qui nous rindent bénaisses

No beon vieux Peont des Treos peut-il acore dormir tranquille bercher pa les ieaux du fleuve millénaire qui coule inter ses arches militaires ? On peut l'pinser après l'anneonche faite, ceulle sémaine, pa les Français d'abandeonner l'projet d'liaiseon Seine-Nord. L'gouvernemint d'avant qui croyeot pétête acore à Saint-Nicolas i-aveot dit que cha alleot coûter quate milliards d'euros, mais ov'la qu'asteur les interprises queusies pou réaliser l'ouvrache queomptent putêot... chinq milliards. Comme on deot, dins tous les pays, faire des écolomies. Pasque l'mamère Merkel, elle l'a à l'ouel, François, l' Présidint français i'n'veut pus intinte parler de l'liaiseon France-Hollande !

Et nous eautes, les p'tits Belges, on s'reot tell'mint pourri d'liards qu'on pourreot continuer tout seu l'projet. Quand on veot que la SNCB elle n'a pus d'argint pou réaliser les amélioratieons de l'line Bruxelles-Luxembourg et que le RER avanche à ein train d'sénateur, on s'dit qu'i-va falloir gagner au Lotto pou faire ceulle autoroute à batieaux. 

Tous les tournisiens qui s'éteotent mobilisés pou sauver, neon seul'mint, l'vieux Peont mais aussi les quais, i-z'ont appris l'nouvelle avec bramint d'plaisi. 

Feaut quand même pos nous printe pou des annochints, d'jà que d'puis treos ainnées asteur on a des travéeaux qui n'in finisse'tent pos, ov'là qu'on devreot orcommincher à tout foute in l'air pou vir passer des baquets d'deux mille teonnes au lieu des quinze chints teonnes actuelles.

J'sais bin qu'in disant cha je n'vas pos m'faire que des amisses, i-a bin seûr les gins qui espèrent faire des affaires, i-a les ceusses qui pinsent qu'ein greos batieau cha rimplace bramint d'camieons su nos routes. Je n'peux pos leu donner tout à fait tort mais si, à chaque feos, qui d'a ein qui rêve eine séquoi pou s'capelle i-feaut garchenner les témoins d'no riche passé, bé dins dix ans, on pourra supprimer les journées du patrimoine : "circulez, i-a pus rien à vir". J 'ai toudis dit qu'ein heomme deveot avoir des opinieons, n'pos suife les idées des eautes comme ein p'tit mouteon, et quand on a eine opinieon, i-feaut avoir l'corache de l'dire même si cha n'plaît pos à tertous, on n'est pos là pou plaîre aux ceusses qui n'seont pos d'accord ave nous.  

L'ceu qui a s'maseon l'leon d'l'Esquéaut, i-n'a pos invie d'pidouler, pindant dix ans, les pieds dins l'ieau. L'nouvieau siège d'Ideta qui n'est pos acore construit i-orsimblereot à ein palais vénitien et les coffres de l'banque ING i-devreotent ête asseurés conte l'humidité. Dins l'salle de fitness, i-a pos d'dammache, i-a d'jà des rameurs. 

Ch'est ein secret pou perseonne, j'aime m'beonne vielle ville, ses monumints et ses rulettes fin tranquilles, du pus p'tit au pus grand des habitants, des pus biêtes aux pus malins des gins, on n'deot surtout pos pinser ête les propriétaires de Tournai, on est des simpes locataires, des usufruitiers, les génératieons futures i-ont aussi l'dreot à l'Histoire et nos trésors, on deot leu laicher in héritache.

Vous veyez ichi mes gins les guides du Tourisme, dins chint ans, faire l'tour de l'cité in disant : "Ichi s'dresseot l' Peont des Treos rasé in 2013, à toutes les invasieons, i-a tenu pus d'siept chints ans mais i-a fini pa géner l'portefuelle de quelques albrans. Ichi, i-aveot les Remparts de la Ville, les Tours Marvis, ein peu à l'feos, les arpes et l'lierre ont eu raiseon des vielles pierres. Ichi, i-aveot... ahais, l' programme s'appel'reot "A l'découverte des monumints disparus". 

On intindreot alors des grandes madames dirent :

"Où allez-vous en voyage, très chère" 

"Nous allons à Tournai, cité millénaire"

"vous allez donc promener dans les rues" 

"c'est celà, à la découverte de ce qu'on ne voit plus".

C'est surréalistes, c'est du belge !

 

(lexique : alfeos : parfois /bénaisses : contents / acore : encore / bercher : bercer / inter : entre / l'anneonche : l'annonce / ceulle : cette / pétête : peut-être / quate : quatre / mais ov'là : mais voilà / asteur : maintenant / queusies : choisies / l'ouvrache : l'ouvrage, le travail / queompter : compter / des écolomies : des économies / l'ouel : l'oeil  / intinte : entendre / des liards : de l'argent / avancher : avancer / bramint : beaucoup / des annochints : des innocents / ainnées : années / orcommincher : recommencer / les baquets : ce mot désigne des péniches en bois / des amisses : des amis / i-a bin seûr : il y a bien sûr / eine séquoi : quelque chose / l'caplle : la chapelle (prier pou s'capelle) / garchenner : gaspiller / suife : suivre / l'corache : le courage / tertous : tous /  l'leon : le long / l'Esquéaut : l'Escaut / pidouler : patauger / orsimbler : ressembler / asseurés : assurés / des dammaches : des dommages / les rulettes : les ruelles / simpe : simple / Laicher in héritache : laisser en héritage / chint : cent / l'portefuelle : le portefeuille / les arpes : les arbres)

(S.T. septembre 2012)

 

09:10 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.